Agriculture-Alimentation-Culture de la paix-Développement-Développement durable-Economie mondiale-Economie alternative-ECM-Environnement-Femmes-Histoire-Société-Energie-Droit-Santé-Politique internationale-Culture-Mondialisation-Migrations

 Agriculture-Alimentation 

Nourrir le monde / DUCROT (VINCENT)

Face à l’augmentation de la population et à la raréfaction des ressources, nourrir le monde est une question essentielle qui peut être abordée dans différentes disciplines : histoire géographie, économie, agronomie, etc. Ce DVD hybride (vidéos/données) est un outil d’animation clés en main pour des enseignants souhaitant aborder le thème « Nourrir le monde aujourd’hui et demain ». L’approche retenue est ludique : elle s’appuie notamment sur des jeux propices à lancer le débat autour de quatre thèmes : La faim sans fin ? Quelles agricultures pour nourrir le monde ? Quels commerces pour nourrir le monde ? Quel consom’acteur ? Pour chacun des quatre thèmes, l’enseignant dispose : - d’une fiche « séquence d’animation pédagogique » avec des séances d’1 h, 2 h ou 4 h, canevas proposé pour faciliter l’utilisation de l’outil ; - d’une fiche d’information générale du thème avec une sitographie ; - d’un ou plusieurs films courts et de leur fiche pédagogique, illustrant le thème ; - d’outils d’animations (jeux, débats, photos, etc.) au format PDF imprimable. La démarche adoptée est celle de l’éducation au développement : sensibiliser les élèves et les apprenants ; les aider à comprendre et à s’approprier le sujet ; les amener à être acteurs de leurs choix.

Localisation : DVD/481

Cultures en transition La transition agroécologique en cours / AGUILAR (NILS)

A Cuba, en Angleterre comme en France, des alternatives en marche témoignent avec force d’une transition culturelle en cours. Une transition qui serait la préfiguration d’un futur au delà de l’insécurité alimentaire, des désastres écologiques et des aliénations dont nous souffrons actuellement. La transition dont parle ce film n’a rien d’une révolution abrupte et violente, mais d’avantage d’une évolution, lente et paisible, où nous nous inspirons de notre propre histoire.

Localisation : DVD/470

Pierre Rabhi au nom de la terre / DHELSING (MARIE-DOMINIQUE)

Pierre Rabhi est paysan, écrivain et penseur. Il est l’un des pionniers de l’agro-écologie en France. Amoureux de la Terre nourricière, engagé depuis quarante ans au service de l’Homme et de la Nature, il appelle aujourd’hui à l’éveil des consciences pour construire un nouveau modèle de société où une "sobriété heureuse" se substituerait à la surconsommation et au mal-être des civilisations contemporaines. Ce film retrace l’itinéraire d’un "sage", du désert algérien à son expertise internationale en sécurité alimentaire. L’histoire d’un homme et de sa capacité hors du commun à penser et à agir en fédérant ce que l’humanité a de meilleur pour préserver notre planète des souffrances qu’elle subit. "Pierre Rabhi, Au nom de la Terre" raconte le cheminement d’une vie et la conception d’une pensée qui met l’Humanité face à l’enjeu de sa propre destinée.

Localisation : DVD/464

Les semences prennent le maquis / COSTE (NATHANAËL) ;-GABELOUX (MARIE)

En Afrique de l’ouest comme ailleurs, des semences hybrides et OGM gourmandes en intrants chimiques sont commercialisées et remplacent peu à peu les semences locales. Ces changements de pratiques menacent l’autonomie alimentaire des populations. Des associations agroécologistes se mobilisent pour conserver les semences paysannes. Ce film suit une rencontre militante de paysans venus de toute l’Afrique se former aux techniques de production de semences maraichères. Il donne la parole à des agroécologistes africains qui prennent conscience des enjeux autour de l’autonomie semencière et s’engagent pour défendre le droit à l’alimentation.

Localisation : DVD/474

Les moissons du futur / ROBIN (MARIE-MONIQUE)

En appliquant à la terre des recettes industrielles, l’agriculture est en train de créer les conditions de sa propre perte" affirmait en 2011 Olivier de Schutter, rapporteur spécial pour le droit à l’alimentation des Nations Unies, alerté par la crise alimentaire de 2007/2008. Lancée depuis l’après-guerre sous le nom de "Révolution verte", cette agriculture industrielle n’est pas parvenue à nourrir le monde, a épuisé les sols, les ressources en eau, la biodiversité, a largement participé au réchauffement climatique et a poussé des millions de paysans vers les bidonvilles urbains. Il faut changer de paradigme ! Croisant les témoignages d’agriculteurs, d’agronomes, d’économistes, de responsables politiques et d’organisations internationales sur quatre continents (Afrique, Asie, Amérique du Nord et Europe), Marie-Monique Robin mène l’enquête. Avec Les moissons du futur, on découvre qu’un autre modèle agricole et commercial, innovant et productif, a déjà fait ses preuves en restituant aux paysans un rôle-clé dans l’avenir de l’humanité.

Localisation : DVD/456

Cultivez local ! cinq initiatives pour produite et consommer autrement / VIRON (PATRICK)

Que nous soyons consommateur ou paysan nous avons tous entendu parler de "circuits courts" ou de "consommer local". Quelles réalités et quelles perspectives se cachent derrière ces appellations ? Nous avons choisi de rencontrer des acteurs de ces "solutions locales" afin que leurs expériences suscitent la réflexion, le dialogue et pourquoi pas, conduisent vers de nouvelles initiatives. Ce film de 56 minutes a été conçu pour vous permettre d’échanger sur les enjeux de la relocalisation alimentaire et les circuits courts, typiquement lors de soirées-débats, de conférences, ou de formations sur cette thématique.

Localisation : DVD/461

Global Gachis, Le scandale mondial du gaspillage alimentaire / LAMAIRE (OLIVIER)
Alors qu’un milliard d’êtres humains souffrent de malnutrition sur notre planète, un tiers de la production mondiale de nourriture est gâchée. L’ensemble des producteurs, distributeurs et consommateurs des pays occidentaux jette une quantité de nourriture qui pourrait nourrir 7 fois la population qui a faim dans le monde. En 2050, nous serons 9 milliards d’habitants sur terre et autant de bouches à nourrir. La production agricole doit réussir un tour de force : répondre à la forte hausse de la demande tout en préservant les ressources naturelles.

Localisation : DVD/469

Bovines ou la vraie vie des vaches / GRAS (EMMANUEL)

Dans les champs, on les voit, étendues dans l’herbe ou broutant paisiblement. Grosses bêtes placides que l’on croit connaître parce que ce sont des animaux d’élevage. Lions, gorilles, ours ont toute notre attention, mais a-t-on jamais regardé des vaches ? S’est-on demandé ce qu’elles faisaient de leurs journées ? Que font-elles quant un orage passe ? Lorsque le soleil revient ? A quoi pensent-elles lorsqu’elles se tiennent immobiles, semblant contempler le vide ? Mais, au fait, pensent-elles ? Au rythme de l’animal, au milieu d’un troupeau, Bovines raconte la vie des vaches, la vraie.

Localisation : DVD/462

Horizons alimentaires initiatives pour des territoires durables et solidaires / LAGRANGE (DAMIEN) ;-ANDRES (CYRIL)

Ce film se veut comme un outil pour agir concrètement vers la relocalisation de notre alimentation. À partir d’expériences pilotes sur l’hexagone, ce documentaire met en lumière 5 dispositifs innovants autour de l’alimentation pouvant servir de levier pour un changement social durable et solidaire : espace test agricole, jardin partagé, restauration collective biologique et locale, atelier cuisine et compostage collectif de proximité. L’intégration de ces initiatives dans l’approche des Systèmes Alimentaires Locaux permet de considérer les différents angles du champ alimentaire (production, transformation, consommation, déchet) du point de vue territorial. Une manière de réenchanter l’alimentation et la gestion de la citée en mêlant questions techniques et enjeux socio-culturels. La présentation de réseaux d’accompagnement et de méthodes d’essaimage offre des clefs pour multiplier ces horizons.

Localisation : DVD/455

Vers un crash alimentaire / BILLY (YVES) ;-PROST (RICHARD)

Les réalisateurs ont enquêté en Europe, interrogé de nombreux spécialistes de l’agriculture et de l’alimentation, parcouru les exploitations céréalières de l’Argentine et des États-Unis, puis traversé une Chine en voie d’urbanisation accélérée. Pour parvenir à nourrir sa population, celle-ci investit désormais à l’extérieur de ses frontières, en Afrique, en Corée du Sud et, justement, en Argentine. Avec l’exemple du maïs et du soja, deux cultures majoritairement livrées aux OGM, que l’industrie, mais aussi l’élevage intensif, disputent à l’alimentation humaine, ils nous permettent de comprendre très concrètement pourquoi la demande agricole grimpe alors que l’offre baisse. Une démonstration accablante, qui nous interroge : sommes-nous capables de modifier le cours de cette catastrophe annoncée ?

Localisation : DVD/463

La révolution des sols vivants BERTRAND (PERRINE) GRILL (YANN)
Janvier 2011- 72 minutes
Depuis plus de 5000 ans, l’homme maltraite le sol nourricier créant derrière lui des déserts. La sur-mécanisation et la
chimie mortifère n’ont fait qu’aggraver ces phénomènes. Pourtant, depuis des années, des recherches sont menées
pour inverser le cours de l’histoire. S’appuyant sur le principe d’une révolution des sols vivants, capable de produire en
enrichissant l’écosystème agricole, ces travaux tournent résolument le dos aux dogmes et aux partis pris conformistes.
Loin des laboratoires officiels et des pressions politiciennes, ils apportent l’espoir d’un renouveau de l’agriculture et
témoignent d’une riche expérience, aux résultats très encourageants.
Localisation : DVD/449

Du riz des hommes/CAILLIAU (SOPHIE) GILLE (CHARLOTTE)/LACATENA (ANTONELLA)
/STINGLHAMBER (NICOLAS)/VERBEKE (YANN)
janvier 2011, 15 minutes
Petit documentaire à vocation pédagogique, ponctué d’animations, d’interviews et de belles images. Dans la zone de
l’Office du Niger, l’agriculture familiale peine à cohabiter aux côtés des gros investisseurs privés. Les responsables
agricoles africains évoquent le rôle des organisations paysannes et les choix de politiques agricoles. Le film invite in fine
à être citoyens du monde.
Localisation : DVD/453

Le scandale du gaspillage alimentaire/RAIMBAULT (MARIE-PIERRE)
janvier 2012, 52 minutes
Enquête sur ce gâchis à grande échelle, s’intéressant de près aux poubelles des familles, mais aussi à
celles des supermarchés, des hôpitaux et des ports de pêche. Son constat est effrayant. Néanmoins, des
solutions commencent à émerger ici et là, que ce soit dans les domaines privés et publics. Des associations
d’insertion récupèrent ainsi des marchandises à Rungis ou sur les criées françaises afin de les redistribuer.
Aujourd’hui, des particuliers pensent que la révolution anti-gaspillage est nécessaire. En attendant une prise
de conscience collective, ils ont, en ce qui les concerne, déjà radicalement changé leur mode de vie, écoeurés
par les travers de notre société d’abondance.
Localisation : DVD/445

Severn la voix de nos enfants/JAUD (JEAN-PAUL)
janvier 2009, 120 minutes
En 1992, au Sommet de la Terre à Rio de Janeiro, Severn Cullis-Suzuki, une enfant de 12 ans interpellait les dirigeants du monde entier sur la situation humanitaire et écologique de la planète.En 2009, Severn est une jeune femme de 29 ans qui s’apprête à donner naissance à son premier enfant. Ce long métrage documentaire propose une mise en regard du discours de Severn en 1992 avec la vision qu’elle porte sur le monde en 2009. Que s’est-il passé depuis 18 ans ? Quels sont les engagements environnementaux qui ont été tenus ? A quelles urgences et nouveaux défis le monde doit-il faire face ?Pour faire écho aux interpellations de Severn et pour répondre de manière résolument optimiste aux désillusions qu’elle pointe, le film prend le parti de mettre en lumière des initiatives positives, menées aux quatre coins de la planète par des personnes remarquables. Ce documentaire ramène chacun d’entre nous à une question universelle et essentielle : quel monde laisserons-nous aux générations futures ?
Localisation : DVD/442

SLOW FOOD L’écologie de la lenteur/DALSACE (MELANIE)
Injam Production - France Télévisions, 2011, 52 minutes
Pourquoi faut-il sauver l’oignon de Sisco dans le Cap Corse, le maïs de Catamarca en Argentine et le fromage d’estives des Pyrénées béarnaises ? Ces aliments font parties de la liste ’des produits en dangers’ selon l’organisation internationale Slow Food. Cette fondation pour la biodiversité a identifié près de 300 aliments à protéger dans le monde entier. 300 Sentinelles qui figurent dans une sorte d’Arche de Noé des aliments et qu’il faut préserver contre les attaques de l’industrie agro-alimentaire. Aujourd’hui, la qualité de nos aliments est sacrifiée au nom de la rentabilité, et la plupart des consommateurs font leurs courses les yeux rivés sur les étiquettes des prix plutôt que celle des ingrédients. Avec les analyses de sociologues, de diététiciens, de cuisiniers, d’agriculteurs et de militants Slow Food, nous nous interrogerons sur ce que nous mangeons afin de comprendre pourquoi nous avons perdu la culture du goût et la fondation Slow Food tente de la réhabiliter.
Localisation : DVD/439

Se nourrir...ici L’alimentation au coeur des enjeux de sociétés
Lafi Bala,
janvier 2011
« Courts circuits - 1/ La production » - Le Triadou (9min38s)
« Courts circuits - 2/ La diffusion » - Montpellier (9min25s)
« Courts circuits - 3/ Du champ à l’assiette » - Valence (8min15s)
« Menu Plaisir » - Pézenas (11min59s)
« Campagne à la campagne » - ALIMENTERRE à La Côte st André (13min48s)
« Le dîner était presque parfait » - Montravel (7min40s)Bonus :
« De la ferme à l’assiette » (8min07s)« Christophe Garcia, cuisinier » (4min50s)
« Témoignages de convives » (3min02s)
« Cuisine et pédagogie » (4min50s)« Traçabilité, durabilité » (2min54s)
Localisation : DVD/441

Janadesh 2007 : Pour une poignée de terre / SAUGUES (SEBASTIEN)
52 minutes

Ce reportage atteste de l’importance de la mobilisation collective pour imposer le droit des peuples à disposer d’une terre.En 2007, 25 000 Indiens sans terre ont manifesté de Gwalior à New Delhi, menés par l’association Ekta Parishad et son président Rajogopal, ingénieur agronome. Les jeunes ont suivi des formations orales (chants, contes, théâtre, débat) autour des droits à la terre, à l’eau, de la laïcité et du respect de l’Autre au-delà de toutes religions. A l’issue d’une longue marche, un accord a été trouvé entre les paysans et le ministère du développement rural, validant la mise en place d’une commission qui veillera à une distribution équitable de la terre et des titres fonciers. L’association reste vigilante quant à la mise en oeuvre de ces promesses.
Localisation : DVD/404

Planète à vendre / MARANT (ALEXIS) / Capa, Arte, 2011 .- 1h30

En ce début de XXIe siècle, une 3e vague de délocalisation a vu le jour : après l’industrie et les services, c’est au tour de l’agriculture qui garantit des retours sur investissements fort lucratifs aux riches acquéreurs de terres dans les pays pauvres."Planète à vendre", c’est l’histoire "d’un western moderne", selon Alexis Marant, le réalisateur de ce documentaire coproduit par Arte et Capa. Il raconte, à travers des exemples précis en Ethiopie et en Amérique latine, comment la terre est devenue une "marchandise comme une autre".Pour nourrir les 9,2 milliards d’habitants prévus en 2050, il va falloir doubler la production agricole. Une aubaine pour les investisseurs qui ont fait bondir de 5 à 175 milliards de dollars les capitaux spéculatifs investis dans les matières premières agricoles entre 2000 et 2007.Premier exemple détaillé dans le documentaire, l’étonnante ascension de l’industriel indien Ram Karuturi, parti en Ethiopie pour se hisser pratiquement au premier rang des producteurs mondiaux de roses, vendues surtout en Europe. Héritage d’un régime communiste, toutes les terres appartiennent à l’Etat éthiopien, un des pays les plus pauvres de la planète, dont 13 millions d’habitants ont bénéficié en 2009 de l’aide du Programme alimentaire mondial. Le gouvernement, adepte de l’économie libérale, a décidé de mettre 3 millions d’hectares à la disposition des investisseurs étrangers. Pour la population paysanne locale, cela signifie l’exil ou alors des conditions de travail et de salaire dictées par les nouveaux propriétaires. "Rien dans notre contrat ne nous impose de créer des emplois ou de construire des écoles et hôpitaux", souligne Ram Karuturi, "mais on le fait quand même".Il emploie 6.500 personnes dans ses serres pour produire 1,5 million de roses par jour et vient d’acquérir 300.000 hectares supplémentaires pour y faire du maïs, de l’huile de palme et du riz. "On peut y produire 3 millions de tonnes de riz, 10% du marché mondial", selon lui.Sur ses nouvelles terres, les petits producteurs et éleveurs n’ont plus l’accès à l’eau ni aux pâturages pour les bêtes. L’administration a bien mis en place un service de "réclamation", mais aucune plainte n’a été déposée."Si ça continue, on va devoir prendre les armes" explique un paysan.
En Argentine, le Français Olivier Combastet promet à ses investisseurs "de doubler la valeur de leurs actifs en 5 ans". Les surfaces agricoles achetées assureront un très haut rendement grâce "à la technologie", autrement dit les semences transgéniques de soja qui résistent à la sécheresse, entre autres.
En Uruguay, le soja est ainsi devenu la principale culture passant de 10.000 ha en 2001 à 600.000 ha, au grand dam de la biodiversité, selon les défenseurs de l’environnement. Les petits producteurs locaux déchus sont, eux, repoussés à la périphérie des villes.
Localisation : DVD/391

Dive ! / SEIFERT (JEREMY)
Compeller, 2009 .- 52 minutes

Le quotidien de Jeremy Seifert et ses amis dans leur "plongée" dans les poubelles et bennes des supermarchés de la ville de Los Angeles. Un film sur la mauvaise habitude de la population des Etats-Unis, qui gaspille et jette des tonnes de nourriture encore consommable.
A partir d’une démarche personnelle, le réalisateur met le doigt sur les aberrations du système de production et de distribution alimentaire. C’est un documentaire « guérilla », qui lance un cri d’alarme sur un sujet révoltant avec les moyens du bord (caméra à l’épaule). Percutant et plein d’humour, le propos est malgré tout très dense et promet des débats intéressants.
Localisation : DVD/370

Semences de vie... / DELAMOUR (JEAN-PIERRE)
L’Harmattan, 2011.- 52 minutes

Pour faciliter l’industrialisation de la filière agro-alimentaire, les variétés de semences ont fait l’objet d’âpres sélections, année après année. Les plantes ont été calibrées, standardisées, pour pouvoir mieux mécaniser tous les stades des processus de fabrication. Objectif : produire plus, toujours plus vite ! Les blés et le pain n’ont pas échappé à cette règle. Aujourd’hui, les allergies au gluten sont fréquentes : conséquences de cette politique de productivité et de rentabilité industrielle. “Semences de vie” chemine dans l’existence d’un paysan boulanger biologique en quête de blés anciens, de savoir-faire perdus. Il présente son univers familial et l’amour de son travail.
Localisation : DVD/362

