La Seine-Saint-Denis s’engage-Musiques revendicatives-Musiques du monde

 La Seine-Saint-Denis s’engage 


Les histoires extraordinaires des enfants du Poto-Poto
/ AURA
2008. AURA pour Artiste Unis pour le Rap Africain, groupe d’artistes venant du Sénégal, de la Guinée, du Mali, de la
Mauritanie, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Niger, de la Gambie du Bénin et du Togo.
Le concept se veut un ralliement d’une jeunesse optimiste convaincue que le continent noir peut relever tous les défis.
Le projet POTO-POT relève d’une campagne de sensibilisation portant sur les droits de l’enfant et les problèmes de la
jeunesse financée par Plan. Cette campagne qui a démarré au Togo se fait sur l’album du groupe intitulé « les histoires extraordinaires des enfants du POTO-POTO ». La grande particularité de cette présentation est l’introduction d’une comédie musicale qui permet de transformer la scène en un marché imaginaire surnommé « le marché de Poto- Poto ». Dans ce marché, les enfants aux origines et situations diverses se croisent, se parlent, évoquent leur vie.
Localisation : MUSIQUE/42

La mémoire en chantant
2008. D’un projet conduit par Boris Lelong et Philippe Vallin à Saint-Denis est né ce disque, en 2008.
"Ce projet est le point d’orgue de six années de collaboration entre Altamira et les animateurs socioculturels de la
Direction des Retraités de la Ville de Saint Denis. Nous avons mené au fil des ans toutes sortes de petites initiatives
culturelles avec les personnes âgées de Saint Denis
 : conférences, concerts, lectures, séjours de vacances, projections
de films, etc... Les liens que nous avons ainsi tissés avec tout un réseau de retraités nous ont permis de réaliser ce
disque d’une grande richesse qu’est “La Mémoire en Chantant”.La production de l’album s’est étalée sur deux années,
s’appuyant sur une série de scènes ouvertes, d’entretiens individuels et de séances d’enregistrements publiques. Il en
résulte un disque, portrait sonore d’une génération de dionysiens, et plaidoyer sensible pour un art de vivre ensemble
perdu, dans lequel la musique et la chanson semble avoir joué un rôle intégrateur essentiel ..." Altamira
Localisation : MUSIQUE/38

Slam national
2005.
La finale par équipe
Localisation : MUSIQUE/33

Res-Paix
2004.
Les enfants du centre de loisirs Victor-Hugo à Bobigny dénoncent la violence, les incivilités, les insultes, les atteintes à la
biodiversité.
Localisation : MUSIQUE/18


Hiroshima / Jr. Marimba ensemble

2003.
Des jeunes musiciennes d’Hiroshima se sont produites à Canal 93, dans le cadre d’un travail autour de la culture de paix
et d’un échange entre collégiens japonais et séquano-dionysiens.
Localisation : MUSIQUE/19

Festival Découvertes Tunisie 21 : El Jem, les 30-31 août et 1er septembre 2002
2002.
Initié en 1999, le festival "Découvertes Tunisie 21" s’inscrit dans un processus dynamique de développement de la
culture, assemblant créations tunisienne et musiques du monde.
Localisation : MUSIQUE/6


Marchas, Danças e Canàoes
/ ASSOCIATION DES MUNICIPALITES DU DISTRICT DE SETUBAL
2002.
Hommages à Coro Lopes-Graça
Localisation : MUSIQUE/7
Festival Première Scène : la Compil’
2002
Cet enregistrement est la compilation des huit finalistes (Oliv’ et ses noyaux
 ; Pauline
 ; Pascal Sual
 ; Kméléon
 ; Les
Attaqués
 ; Hybride
 ; Livetones
 ; Julien Dobong’na) de l’édition 2002 de la première édition du festival Première Scène.
Localisation : MUSIQUE/14


Villes en survie

2006.
C’est du côté des villes que les collégiens de Seine-Saint-Denis explorent le patrimoine de la chanson cette année.
Zebrock au bahut pousse les portes de la ville et propose une visite guidée en 20 chansons
 : la ville, la Cité, le quartier
« 
Villes en vie
 » offre une déambulation au fil des émotions qui ont habité les chanteurs et les musiciens de nos villes,
des années 60 à aujourd’hui.
Localisation : MUSIQUE/24