Entre ciel et terre / WILL (JEAN)
INA, France télévisions, 2011 .- 52 minutes

Les époux Bourguignon sont tous deux biologistes des sols. Ils ont créé leur propre laboratoire, indépendant et proposent des formations, des expertises aux agriculteurs, mènent des conférences débats sur un seul sujet : connaître la complexité du sol pour assurer une agriculture durable et saine.Du Mont Ventoux à la Roumanie, en passant par la Haute Loire, le Maine et Loire, les Vosges, l’Alsace, la Haute Marne, la Côte d’Or, le Morbihan, les Côtes d’Armor, ils informent sur la constitution des sols, leur fragilité, les dangers d’une agriculture intensive qui les stérilise et sur les itinéraires techniques respectueux de l’environnement.« Le métier de paysan est le métier le plus complexe du monde », « On ne peut pas faire passer un changement, si c’est dans la douleur, la tristesse », « En fait, vous pratiquez l’agriculture en fonction des traders »
. Origine de l’agriculture intensive : la révolution verte. A la fin des années 60, les cultures hybrides inondent les campagnes. Non seulement, elles étaient consommatrices d’engrais chimiques mais en plus les plantes atteintes de maladies étaient submergées de pesticides. Les agriculteurs sont alors rentrés dans une spirale infernale :Trop d’engrais - perte de matières organiques - perte de calcium qui lie les argiles à l’humus - perte de sol - érosion - plus d’engrais - dépendance des agriculteurs aux multinationales accrue
. Les conséquences de l’agriculture intensive :Les labours trop profonds compactent les sols, générant des semelles de labour à l’origine de l’absence de porosité du sol. L’eau ne circule plus, les racines n’occupent que la couche superficielle d’un sol appauvri qui ne bénéficie plus de l’action indispensable des décomposeurs primaires.
. Prise de conscience : Les motivations des agriculteurs qui adoptent des méthodes respectueuses sont multiples : le marché des céréales est volatil et certains d’entre eux veulent anticiper la crise en réduisant leurs charges, la main doeuvre, l’achat de fertilisants. D’autres sont convaincus que l’agriculture biologique, outre la préservation des terres et le respect de l’environnement, revalorise le métier d’agriculteurs auprès des consommateurs par la mise sur le marché d’aliments sains et goûteux tout en participant pleinement au développement de l’économie locale grâce à la mise en place de filière de commercialisation courte (ce qui est produit localement est consommer localement)
. Les méthodes proposées : Le semi direct sous couvert ou la culture intercalaire est une traduction directe de l’adage selon lequel « Moins on travaille le sol, plus on le pérennise ». Après les moissons, il s’agit de semer des plantes de couverture qui vont nettoyer le sol, l’enrichir, l’aérer et concurrencer les adventices. Cette technique a également l’avantage de générer de la matière organique, stocker du CO2, 2 à 4 tonnes par hectare, et d’utiliser moins d’énergie fossile.
. Questionnements autour de l’agriculture biologique :L’agriculture biologique peut-elle nourrir tout le monde ? Oui, il est produit aujourd’hui en moyenne 30 quintaux par hectare en bio comme en agriculture intensive. Par ailleurs, les plus gros rendements sont faits par l’agriculture paysanne et si l’agriculture intensive dépasse l’agriculture bio sur le plan productivité / homme, cette dernière arrive en premier au niveau de la productivité / m2.
. En conclusion :« Est ce la fin de notre civilisation, la prochaine mettant la nature au
centre ? »
Localisation : DVD/356

Mali, les paysans veillent au grain / SAPORITO (JEAN-LOUIS), FAIVRE (AGNES)
CFSI, 2010 .- 52 minutes

Dans la jeune démocratie malienne, le monde paysan (70 % de la population) sort de l’ombre. Syndiqué et organisé, il participe aux politiques publiques. Faire du Mali une puissance agricole est une ambition nationale. Tantôt partenaires de l’Etat, tantôt contestataires, les paysans et leurs leaders défendent une agriculture durable, familiale, moderne, bien loin de la Révolution verte.
Localisation : DVD/360

Cochon qui s’en dédit / LE TACON (JEAN-LOUIS)
1980 .- 40 minutes

Quarante minutes au sein d’un élevage industriel de porcs en Bretagne et Maxime, entouré de ses quelque mille bêtes, acharné à nourrir,gérer les saillies, les naissances, le sevrage et lutter contre le développement de germes, une hantise, à dose d’antibiotiques, de vitamines. Ce film, où les hurlements des bêtes est omniprésent et où la souffrance est suffoquante, préfigure les temps que nous connaissons aujourd’hui.
Public ciblé : Adultes
Localisation : DVD/343

Solutions locales pour un désordre global / SERREAU (COLINE)
2010, 113 minutes

Le dérèglement écologique mondial est une conséquence directe de notre système de production et de consommation. Il en résulte une crise profonde des ressources de la terre qui menace gravement la sécurité alimentaire de la planète. Pourtant, des solutions existent. Et toutes se fondent sur l’élaboration d’un autre type de société. En une trentaine d’entretiens, Coline Serreau tente de nous présenter ces voies alternatives à même de répondre aux problématiques posées par le monde actuel.
Localisation : DVD/325

Casamance mon frère / GIANOTTI (MIKA)
2010, 80 minutes

"Casamance mon frère" est le film d’un face-à-face avec le deuil d’un très proche aimé, le frère de la protagoniste, agronome, qui avait choisi d’y vivre, pour y monter une petite ferme. Les propos échangés avec les villageois sont assez pauvres et le film ne montre ni la diversité des paysages casamaçais, ni les pratiques agricoles menées par les paysans.
Localisation : DVD/321

Le soja de la faim / ROBIN (MARIE-MONIQUE)
Galaxie, Arte, 2006, 23 minutes

L’Argentine a tout misé sur la culture d’un soja transgénique produit par Monsanto. Les herbicides les plus puissants (dont le glyphosate), vendus également par Monsanto, épargnent le soja, mais contaminent les cultures vivrières et la population. Problèmes de santé, déforestations massives, utilisation croissante de pesticides, la sécurité alimentaire de l’Argentine est menacée…
Localisation : DVD/284

Main basse sur le riz / CREPU (JEAN), BORIS (JEAN-PIERRE)
Ladybird, Arte éditions, 2009, 89 minutes

Y a-t-il eu réellement une pénurie de riz début 2008 débouchant sur les émeutes de la faim ? Deux journalistes bousculent les idées reçues. Au-delà de la spéculation, ils y dénoncent les conséquences désastreuses de vingt ans d’abandon des politiques agricoles.
Localisation : DVD/273

Dans la mer, il n’y a pas de caïmans ... / CIBIEN (LAURENT) / GUILLON (ALAIN) / WORMS (PHILIPPE)
2008, 55 minutes

Au nord-ouest du Mali, aux portes du désert, les Soninkés n’ont pas d’autre choix que d’émigrer, depuis plusieurs générations. Cette fatalité pèse sur les jeunes hommes, mais aussi sur les familles restées au village dont la subsistance dépend des frères ou des enfants en exil. Ce documentaire a été réalisé entre 2007 et 2008, dans différents villages du cercle de Yélimané, au nord-ouest du Mali. Tempête de sable, sécheresse, température élevée... la terre est ici impossible à exploiter, or sans récolte, pas d’argent. C’est pourquoi les jeunes maliens ne rêvent que d’une chose : partir et gagner leur vie ailleurs, afin d’aider leur famille, voire leur village, à survivre. Les immigrés en France deviennent alors les « sauveurs », sur qui tout repose. Toutefois, pour certains villageois, tel Youba, il paraît impensable ’de continuer à dépendre de l’ « extérieur ». Ce quinquagénaire a été choisi par ses pairs pour participer à un programme de développement durable. La mission consiste, avec deux intervenants français et vietnamien de Hai Duong, à aménager les terres pour mettre en place une riziculture, sur le modèle du Vietnam. Pour creuser les canaux, malgré la dureté de la terre, tous les Maliens s’y mettent ! Puis le temps se couvre et arrive enfin la pluie tant attendue. Le film montre avec tendresse les relations humaines qui se tissent entre les protagonistes. Par contre, il n’apporte que très peu de connaissances sur les itinéraires techniques nécessaires aux travaux rizicoles.
Localisation : DVD/271

La vie moderne / DEPARDON (RAYMOND)
Palmeraie et désert, France 2 cinéma, 2008, 1h30

Raymond Depardon a suivi pendant dix ans des paysans de la moyenne montagne cévenole. Avec naturel, il nous fait entrer dans leurs fermes. Ce film bouleversant parle, avec une grande sérénité, de nos racines et du devenir des gens de la terre.
Localisation : DVD/270

Paroles de paysans ! / FERRARI (FABRICE) / SIMON (ERIC)
Confédération paysanne, 2006, 45 minutes

Des témoignages de paysans qui se battent pour une agriculture plus juste, plus humaine, plus respectueuse de l’environnement.
Localisation : DVD/250

Super size me / SPURLOCK (MORGANE)
2004, 1h38

Le fast-food est partout. 37 % des enfants et des adolescents américains ont un problème de poids. Deux adultes sur trois sont atteints de surcharge pondérale ou d’obésité. Comment l’Amérique est-elle devenue aussi grosse ?Pour mener son enquête, Morgan Spurlock a traversé les Etats-Unis et interrogé des spécialistes dans plus de vingt villes. Un ancien ministre de la santé, des profs de gym, des cuisiniers de cantines scolaires, des publicitaires, des avocats et des législateurs lui confient le résultat de leurs recherches, leurs sentiments, leurs craintes et leurs doutes. Mais le fil rouge de ce documentaire est une expérience que Morgan Spurlock décide de mener sur lui-même. Sous la surveillance attentive de trois médecins, le voilà donc au régime MacMuffin, Big Mac, Royal Cheese, frites et coca.
Localisation : DVD/242

Vers un crash alimentaire / BILLY (YVES) / PROST (RICHARD)
2008, 120 minutes

La récente flambée des prix agricoles a été un coup de semonce : jamais le monde n’avait affronté une crise alimentaire d’une telle ampleur. Mais comme le montre l’enquête d’Yves Billy et Richard Prost, les difficultés ne font que commencer. Les stocks mondiaux de céréales baissent depuis huit années consécutives et n’assurent plus à la population mondiale qu’une avance de vingt jours d’alimentation, bien en deçà du niveau officiel de sécurité fixé à soixante-dix jours…
Localisation : DVD/227

La guerre des kilos / BEGOIN (STEPHANE) / CLEYET-MARREL (SOPHIE)
2004 .- 53 min

En Allemagne, en Grande-Bretagne et en France, tour d’horizon d’un combat incertain contre l’obésité, fléau en expansion qui affecte 400 000 enfants européens supplémentaires chaque année. Après les États-Unis, la Chine et l’Amérique du Sud, l’obésité a frappé l’Europe, sournoisement mais sûrement. Fiers de leurs traditions alimentaires, la plupart des pays du Vieux Continent pensaient y échapper, mais elle affecte désormais 400 000 enfants européens supplémentaires chaque année. Au total, selon les estimations, une personne sur cinq est touchée par l’excès de poids.
Localisation : DVD/228

Le rêve de Sao Paulo / DURET (JEAN-PIERRE) / SANTANA (ANDREA)
2004

Ce film suit le parcours d’un jeune fils de journaliers de la terre qui migre vers la grande ville enchanteresse rejoindre ceux qui sont partis vivre loin de la terre aimée. C’est un « road-movie » de 3000 km autour des rêves des pauvres, de leur espoir de conquérir une vie meilleure.
Localisation : DVD/221

Romances de terre et d’eau / DURET (JEAN-PIERRE), SANTANA (ANDREA)
2001, 1h18

Ce documentaire, conçu pour un choeur de quatorze personnes adultes et six enfants, porte sur le destin tragique des paysans du Sertao au Brésil. Chacun raconte une part de sa propre vie et se reconnaît également dans l’écho de la parole des autres.
Localisation : DVD/221

Cultivons la terre : pour une agriculture durable, innovante et sans OGM / PERINO(HONORINE)
2008, 1 h 30

Documentaire
En prenant comme fil directeur la présentation des OGM agricoles actuellement sur le marché - des plantes transgéniques tolérant des herbicides - ce film présente un foisonnement de propositions alternatives très concrètes et opérationnelles dans lesquelles chaque agriculteur peut se reconnaître. Ce sont des pratiques agricoles améliorées par la recherche scientifique ou des innovations faites par les agriculteurs dans leurs champs. La lutte biologique, la sélection participative, le respect de la vie des sols, l’autonomie alimentaire des élevages, les circuits courts de commercialisation, sont autant de stratégies d’avenir.
Localisation : DVD/215

Moi Sékou, mon exil, mon village, mon combat / MOUNIER (ERIC)
2005, 52 minutes

Construit comme un « voyage enquête », ce documentaire nous emmène sur les pas d’un jeune malien. Emigré en France, Sékou refuse la fatalité. Il retourne dans son pays pour tenter de trouver des solutions à la désertification, qui détruit inexorablement son village. A travers son périple et différentes rencontres, nous découvrons avec lui les multiples causes (déforestation, surpopulation, pression économique des pays riches…) et les conséquences (perte de fertilité de la terre, manque de nourriture, conflits entre ethnies, immigration vers les pays du Nord…). Quelle est la meilleure solution pour enrayer ce fléau ?
Localisation : DVD/152

Se nourrir c’est un droit / COMITE CATHOLIQUE CONTRE LA FAIM ET POUR LE DEVELOPPEMENT (CCFD)
2003

Cette vidéo propose des informations succinctes sur le droit à l’alimentation.
. Là-bas, au Sénégal : Une association de femmes y développe des activités économiques pour améliorer leur quotidien par la transformation et la commercialisation des produits de la pêche.
. Ici, à Nantes : Un bénévole témoigne de l’aide alimentaire qu’apporte l’Epicerie sociale aux personnes en grande précarité.
Localisation : DVD/192

La fin des chimères ? / KOROSI (SUZANNE)
2004, 112 minutes

Tourné à travers la France, « La fin des chimères ? » comporte 4 volets : les scientifiques, les agriculteurs, les élus et les consommateurs. Ils abordent les OGM du point de vue de chacun de ces acteurs, faisant ainsi le tour des problèmes qu’ils devront affronter dans les prochaines années. Les quatre films courts sont conçus pour aider à l’information, à la réflexion, à la sensibilisation du public et à l’animation de débats.
Localisation : DVD/52

Les rituels de la survie / AINOUZ (JOSE)
2005, 52 minutes

Sécheresse, invasion des criquets, destruction des récoltes. Quelles stratégies les villageois de Guénébana vont-ils mettre en oeuvre pour survivre à la famine qui menace ? C’est à la vie dans ce village dogon que s’intéresse le réalisateur. Puiser l’eau, tisser, piler les rares épis de mil : les actes du quotidien rythment le temps et assurent une survie précaire. TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/72

The future of food / KOONS GARCIA (DEBORAH)
2004, 89 minutes

Ce film sur l’histoire et la technologie du génie génétique a nécessité trois ans d’enquête. Il aborde non seulement les risques sanitaires et environnementaux mais aussi les questions éthiques que posent les brevets et le contrôle de l’alimentation par quelques entreprises. Brevetage du vivant, faillite des instances de régulation et de chercheurs dépendants financièrement de l’industrie agro-alimentaire, va et vient dérangeant entre le gouvernement américain et les conseils d’administration des grandes firmes d’agro-chimie, le film dresse un portrait inquiétant de l’agriculture en Amérique du Nord.
Localisation : DVD/92

We feed the world : le marché de la faim / WAGENHOFER (ERWIN)
2007

Chaque jour à Vienne, la quantité de pain inutilisée et vouée à la destruction, pourrait nourrir la seconde plus grande ville d’Autriche, Graz... Environ 350 000 hectares de terres agricoles, essentiellement en Amérique latine sont employés à la culture du soja destiné à
la nourriture du cheptel des pays européens alors que près d’un quart de la population de ces pays souffre de malnutrition chronique...
Localisation : DVD/163

Champs mêlés / AVRILLON (PATRICK) / DAVIDOVICI (PIERRE)
2006, 69 minutes

Champs mêlés évoque une expérience de développement équitable autour d’une rencontre filmée entre des producteurs de fruits de Rhône-Alpes et du Toffo (Bénin), initiée par l’association ATB. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/205

Le monde selon Monsanto / ROBIN (MARIE-MONIQUE)
2008

Monsanto, multinationale américaine née en 1901 à Saint-Louis, dans le Missouri, et d’abord spécialisée dans l’industrie chimique, est devenue en un peu plus d’un siècle le leader mondial des biotechnologies, en particulier sur le marché des organismes génétiquement modifiés (OGM). Elle détient les brevets de 90 % du maïs, du soja, du colza, ou du coton transgéniques cultivés dans le monde. Par le biais de rachats successifs, elle est en train de devenir le premier semencier de la planète et à terme, c’est la chaîne alimentaire toute entière qu’elle pourrait contrôler. Mais c’est d’abord avec le Round Up, son herbicide "total" (longtemps estampillé "biodégradable") qu’elle a commencé, à partir de 1974, à conquérir le monde. On lui doit aussi des produits aussi variés que le terrible Agent Orange, massivement déversé sur le Viêt-nam par l’armée américaine, les PCB (pyralène en France, interdit au début des années 80), l’aspartame ou les hormones de croissance (interdites en Europe et au Canada). / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/197

Small is beautiful / FOUILLEUX (AGNES)
Les Films Bonnette et Minette, 2010 .- 1h50

Documentaire sur la question agricole.
Il est rare qu’un ancien ministre fasse son autocritique. Edgard Pisani, chargé de l’agriculture de 1961 à 1966, confesse dans Small is Beautiful les dégâts d’une politique ayant mis en oeuvre le remembrement des parcelles de terre. Le film emprunte son titre à un livre de l’économiste britannique Ernst Friedrich Schumacher qui soulignait qu’une économie de la permanence est fondée sur l’utilisation soutenable des ressources naturelles. Ce documentaire entend dénoncer les conséquences catastrophiques de l’application des règles commerciales issues du libéralisme et de la mondialisation par les dirigeants des économies agricoles. Il suggère qu’il existe des alternatives. Dans ce film, on suit Michel vignot, paysan boulanger, Bernard Ronot, agriculteur, Francis Laplace, maïsiculteur bio, Raoul Jacquin, jardinier. Ils mettent la main au sol pour nous montrer comment ça marche, comment un terrain sain se détecte à la présence de vers, comment une ruche se transforme en cimetière, comment la terre est asphyxiée par les pesticides, herbicides, insecticides, désherbants, fongicides, hormones, engrais de synthèse, nitrates et autres ingrédients nuisibles, qui améliorent les rendements mais polluent les cours d’eau et empoisonnent nos assiettes. Ces propos font échos à ceux d’Olivier de Schutter, rapporteur à l’ONU pour le droit à l’alimentation, Martin Pigeon, CEO Transparence for lobbying, Christian Velot, CNRS, Raoul Jacquin, Kokopelli, Helen Holder, les Amis de la terre et Aurélie Trouvé, ATTAC.
Images d’archives, visite chez des professionnels, interview d’un lobbyiste de Bruxelles (Daniel Gueguen) sans états d’âme : Agnès Fouilleux alterne discours et travaux pratiques, pour suggérer que le modèle dominant n’est pas une fatalité.
Localisation : DVD/318

Femmes : le nouveau défi de l’Afrique / DELPAU (OLIVIA)
26 minutes
Documentaire

L’arrivée de l’association AcDev à Malika, dans la grande banlieue de Dakar, a permis aux femmes du village de répondre à plusieurs de leurs besoins essentiels jusque là ignorés : l’accès à des services de santé et à des formations professionnelles. Si le centre de santé, qui vient de s’installer, n’a accès ni à l’eau, ni à l’électricité, il a le mérite de permettre aux femmes de bénéficier d’un suivi lors de leur grossesse et d’accoucher dans des conditions sanitaires satisfaisantes, en présence d’un personnel médical qualifié. La sage femme du centre visite tous les mois plusieurs groupements de femmes qui sont autant de relais d’information.
Public ciblé : adulte
Remarque : Incertitude au sujet de la date de réalisation
Localisation : DVD/398

Kipsi / CASSARD (PHILIPPE)
1996 .- 26 minutes

Documentaire. Dans un village du pays Dogon, la sécheresse a laissé les habitants dans une grave situation de besoin alimentaire. Décision prise, à la suggestion de l’animateur d’Afrique verte, de se ravitailler dans une région exédentaire, en pays Bambara, Kipsi, jeune garçon fûté et efficace, participe à l’expédition et rend des services. Mais au retour, il n’obtient pas l’accueil triomphal espéré, car il a manqué l’école sans autorisation et ... maman n’apprécie pas ! Vues sur le village, sur les difficultés de transport ...
Public : cycle 3 (8-10 ans), collège (6ème, 5ème)
Remarque : Notice Terre d’Avenir
Localisation : DVD/399

haut de page

 Culture de la paix 


La visite de la fanfare / KOLIRIN (ERAN)
2007, 85 minutes

Un jour, il n’y a pas si longtemps, une petite fanfare de la police égyptienne vint en Israël. Elle était venue pour jouer lors de la cérémonie d’inauguration d’un centre culturel arabe.
Seulement à cause de la bureaucratie, d’un manque de chance ou de tout autre concours de circonstance, personne ne vint les accueillir à l’aéroport. Ils tentèrent alors de se débrouiller seuls, pour finalement se retrouver au fin fond du désert israélien dans une petite ville oubliée du monde. Un groupe de musiciens perdu au beau milieu d’une ville perdue. Peu de gens s’en souviennent, cette histoire semblait sans importance…
Localisation : DVD/255


Au pays du soleil touchant / HALIMI (FRANCK) / MOUVEMENT DE LA PAIX
2006

Film rendant compte du voyage d’une délégation de 130 français à Hiroshima et Nagasaki, en août 2005, à l’occasion des commémorations des 60 ans des bombardements atomiques.
Localisation : DVD/108

La non-violence, une force / INSTITUT DE RECHERCHE SUR LA RESOLUTION NON VIOLENTE DES CONFLITS
2001, 25 minutes
La non-violence est surtout connue par l’action de Gandhi (lutte pour la décolonisation de l’Inde) et celle de Martin Luther King (lutte pour les droits civiques aux USA). Trop souvent est oublié son rôle dans la chute des régimes totalitaires (Philippines, Pologne, Allemagne avec la chute du mur de Berlin). Les perspectives que cette lutte offre en matière de défense de la démocratie contre les agressions, d’interventions civiles entre des belligérants ou pour traiter les problèmes de la violence dans les quartiers sensibles et dans les écoles sont méconnues. Dans ce documentaire, la non-violence est présentée à la fois comme une philosophie qui donne sens à l’histoire des hommes et comme une stratégie fondée sur la non-coopération avec l’injustice. / Visionnage sous condition / Public ciblé : adulte
Localisation : DVD/185


J’vais le dire : les conflits des petits et leur gestion / GAILLIOT (MELANIE) / REUMAUX (THIERRY)
2002, 71 minutes

Ce film tourné dans deux écoles au cours d’une année scolaire, alterne des séquences d’observation prises sur le vif, des interviews d’enfants et d’adultes, et des séquences spécifiques proposées par les enseignants à leurs élèves, envisagées comme des réponses possibles au problème de l’agression. Quatre thèmes sont abordés : socialiser, l’agression, la violence, intervenir. Une psychosociologue apporte une analyse précise des actes agressifs observés et des interventions proposées par les adultes. Elle souligne l’importance d’une éducation spécifique à l’âge où les enfants sont les plus réceptifs. Un film pour en parler / PUBLIC SPECIALISE
Localisation : DVD/70

Rue de la paix, Superbe ! / ASSOCIATION AN MIL D’AUBAGNE
2005, 40 minutes
11 et 12 juin 2005 : Aubagne fête ses mille ans.
Localisation : DVD/48

haut de page

 Développement 


La fin de la pauvreté ? / DIAZ (PHILIPPE)
2010 .- 1h40

Aujourd’hui, plus d’un milliard de personnes vivent avec moins d’un dollar par jour. Toutes les trois secondes, un être humain meurt de faim, en majorité des enfants de moins de cinq ans. 60 à 80 millions d’hommes et de femmes vivent dans une situation proche de l’esclavage. Ces chiffres ne résultent pas d’une fatalité mais d’un pillage de la planète par les pays développés. Tel est le message du documentaire politique de Philippe Diaz, un réquisitoire qui fustige le déséquilibre postcolonial, dénonce les échanges Nord-Sud, accuse le néolibéralisme et plaide pour l’effacement de la dette des pays pauvres. Philippe Diaz s’est assuré la collaboration d’historiens et d’économistes, dont les Prix Nobel Joseph Stiglitz et Amartya Sen, pour signer cet acte d’accusation. Ce documentaire fait découvrir, ou rappelle, que le monde possède les ressources nécessaires pour nourrir toutes les populations, et que la misère et la famine ne sont provoquées que par le système économique imposé par les grandes puissances occidentales. La leçon est d’abord historique. Ce sont les Européens qui, dés 1492, ont initié la globalisation en intervenant de façon brutale en Amérique, puis en Asie et en Afrique. Les conquistadors d’Espagne, du Portugal, du Royaume-Uni et de Hollande se sont appropriés les richesses des Incas et des Mayas, ont confisqué ici et là l’or (dans les mines du Brésil), l’argent (en Bolivie), les objets d’art, les bijoux, puis les terres, construisant un système colonial qui dure depuis 500 ans. Ces richesses ont permis de financer les révolutions industrielles et depuis, le fossé entre les pays les plus riches et les pays les plus pauvres ne cesse de se creuser. De 3 pour 1 en 1820, il est passé à 35 pour 1 en 1950, à 74 pour 1 en 1990.Exemple de cette mise en place d’un concept de "supériorité de race" : aujourd’hui encore, quand une messe est célébrée dans la cathédrale de Sucre, ancienne capitale de la Bolivie, les vieux indigènes qui osent entrer s’assoient à même le sol, tant ce sentiment d’écrasement est ancré. La démonstration de Philippe Diaz cible le Fonds monétaire international et la Banque mondiale, qui accordent aux pays sous-développés des prêts impossibles à rembourser et avec lesquels les grandes compagnies construisent leurs infrastructures. Ou qui consentent des remises de dettes en échange de deals : vente à bas prix de leurs ressources pétrolières, votes téléguidés aux Nations unies, envois de troupes de renfort dans des zones de conflits."L’Afrique Noire qui est la partie la plus pauvre du monde paie 25 000 dollars par minutes à ses créanciers du Nord", dit la spécialiste Susan George. "C’est le Sud qui finance le Nord à hauteur de 200 milliards de dollars par an". Joseph Stiglitz dénonce le consensus mis en ½uvre à Washington par Reagan et Thatcher afin de stabiliser l’économie mondiale : tout se décide entre la 15e Avenue (siège de la Trésorerie nationale) et la 19e Avenue (siège du FMI, qui est aux ordres de Wall Street), la Banque mondiale siégeant sur la 18e. Moins de 25 % de la planète utilise plus de 80 % de ses ressources tout en créant 70 % de sa pollution.
Autres intervenants : John Perkins, Eric Toussaint, Edgardo Lander, Hwo Okoth-Ogendo, Miriam Campos (Ministère des peuples indigènes de Bolivie), Mashengu wa Mwachofi (ancien député du Kenya), Maria Luisa Mendonga (présidente Rede social brésilien), Jaime de Amorim (MST Brésil), william Watts (professeur USA), Michael Watts (professeur USA), Alvaro Garcia Linera (vice président de Bolivie), nora Castaneda (présidente de la Banque des femmes Vénézuéla), Joao Pedro Stedice (MST Brésil), Serge Latouche, Kipruto arap Kirwa (Ministre de l’agriculture du Kenya), Clifford Cobb (historien USA), Eduardo Yssa (organisateur local Cochabamba), David Ellerman (Banque mondiale), Raul Monjo Ramirez (directeur du ministère du plan Bolivie), jim Shulz (président de The democracy center Cochabamba), Oscar Olivera (coordinateur défense de l’eau Bolivie), Eric Mgendi (coordinateur de la communication à Action aid Kenya), Chalmers Johnson (ancien analyste), Miloon Kothari (rapporteur des Nations Unies Inde), Joshua Farley (professseur d’économie écologique USA)
Localisation : DVD/341


Life and debt / BLACK (STEPHANIE)
2001, 82 minutes

Ce portrait désenchanté de la Jamaïque accompagne les touristes américains qui déferlent sur l’île sans même se rendre compte du dénuement de sa population et du délabrement de son économie. Très vite, on découvre les coupables de cet enfer des tropiques : le FMI, la Banque mondiale, l’OMC...En donnant la parole à l’ex-Premier ministre jamaïcain, au directeur du FMI, comme aux ouvriers exploités et aux éleveurs et agriculteurs ruinés par les importations de lait ou de viande, ce documentaire décrypte mieux que de longs discours la triste réalité de la mondialisation. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/164


Djourou une corde à ton cou / ZUCHUAT (OLIVIER)
2004, 64 minutes

Réquisitoire implacable, qui démonte, au travers du cas du Mali, la spirale de l’endettement dont sont victimes nombre de pays en voie de développement. Ce film convoque, comme sous un arbre à palabres, diverses paroles souvent irréconciliables : un ministre malien des finances, un expert en économie du développement, des avocats helvétiques chargés de retrouver l’argent de la dictature dans les coffres des banques suisses, des paysans planteurs de coton, un représentant du Fonds Monétaire International et le spectre d’un dictateur déchu.
Localisation : DVD/202

haut de page

 Développement durable 

Artisans du changement / BOURDONNAIS (JEAN) ;-BRAUN (SYLVAIN) ;-LUTAUD (LAURENT)

Ils sont artisans, médecins, agriculteurs, ingénieurs ou banquiers... Leur point commun ? Changer le monde. Ce sont des entrepreneurs ingénieux et créatifs, qui incarnent les principes du développement durable : répondre à nos besoins économiques, sociaux et environnementaux, sans hypothéquer l’avenir des générations futures. Ils ont relevé des défis à priori impossibles, en appliquant des solutions simples, rentables et reproductibles par tous. Imaginez un monde où un hôpital soigne les trois quart de ses patients gratuitement, tout en dégageant des bénéfices, où les détritus nourrissent la terre au lieu de la polluer, où une banque prête plus facilement aux pauvres qu’aux riches, où l’agriculture augmente ses rendements sans avoir recours aux pesticides et aux OGM...

Localisation : DVD/475

Les impacts environnementaux et sociaux de l’élevage de crevettes au Bangladesh /WATERS (MURKY)
Ecostorm Ecologist Film Unit, 2011.-13 minutes
Le Bangladesh a développé de nombreuses fermes d’élevage de crevettes. Cette production se fait aux
dépens des mangroves, des rizières, de la pêche. Les côtes sont fragilisées face aux tempêtes et les paysans
subissent les pressions des propriétaires, les femmes sont parfois violées par les gardiens des fermes. Les
habitants des régions touchées par l’extension de ces élevages interpellent les consommateurs des pays
riches. Localisation : DVD/443


L’empreinte écologique / THEAU (BENOIT), /PRINET (EMMANUEL)
One Earth, 2006 .- 15 minutes

L’impact de nos consommations sur le capital naturel, à travers une interview de William Rees, concepteur de l’empreinte écologique
Localisation : DVD/309.


Le bien commun / POLIQUIN (CAROLE)
2003, 52 minutes. Documentaire

Dieu créa le monde en sept jours. Quelques années plus tard survint l’Homme d’affaires avec son agenda très personnel : transformer le monde entier en marchandise et proclamer le marché total. En effet, plus rien aujourd’hui ne semble vouloir échapper au destin de marchandise : l’eau, la santé, les gènes, les connaissances, les biens les plus essentiels à la vie ne seront-ils désormais accessibles qu’aux plus offrants ?
Public ciblé : tout public
Localisation : DVD/187

Misères à crédit Yakar l’Espoir Paroles de femmes africaines/Comité pour l’annulation de la Dette du Tiers-Monde (CADTM)
L’oeil nu, janvier 2011, 47 minutes
De la tontine traditionnelle aux mutuelles de crédit, à partir de situations concrètes, tournées dans la banlieue de Dakar au Sénégal, le film s’interroge sur la pertinence du micro-crédit, présenté par certains comme la solution pour lutter contre la pauvreté...En Afrique comme partout ailleurs, la pauvreté repose sur les épaules des femmes, les femmes de la banlieue de Dakar en témoignent dans le film . Mais la pauvreté n’est pas une fatalité.
Localisation : DVD/444

Katanga, la guerre du cuivre / MICHEL (THIERRY)
ARTE, RTBE, Les films de la passerelle, 2010 .- 90 minutes

Katanga, une région de la RDC riche en cuivre, cobalt, zinc, uranium situés sous la forêt équatoriale et donc très convoitée par les investisseurs étrangers, Belges et aujourd’hui Chinois et Indiens. Le Katanga, c’est l’extraction souhaitée de 1,3 millions de tonnes de minerais par mois, le plus grand gisement de cobalt au monde, l’emploi de 5 500 personnes, 180 millions de dollars d’investissements, un apport à terme de 200 millions de dollars à l’Etat, un chiffre d’affaires prévu de 1 milliard de dollars par an.
Ce documentaire retrace l’évolution de ce secteur minier de la région du début du 20 siècle à aujourd’hui.
L’histoire minière du Katanga : La demande en matières premières est forte et les investisseurs étrangers profitent de la conjoncture même si, ces dernières années, 2008-2010, la crise économique tend à ralentir l’activité. Cette industrie concentre les plus gros investissements privés que le pays a connu depuis l’indépendance. Au début du XX ème siècle, la Belgique s’était hissée au rang de 4ème puissance mondiale grâce à l’exploitation du minerais.
En 1966, Mobutu nationalise l’Union minière créée par les Belges. Mais aucun investissement n’est opéré dans la région. Mobutu et son clan s’accaparent de la richesse du pays en s’offrant des châteaux et plaçant l’argent dans des paradis fiscaux.
En 1997, Mobutu entraîne la pays dans sa chute. La Gécamines subit ce revers de plein fouet. Les « creuseurs » sont au chômage. Moïse Katumbi, gouverneur de la région, promet aux travailleurs son soutien. La Gécamines est dépecée et sera livrée aux mains des investisseurs privés. La misère s’installe dans la région. Les creuseurs et leurs familles venus de tout le pays installent des camps de fortune et développent une économie informelle en travaillant dans les mines pour leur propre compte, mais sans aucun équipement, ni outil spécifique. A qui profite cette économie ? Aux Congolais ou aux comptoirs qui se multiplient ?Mais la région attire les investisseurs qui reprennent les usines désaffectées, développent les sites délaissés par les industriels. Les creuseurs perçoivent cet entrisme comme un viol de leur territoire. Ils en sont chassés, la soi-disant création d’emploi stipulée dans les contrats d’exploitation ne servant que d’alibi aux investisseurs. Malgré la volonté du gouverneur pour améliorer les conditions de travail des ouvriers, les révoltes et les grèves se multiplient. Les propos d’un investisseur chinois « Nous faisons de la collaboration économique et non du pillage » masquent une terrible réalité : certes, on note le développement d’infrastructures routières, mais les nouveaux techniciens sont Chinois, Indiens et les retombées économiques pour la région s’avèrent inexistante. Le Katanga est à 80% couvert de permis d’exploitation. Le gouverneur découvre cette situation grâce à une cartographie dressée par un chercheur belge.

Les solutions à ce problème : adopter un moratoire et reconvertire certaines concessions en exploitations agricoles.
Ces objectifs sont irréalisables et comme le dit un creuseur : « Le Pays appartient aux étrangers ».
Procédés techniques : Témoignages - interviews (Par ordre d’apparition). Laurent Decaillon, patron de Boss Mining. George Forrest, industriel. Moïse Katumbi, gouverneur du Katanga. Mumba Gama, ministre des mines du KatangaImages d’archives
Localisation : DVD/354

Le business des fleurs / RODRIGO (JEAN-MICHEL)
2005, 52 minutes

Décortiquer les rouages de la colossale industrie horticole, voilà ce que propose Le Business des fleurs. De l’Equateur en passant par la France et la Hollande, ce film suit la course contre la montre à laquelle se livrent producteurs, acheteurs et vendeurs de fleurs coupées
Localisation : DVD/233

Ouvrières du monde / COLLARD (MARIE-FRANCE)
2000, 85 minutes

Documentaire
C’est une enquête qu s’attache aux derniers mois de Rosa la belge et de Marie-Thérèse la française, qui ont passé plus de 20 ans derrière les machines de Levis Strauss, qui, à l’automne 1998, a annoncé son intention de restructurer ses activités en Europe. La réalisatrice mêle leurs témoignages à ceux de travailleuses turques et indonésiennes. Elle plaide ouvertement pour une solidarité internationale Nord-Sud, pendant nécessaire à la mondialisation du marché. /Remarque : Visionnage sous condition /Public ciblé : adulte
Localisation : DVD/191

Le prêt, la poule et l’œuf / MOURIERAS (CLAUDE)
2002, 85 minutes

Documentaire - M
ême si ses résultats ne sont pas négligeables, le microcrédit ne représente en rien une solution miracle au sous-développement. Installé pour deux mois dans un village d’Ethiopie , le cinéaste a suivi les efforts déployés par une petite entreprise locale de microfinance, Buusaa Gonofaa, pour convaincre un groupe de femmes de recourir à ses services. Sur le ton d’une fable tragi-comique, sans s’autoriser le moindre commentaire, le réalisateur décrit le quotidien angoissant des emprunteuses, qui se tuent au travail et supportent mal le fait d’être toutes responsables les unes des autres face aux remboursements, alors que chacune gère l’argent reçu sans rendre de comptes au groupe. Cette solidarité forcée pourrait bien, cependant, faire progresser de manière significative leurs conditions de vie. Les états d’âme des agents de Buusaa font écho à ceux des femmes ; anciens militants politiques, ils ont payé chèrement leur combat pour l’avènement de la démocratie, vivent à peine mieux que les femmes qu’ils aident, remettent sans cesse en question l’utilité de leurs actions, mais reconnaissent qu’au moins -victoire considérable- leurs clientes et leurs familles ne mourront plus de faim. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/182

L’Europe plume l’Afrique / VOLLENSCHIER (JOACHIM)
2008, 45 minutes


Les surplus de volailles élevées en Europe sont exportés massivement vers le marché africain : une situation qui n’est pas sans conséquence. Sous prétexte de limiter les apports en graisse dans leur alimentation, les Européens sont aujourd’hui les plus gros consommateurs de blanc de poulet au monde. Mais que faire du reste ? Les débouchés sur le marché russe ou celui du Proche-Orient n’étant plus assez larges, les producteurs ont jeté leur dévolu sur le marché africain. L’exemple du Ghana et du Togo illustre les ravages de ces exportations massives à bas prix, non seulement sur la production locale, qui ne peut pas rivaliser, mais aussi sur la santé publique. En effet, le manque de contrôle sur les conditions de conservation pose de graves problèmes sanitaires.