Mouvement slam
2006.
A l’occasion de sa résidence au Musée du Louvre sur le thème Etranger chez soi, l’écrivain Toni Morrison a demandé au
Louvre de trouver une ouverture permettant de traiter les événements qui se sont déroulés en France en novembre 2005
à travers des éléments culturels et artistiques.
La réponse de Canal 93 a été d’organiser une soirée le 10 novembre avec 10 slameurs, suivi d’un open mix avec des
jeunes venus de Bobigny pour interpréter des oeuvres dans les salles des peintures françaises et italiennes de grand
format. Le 25 novembre, en présence de Toni Morrison, les travaux de création de nos résidents sur la thématique
Etranger chez soi ont été restitués, lors d’un concert qui s’est ouvert par une slam session.
Les artistes
 : Rocé, Toni Blackman, Yo, Black Sifichi, Slam O Féminin, Dgiz, Vorace, Vaer Sain Rhétorique, Ucoc,
Collectif 129H, Techa, Eric Cartier, Mike Ladd, Frédéric Nevchehirlian, Spoke Orkestra, Slam et Souffle, Macky, 8ème
Sens, AndréMinvielle, Veence Hahao, Pitcho, Vibrion, Chimère
Localisation
 : MUSIQUE/23

Bobigny, terre de Hip Hop : la Kompil
Musiques de BBA, Kam’s, Nanou, Jock’R, Menace verbale, Délit-k-Tess feat XL, Las Lémir, 10R, La Table Ronde feat
Doudou Masta, D’ de Kabal, Béton armé, La 3zième, artistes de Seine-Saint-Denis.
Localisation
 : MUSIQUE/22

Nhansala ! / MECHALI (JEAN-LOUIS), VALADAS (SANDRO), NHANTUMBO (EDMUNDO), LES BRAKA
URBS, LES MOZ’URBS
2006. La création élaborée tout au long de l’année 2004, a été ponctuée par des temps forts de partage au Mozambique au
Centre culturel franco-mozambicain de Maputo ou à Matola.
En novembre 2004, les Urbs, quatre jeunes musiciens de la Seine Saint-Denis et les Moz’Urbs (composé de dix artistes
mozambicains et du chanteur Sandro Valadas) ont travaillé ensemble pour présenter la création au Centre culturel
franco-mozambicain.Puis, les onze musiciens du groupe Moz’Urbs ont été accueillis en France pour des ateliers et
concerts (ouverture du Festival Africolor).
Localisation : MUSIQUE/21

Grand Zebrock
2006.
Le Grand Zebrock s’est achevé le 19 mai 2006 par une grande soirée à Canal 93, à Bobigny. Pas moins de 352 artistes
amateurs d’Ile de France avaient tenté leur chance pour ce tremplin pouvant leur ouvrir les portes à un
accompagnement professionnel et artistique.
C’est Syrano qui l’a emporté précédant Throw Panda Bat, Aldona, Madjo et Sheeduz. Pour faire vivre cet événement,
Zebrock a capturé sur scène l’instantané sonore des 16 groupes sélectionnés et les a compilés sur ce CD.
Les artistes :Syrano, Daïz Diggi, Jean Racine, Throw Panda Bat, Nadata, Bless, Asthénia, Tedjee, Blacksphere, Aldona,
Madjo, Rrose Carter, Réel Carter, Sheeduz, Nafta Gtem, Syril D’Ys.
Localisation
 : MUSIQUE/25

haut de page

 Musiques revendicatives 

Ishumar, le chant des fauves
2008. Ishumar revient sur dix dernières années de création nigérienne et malienne en présentant les anciennes et nouvelles
générations de poètes-musiciens.
Outre les Maliens de Tinariwen, Térakaft, Toumast ou Mohamed Ag Atltal alias Japonais, bon nombre de vraies
découvertes proviennent du Niger. Le groupe Etran Finatawa, qui jumelle sa musique à celle des Peuls woodabés, la
voix planante de Koudede, ou le folk entraînant de Hasso Akotey donnent à entendre toute la richesse de la création
touareg.
Localisation
 : MUSIQUE/37

Géej / El Hadj N’Diaye
2008.
El Hadj N’Diaye n’hésite pas à aborder les sujets qui fâchent. La dette africaine qui « 
étrangle
 », les « 
politiques
mensongères
 », les rafiots du malheur (« 
Mer, mer / Tu engloutis tes enfants
 ») et même la « 
dégueulasserie
 ».
Il joue de la guitare et de l’harmonica. A ses côtés, deux autres guitaristes, deux bassistes, un violoncelliste, un adepte
du luth n’goni (Moriba Koïta), un joueur de kora, un souffleur, trois percussionnistes.
Localisation
 : MUSIQUE/36