Localisation : DVD/244

Mémoire d’un saccage : Argentine, le hold-up du siècle / SOLANAS (FERNANDO)
2003, 115 minutes

Durant ces vingt-cinq dernières années, de la dictature militaire à aujourd’hui, l’Argentine a subi l’un des effondrements économiques et sociaux les plus brutaux qu’un pays ait pu connaître en temps de paix. Ce pays riche et sa population ont vécu dans leur chair et de plein fouet l’ensemble des traumatismes dénoncés par les altermondialistes : ultralibéralisme éhonté, spoliation des biens de l’État, explosion de la dette extérieure, corruption politico-financière massive ; Tout cela avec l’aide et la connivence de multinationales occidentales, et sous le regard complice des institutions internationales. Incarnée par des hommes comme Carlos Menem, cette politique de la terre brûlée a abouti à un véritable génocide social, un cataclysme inouï, fait de famine, de maladies et de vies humaines sacrifiées. « Saccage » dénoue un à un les mécanismes qui ont conduit à cette catastrophe.
Localisation : DVD/69

Le dos au mur / THORN (JEAN-PIERRE)
1980, 105 minutes

En octobre et novembre 1979, les ouvriers de l’usine Alsthom de Saint-Ouen se lancent dans une longue grève soutenue localement par la CGT et la CFDT. Jean-Pierre Thorn, cinéaste et ancien ouvrier « établi », venant tout juste de quitter l’usine après sept années de travail, retourne dans l’entreprise avec une caméra. Epaulé par une équipe d’opérateurs (dont Bruno Muel et des membres de l’ancien collectif Ciné-Lutte), il réalise alors Le dos au mur, documentaire suivant au jour le jour la grève et donnant la parole aux acteurs du conflit. Le dos au mur est considéré aujourd’hui comme l’un des meilleurs documentaire sur une grève ouvrière « filmée de l’intérieur ». / + Livre de Tanguy Perron / TOUT PUBLIC

Localisation : DVD/129

The take : Occuper. Résister. Produire. / KLEIN (NAOMI) / LEWIS (AVI)
2004, 87 minutes
The Take relate le combat d’ouvriers argentins après la crise économique, sociale et financière qui a secoué la pays en décembre 2001. Cette gigantesque faillite a engendré l’abandon de nombreuses usines, que les ouvriers ont décidé de récupérer sur le mode de l’auto-gestion et de la démocratie participative. Sur fond de bataille électorale pour l’élection présidentielle de 2004, The Take suit la naissance du Mouvement National d’Entreprises Récupérées, qui a permis de nombreux emplois.

Attention danger travail / CARLES (PIERRE)
2003, 105 minutes
Ce film, ponctué par des discours sur le travail, illustrés par politiciens et patrons, est constitué par des entretiens avec des chômeurs et des chômeuses refusant une société vouée au culte de la productivité. Toutes ces images apportent un démenti sans appel - et non sans humour - à la langue officielle qui chante les louanges du travail quel qu’il soit, à tout prix.
TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/7

Afrique : les métiers de la rue / FOUMANE (GUY) / TEZE (SEBASTIEN)
2006, 130 minutes

Ils sont laveurs de voiture, vendeurs de fruits, marchands de sables en pirogue, revendeurs de médicaments, fabricants de cocottes, casseurs de cailloux, chasseurs de serpents… Ce sont les petits métiers de la rue. Sur le continent africain, l’économie informelle s’est imposée comme la première source de revenus pour ses habitants. La rue est devenue un terrain propice au commerce en tout genre. Vitrine de l’informel, trottoirs et chaussées constituent le creuset de toutes les ressources humaines. Aujourd’hui, deux citadins sur trois vivent de l’activité de la débrouille. Chacun peut trouver une place et construire son « business ». C’est aujourd’hui la seule manière pour survivre dans une société en plein développement économique et bousculée par les inégalités. A Yaoundé, la capitale du Cameroun, nous suivons le quotidien de ces gens qui travaillent pour survivre. A travers dix portraits de ces travailleurs de la rue, nous donnons à voir la réalité de l’Afrique.
A savoir que ce continent bouillonne d’énergie, que ses habitants en sont les acteurs principaux et que leur modèle de société n’est comparable à aucun autre car basé sur une stratégie de survie.
TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/142

Afrique : une économie en sursis / TEZE (SEBASTIEN)
2005, 52 minutes

Sur le continent africain, l’économie informelle s’est imposée comme la première source de revenus pour ses habitants. La rue est devenue un terrain propice au commerce en tout genre. Vitrine de l’informel, trottoirs et chaussées constituent le creuset de toutes les ressources humaines. Aujourd’hui, deux citadins sur trois vivent de l’activité de la débrouille. C’est aujourd’hui la seule manière pour survivre dans une société en plein développement économique et bousculée par les inégalités. A Yaoundé, la capitale du Cameroun, nous suivons le quotidien de ces gens qui travaillent pour survivre. A travers quelques portraits de ces travailleurs de la rue, nous donnons à voir la réalité de l’Afrique.
Localisation : DVD/165

Le dessous des cartes : géopolitique et religion / VICTOR (JEAN-CHRISTOPHE)
2002, 130 minutes
Localisation : DVD/86
_
_

haut de page

 Economie mondiale-Economie alternative 


Le commerce équitable : un outil d’éducation ? / PRIOLET (MARILENE)

Il s’agit du travail de 35 associations et 20 pays différents pour mener une réflexion, un débat. Cette rencontre a permis d’identifier et définir les différents contextes, les différents approches et pratiques éducatives sur la thématique du commerce équitable. Ce DVD est un outil de formation sur l’éducation au commerce équitable.
Localisation : DVD/454

Le Business du commerce équitable / LEMAÎTRE (DONATIEN)

En glissant dans son caddie un produit arborant la mention "équitable", le consommateur fait un choix qui prend tout son sens à l’autre bout du monde. En Afrique ou en Amérique latine, des petits producteurs auront été payés décemment pour produire la matière première. Et ils n’auront pas été contraints de courber l’échine face aux importateurs et aux distributeurs, comme le veut la règle de l’économie mondialisée. Qu’en est-il réellement ? Les labels se multiplient et les consommateurs les plébiscitent. Mais quelle réalité se cache derrière les étiquettes ?
Localisation : DVD/468

ZAMBIE A qui profite le cuivre ? / GALLET (AUDREY) ;-ODIOT (ALICE)

La Zambie, ancienne Rhodésie du Nord, dispose d’un sous-sol riche en ressources. Après son indépendance en 1964, son économie dépendait essentiellement de l’extraction du cuivre. A la fin des années 80, la chute du cours du cuivre entraine avec elle les ressources de la Zambie. Le FMI contraint alors le pays à privatiser les mines. Le film nous présente le site de Mopani sur la commune de Mufulira, exploité par Glencore, leader mondial des matières premières. Sur les lieux, nous découvrons l’impact catastrophique de cette opération sur l’économie, l’emploi, la population, le cadre de vie et l’environnement à Mufulira ainsi que sur le pays tout entier. Bien loin de là, nous constatons les profits qu’en tire Glencore au travers de l’évasion fiscale et de la complicité de la BEI, la banque publique de l’Europe. On notera que le PDG de Glencore, Marc Rich, a été condamné aux USA pour corruption et évasion fiscale. Il vit en Suisse. Face à la noirceur de ce tableau, on trouve Christopher, licencié de la mine, et Savior Mwambwa, économiste. Avec l’appui de 5 associations dont Les Amis de la Terre et Sherpa, ils vont créer une association à Mufulira, Green and justice, qui récoltera 71 témoignages sur la pollution et les maladies. Grace à ces témoignages, l’association Sherpa a déposé une plainte contre Glencore et des députés européens demandent un moratoire sur les aides à l’extraction minière. Par ailleurs la BEI a lancé une enquête pour fraude fiscale vis-à-vis de la Zambie…
Localisation : DVD/471


Dollar, Tobin, FMI, Nasdaq et les autres ... / ZUCHUAT (OLIVIER)
2000 .- 38 minutes
Documentaire En s’appuyant sur des interviews d’anciens traders sur les marchés des changes, de banquiers et d’économistes, ce film présente les rouages de la spéculation sur les monnaies ainsi que les moyens de lutter contre ce capitalisme. Public ciblé : tout public
Localisation : DVD/421

Des banques pour les pauvres/TRUBERT (JEAN-MICHEL)/CRESPEAU (VIRGINIA)
La pauvreté est-elle une fatalité, doit-elle toujours n’engendrer que de la pauvreté ? Est-il possible de briser ce cercle vicieux, cette malédiction ? Aujourd’hui les financements éthiques et de partage ont le vent en poupe. Un mouvement est en marche qui peut contribuer dans la durée à favoriser des mutations en profondeur au sein des sociétés pauvres des pays en développement. A travers les portraits de celles et de ceux qui ont pu bénéficier d’un microcrédit, nous comprendrons comment leur projet a été développé et comment il les amène aujourd’hui à sortir de leur état de pauvreté. Nous donnerons prioritairement la parole aux femmes car elles sont les plus pauvres parmi les pauvres.
Localisation : DVD/437

Rencontres en Bolivie : vers une économie équitable / GUYOMARC’H (JACQUES) Minga, 2009 .- 25 minutes

Des échanges entre travailleurs boliviens et français se sont déroulés autour des expériences et des réalités de chacun. ils ont été accompagnés de plusieurs visites, aux sièges d’organisations paysannes (Cidob, Aspabri, Uypi) et sur le terrain, en dialogue avec les communautés et les producteurs de cacao, de fruits, riz et coca. La conclusion de ces rencontres porte sur 4 points en particulier :. des problématiques partagées par les Boliviens et les Français (coût élevé des certifications, mercantilisme des grandes coopératives,disparition des paysans, souci d’équité universelle...). Importance des luttes et résistances collectives et politiques pour une souveraineté alimentaire des peuples. Nécessité absolue de sortir l’agriculture de l’OMC. Souhait : créer une régulation des marchés des pays ou des groupes de pays en fonction des capacités de production et des demandes alimentaires.
"La terre peut vivre sans l’Homme, mais pas le contraire". Evo Moralès
Localisation : DVD/340

Igi Yasira ou le chemin de l’espoir (en langue bambara) / MATERA (FRANCESCO), MOLINO (IGOR)
Viaggi Solidali, 2008 .- 30 minutes
Le but de ce film est de présenter le réseau malien des organisations locales de tourisme responsable qui a vu le jour grâce à un projet du programme ST-EP de l’OMT en collaboration avec Viaggi Solidali et CIVS. Le spectateur part à la découverte de ce réseau, de Sibi à Mopti en passant par Djenné et le pays Dogon. Les multiples avantages d’un tourisme responsable sont expliqués : échanges culturels et une "rencontre à égalité", développement économique local avec la perspective d’emplois sur place.
Localisation : DVD/361

Africascop : histoires d’économie solidaire / PININGRE (DENYS)
2002, 53 minutes

Tourné au Burkina-Faso en 2002, AFRICASCOP aborde la question d’une économie basée sur le principe coopératif (partage de la décision sur le mode « une personne = une voix » et répartition équitable des revenus) dans un des pays les plus pauvres du monde. La parole est donnée aux membres de trois coopératives ayant des activités de production et de services installées dans plusieurs villes du pays, Ouagadougou la capitale, Po au sud et Bobo-Dioulasso à l’ouest.
Localisation : DVD/51

Tant qu’il y aura des oliviers… : le commerce équitable en Palestine / PARC (Comités de Soutien à l’Agriculture Palestinienne)
Artisans du monde, 2007, 22 minutes
Partant de l’expérience du PARC dont les produits sont proposés par le Fédération Artisans du monde, ce documentaire analyse la manière dont est produite l’huile d’olive, de sa cueillette dans les champs d’oliviers familiaux à sa vente. Au travers du chemin de ce regroupement d’oléiculteurs en coopérative, nous voyons les problèmes auxquels ils sont confrontés, sous l’occupation israélienne.
Localisation : DVD/264

Lao farmers products : du développement durable au commerce équitable / PARC (Comités de Soutien à l’Agriculture Palestinienne)
Artisans du monde, 2006, 45 minutes
DVD réalisé en partenariat avec Lao Farmers Products, au Laos.
. Séquence 1 : Le Laos, état tampon (6 mn) : présentation générale du Laos à travers sa géopolitique, son histoire, son économie et sa culture
. Séquence 2 : Pour un développement durable (11 mn) : Illustration des trois piliers du développement durable à partir d’un projet de développement intégré au Laos
. Séquence 3 : Pour un commerce équitable (13 mn) : A travers l’étude de la filière du riz équitable au Laos, comparaison avec la filière de riz conventionnel, et illustration d’enjeux du commerce équitable
. Séquence 4 : Portraits militants (10 mn) : A travers le portrait croisé de deux laotiens, Sisaliao et Sengdao, illustration des raisons et des différentes formes d’engagement. Bonus : Le conte (5 mn) : Une institutrice lit à une classe de jeunes laotiens, dont l’école est financée par la coopérative de micro-crédit du projet laotien, un conte sur le riz.
Localisation : DVD/265

Un commerce à visage humain / POIRIER (JEAN-MARC) / CLEMENTIN (LUC)
2003, 28 minutes
L’auteur du film part au Brésil pour le Forum Social Mondial de Porto Alegre. Il suit le parcours d’une jeune journaliste qui découvre le commerce équitable à cette occasion. Elle y mène une enquête, à la recherche d’un commerce international à visage humain.
Ce film tente d’amener le spectateur à une prise de conscience de son pouvoir d’action. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/159

Vers un commerce équitable / BOUQUIN (MARTINE) / LEFAUX (JEAN)
1999
L’écart entre pays riches et pauvres n’a cessé de s’aggraver dans le monde. Pour combattre ce phénomène d’exclusion, depuis 15 ans des hommes ont décidé d’agir autrement : conscients des limites du système caritatif, ils jettent les bases d’un nouveau rapport commercial. Ils se lancent dans l’aventure d’une commerce « équitable » : payer un juste prix, rémunérateur et stable, aux producteurs du sud, en établissant avec eux des relations directes et durables. C’est l’exemple du chocolat, le Mascao qui a permis à un groupement de petits producteurs boliviens de construire une usine de chocolat et d’acquérir ainsi leur pleine autonomie. La création de labels indépendants donne une nouvelle ampleur au commerce équitable en l’intégrant dans les circuits de la grande distribution.
Prêtable sous certaines conditions
TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/42

Faut qu’ça change : le commerce équitable, une alternative pour un monde plus humain / MANO@MANO / ARTISANS DU MONDE
2004, 15 minutes. Reportage - L’association Mano@Mano est partie 15 mois à la rencontre des producteurs du commerce équitable. Elle est remontée à la source pour témoigner de la réalité de terrain du commerce équitable et de la transparence des filières. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/184


L’équitable / BENSADOUN (SOPHIE)

2005, 52 minutes
Depuis son apparition en France, il y a 30 ans, le commerce équitable évolue d’une approche Nord / Sud à une pratique plus universelle, en lien aujourd’hui avec l’économie solidaire. Ce film est l’occasion de présenter différents acteurs se revendiquant d’un commerce équitable comme Artisans du monde, Altereco, Max Havelaar, Ethiquable, Andines, ou Minga.
Localisation : DVD/14
 

Travailler (+ ou -) autrement / COREN (SYLVIE) / LAROCHE (PATRICK)

2004, 52 minutes
Ce documentaire présente quatre acteurs de l’économie sociale et solidaire à Saint-Denis et l’Ile-saint-Denis : les coopératives Andines et Alices, impliquées dans le commerce équitable, la SCOP Femmes actives, coopérative de restauration dont le but est l’insertion des femmes, et Coup de main, une association d’insertion par l’activité économique qui aide des personnes éloignées de la vie professionnelle à la construction d’un projet.
Localisation : DVD/12
 


Les petits producteurs de la sierra / BLONDEL (SANDRA) / HENNEQUIN (PASCAL) 

2005, 26 minutes
A travers l’histoire des producteurs de la coopérative Cepicafé au nord du Pérou, le film raconte celle du commerce équitable et de la son impact dans la sierra de Piura. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/158
 

Vers un commerce équitable / Minga 

2006, 17 minutes
Ce film résume le positionnement actuel de l’Association Minga sur l’équité dans les échanges. Le commerce équitable est à la mode. Est-ce une nouvelle niche commerciale ou un moyen de changer les modes de production, de commercialisation, et donc la société ? / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/117

Le héron des Andes / RUIZ (PABLO)
1994 .- 26 minutes
Fiction Le film s’articule autour de deux enfants d’une dizaine d’années : un colombien, fils d’un artisan de Cartago qui fabrique de beaux jouets en bois et une française qui admire un de ces jouets à la vitrine d’un magasin. Ce héron sera le lien qui fera naître une amitié entre ces deux enfants qui, peu à peu, apprendront à se connaître.
Public : cycle 2 (5-7 ans), cycle 3 (8-10 ans), collège
Remarque : Notice Terre d’Avenir
Localisation : DVD/429

L’esprit de Mopti / OUANE (MOUSSA)
1999 .- 54 minutes
Documentaire-fiction
Mopti vient du mot peul qui signifie Regroupement. Cinq personnages se retrouvent pour leurs affaires, dans cette ville-carrefour ancestrale. Un charretier bela, un cultivateur dogon, un pêcheur bozzo, un éleveur peul et un nomade tamacheq. Ils font découvrir une économie de l’échange et un esprit de partage et d’attention à l’Autre qui caractérisent cet endroit.
Public : adulte
Remarque : version originale sous titré français
Localisation : DVD/386

Toxiques fringues
2012 .- 60 minutes
Bienvenue à l’ère de la mode « low-cost ». Aujourd’hui, on renouvelle sa garde robe sans se ruiner à chaque saison. En 10 ans, les tarifs du seul prêt-à-porter féminin ont chuté de 13%. Mais à quel prix exactement ? Travail d’enfants et d’adolescents, violations des lois locales et internationales, mise en danger de la vie des ouvriers... Pendant six mois, au Bangladesh, en Inde, en France, les journalistes de France 2 ont enquêté dans l’arrière-boutique de la planète textile pour découvrir ce qui se cache réellement sous l’étiquette bradée de certaines de nos enseignes bien connues. Une enquête inédite, au cours de laquelle les journalistes ont réussi à prouver comment, malgré les grands discours « éthiques » et les codes de bonnes pratiques, certaines marques ont recours à des entreprises sous-traitantes qui exploitent leur main d’oeuvre dans des conditions indignes.
Localisation : DVD/433

Leur souffrance sur notre peau / DUCHENE (ALINE)
OROLEIS, 2011.- 12 minutes
Des collégiens, accompagnés tout au long de l’année par Via le monde dans la préparation et la concrétisation de leur projet, ont été, avec l’aide d’Aline Duchêne, réalisatrice de l’association Oroleis, les scénaristes, techniciens et acteurs de ce film de sensibilisation, mi-documentaire mi-fiction, sur le thème de la consommation responsable."Leurs souffrances sur notre peau" concourrait dans la catégorie "A toi de jouer" et a remporté la 7ème place au Festival "Regard jeunes sur la cité" organisé par l’Oroleis de Paris,les 26 et 27 et 28 octobre 2011.
Localisation : DVD/368