Décolonisons ! / Survie
2007.
L’Afrique se mobilise pour une décolonisation des territoires et des esprits.
. Morceau collectif avec Kwal, Lassy King Massassy, La Razzia, Al Peco, Dixon (Tata Pound), Didier Awadi, El Hadj
Cissokho, Axiom, Amkoullel
. Elle est belle la France - Ministère des Affaires Populaires . Le cri du peuple - Didier Awadi (Sénégal)
. Question de peau - Bernard Lavilliers et Tiken Jah Fakoly (France-Côte d’Ivoire)
. Adama den Ko - Kwal et Adama Yalomba (France-Mali)
. Yelema - Tata Pound (Mali)
. Dépendance - Kajeem (Côte d’Ivoire)
. 70 litres - Desert Rebel (Niger-France)
. Au nom du peuple - Meltin et Sofaa (France-Burkina Faso)
. Où est la justice - Komandant SIMI OL (Côte d’Ivoire)
. Désamorcer - Jahwise (Congo-B) . Dans nos histoires - Casey
. La victoire des vaincus - Apkass (Congo K) et Hamé (La Rumeur)
. Fabara - Lassy King Massassy (Mali)
. Laissez moi rire - Papa Poué et Nasree (France-Sénégal)
. Ma lettre au Président - Axiom
. Zone grise - Synaps
. Mémoire mauvaise - Duval MC
Localisation
 : MUSIQUE/26

16 artistes contre la dictature et le néo-colonialisme
2004.
Disque de soutien à l’association Survie qui lutte contre toutes formes de dictatures et les effets dévastateurs du néo-
colonialisme, de la Françafrique ..
.
Localisation
 : MUSIQUE/11

Il y a un pays ... Palestine – Conscience et culture / Tactikkolectif
2003.
"Le 30 mars 2003, sort la première compilation franco-palestinienne de solidarité avec le peuple palestinien et de soutien
à ses musiciens.
Noir Désir, Manu Chao, Sergent Garcia, Aïcha Redouane, IV My people, Meï Teï Sho, Zebda, Baobab et une vingtaine
de groupes, chanteurs français, d¹origines diverses, aux styles hétéroclites, côtoient les artistes palestiniens les plus en
vue et à découvrir tels que Sabreen, Rim Banna, Adel Salameh, DAM, etc.
Ce double CD est un témoignage collectif de solidarité avec tout un peuple dont les bénéfices iront au soutien de projets
d’échanges culturels avec la Palestine, ses enfants, ses camps de réfugiés."
Localisation
 : MUSIQUE/17

SOS plante earth / Cyperus
2002.
Ce CD a été lancé dans le contexte médiatique du Sommet mondial pour le développement durable. Il rassemble des
morceaux de Johnny Clegg, Touré Kounda, Sergent Garcia, Seba, Youssou N’Dour, Peter Gabriel, Rokia Traore,
Wazimbo ...
Localisation
 : MUSIQUE/9

haut de page

 Musiques du monde 

1960 - 2010 : Africa 50 years of music, 50 ans d’indépendances
Discograph, 2011 .- 18 CD.
Dans les vingt ans qui suivirent le début de la seconde guerre mondiale, le destin des Afriques se scella, et se dansa. Du
Caire à la Jamaïque, de Dakar à Soweto, elles sont la bande-son des révolutions du XXèsiècle.
La voix d’Oum Kalsoum, le souffle sulfureux du high-life, l’indépendance cha cha de Grand Kallé, l’afro-beat de Fela Kuti,
l’éthio-jazz de Mulatu Astatké, Manu Dibango et Soul Makossa, le Zoulou blanc Johnny Clegg, le Sodade de Césaria
Evora, le Mali de Salif Keita, Toumani Diabate et Ali Farka Touré...
Un tour d’Afrique complet, couvrant 50 ans d’évolution musicale (18 CD), en plus de 300 titres.
Inclus un livret de 60 pages, avec des textes des meilleurs journalistes spécialisés : Véronique Mortaigne et Patrick
Labesse (Le Monde), Francis Dordor (Les Inrocks), Bouziane Daoudi (Libération), Daniel Brown, Daniel Lieuze et
Léonard Da Silva (RFI),...
Localisation : MUSIQUE/47

Sabaly / CHEICK TIDIANE SECK
2008.
Son goût pour les musiques noires amé
ricaines adoucit l’âpreté des vocalises mandingues remontant au XIIe siècle et
les incursions soul, jazz ou ragga n’empêchent nullement la subtilité des flûtes peules et l’impétuosité des luths
kamelengoni.
A ses claviers, à la guitare ou aux percussions, Cheick Tidiane chante avec une voix rocailleuse. A ses côtés, la kora de
Toumani Diabaté, la batterie de Paco Sery, les voix d’Oumou Sangaré, Dee Dee Bridgewater, Manu Dibango ...
Une retraversée de tous les blues, qui fustige les guerres fratricides, évoque la détresse des candidats à l’émigration et
exhume les chansons du halloween africain.
57 minutes
Localisation
 : MUSIQUE/44