China blue : ce que cache le "made in China" / PELED (MICHA X.)
2005, 90 minutes

Réalisé de manière clandestine, ce documentaire de 88 minutes évoque de la pression qu’exerce notre modèle économique, qui, sous couvert d’en vouloir toujours plus, plus vite et moins cher, cautionne directement les conditions de travail désastreuses de nombreuses usines chinoises. Le film dévoile tout ce que la Chine et les marques internationales ne souhaitent pas montrer. China blue nous fait prendre conscience des conséquences éthiques de la mondialisation.
Localisation : DVD/320

Nous achetons, qui paye ? / EKELUND (LOTTA)
2007, 25 minutes

Ce documentaire montre comment et pourquoi des entreprises occidentales font produire leurs vêtements et chaussures dans les pays du Sud. La face cachée de ce commerce est terrible : conditions de travail précaires, bas salaires, heures supplémentaires obligatoires, problèmes sanitaires, travail des enfants, pollution des eaux et des sols. Comment résoudre ces problèmes ? Pour répondre à cette question, Lotta Ekelund, la réalisatrice du film fait visiter les usines et les faubourgs de Tirupur en Inde où les points de vue des fournisseurs, des travailleurs, des ONG et des paysans se font entendre tour à tour. Pour comprendre si les entreprises occidentales assument leurs responsabilités, la parole est donnée aux cadres de H&M ainsi qu’à quelques autres grandes marques du prêt-à-porter en Suède.
Localisation : DVD/298

A nous de choisir / KOROSI (SUZANNE)
2002, 53 minutes

A nous de choisir parle de nos activités au quotidien : manger, s’habiller, voyager, gérer son argent ... Au travers d’interviews d’acteurs de la consommation engagée, le documentaire propose un tableau des possibilités offertes au consommateur qui souhaite échapper au temple de la consommation.
TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/150

De l’éthique sur l’étiquette / CLEAN CLOTHES CAMPAIGN / HUIB SCHOONHOVEN / MERCEDES STALENHOEF
1998, 29 minutes

Documentaire - Exploitation des enfants, salaires de misère, violence à l’égard des syndicalistes ... le monde de la mode (habillement, chaussures) est brutal ! Documentaire qui nous fait découvrir les différentes campagnes européennes et inclut un reportage sur les conditions de travail au Bangladesh dans les secteurs de l’habillement et de la chaussure.
Public ciblé : lycée, adulte
Localisation : DVD/188

haut de page

 ECM 

Comment monter mon projet de solidarité internationale / COOL’EURS DU MONDE

Ce cédérom propose une méthodologie aux jeunes et aux structures jeunesse qui veulent s’investir dans des projets de solidarité internationale. Une rubrique est consacrée à des solutions pour "partir autrement" : Service Civique, Service Volontaire Européen, Volontariat d’échange et Solidarité, Tourisme Solidaire

Localisation : DVD/480

Le sens du développement : droits fondamentaux et gouvernance / COMITE CATHOLIQUE CONTRE LA FAIM ET POUR LE DEVELOPPEMENT (CCFD)
CCFD, 2010 .- 45 minutes

Avec ce thème d’animation le CCFD-Terre Solidaire entend dire une nouvelle fois que c’est sur la base des droits fondamentaux que doit se penser le développement. Cette articulation entre droits fondamentaux et gouvernance invite en effet à réinvestir clairement la dimension politique des actions de solidarité internationale. Par delà les différences de cultures, de religions, de contextes économiques et politiques des acteurs de la société civile s’engagent pour l’accès aux droits fondamentaux.
A cet égard, la défense des droits des migrants, la lutte pour l’accès à la terre ou encore le combat contre les paradis fiscaux sont autant de mobilisations concrètes qui témoignent aujourd’hui du dynamisme des bénévoles du CCFD-Terre Solidaire de nombreux partenaires au Sud.

Vidéos jeunes : 11-18 ans
. Une séquence vidéo "Vivre ensemble dignement" pour présenter le thème d’année "Droits fondamentaux et gouvernance" à partir de l’exemple précis des DESC : le droit à la santé, le droit à l’alimentation, le droit à l’éducation, le droit au logement et le droit au travail, qui permettent à chacun de vivre dignement.
Durée 7’.
. Une séquence vidéo "Des Droits pour vivre dignement" pour présenter l’accès aux droits à la santé, au travail et à l’éducation en Afrique du Sud, à travers l’action menée par deux partenaires sud-africains du CCFD-Terre solidaire, Sinomlando et Ujamaa. Durée 12’.

Vidéo adulte
. Quels droits pour les migrants ? Cette séquence à destination du public adulte aborde la question des droits fondamentaux des migrants. Entièrement dépendants des politiques nationales et internationales, ces droits n’en sont pas moins défendus quotidiennement par des citoyens, au Sud comme au Nord. Face aux conséquences parfois dramatiques des politiques migratoires, notamment européennes, de nombreuses associations s’organisent pour dénoncer des politiques basées sur la peur et le repli sur soi et apporter un soutien juridique et matériel aux migrants. Cette séquence s’articule avec d’autres séquences vidéo sur les migrations vues du Sud.
Durée 26’.
Localisation : DVD/371

Images sur le vif / PICON (ELISE)
RITIMO, Novembre 2010 .- 12 minutes

Ce court métrage réalisé à l’occasion de la Semaine de la Solidarité Internationale 2010, propose des témoignages d’habitants de la Seine-Saint-Denis (Jeunes, associations...) sur leur perception de la solidarité internationale et des Objectifs du Millénaire pour le Développpement.

France - Italie - Roumanie : Développement durable et citoyenneté internationale -Projet Comenius / PICON (ELISE)
RITIMO, Juin 2011 .- 12 minutes

Ce projet européen "Comenius" a été mené avec trois classes, celles du lycée Arthur Rimbaud de La Courneuve, de l’Institut supérieur de l’instruction Pietro Bonfante de Poggio Mirteto (Italie) et du lycée Golescu de Gaesti (Roumanie) sur deux ans, entre 2009 et 2011. C’est de la volonté de trois établissements scolaires européens qu’est né ce partenariat entre des lycéens italiens, roumains et français. Au cours de ces deux années, des rencontres régulières ont eu lieu pour réfléchir et débattre ensemble au sujet du concept de développement durable attachée à une éducation à la citoyenneté européenne. Pour aborder le sujet de façon concrète, deux problématiques ont tout particulièrement été étudiées :
. l’environnement et fragilité écologique, avec une confrontation entre les réalités française, notamment en Seine-Saint-Denis, milieu fortement urbanisé, italienne et roumaine, les deux derniers établissements scolaires se situant en zone rurale
. le difficile équilibre entre efficacité économique et équité sociale.

Lumière, s’il te plaît... / BALDI (JEAN-BAPTISTE)
Electriciens sans frontières, 2010 .- 35 minutes

Jeudi 23 septembre 2010. Cela fait plus de huit mois que la terre a tremblé à Haïti. Un séisme suivi d’une centaine de répliques qui ont dévasté l’une des pays le plus pauvre du monde, tuant 250 000 personnes et faisant 300 000 blessés et 1 million et demi de sans-abris. A la très grande pauvreté des Haïtiens (50% de la population n’a pas accès à l’eau potable) s’ajoute le chaos entre gravats, abris de toile de fortune et une violence omniprésente. C’est dans ses conditions que les volontaires de l’ONG "Electriciens sans frontières" interviennent au coeur de cette zone en installant des ballons lumineux pour l’aide au secours, sécuriser la zone, permettre que les gens, le soir venu, osent se réunir.
Localisation : DVD/346

Ici & là-bas : correspondances filmées (Paris, Dagana) / PICON (ELISE)
Arsenal Productions, Arcadi, L’Harmattan, 2010 .- 52 minutes (le film) + 45 minutes (les lettres) + 52 minutes (les portaits)

Film documentaire retraçant la correspondance entre des enfants de l’école Vitruve dans le 20e et ceux de Dagana au Sénégal.
En 2004, a commencé un échange de lettres entre les enfants de l’école de Vitruve dans le 20e arrondissement et ceux de Dagana, au Sénégal, qui visait à mieux faire connaître la culture des correspondants, leur cadre de vie en évitant le misérabilisme, et en montrant la créativité, la richesse des artistes locaux. Une exposition a été réalisée et des élèves sont partis au Sénégal. Très vite, prenant en compte les besoins en matière d’éducation à l’image et les possibilités de partage, d’expression, mais aussi d’ouverture au monde que permet le cinéma, l’association Réunion-Dagana a décidé de lancer un programme d’éducation à l’image pour des enfants de 8 à 12 ans, qui articule le « voir » (un atelier de programmation) et le « faire » (deux ateliers de réalisation et un atelier de montage). Le point de départ est donc ces lettres filmées réalisées au cours d’ateliers de réalisation à l’école Vitruve en 2006 et à Dagana au nord du Sénégal en 2007 soutenus par Arcadi dans le cadre du dispositif "Passeurs d’images". Cinq lettres ont été réalisées au Nord comme au Sud avec la même consigne donnée aux enfants : choisir un lieu, un objet ou une personne permettant de présenter leur quartier, leur vie quotidienne à leurs correspondants. De cet échange est né le DVD "Ici et là bas" qui regroupe 10 petits films pour une durée d’environ 45 minutes. Un film documentaire apportant un éclairage de 52 minutes sur le projet ainsi qu’un complément de six portraits - entretiens filmés présentent le contexte du projet et ses enjeux culturels, artistiques et pédagogiques viennent enrichir les cartes postales filmées dans le cadre des ateliers. Ce projet a permis aux enfants de découvrir la cinématographie du continent africain et les a invité, dans le cadre des ateliers de réalisation (en France et au Sénégal), à partager des aspects de leur culture et du quotidien dans le quartier avec leurs correspondants de l’autre pays, et ainsi à se poser la question de la communication à "l’autre".
Localisation : DVD/317

Historique de l’éducation au développement et à la solidarité internationale : entretien avec Michel Faucon / ORCADES
8 minutes

L’Historique de l’Education Au Développement et à la Solidarité Internationale par Michel Faucon” est un outil pour réfléchir à l’émergence et aux enjeux de l’EAD (Education au développement). Son évolution est liée aux pratiques des ONG au fil de l’histoire contemporaine, de la lutte contre la faim, à l’aide au développement…, l’EAD répond t-elle à un besoin ? Un outil utile et didactique pour ouvrir le débat et ré-interroger l’acte éducatif et la solidarité internationale comme outils de changement ici et là-bas.
Localisation : DVD/306

Mon Asso’, j’la vis à fond / VAUDOU (CHRISTOPHE)
La Cathode, DDJS, 2007, 17 minutes

Qui, quand, pourquoi associer les jeunes dans les associations. Ce documentaire propose des témoignages de jeunes qui expliquent l’importance de leur engagement auprès de structures associatives autour de la rencontre interculturelle, de la musique, du soutien scolaire, du sport ...
Localisation : DVD/287

The Take / LEWIS (AVI) MK2 Editions, 2004, 162 minutes

Le réalisateur a suivi le combat d’ouvriers argentins qui occupent leur usine abandonnée par les patrons et luttent contre le système tout entier pour obtenir le droit de reprendre le travail.
Localisation : DVD/71

Echos de résonances / DELAGE (JEAN-MICHEL)
2003, 50 minutes

En novembre 2003, à Saint-Denis (93), un professeur de lycée propose à ses élèves un projet pédagogique d’envergure : réaliser un journal quotidien à l’occasion du Forum social européen qui se déroule dans la ville. Durant une dizaine de jours, les élèves enchaînent les rencontres avec des acteurs des mouvements altermondialistes. Accompagnés de journalistes professionnels, les lycéens rédigent les articles avant de distribuer dans la rue leur journal "Résonances". Une expérience exceptionnelle de citoyenneté et une réflexion sur la neutralité à l’école. Ce film propose un autre regard sur la jeunesse des banlieues et sur la manière d’enseigner la citoyenneté. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/156

Eux et moi, suivi de Le Ciel dans un jardin / BRETON (STEPHANE)
2005, 140 minutes

Depuis plusieurs années, Stéphane Breton, ethnologue et cinéaste, séjourne régulièrement dans un petit village de Nouvelle-Guinée. Il les connaît bien, pourtant une gêne subsiste. Ils attendent sûrement quelques chose de lui. Quelques temps plus tard, Stéphane Breton repart pour sa petite vallée de Papouasie occidentale. il sait que les circonstances politiques l’empêcheront d’y retourner. Il ne veut pas que ce retour soit déjà un départ.
Localisation : DVD/40

Les ONG du Sud : entre marteaux et enclumes / GROUPE DE REALISATIONS ET D’ANIMATIONS POUR LE DEVELOPPEMENT (GRAD)
2000, 35 minutes

Ce documentaire se propose de présenter le point de vue d’ONG du Sahel, à travers une succession de courts extraits d’interviews, sur la façon dont l’aide au développement est perçue au quotidien sous la pression des bailleurs de fonds et à l’écoute des exigences de la population. Cette vidéo a été réalisée pour lancer un débat en complément d’un dossier intitulé Aider, c’est pas donner. Elle s’adresse à tous ceux qui souhaitent s’engager ou revoir leur manière de coopérer pour établir un partenariat dans le respect mutuel.
Public ciblé : tout public /Remarque : Incertitude sur la date de réalisation
Localisation : DVD/189

Le pari du PADDY : programme d’appui au développement durable de Yélimané / VILLE DE MONTREUIL
2007, 35 minutes

Localisation : DVD/143


Le second tsunami / PHARMACIENS SANS FRONTIERES
Comme une image, 2006, 28 minutes

Le "second tsunami", c’est le nom que les Indonésiens ont eux-mêmes donné au chaos généré par les tonnes de médicaments inappropriés déversées sur la province d’Aceh en Indonésie en réponse au tsunami du 26 décembre 2004. Quelle est donc cette aide humanitaire qui, au lieu de protéger des pays déjà fragilisés par une catastrophe, met en danger la santé de la population et déstabilise leur économie ?
Localisation : DVD/44

Sri Lanka : reconstruction / DELAGE (JEAN-MICHEL)
2007

Deux ans et demi sont passés depuis que la vague géante a ravagé les côtes du Sri Lanka. Jean-Michel Delage propose un reportage photographique sur la reconstruction d’habitations, de crèches, d’écoles dans les régions de l’Est où vivent Tamouls et musulmans.
Localisation : DVD/157

Un autre regard sur le pays dogon au Mali
1- Bonjour les enfants : une école pour Ewery
Une classe unique au milieu des champs...ce film retrace la construction et le fonctionnement d’une école financée grâce à une association créee par des lycéens français. Il ouvre une réflexion sur la promesse de développement et d’avenir que l’instruction représente pour le village et pour ses enfants.
2- Les rituels de la survie : Guénébana
Des récoltes détruites par les criquets et par la sécheresse... il faut récupérer de rares épis de mil, puiser l’eau, filer et tisser. Les gestes banals sont comme un rituel qui permet la survie, ils sont aussi porteurs de symboles que dévoile ce documentaire.
3- Yaapo : un puits pour Koumbé et Génébana
Les ouvriers creusent douloureusement la roche ; l’eau jaillira-t-elle ? Ce puits est le seul moyen de vaincre la sécheresse et la famine en créant des cultures. Un film qui donne à réfléchir sur la question de l’eau et du développement durable en Afrique subsaharienne.
Localisation : DVD/113

Henri Burin des Roziers, l’avocat des sans-terre
2002 .- 30 minutes

Documentaire
C’est au coeur de l’Amazonie qu’Henri Burin des Roziers, a choisi de venir en aide aux sans-terre, ces petits paysans exploités, entassés dans des camps de fortune à la merci des fazendeiros, les grands propriétaires terriens. A 72 ans, le frère dominicain, fils de la haute bourgeoisie parisienne, a mis ses talents d’avocat au service des ouvriers agricoles et des victimes de la loi du plus fort. Il est devenu symbole d’espoir pour tout un peuple. Sa tête est aujourd’hui mise à prix par la mafia locale
Remarque : Visionnage sous condition
Public ciblé : adulte
Localisation : DVD/388

Davos, Porto Alegre et autres batailles / GLENN (VINCENT), YGGDRE (CHRITOPHER)
2002 .- 1h30

Documentaire
Deux équipes de film, l’une à Davos l’autre à Porto Alegre. Alors que la première filme les abords d’une forteresse suisse où il est impossible de pénétrer, la seconde, au coeur du Forum social de Porto Alegre, va à la rencontre de ses multiples acteurs et organisateurs. Ce film est d’abord l’histoire d’une confrontation, d’un face à face entre ces deux Forums que beaucoup de choses distinguent, mais qui ont comme point commun d’avoir été conçus à la fois comme lieu de pensée et d’influence. Tous deux ont émergé en vue de peser sur les évolutions économiques et politiques de la planète.
Public ciblé : Tout public
Localisation : DVD/422

Porto Alegre : affirmer sa citoyenneté / THEAU (BENOIT), AUXEMERY (CHRISTIAN)
2001 .- 26 minutes

Documentaire.
Porto Alegre, ville de 1 350 000 habitant² a lancé à la fin des années 80, le processus du budget participatif. Lors des assemblées plénières organisées dans les seize quartiers de la ville, les habitants ont eu la possibilité de faire des suggestions à la municipalité, souvent par l’intermédiaire des associations de quartiers. Les participants à ces assemblées élisent des délégués qui choisissent des conseillers. Ceux-ci composent le Conseil du Budget Participatif qui prend les décisions pour la ville en lien avec le Conseil municipal. Les populations des quartiers pauvres ont pu ainsi obtenir une amélioration des équipement sanitaires, culturels et sociaux. Des habitants expliquent quelles sont leurs revendications et les possibilités que leur offre le budget participatif. Il faut éviter toute prise de pouvoir. La participation est forte surtout parmi les populations les plus défavorisées, pour lesquelles les services de base font défaut. Ainsi, les habitants contrôlent les actions engagées par la ville en matière d’investissement et les échanges avec les agents et techniciens municipaux sont facilités. Public : collège, lycée, adulte
Localisation : DVD/423

Vers un autre monde / VICTOR (JEAN-CHRISTOPHE), LANGLADE (DIDIER)
2000 .- 52 minutes

Reportage sur le mouvement social qui s’est rassemblé au sud du Brésil, à Porto Alegre, pour le premier Forum Social Mondial. Pour le peuple de Seattle, il s’agit de passer d’une culture du Contre à une culture du Pour, en proposant des alternatives à la mondialisation libérale. Ce contre Davos a pour ambition de tisser des liens durables entre les hémisphères nord et sud.
Public ciblé : adulte
Localisation : DVD/420

Le Forum social européen (Novembre 2003)France 3, 2003 .- 11 minutes

. La cérémonie d’ouverture du FSE Bobigny-Saint-Denis-Paris-Ivry : les Brésiliens passent le relais aux Européens.
. L’Assemblée des femmes réunit 2000 femmes venues de tous les coins du monde pour bâtir une autre Europe. Il y est question de précarité au travail, d’inégalité des chances
.Interviews d’ATTAC, de "Ni putes, ni soumises". Le FAL, un moment d’échanges entre collectivités locales autour d’expériences en matière de démocratie participative
.Interviews de Robert Clément, Bertrand Delanoë.
. Les interprètes de Babel. Né à Florence, ce réseau a pour objectif de faire circuler les idées, sans aucune suprématie linguistique. L’enjeu est la traduction des débats dans 20 langues différentes.
.Les enfants se réunissent à l’académie du cirque Annie Fratellini. A la question "que faut-il pour être heureux ?", ils répondent : justice, paix, respect, fraternité, projet solidaire, accès aux soins et à une alimentation adaptée.
Localisation : DVD/424

Le village de l’amitié / JOURDAN (LAURENCE)
2002 .- 25 minutes

Documentaire
La guerre du Vietnam a duré trente ans. 44 millions de litres d’un herbicide hautement toxique, l’Agent orange à base de dioxyne, a été déversé sur le pays. Actuellement, les victimes sont au nombre de 1 million dont 100 000 enfants. La guerre frappe encore indirectement le pays en provoquant, par contamination, tumeurs, déficience immunitaire, dégénérescence du cerveau, malformation physique. Une association Le village de l’Amitié a décidé d’aider ces victimes. Deux anciens combattants sont à l’origine de ce projet, l’un vietnamien, l’autre français. Ce village accueille 150 enfants infirmes, tente d’en assurer et prend également en charge les vétérants qui souffrent de graves lésions. Un Appel a été lancé par le Village pour que le gouvernement américain reconnaisse sa responsabilité juridique et morale. Des campagnes de prévention restent à mettre en place pour limiter les risques des générations susceptibles de toucher les générations futures. Interview de parents, de Monsieur Doussin, co-fondateur du Village de l’Amitié, de médecins vietnamiens, de vétérants vietnamiens et enfin d’un vétérant américain, révolté par l’attitude du gouvernement américain.
Localisation : DVD/409

Aide et échange culturel à Waly / ASSOCIATION JEUNES DECOUVERTES
2003 .- 20 minutes

Documentaire
Après une correspondance avec le village de Waly situé au sud de la Mauritanie, les jeunes du quartier Fontaine Mallet de Villepinte décident de venir en aide à leurs correspondants. Ils collectent du matériel éducatif et des fonds afin de se rendre sur place. Ils y emmènent le matériel éducatif collecté et réalisent une bibliothèque dans l’école primaire et secondaire.
Public ciblé : tout public
Localisation : DVD/415

haut de page

 Environnement 

Généralités - Changement climatique - Biodiversité - Ressources en eau - Déchets


Généralités


Sous les pavés, la terre ! / KRUGER (THIERRY) ; GIRAULT (PABLO)

Sous les pavés, la terre ! vise à présenter des solutions alternatives et valides au modèle socio-économique actuel. Il s’avère qu’il y a urgence en matière d’avenir pour notre planète : il faut redéfinir les possibles, du soutenable au durable. Ce film décrit le parcours d’hommes et de femmes qui à un moment ont changé leur rapport à la Terre. Ils soutiennent et participent à ce documentaire, parce qu’il défend leur raison d’être et d’espérer en une société plus fraternelle, plus juste, plus respectueuse des hommes et de l’environnement. Une société où leurs luttes se conjuguent avec leur capacité à proposer des solutions locales, globales et concrètes aux problèmes de surexploitation et de surproduction.

Localisation : DVD/477

Juste planète, Forêts, l’espoir certifié/VENNEMANI (JEAN-MICHEL)
mai 2010,
Le commerce équitable est à la mode. Alors que la fracture planétaire entre le Nord et le Sud n’a jamais été aussi
marquée, un regain de solidarité gagne les pays occidentaux. Pourtant, qu’est-ce que le commerce équitable ? Est-ce
un moyen de juste répartition des richesses ou une nouvelle arnaque « marketing » ? Quelles alternatives face au
productivisme effréné pour éviter l’appauvrissement des pays producteurs et la dégradation de l’environnement ? À
travers le cas pratique du bois, nous verrons ici comment certains producteurs peuvent encore s’en sortir.LE BOIS - Il
reste moins d’un cinquième de la surface des forêts anciennes de la Terre à l’état naturel. Une surface égale à un terrain
de football disparaît actuellement toutes les 2 secondes. À l’échelle de notre planète, la déforestation continue de
s’accélérer et les peuples des forêts disparaissent à une vitesse effrayante. Depuis quelques années, sous la pression
des consommateurs et de quelques grandes ONG comme Greenpeace, les Amis de la Terre ou le WWF, le marché du
bois tropical sort peu à peu de cette zone de non-droit et commence à accepter quelques règles visant à protéger les
essences les plus fragiles. Les autorités s’aperçoivent que les immenses ressources de la forêt amazonienne ne sont
pas infinies ; elles cherchent aujourd’hui à certifier leurs exploitations au moyen du label FSC, le Forest Stewardship
Council, seul label reconnu internationalement qui impose des normes sociales et environnementales décidées de
manière indépendante. Pour faire comprendre cette nouvelle démarche, ses espoirs et ses limites, nous nous sommes
rendus au Para et dans l’Amazonas, deux États du Brésil particulièrement touchés. C’est ici que se fournit l’entreprise
française Lapeyre, premier importateur de bois brésilien en Europe. Dénoncée par Greenpeace pour ses pratiques
prédatrices, elle a depuis franchi un cap important, prenant même en charge le surcoût du bois éco-certifié.
D’entreprises certifiées en communautés de la forêt, de Belém à Manaus et de Manaus au c½ur de l’Amazonie, histoire
d’un combat pour la nature et pour la justice.
Localisation : DVD/450

Ma petite planète chérie (Tome 1) / GIRERD (JACQUES- REMY)

1996, 65 minutes
LE VOYAGE D’UNE GOUTTE D’EAU : le cycle de l’eau
LES MAL-AIMÉS : ces animaux qui sont détestés par les hommes
LE PETIT PARC : un espace de verdure sacrifié dans la ville
LA COCCINELLE ET LE PUCERON : un équilibre biologique fragile
LE HÉRISSON AMOUREUX : la vie dans une haie campagnarde
DE L’AIR, DE L’AIR ! : la pollution de l’air dans la ville
L’EAU C’EST LA VIE : remonter la rivière jusqu’à sa source
HISTOIRE D’EAU : une station d’épuration des eaux usées
TINTAMARRE ET BOUCHE COUSUE : les nuisances dues au bruit
LA POUBELLE MAGIQUE : où vont nos déchets ?
DES MONTAGNES D’EMBALLAGE : que deviennent nos emballages ?
LA FORÊT MYSTÈRE : à la recherche du grand chêne sacré
MES AMIS LES ARBRES : les multiples ressources de la forêt
Public : enfants entre 3 et 11 ans
Localisation : DVD/260 
 
Ma petite planète chérie (Tome 2) / GIRERD (JACQUES-REMY) 
1996, 65 minutes
Cette série de dessins animés, propose une approche sensible et concrète des questions liées à l’environnement. Elle s’adresse avant tout aux enfants de 3 à 11 ans.
20 MILLIMETRES SOUS LA TERRE : les décomposeurs du service de recyclage
AU VOLEUR : une histoire de traces
LE LIEVRE ET LA TORTUE : énergie stockée, énergies renouvelables
EVITER LE GASPILLAGE : des petits gestes pour économiser l’énergie
CA ME GRATTE : pollution sans frontière
LE CAS KAO : science et technique, jusqu’où aller ?
LA RACINE MAGIQUE : la protection des milieux
LES GENS DU PAYSAGE : l’évolution des paysages
LA VIEILLE GRANGE : l’éco citoyenneté
LE MOTEUR DE LA VIE : photosynthèse et chaînes alimentaires
GRAND OCEAN : le voyage de l’iceberg
PRINCESSE LIBELLULE : il était une fois dans la nature. 
Public : enfants entre 3 et 11 ans
Localisation : DVD/261 
 
Une vérité qui dérange
2006, 93 minutes
L’ancien Vice-Président américain AL GORE nous présente un documentaire destiné à nous faire prendre conscience du futur de notre planète et de l’avenir de l’humanité.
TOUT PUBLIC 
Localisation : DVD/161
 
Attention planète fragile / C’est pas sorcier
2004, 115 minutes
Ce DVD se présente sous la forme de 4 émissions chapitrées :
. L’eau : de la source au robinet
. L’eau en danger : nitrates, pesticides, phosphates ... quelles menaces pèsent sur l’eau potable ?
. L’effet de serre : coupe de chaud sur la planète
. Les nouvelles énergies : entre éoliennes, énergie solaire et piles à combustible, découvertes des énergies de demain
PUBLIC : ENFANT 7-11 ANS
Localisation : DVD/169

Vu du ciel / LEFEVRE (XAVIER)/PLISSON (PASCAL)
2002, 94 minutes
Vu du Ciel est une série de quatre documentaires évènements consacrée aux grands enjeux de la planète. Pour nous alerter sur les atteintes parfois irrémédiables que l’homme fait subir à l’environnement, Vu du Ciel prend le parti de d’émerveiller le spectateur. Chaque film dénonce les coups portés contre la nature à la faveur d’enquêtes et de reportages. Vu du Ciel se donne l’ambition de faire un état des lieux de la planète, sans catastrophisme mais sans concession, en mettant à l’honneur tous ceux, scientifiques, naturalistes, anonymes, qui se sont engagés concrètement dans la bataille pour la survie de l’humanité.
Localisation : DVD/194

J’ai mal à ma terre / MORIN (JOSEPH)
Etablissement Sainte-Thérèse, Juin 2010 .- 90 minutes

Le spectacle de fin d’année proposé par l’établissement Sainte-Thérèse est un avertissement relatif aux conséquences des activités humaines sur la terre qui s’articule autour de plusieurs séquences dansées, musicales, théâtrales.
0-5 min : présentation du sujet de la pièce
5-9 min : danse
9-11 min : la terre, mère nourricière, séquence contre l’utilisation de la terre, contre le gaspillage
12-18 min : musique
19-25 min : théâtre, réflexions sur le sens de l’économie
26-28 min : rap
29-35 : théâtre, protection de la nature, le développement durable
36-40 min : danse, diaporama, la violence en milieu urbain
41-49 min : les dangers du nucléaire ; la manipulation du public par les médias ; la superficialité des gouvernements ; le rôle de la monnaie ; la répartition de la richesse
50 min : les 10 commandements autour de l’exploitation des gens, de l’argent
51-54 min : réflexions autour des nouvelles technologies et sur le bonheur ( ou non) qu’elles engendrent
55-57 min : ombres chinoises, le pollueur est vaincu
58-1h05 : gaspillage de l’eau à prohiber. L’eau est un bien commun qui appartient à tous. Le message : arrêtons de vivre dans l’inconscience
1h06-1h10 : leçons d’écologie tirées par tous les intervenants : non à l’autodestruction, oui à la protection de la terre
1h10 : chanson pour la terre
Localisation : DVD/310


Changement climatique


Les énigmes du climat ; Pollution : l’Homme en danger / LESGGY (MAC)
2006
Localisation : DVD/175


Réchauffement planétaire : le nouveau péril ?

2006
Ce film questionne sur les causes et les conséquences du réchauffement planétaire à l’aide d’images et d’analyses des différentes catastrophes naturelles de ces 20 dernières années :La glace de la Mer Arctique a perdu 40 % de son épaisseur. Le niveau de la mer devrait monter d’un mètre avant la fin du siècle. 600 000 victimes d’inondations dans les années 90. 25 millions de réfugiés climatiques dans le Monde … 
TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/200



Biodiversité

Semences : les gardiens de la biodiversité

L’agriculture mondiale dépend essentiellement aujourd’hui de cinq multinationales de l’agrochimie, qui s’enrichissent en obligeant les paysans à utiliser les semences qu’elles ont sélectionnées. Résultat : des fruits et légumes de plus en plus normalisé. Aujourd’hui, producteurs, éleveurs, chercheurs et citoyens à s’insurgent : il faut redonner aux paysans le droit et la possibilité de sélectionner, de multiplier et d’échanger leurs semences agricoles. Les variétés de fruits et légumes anciennes et nouvelles pourraient ainsi rejoindre nos assiettes et assurer par la même occasion la biodiversité de l’environnement en luttant contre l’appauvrissement et la pollution des sols. Si le 6 mai 2013, une proposition de loi allant dans ce sens a été soumise à la Commission europ&eacu te ;enne, les lobbyistes des puissants semenciers ne cessent de manœuvrer pour ne pas perdre leur monopole. Inquiètes, petites et moyennes entreprises et exploitations bio se mobilisent plus que jamais…

Localisation : DVD/473_

Les pirates du vivant / ROBIN (MARIE-MONIQUE)
Galaxie, Arte, 2006, 55 minutes

À l’heure où des multinationales du Nord tentent de breveter des organismes vivants qu’ils prétendent avoir inventés, les pays du Sud, victimes du pillage, organisent leur résistance. Plusieurs exemples sont cités : les Etats-Unis soutiennent, par leur système de brevets accordés sans un contrôle sérieux, le pillage des ressources des pays du Sud. Tel haricot mexicain, tel margousier indien sont volés, brevetés et exploités aux Etats-Unis, qui réclament ensuite des droits aux Mexicains et Indiens qui utilisent ces plantes pour se nourrir, se soigner depuis des millénaires. L’office européen des brevets est également questionné. Les réponses sont évasives. Les scientifiques ne sont pas dupes. 
Localisation : DVD/284 

Qui parle de breveter le vivant ? / Centre de ressources et d’information sur les multimédias pour l’enseignement supérieur (CERIMES)
2003, 36 minutes
Documentaire
Ce film aide à comprendre les enjeux marchands des semences modifiées. Au cours du siècle dernier, la production semencière s’est concentrée au sein d’industries de plus en
plus grandes, qui approvisionnent aujourd’hui des régions très diversifiées du monde.
Or les graines issues de ce commerce sont soumises à des droits de propriété intellectuelle et ne sont pas réutilisables de fait. Ainsi, les agriculteurs ont perdu peu à peu leur capacité à multiplier eux-même le grain récolté. A l’heure de la mondialisation, les pays membres de l’Organisation Mondiale du Commerce se dotent de systèmes de rémunération des semenciers. L’Europe et de nombreux autres pays refusent la loi américaine des brevets sur les plantes et lui préfèrent le Certificat d’Obtention Végétale. Mais depuis qu’existent des variétés hybrides et OGM, les « privilèges » des agriculteurs deviennent caduques. Les OGM, qui contiennent des gènes brevetés, permettent au modèle américain de pénétrer de façon détournée au coeur du vivant. Des clivages forts naissent entre différentes visions de la société et de la vie. Ce film en montre la subtilité.
Localisation : DVD/212

 

Disparition des abeilles : la fin d’un mystère / CALESTREME (NATACHA) / LUNEAU (GILLES)

2008, 55 minutes
Cette enquête conclut que les pesticides seraient responsables de l’affaiblissement des abeilles. Extraits:La réalisatrice du documentaire, Natacha Calestremé, explique comment la piste des pesticides, responsables selon elle de la surmortalité des butineuses, s’est imposée après trois ans d’enquête. Interrogée, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) revient sur les conclusions de son dernier rapport, qui n’exclut pas la responsabilité des pesticides, même si elle n’en fait pas la cause majeure. Quant à Henri Clément, président de l’Union nationale des apiculteurs français, il rappelle le rôle essentiel des abeilles pour l’environnement et l’alimentation humaine. Il juge pertinente la thèse défendue par Natacha Calestremé dans son film.
Localisation : DVD/240
 
Le mystère de la disparition des abeilles / DANIELS (MARK)
2010. -1h31 
Enquête de Mark Daniels sur un désastre écologique mondial qui pourrait mettre en péril l’humanité toute entière. Aujourd’hui, un tiers de notre nourriture dépend directement de l’abeille, le pollinisateur agricole le plus important de notre planète. Or, depuis plusieurs années, des millions d’abeilles disparaissent. Pourquoi ?
Localisation : DVD/302


Une pêche d’enfer / BRUNO (VINCENT) 
2006, 13 minutes 

Documentaire très bien ficelé sur la thématique de la surexploitation des produits de la mer et plus largement des rapports nord/sud et de la mondialisation. Film court, adapté pour un public collégien, lycéen ou le grand public.
Localisation : DVD/307

Le droit de survivre : la conservation des tortues et la survie des pêcheurs / BANERJI (RITA) / SHARMA (SHILPI)
2008, 38 minutes
Ce film, réalisé par le Collectif International d’appui aux travailleurs de la pêche (Inde) et adapté en français, permet d’aborder le débat protection de l’environnement et/ou protection des populations vivant de cet environnement, dans le cas particulier des Aires Marines Protégées. Un dossier pédagogique accompagne le DVD.
Localisation : DVD/226


La forêt des pygmées baka / BARRERE (IGOR), FLEURY (JEAN-PIERRE)
IRD, 1996, 60 minutes
 
La grande forêt du Cameroun est le royaume des pygmées baka, une ethnie qui vit de la chasse, de la pêche et de la cueillette. Dès l’enfance, les enfants à l’école apprennent à la respecter, à connaître les différentes essences, la faune. Cependant, 3ème activité économique du pays, l’industrie du bois est prospère et des régions entières en dépendent. Le pays s’ouvre aux exploitants qui construisent des routes pour accéder au coeur de la forêt. Progressivement, à la faveur de ces trouées, la population s’installe, grignottant ainsi les franges forestières. Si malgré les coupes, la forêt équatoriale continue d’avancer, la biodiversité est affectée.
Le film est émaillé de commentaires d’exploitants forestiers (SFID de Mbang...), de chercheurs (Edmond Dounia, ethnobotaniste, Séverin Abega, anthropologue, François Baillon, ornithologue, Julienne anoko, ethno-ornithologue, Michèle Delneuf, archéologue, Youta Hapi, géographe) qui posent la question de l’avenir de la forêt équatoriale et de ses habitants.
Localisation : DVD/339

La forêt d’Idris / BARRERE (IGOR), FLEURY (JEAN-PIERRE)
IRD, 1996 .- 60 minutes
 
L’Indonésie, c’est Bornéo, Sumatra et Irian Jaya, trois des dernières grandes jungles de la planète peuplées de tribus Dayak et Papou. Premier producteur de contre-plaqués tropicaux, exportateur sans rival de teck, d’ébène et de rotin, le pays défriche sans se soucier de la survie des peuples de la forêt et de la faune (les éléphants sont capturés, les grands singes délogés). "La beauté est massacrée".L’industrie forestière génère 2,5 millions d’emplois directs et 1,5 millions d’emplois indirects. Djakarta se développe de façon outrancière et "avale ses richesses pour les transformer en dollars".Face à cette situation critique, des hommes ont mis en évidence les bienfaits de l’agroforesterie, moins stérilisantes pour l’environnement, qui préserve une certaine biodiversité en cultivant massivement des fruits et des légumes (piments, poivre, café, riz...), des plantes médicinales et des arbres aux bois semi-précieux. De père en fils, la transmission des secrets de la forêt se poursuit. combien de temps ses pratiques pourront-elles se poursuivre ?
Localisation : DVD/342

Destination Biodiversité / GUERRINI (BERNARD)
INSTITUT DE RECHERCHE POUR LE DEVELOPPEMENT (IRD), 2007 .- 52 minutes

Plus d’une centaine de scientifiques, venus des quatre coins du monde, est partie explorer Santo, une petite île du Pacifique Sud, pour en faire, trois mois durant, un laboratoire pour la planète. C’est la plus ambitieuse mission scientifique jamais menée autour de la biodiversité. Dans le sillage de leurs illustres prédécesseurs, tels Cook, Bougainville ou Lapérouse, les organisateurs ont mobilisé les meilleurs techniciens et rassemblé les dernières technologies d’investigation. Les naturalistes se déploient, des abysses à la canopée. Tous souhaitent alerter une nouvelle fois l’opinion sur les dangers qui pèsent sur la biodiversité.
Localisation : DVD/315