Kangaba / NEERMAN (DAVID), KOUYATE (LANSINE)
2008.
Au vibraphone
 : le Français David Neerman, dont le territoire musical va du jazz à l’electro en passant par les musiques
du monde. Au balafon
 : le Malien Lansiné Kouyaté.Titré Kangaba, d’après le nom de l’ancienne capitale mandingue, leur
album évoque une conversation pleine d’esprit, de révélations et de digressions, entre deux instruments cousins.
52 min
Localisation
 : MUSIQUE/43

Judu bék / DIOP (WASIS)
2008.
Dans cet album, très acoustique, Wasis Diop a entremêlé des musiques de films, l’Opéra du Sahel pour lequel il a
sillonné l’Afrique pendant trois ans, à la recherche de ses héros et tous les projets qui l’on mené aux quatre coins de la
terre pendant près d’une décennie...
Localisation
 : MUSIQUE/40

Umalali : the Garifina women’s project
2008.
Umalali est un voyage dans le coeur et l’âme d’une culture unique résultant de la rencontre des noirs fugitifs et des
Amérindiens à l’époque de la Traite.
Mélange des riches textures vocales des femmes de la communauté Garifuna en Amérique centrale avec des échos de
rock, blues, funk, de musique d’Afrique, d’Amérique Latine et des Caraïbes.
MUSIQUE/39

Gadji / Norig
2006.
Accompagnée de six musiciens issus de cultures musicales différentes, Norig parvient à donner de multiples couleurs à
sa musique qu’elles soient de traditions balkaniques ou d’inspirations tango et manouche ou encore d’influences
baroques et classiques.
Le chant des tziganes est tout autant un murmure, un cri, un appel, une incantation, dans lequel se mêlent constamment
la joie et la mélancolie.
Localisation
 : MUSIQUE/32

The mandé variations / DIABATE (TOUMANI).
Vingt ans après un premier album qui a fait découvrir la kora au monde entier, Toumani Diabaté sort son deuxième
album solo.
Entre temps, le musicien malien a multiplié les collaborations balayant tous les genres musicaux
 : le blues avec Taj
Mahal, le rock avec Björk ...
Localisation
 : MUSIQUE/41

Femmes artistes du lac Sebu / Musiciennes de Lemhadong
Altamira, 2005.
"Ce disque est un portrait sonore des femmes du collectif Lemhadong, et plus généralement de l’univers écologique,
social, musical et imaginaire des Tboli ..."
"... Au fil de l’écoute, on entend la pirogue glissant sur le lac, la luxuriance des insectes, le galop du cheval, les éclats de
rire des convives d’une fête, et bien d’autres instantanés sonores qui nous plongent au coeur du monde Tboli.. A travers
ce projet discographique, les musiciennes de Lemhadong tentent d’offrir un nouveau territoire à des pratiques artistiques
issues d’une culture forestière en voie de disparition... ".
Localisation
 : MUSIQUE/31

Outat El Haj / Afrah
2005.
Afrah joue une musique du Maroc oriental.
Musique de fête liée aux grands évènements sociaux et familiaux, elle nous parle du plaisir, de la fierté, de l’amour. Ce
style est aussi très populaire en Algérie et en Tunisie.
Localisation
 : MUSIQUE/30

Roms, Gitans, Manouches : citoyens à part entière / CCFD
2005.
Ce CD de musique manouche a été conçu pour un public jeune. Il contient 11 chansons interprétées par Syntax & DJ
Godzy Feat., Sinti Swing Trio, Doudou Swing, Patrick Saussois, Ninine Garcia, Am Ketenes, Titi Robin.
Localisation
 : MUSIQUE/13

In the heart of the moon – World circuit
2005.
Ali Farka Touré à la guitare et Toumani Diabaté à la kora
Localisation
 : MUSIQUE/12

Musique et chants des Lakota Sioux d’Amérique du Nord
Lakota diffusion, 2005.
Birgil Kills Straight a réuni autour de lui plusieurs groupes de jeunes chanteurs qui exécutent leurs propres compositions
et des chants traditionnels transmis par les familles.
Localisation
 : MUSIQUE/2


Mauritanie : guitare des sables
/ OULD MATTALA (MOUDOU)
2003.
Chinguetti, cité historique du Sahara. Le guitariste électrique Moudou Ould Mattalla nous promène à travers la musique
maure, entre arabesques guitaristiques, improvisations cadencées et chansons féminines des palmeraies, entre le rural
et l’urbain, entre l’acoustique et l’électrique.
1. Improvisation
2. Ouezn-le dattier mehboula
3. Improvisation
4. Benja - oh ma mère Leila
5. Ouezn - chaoueda
6. Improvisation
7. Chor-meya je t’aime
8. Ouezn - la joie de la femme
9. Improvisation
10. Chor - plaise à Dieu qu’il vive longtemps
11. Ouezn-la dédicace de l’année
12. Tebra
13. Ouezn - le sentiment divers
14. Improvisation
Localisation
 : MUSIQUE/28


Nuits atypiques : instants d’années

2003.
Cesaria Evora, René Lacaille et Danyel Waro, Trio Chemirani, huun-huur-Tu, Djiguiya ...
... et aussi Massilia Sound System, Amestoy Trio, La famille Valera Miranda, Manu Chao, Samir joubran, Feo-Gasy
Localisation
 : MUSIQUE/27

Jeux vocaux des Inuit (Inuit du Caribou, Netsilik et Igloolik)
Radio France, 1989.
Au sujet des jeux de gorge inuit.
Localisation
 : MUSIQUE/3


Inuit, murmure d’une monde
/ Musée d’histoire naturelle de Lyon
2002.
Enregistrements effectués par Philippe Le Goff entre 1988 et 1998 au Nunavik et au Nunavut.
Localisation
 : MUSIQUE/20

Gardiens de la terre
Buda Musique, 2005.
Présentation d’extraits de musique traditionnelle des Indiens d’Amazonie, Maori du Pacifique, Aborigènes d’Australie,
Pygmées du Congo, Udêgês de Sibérie, Dayaks de Bornéo ...
Localisation
 : MUSIQUE/1

Amazonia : au coeur de la forêt guyanaise
1991.
La voix de la grande forêt tropicale en Guyane française. Ce disque réunit un grand nombre d’espèces différentes
(insectes, oiseaux, grenouilles, mammifères) dont les cris et les chants sont à l’origine de ces ambiances sonores si
caractéristiques de la forêt amazonienne.
Localisation
 : MUSIQUE/16

Amazonie : au bord du fleuve, Guyne, Surinam
Pithys international, IRD, 2004.
Ce concert naturel, enregistré grâce à la complicité de deux indiens Wayana, reproduit l’ambiance exceptionnelle de la
forêt amazonienne qui couvre encore l’intérieur de la Guyane et du Surinam.
Avec le livret, 53 indices vous permettent de distinguer plus de 45 espèces d’oiseaux et deux grands singes de la forêt
tropicale humide. Localisation : MUSIQUE/15

Philippines : musique de luth en pays T’boli
Altamira, 2002.
"Les T’boli sont une communauté culturelle indigène de la grande île de Mindanao, dans l’archipel des Philippines.Le
désenclavement de la région dans la seconde moitié du XXème siècle a attiré des milliers de colons philippins qui se
sont peu à peu octroyés la plupart des terres arables.
Les T’boli sont aujourd’hui pour la plupart dans une situation économique difficile.Il sont cependant réussi à développer
avec dynamisme leur patrimoine culturel et malgré la régression de certains instruments, comme la vièle dwegey ou la
cithare tubulaire sludoy, leur musique est bien présente, avec au premier plan le luth hegelung, instrument emblématique
de cette culture."
Localisation : MUSIQUE/10


L’art du luth tibétain
/ ARION
Altamira, 2002.
La musique tibétaine reste peu connue malgré le grand succès des chants liturgiques bouddhistes.Les luths sont
essentiellement joués au Tibet central, au Tibet occidental et au sein de la communauté en exil.Sherap Dorjee, exilé au
Ladakh où il enseigne la musique dans une école tibétaine présente ici différents instruments : le danyen et le kovo.
Localisation : MUSIQUE/5

Guarani Nandeva et Ayoreo
2002.
Pour les Guarani-Nandeva (musique variée : chants, tambours et flûtes) et les Ayoreo (chants puissants au vibrato très
ample) du Paraguay, la musique demeure la façon privilégiée de régler et de gérer leurs affaires, entre eux et avec les
dieux.
Localisation : MUSIQUE/4

Tsuketani / Kapa Dech
2001.
Les huit jeunes de Maputo offre une musique qui représente une mutation de la musique mozambicaine en croisant les
rythmes traditionnels avec le jazz, le funk et le rock. Localisation : MUSIQUE/8

Nhac Cu Dân Tôc
2001.
Musique du Vietnam
Localisation : MUSIQUE/29