Le temps des découvertes / GUERRINI (BERNARD)
INSTITUT DE RECHERCHE POUR LE DEVELOPPEMENT (IRD), 2007 .- 52 minutes
Chaque chercheur est sur les traces de l’espèce animale ou végétale qui le passionne : pompiles, chauves-souris ou fougères, la moindre découverte les plonge dans un enthousiasme enfantin. Chaque nouvelle espèce fait l’objet d’une attention absolue, entraînant un foisonnement de questions. Les échanges d’informations, les discussions et les débats vont bon train entre les scientifiques, pourtant venus d’univers très différents. L’arrivée inopinée d’un cyclone bouleverse l’expédition et met à l’épreuve les chercheurs, soulagés de pouvoir compter sur la science de la survie de leurs compagnons de route Nivans. C’est alors que l’arboglisseur, ce drôle d’engin volant permettant d’explorer la canopée, sort de sa chrysalide, permettant de découvrir tout un microcosme. L’aventure prend fin loin de l’île, dans le plus grand herbier du monde, celui du muséum d’Histoire naturelle.
Localisation : DVD/316

Les parcs naturels au Gabon / MATTHIESEN (A)/STAHLSCHMIDT (A) / THIRY (H) 
2005, 20 minutes
Du fait de la faible densité humaine, le Gabon a pu préserver une nature vierge et une biodiversité remarquable. Actuellement, les 2/3 des Gabonais s’entassent dans les villes et très peu d’entre eux connaissent leur environnement. Les autorités du pays ont choisi de classer 10% de leur pays en zone protégée. Alors que les exploitations du bois et du pétrole sont en perte de vitesse, le gouvernement mise sur le développement d’un tourisme vert pour relancer l’économie. Des actions de sensibilisation auprès des habitants s’avèrent indispensables, car certaines de leurs activités traditionnelles, comme la chasse, leur sont désormais interdites. Le parc du Loango d’une superficie de 155 000 hectares regroupe des paysages de savane, de forêt tropicale, de lagune. Nombreuses interviews : Messieurs Adiaheno (Responsable du parc du Loango), Mbina (Conservateur du parc), Ogandagou (Eco-guide, Essengui.
Localisation : DVD/186

Forêts tropicales / KLEMM (C. DE), COUTURIER (G.), GUILLAUMET (J.L.), NAMUR (C. DE)
1998 .- 52 minutes
Documentaire
La moitié des forêts du globe sont des forêts tropicales. Ces forêts constituent l’un des milieux les plus riches, recelant des milliers d’espèces vivantes, plantes, animaux, dont de nombreuses restent mal connues, voir inconnues. Le film parcourt la vie, au coeur des forêts des continents africain, asiatique et américain. Si l’homme y a longtemps vécu sans la détruire, la forêt est aujourd’hui en péril , attaquée de toute part. Or, elle constitute un réservoir d’espèces qui pourront avoir un jour une grande utilité pour l’homme et elle joue certainement un rôle important dans le climat mondial. Face au danger de sa disparition, des chercheurs étudient l’influence des activités humaines, le fonctionnement et les modes de régénération de la forêt. Préserver la forêt tropicale constitue un enjeu majeur.
Remarque : Résumé IRD
localisation : DVD/375


Ressources en eau

L’eau et l’éducation au développement durable / MILLET (LUC)

Sans eau potable, pas de vie ni de droits de l’homme possibles. 750 millions de personnes dans le monde ne disposent pas d’accès à l’eau potable, 2,5 milliards níont pas accès à l’assainissement, plus de 30 000 personnes meurent chaque jour en raison de maladies dues au manque d’eau potable et de services d’hygiène. Ce film de 13 minutes composé de 5 séquences pose clairement l’importance de l’eau d’un point de vue planétaire et l’urgence de répondre à la question de sa gestion ici et ailleurs en interrogeant les façons dont l’enseignement agricole et ses partenaires du territoire comme les agences de l’eau s’approprient cette problématique d’un point de vue institutionnel et pédagogique. Ce film s’appuie sur les témoignages croisés des « acteurs/actrices » impliqués dans cette problématique de la gestion de l’eau ici et ailleurs. Témoignages croisés d’experts, d’adultes et de jeunes apprenants qui au sein des établissements díenseignement agricole s’attachent à mettre cette question de l’eau et de sa gestion au cœur des dispositifs de formation.

Localisation : DVD/479

L’eau et ses nouvelles gouvernances / MAYADE (PHILIPPE)

L’objectif de ce DVD de 26’ est de restituer ces paroles d’experts et de permettre à tout acteur et actrice impliqué(e) et/ou sensibilisé(e) par la problématique de la gouvernance de l’eau : gestion des ressources et de leurs fonctions, mais aussi la maîtrise d’ouvrage des projets associés à l’eau, d’appréhender de façon synthétique les réponses apportées par cinq intervenants invités au cours de ce colloque.

Localisation : DVD/478

Pour l’amour de l’eau / SALINA (IRENA)

L’eau représente désormais la troisième industrie mondiale après le pétrole et l’électricité, mais son caractère vital et sa raréfaction accélérée vont en faire à court terme, la première ressource potentielle de profits. Et alors que l’or bleu excite de plus en plus ouvertement les convoitises, les conflits d’intérêts se multiplient au cœur des institutions décisionnaires du marché de l’eau.

Localisation : DVD/476

Water makes money / FRANKE (LESLIE), LORENZ (HERDOLOR) 
ARTE, 90 minutes

La gestion de l’eau fait l’objet d’un business aux enjeux financiers colossaux. Le documentaire Water Makes Money nous emmène au coeur des manoeuvres des multinationales contrôlant cette filière. Les puissants groupes Veolia et Suez se sont vus déléguer, à 80 %, la gestion de l’approvisionnement en eau dans l’Hexagone. Résultat : le consommateur se retrouve soumis à des intérêts privés, qui ne concernent ni sa santé, ni l’avenir de la planète. Le film démontre comment les grandes compagnies ont impunément haussé le tarif de l’eau potable. Il a fallu l’acharnement d’un expert-comptable pour mettre au jour les combines qui ont amené les habitants de certaines communes, notamment Bordeaux, à payer leur eau de 30 % à 40 % plus cher qu’ailleurs. Des bénéfices qui ne sont que rarement réinvestis dans l’entretien ou l’assainissement. Leslie Franke et Herdolor Lorenz ont notamment rencontré un "dissident" de Veolia, Jean-Luc Touly. Le film étaye ses affirmations : les pratiques de pots-de-vin pour obtenir les marchés, les accointances coupables avec la sphère publique…
Localisation : DVD/334

A contre courant / SILOVIC (VASSILI) 
Arte, Point du jour, 2009, 80 minutes


Du Nord-Pas-de-Calais à Mexico, comment l’eau se gère-t-elle au quotidien ? Va-t-on se battre pour l’or bleu ? La pollution et le réchauffement climatique aidant, la question devient lancinante. Intrigué, Vassili Silovic a mené l’enquête, de la Murcie à Bamako en passant par Mexico et le Nord-Pas-de-Calais. Suivant à la trace les habitants, les ingénieurs, les urbanistes et les décideurs locaux, le réalisateur met en lumière des trafics, des détournements et des aberrations dont l’origine remonte parfois à loin. 
Localisation : DVD/280
 
La stratégie de la goutte d’eau / BRIET (SYLVIE)
Arte, Point du jour, 2009, 26 minutes

Une plongée incisive dans un pays où la gestion de l’eau s’avère aussi innovante que musclée. Singapour, une ville de 4,5 millions d’habitants et une gestion drastique de l’eau. Régulièrement arrosée de pluie, cette île de 45 km de long sur 25 de large doit néanmoins importer de l’eau de Malaisie. Cela crée une dépendance qui lui pèse. Mené d’une main de fer, tout le pays tend vers l’autosuffisance. Immenses retenues d’eau, gros investissements dans le dessalement – qui permet de couvrir 10 % des besoins –, traitement des eaux usées … Visitant de nombreux lieux, le film fait découvrir laboratoires et prouesses technologiques, mais il montre aussi la part prise par la propagande et la marche forcée.
Localisation : DVD/280

La goutte d’eau / ROZEN (JEREMY)
2006, 27 minutes
Comment deux communes du « triangle de la soif », l’une israélienne (Emek Hefer), l’autre palestinienne (Toulkarem), ont lancé un programme de coopération pour la gestion de l’eau.
Localisation : DVD/223 
 
Pour l’amour de l’eau / SALINA (IRENA)
2006, 90 minutes
Partout, la raréfaction de l’ « or bleu » aiguise les appétits des multinationales (dont les sociétés Vivendi et Suez) pour s’emparer de l’eau au mépris de l’intérêt collectif. Un constat implacable, fruit d’une enquête planétaire de trois ans. Qu’en est-il de la préservation, des réserves naturelles et de la distribution de l’eau dans les années à venir ? Durant trois ans, des États-Unis à l’Afrique du Sud en passant par le Rajasthan et la Bolivie, Irena Salina a interrogé scientifiques, militants écologistes, porte-parole d’entreprises ou simples citoyens pour dresser un constat alarmant. L’eau représente désormais la troisième industrie mondiale après le pétrole et l’électricité, mais son caractère vital et sa raréfaction accélérée vont en faire, à court terme, la première ressource potentielle de profits à la surface du globe.
Localisation : DVD/224


Guarani, main basse sur l’eau / LUGONES (ROBERTO)
2008, 55 minutes
Gigantesque réserve d’eau douce souterraine, l’aquifère Guarani s’est formé il y a 65 millions d’années sous quatre nations sud-américaines : le Brésil, l’Argentine, le Paraguay et l’Uruguay. L’immense source, découverte il y a trente ans, a permis le développement d’un grand nombre de villes-champignons, et ses puits, officiels ou clandestins, font le bonheur des grands propriétaires terriens. L’aquifère suscite aujourd’hui la convoitise des Etats-Unis. Aussi, d’un bout à l’autre du continent sud-américain, Indiens, exploitants, ONG et mouvements écologistes assurent-ils la protection des eaux de ce gigantesque réservoir, dont le niveau aurait pourtant déjà baissé de plusieurs dizaines de mètres.
Localisation : DVD/193
 
L’argent de l’eau / LALLIER (CHRISTIAN)
2006, 52 minutes
Au Mali, environ 40% de la population utilise encore l’eau non traitée du puits, du fleuve ou du marigot. De fait, une grande part des maladies et des décès sont liés à la consommation de l’eau. Depuis plus de 10 ans, le gouvernement malien s’est engagé dans un programme de développement de l’eau potable en milieu rural et semi-urbain. La Direction Nationale de l’Hydraulique du Mali (DNH) incite les communes à s’équiper d’un réseau d’eau potable dont elles auront la responsabilité de gestion et d’entretien. La réalisation des Adductions d’Eau Potable (AEP) est financée essentiellement par des bailleurs de fonds étrangers tels que l’Agence Française du Développement (AFD) et la KFW en Allemagne. A charge, ensuite, pour les communes d’entretenir l’équipement de leur réseau par le paiement de l’eau auprès de leurs consommateurs… / TOUT PUBLIC 
Localisation : DVD/112
 
L’or bleu : ressource ou marchandise ? / BERGOUNHOUX (DIDIER)
2006
Depuis une quinzaine d’années, les spécialistes tirent la sonnette d’alarme, les ressources mondiales en eau potable sont limitées, mal réparties, et les besoins augmentent. Personne ne conteste désormais que deux milliards d’êtres humains n’ont pas accès à l’eau potable. Des millions de citoyens, relayés par les associations, combattent dans le monde entier la marchandisation croissante de l’eau. Le Burkina Faso, pays sahélien, a su conserver une gestion publique de la distribution de cette ressource. La République du Niger, depuis 2001, a délégué la distribution de l’eau à une entreprise française privée. En 2006 à mi-chemin des objectifs du Millénaire qu’en est-il des usagers ?
Localisation : DVD/116


Déchets

Les énergies et les déchets/E-Graine 52 minutes
Au sommaire :“Les énergies”
1. Qu’est-ce que l’énergie ?
2. Les énergies non-renouvelables
3. Les énergies renouvelables
4. Consommation énergétique
5. Les énergies et le développement durable
6. Maîtriser les énergies
“Les déchets”
1. Qu’est-ce qu’un déchet ?
2. Les collectes des déchets
3. Le traitement des déchets
4. La production de déchets
5. Les déchets et le développement durable
6. Maîtriser les déchets
Localisation : DVD/447

Plastic planet / BOOTE (WERNER)
Zootrope Films, 2011 .- 90 minutes

Commode et bon marché, le plastique semble être devenu incontournable dans notre vie quotidienne. Tous les secteurs de l’industrie mondiale dépendent aujourd’hui, d’une manière ou d’une autre, du plastique. Il est présent partout (emballages, matériaux de construction, électronique, vêtements...). Pourtant, le plastique est devenu un danger global, tant pour l’homme que pour la planète, symbole de sur-consommation et de pollution à grande échelle. Des exemples sont pris sur tous les continents.
Localisation : DVD/365

The story of stuff = l’histoire de la matière / LEONARD (ANNIE)
2007, 20 minutes

Annie Leonard est américaine. Experte internationale en matière de durabilité et de santé environnementale, cela fait plus de vingt ans qu’elle fait des recherches sur les méthodes d’enfouissement et la création de déchets, et elle nous partage ses découvertes et ses résultats en nous expliquant ce qu’est véritablement la consommation.
Ce document rappelle le cycle de vie de tous les objets que l’on consomme au quotidien sans vraiment savoir d’où ils viennent et ou ils vont. Annie Léonard explique d’une façon ludique et sérieuse, comment fonctionne l’économie globale matérialiste et ses conséquences sur l’économie, l’environnement et la santé.

Déchets ultimes / Centre audiovisuel de Grenoble
2006
Ce DVD s’adresse à la fois les élèves de collèges et de lycées,mais également les jeunes fréquentant les centres de loisirs. Abordant des points techniques (Production, traitement, stockage des ordures ménagères), il impulse aussi la réflexion sur les enjeux et les choix de société en vue d’un développement durable.
Localisation : DVD/292 


Déchets à ménager / COURAUD (CECILE)
CNIID, 2006, 52 minutes
Le problème des déchets est toujours vu sous l’angle de l’élimination, alors que la réponse se trouve en amont : comment produire moins de déchets ? L’incinération et son « mythe du feu purificateur » va complètement à l’encontre d’une telle démarche : axée vers la rentabilité, elle pousse à la création de déchets plutôt que d’inciter les producteurs à fabriquer des produits moins générateurs de déchets. Ce film présente donc le problème dans l’ordre : comment générer le moins de déchets possible, et ensuite réfléchir au traitement tout en limitant les conséquences sur la santé et l’environnement. 
Localisation : DVD/269
 
Déchets, le cauchemar du nucléaire / GUERET (ERIC) / NOUHALAT (LAURE)
Arte, 2009, 98 minutes
Les déchets sont le point faible du nucléaire, son talon d’Achille, son pire cauchemar. Les populations en ont peur, les scientifiques ne trouvent pas de solution acceptable, les industriels tentent de nous rassurer et les politiques évitent le sujet. Mais comment les populations peuvent-elles avoir une vision claire d’un domaine couvert depuis toujours par le secret ? France, Allemagne, Grande-Bretagne, États-Unis, Russie : cette enquête internationale scientifique et politique aborde le sujet tabou du nucléaire par sa zone la plus sombre. En partant à la quête de « la vérité sur les déchets », ce film a l’ambition de donner enfin à chacun les clefs pour comprendre des choix qui pèsent lourd dans l’avenir de l’humanité.
Localisation : DVD/268

 

 

 

haut de page

 Femmes 

Les femmes du bus 678 / DIAB (MOHAMED)

Fayza, Seba et Nelly, trois femmes d’aujourd’hui, aux vies totalement différentes, s’unissent pour combattre le machisme impuni qui sévit au Caire dans les rues, dans les bus et dans leurs maisons. Déterminées, elles vont dorénavant humilier ceux qui les humiliaient. Devant l’ampleur du mouvement, l’atypique inspecteur Essam mène l’enquête. Qui sont ces mystérieuses femmes qui ébranlent une société basée sur la suprématie de l’homme ?

Localisation : DVD/459

Free Angela And All Political Prisoners / LYNCH (SHOLA)

Féministe, communiste, militante du mouvement des droits civiques aux Etats-Unis, proche du parti des Black Panthers, Angela Davis s’investit dans le comité de soutien aux Frères de Soledad, trois prisonniers noirs américains accusés d’avoir assassiné un gardien de prison en représailles au meurtre d’un de leur codétenu. Accusée en 1970 d’avoir organisé une tentative d’évasion et une prise d’otage qui se soldera par la mort d’un juge californien et de 3 détenus, Angela devient la femme la plus recherchée des Etats-Unis. Arrêtée, emprisonnée, jugée condamnée à mort, elle sera libérée faute de preuve et sous la pression des comités de soutien internationaux dont le slogan est FREE ANGELA ! 2 dvd Le film et Les suppléments

Localisation : DVD/467

Correspondances / PETIT-JOUVET (LAURENCE)
2011 .- 58 minutes

Des femmes de la diaspora malienne vivant à Montreuil s’adressent, dans une “lettre filmée” à une personne de leur choix, réelle ou imaginaire. Des femmes de Bamako et de Kayes au Mali s’en inspirent ensuite librement, pour réaliser à leur tour leur lettre “filmée”. Chacune était invitée à parler de son travail, chacune a saisi l’occasion pour dire ce qui est important pour elle. Toutes ont participé aux étapes successives de la fabrication de ces courts métrages, dans le cadre d’ateliers de création audiovisuelle menés en France et au Mali par Laurence Petit-Jouvet. L’ensemble forme un film qui enjambe les distances, fait résonner ces voix qui expriment les frustrations, les passions, la résistance de ces femmes.
Localisation : DVD/403

Moolaadé / SEMBENE (OUSMANE)
Les Films du paradoxe, 2002 .- 1h57

Dans un village sénégalais, Collé Ardo n’accepte pas que son unique fille soit excisée, ce rite de purification qu’elle juge barbare. La nouvelle se répand dans le pays, et quatre fillettes réclament à Collé Ardo le droit d’asile, le Moolaadé. Dans le village, les tenants de la tradition et de la modernité s’affrontent.
Localisation : DVD/319

Poussière de femmes / THIERRY (LUCIE)
Manivelle Productions, Les films du djabadjah, 2007, 51 minutes

On les voit de dos converger dans la pénombre. On les distingue à peine dans la nuit, pliées en deux, sans lumière qui les signalent, à la merci des chauffards éméchés. Elles balaient, au centre de Ouagadougou, dans les grandes avenues qui convergent vers le rond point des Nations unies. La « brigade verte » rend la ville propre et belle. Misérables ? Non, ces femmes rient ensemble, sont déterminées à faire ce travail considéré comme humiliant par leur famille, leurs enfants. Leur parole s’élargit. Elle devient témoignage de la souffrance des femmes, pratiquement seules à l’écran. « J’entends le vacarme de ce silence des femmes, je pressens le grondement de leur bourrasque, je sens la furie de leur révolte. » Thomas Sankara
Localisation : DVD/289

Mères courage / KALINDA (LEO)
Via le monde, 2006, 52 minutes

Ce documentaire montre comment, après le génocide, les femmes du Rwanda se relèvent et font face. Paradoxalement, le génocide a fortifié ces survivantes. Mineures sur le plan légal jusqu’à tout récemment, humiliées et déshumanisées, elles travaillent avec détermination à la reconstruction du Rwanda. Même dans des métiers qui autrefois leur étaient inaccessibles, elles s’en tirent souvent mieux que les hommes. Par leur éthique et par leur dynamisme, elles ont imposé des changements à tous les échelons de la vie sociale et politique, jusqu’au sein du parlement national où elles occupent 48 % des sièges, une proportion unique au monde.
Localisation : DVD/286

L’odeur de la papaye verte / ANH HUNG (TRAN)
Les productions Lazennec, La Sept cinéma, 1993, 95 minutes

L’histoire est celle d’une de la vie d’une servante. Le réalisateur franco-vietnamien commence par s’introduire dans la vie difficile de Mùi en tant qu’enfant et servante. Grâce à la doyenne Ti, Mui découvre les secrets culinaires et apprend jour après jour les habitudes des enfants de la famille dont elle se charge au déjeuner et au dîner. Le réalisateur Tran Anh Hung dénonce la condition de servilité de la femme vietnamienne et montre comment l’amour va libérer cette servante, cette femme, de cette condition servile.
Localisation : DVD/294

La journée de la jupe / LILIENFELD (JEAN-PAUL)
Mascaret films, Arte France Développement, 2009, 90 minutes

Sonia Bergerac est professeur de français dans un collège de banlieue difficile. Elle vit difficilement la dureté quotidienne des relations avec ses élèves, et est d’autant plus fragilisée par le départ de son mari. Lors d’une répétition théâtrale avec une de ses classes, elle découvre un pistolet dans un sac d’élève. En cherchant à s’en emparer, un coup part et blesse un élève à la jambe. Dans la confusion du moment, elle craque et prend sa classe en otage. Alors qu’à l’extérieur, les autorités scolaires, policières et politiques peinent à comprendre et à réagir à la situation, Sonia impose à ses élèves sa vision de la situation et des rapports filles/garçons et leurs contradictions.
Localisation : DVD/274

L’été de Noura / Entre chien et loup / Voix de femmes 2008

Noura a 18 ans. Elle vient de passer son Bac et souhaite s’inscrire à l’université. Sa mère a cependant un autre projet pour sa fille : un mariage avec son cousin. Noura refuse …
Localisation : DVD/259

Françoise Héritier : la pensée de la différence / CARNE (TRISTAN)
2008, 55 minutes

Professeur Honoraire au Collège de France, où elle a succédé à son maître Claude Lévi-Strauss à la chaire d’étude comparée des sociétés africaines, l’ethnologue-anthropologue Françoise Héritier a consacré l’essentiel de ses recherches au fondement de la domination du masculin sur le féminin. Dans le train qu’elle prend depuis des années pour la Bretagne, les souvenirs affluent de sa vie, de ses voyages en Afrique, de ses enquêtes sur le terrain au début de sa carrière en 1958.
Localisation : DVD/246

Femmes assises sous le couteau / PETIT-JOUVET (LAURENCE), GAMS
1995, 26 minutes

Documentaire destiné à introduire la réalité des mutilations sexuelles féminines (excision et infibulation) en France auprès de femmes et d’hommes appartenant aux Communautés Bambara, Soninké et Toucouleur. Des groupes de réflexion et de discussion sont montrés ; de multiples témoignages éclairent la complexité de ces pratiques : croyances, tradition, souffrances, révoltes, engagements des femmes impliquées dans le changement de mentalité.
Localisation : DVD/217

Filles et garçons au collège / GATTI (STEPHANE)
2005, 40 minutes

Documentaire sur les comportements sexistes au collège. En 2004, ont eu lieu dix représentations d’une pièce de théâtre « X=Y ? » dans dix collèges de Seine-Saint-Denis. Le principe était celui du théâtre-forum où les collégiens prennent la place d’un comédien pour poursuivre un dialogue.
Localisation : DVD/29

Femmes du Sahel / TRAORE DE BRAHIMA (ISSA)
2004, 28 minutes

Awa, villageoise burkinabè, nous invite à suivre son quotidien. Entre tâches ménagères et travaux agricoles, elle incite les femmes du village à se regrouper et à prendre en main leur avenir. Ce film met en avant les initiatives et la volonté des sahéliennes d’aujourd’hui de valoriser leurs ressources locales et en dégager un revenu permettant de vivre mieux. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/183

Ma femme est Yéré / LOBRY (ROMAIN) / ROULLIER (JULIE) / VAUGUIN (STEPHANIE)
2003, 55 minutes

Elles viennent de la brousse, comme de la ville, elles sont vendeuses de fruits, étudiantes, agricultrices ou ministres. En abordant des thèmes tels que l’éducation, l’économie, la politique, la santé et le droit, elles nous font partager ce qu’est la vie d’une femme, aujourd’hui en Afrique de l’Ouest. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/125

De mère en filles... La cuisine des autres / BARATIER (DIANE) / CAMUS (PIERRE) / COMOLLI (JEAN-LOUIS)
2005, 25 minutes

La préparation d’un couscous, de pâtisseries de fête, et d’autres plats sont l’occasion pour des femmes Kabyles de parler à leurs filles de la condition de la femme et de l’apprentissage de leur savoir-faire. La cuisine traditionnelle telle que ces femmes l’ont apprise de leurs mères semble un refuge contre le déracinement et l’exil sans fin, puisque l’Algérie est déchirée et n’offre plus de solution de retour. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/90

Femmes d’Islam : Le Voile et la République ; Le Voile et la Peur ; Le Voile et le Silence / BENGUIGUI (YAMINA)
2004, 169 minutes

Au fil de trois reportages, Yasmina Benguigui nous fait découvrir le quotidien des femmes musulmanes qui vivent aujourd’hui en France et dans les pays de culture islamique. Elle laisse la parole à ces femmes, qu’elles s’opposent à la loi coranique ou qu’elles s’en réclament. Le Voile de la République explore la situation des femmes musulmanes en France, entre tradition et intégration. Le Voile et la Peur nous amène en Egypte, en Algérie et en Iran, où les femmes sont souvent soumises à la loi des hommes.
Enfin, dans Le Voile et le Silence, nous rencontrons des femmes maliennes, indonésiennes et yéménites. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/15

Le mariage forcé / CONSEIL GENERAL DE SEINE SAINT DENIS
2003, 52 minutes

Ce DVD est composé de cinq parties. Dans la première, des jeunes filles du lycée professionnel Sabatier de Bobigny se présentent et expliquent leur motivation dans la création de la pièce "le mariage forcé". La pièce est présentée par extraits : c’est l’histoire d’une famille vivant en banlieue parisienne et qui veut marier sa fille de 17 ans selon les coutumes du pays, en lui imposant un mari... La documentaliste du lycée intervient dans la deuxième partie pour resituer cette initiative. Une assistante sociale, Mme Piet médecin, et Ernestine Ronai psychologue parlent de leur pratique d’accueil des femmes et comment la question des violences peut être abordée et traitée. / PUBLIC SPECIALISE
Localisation : DVD/9

Blessures de femme / ROLET (PATRICE)
2003, 79 minutes

Le film retrace le parcours d’un groupe de femmes victimes de violences conjugales. Harcelées moralement et matériellement, elles se retrouvent complètement démunies. Nous assistons à la reconstruction de l’une d’entre elles : Khadija. Femme de caractère, elle affronte ses moments d’instabilité et de fragilité avec l’appui de Françoise, éducatrice spécialisée. Renouer avec la vie sociale et familiale prendra beaucoup de temps. En alternance, le réalisateur filme d’autres résidentes du relais Sénart, une association d’accueil et d’hébergement de femmes en difficulté
Localisation : DVD/26

Fatou la malienne / VIGNE (DANIEL)
2002, 100 minutes

Fatou, 18 ans née en France de parents maliens, vient d’avoir son bac. Elle travaille dans un salon de coiffure afro. Son ambition : partir à Londres comme coiffeuse pour les grands couturiers. Mais sa famille a déjà choisi sa vie à sa place : on la mariera à son cousin, dans le respect de la tradition malienne. De gré ou de force...
Public ciblé : tout public
Localisation : DVD/2

Satin rouge/ ABBASS (HIAM)
2002, 95 minutes

Lilia est pour tous une « femme rangée », une mère ordinaire. Elle vit à Tunis, avec sa fille, une adolescente qu’elle élève seule. Par un concours de circonstances, Lilia se rend un soir dans un cabaret. Un monde nouveau s’ouvre à elle, attirant et inquiétant à la fois : celui de la nuit, de la danse et des plaisirs. Par la danse, elle découvre ses désirs enfouis sous des années de devoir. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/105

La saison des hommes / TLATLI (MOUFIDA)
2002, 120 minutes

A Djerba, Aïcha, âgée de 18 ans, a épousé Saïd. Mais, comme ses onze frères, il travaille à Tunis, onze mois par an. Dès la nuit de noce, Aïcha manifeste la désir de rompre la tradition et d’aller vivre ave lui à Tunis. Jeune femme audacieuse et courageuse, Aïcha propose de tisser des tapis pour gagner l’argent nécessaire. Saïd pose alors une condition : elle devra donner naissance à un fils.
En attendant, Aïcha vit sous l’autorité de sa belle-mère ? Un mois par an, les hommes reviennent dans le village auprès de leurs femmes...
Localisation : DVD/49

Fait-Maison et Inspirez expirez / VILLANOVA (MARINCA)
2005, 52 minutes

Deux films de Marinca Villanova :
Fait-Maison : Un groupe de femmes d’origine africaine et magrébine font un bilan de leur vie. Elles rendent compte de la tradition et des règles sociales qui les ont construites et auxquelles elles se sont soumises. En miroir à ce groupe, deux jeunes femmes, Koura et Linda filmées individuellement, aspirent à être d’autres femmes que celles attendues par leurs familles. Elles expriment la douleur qui les accompagne, leur choix, leur détermination, leur révolte. (52 minutes)
Inspirez expirez : Animata, une jeune africaine depuis peu à Paris, se bat pour obtenir des papiers et rester en France. A la rue avec son fils de deux ans, elle cherche un toit pour passer la nuit. (26 minutes) / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/79

La solitude de la co-épouse / DEBORD (BERNARD)
2002 .- 60 minutes

Le réalisateur part à la rencontre de maris et surtout de femmes africaines qui acceptent ou rejettent leur sort de coépouse. La force du documentaire est de s’appuyer sur ces récits de femmes et d’emboîter le pas d’Africaines dans leur combat contre ce droit coutumier qui favorise les mariages précoces et permet la répudiation
Remarque : Visionnage sous condition
Public ciblé : adulte
Localisation : DVD/374

Circoncision / AVIV (NURITH)
2001 .- 52 minutes

Ce film est à l’écoute des hommes et des femmes qui évoquent les questionnements posés par la circoncision (ou non) de leur fils. Que la plupart des intervenants juifs ou arabes soient pratiquants ou athées, c’est à la question du lien de la transmission des parents à l’enfant qu’ils se trouvent confrontés.
Public ciblé : Adulte
Localisation : DVD/405

Femmes d’Angola : un rêve de paix / FOLLY (ANNE LAURE)
AMANOU PROD, 1997 .- 25 minutes

Dans un pays dévasté par vingt ans de guerre civile, des femmes témoignent de leurs difficultés et surtout de l’espoir de voir se reconstruire un pays pour lequel certaines d’entre elles ses ont engagées dans la lutte. Une action d’urgence concerne le retour à la vie civile d’hommes dont beaucoup n’ont pas appris autre chose que le maniement des armes et aussi la réadaptation d’enfants qui n’ont connu que la guerre. Les mines continuent à tuer ou handicaper.
Remarque : notice Terre d’avenir
Public ciblé : lycée, adulte
Localisation : DVD/418

La destinée : femmes africaines entre tradition et modernité / OUBDA (FRANCELINE), GROUPE DE REALISATIONS ET D’ANIMATIONS POUR LE DEVELOPPEMENT (GRAD)
1997 .- 25 minutes

Catherine et Tipoko sont deux jeunes filles burkinabé, élevées l’une en ville, l’autre à la compagne. Tipoko, comme cela se passe souvent en Afrique, est envoyée chez sa tante à Ouagadougou pour l’aider dans les travaux ménagers. Le film nous montre la vie de ces jeunes filles, leurs découvertes, leur évolution, le rôle des parents dans leur éducation, tiraillés entre tradition et modernité.
Remarque : notice Terre d’avenir
Public ciblé : lycée, adulte
Localisation : DVD/417

haut de page

 Histoire 

Ici on noie les algériens / ADI (YAMINA)

A l’appel du Front de libération nationale (F.L.N.), des milliers d’Algériens venus de Paris et de toute la région parisienne, défilent, le 17 octobre 1961, contre le couvre-feu qui leur est imposé. Cette manifestation pacifique sera très sévèrement réprimée par les forces de l’ordre. 50 ans après, la cinéaste met en lumière une vérité encore taboue. Mêlant témoignages et archives inédites, histoire et mémoire, passé et présent, le film retrace les différentes étapes de ces événements, et révèle la stratégie et les méthodes mise en place au plus haut niveau de l’Etat : Manipulation de l’opinion publique, récusation systématique de toutes les accusations, verrouillage de l’information afin d’empêcher les enquêtes…
Localisation : DVD/457

No / BERNAL (GAEL GARCIA)

Chili, 1988. Lorsque le dictateur chilien Augusto Pinochet, face à la pression internationale, consent à organiser un référendum sur sa présidence, les dirigeants de l’opposition persuadent un jeune et brillant publicitaire, René Saavedra, de concevoir leur campagne. Avec peu de moyens mais des méthodes innovantes, Saavedra et son équipe construisent un plan audacieux pour libérer le pays de l’oppression, malgré la surveillance constante des hommes de Pinochet.
Localisation : DVD/466


Les rois berbères / TEZE (SEBASTIEN)
L’Harmattan, 2011 .- 52 minutes - 2011

Au IIIe siècle avant J.-C., l’Afrique du Nord est divisée en plusieurs royaumes : sur l’un d’eux, près de Carthage, règne un prince berbère, Gaïa. Après lui vont se succéder cinq grands rois dont la vie, les actions, les batailles, les luttes contre l’envahisseur romain ont forgé le mythe des "rois berbères". Hommes déterminés, Massinissa, Jugurtha, Juba 1er, Juba II et Ptolémée n’eurent d’autre désir, d’autre ambition, que de s’affranchir de l’occupant et de donner, au fil des siècles, une identité à leur peuple.Ce documentaire raconte cette grande histoire des Berbères, incarnée par leurs rois devenus, au fil des siècles, de véritables légendes vivantes...
Localisation : DVD/367


Afrique (s), une autre histoire du continent : 1945-1964, l’ouragan africain / FERRARI (ALAIN)
INA, France télévisions, 2010 .- 1h30

1945, les vainqueurs célèbrent la fin de la guerre et créent l’Organisation des Nations Unies. Malgré les grands principes proclamés, les peuples africains subissent toujours le joug colonial. Face à cette injustice, des soulèvements armés ne vont pas tarder à embraser l’ensemble du continent. En 1947, à Madagascar, une insurrection est noyée dans le sang. Au Kenya, c’est la révolte des Mau-Mau qui est brutalement réprimée, tandis qu’en Afrique du Sud l’installation du régime d’apartheid entraîne, en premier lieu, une lutte non-violente. Dans le même temps, des partis politiques se constituent, qu’ils soient modérés ou révolutionnaires. En 1951, le leader Kwame NKRUMAH remporte les élections au Ghana, alors même qu’il se trouve en prison. Tout le continent africain se prend à rêver d’une vague capable de renverser les vieux empires. La fièvre de l’indépendance se propage alors sur le continent. La France, marquée par la fin de la guerre d’Indochine et le début de celle d’Algérie, octroie à ses colonies une large autonomie interne. Dans la foulée, la Belgique et le Royaume-Uni cèdent aux mouvements d’émancipation. Mais, au coeur du continent, malgré les indépendances et l’espoir qu’elles ont fait naître, la paix et l’unité sont encore loin...
Commentaire sur images d’archives, extraits de films, photographies, dessins et gravures, entrecoupé par des interviews : Emile Derlin Zinsou, ex-président du Dahomey ; J. C. Raharimanana, Madagascar, écrivain ; Wole Soyinka, Libéria, prix Nobel de littérature ; Justin Bomboko, RDC, Ex-ministre ; Romuald Fonkoua, Présence africaine ; Kenneth Kaunda, Ex-Rhodésie du Nord, Ex-président ; Alpha Oumar Konaré, Mali, Ex-président ; Wangari Manthaï, Kénya, prix Nobel de la paix ; Boutros Boutros Ghali, Ex-secrétaire général de l’ONU ; Abdou Diouf, Sénégal ; Abdel Goumba, Centrafrique, Ex-président ; Shul Marks, Afrique du Sud, historienne ; Sarah Maldoror, cinéaste, ancienne compagne d’Andrade ; Claude Ernest Ndalla, RDC, Ex-ministre ; Frank Chikane, Afrique du Sud, pasteur ; Joaquim Chissano, Mozambique, Président ; Pédro Pirès, Cap Vert, Président
Localisation : DVD/355


Territoire perdu / VANDEWEERD (PIERRE-YVES)
Zeugma films, Cobra Film, Arte France, La Lucarne, 2010 .- 1h13

Territoire perdu procède d’une lente avancée vers la barrière qui balafre le territoire, entre le Maroc et le Sahara occidental – « El Hisam à 73 kms », « El Hisam à 9 kms », « El Hisam à 400 m »… La narration se nourrit des mots des Sharaouis que le cinéaste prend soin de ne pas incarner directement. Le récit des agressions d’hier et des humiliations d’aujourd’hui, les voix qui égrènent les noms des disparus ou qui détaillent la répression de l’autre côté du mur s’écoulent sur les images de paysages arides, de visages absents ou de corps prostrés et immobiles. Par impératif technique mais plus encore par nécessité esthétique, Pierre-Yves Vandeweerd privilégie les plans méditatifs en noir et blanc, dont la texture et le grain propres au Super 8 renforcent le pouvoir d’attraction. Ces images sont des réceptacles pour les douleurs du peuple sahraoui. “La force d’un film, explique le réalisateur, réside dans sa capacité à sublimer par l’esthétique le propos et à octroyer au spectateur une place à partir de laquelle il pourra se mouvoir en pensée.”
Localisation : DVD/357


1802, l’épopée guadeloupéenne / LARA (CHRISTIAN) 2004, 100 minutes

Napoléon Bonaparte en 1802 organise sa conquête du pouvoir. Il entend d’abord rétablir l’autorité de la France, et l’esclavage à Saint-Domingue et en Guadeloupe. Le colonel Louis Delgrès décide de se battre contre l’armée française esclavagiste.
Localisation : DVD/322


Afrique 50 / VAUTIER (RENE)
Mas o Menos, Humanité (L’), 1950 .- 17 minutes

Afrique 50 présente la condition des Africains dans les années 50 qui souffrent de l’exploitation des colons. La vie quotidienne des Nigériens y est d’abord présentée (travail des femmes, jeux des enfants, confection des filets de pêche). Est ensuite dénoncé l’état de dépendance dans lequel les compagnies coloniales maintiennent la population, au prix parfois de la violence. En 1946 a été aboli l’esclavage, sans les répercussions attendues : les Africains, dans les années 50, continuent d’être discriminés notamment les enfants qui continuent de se voir interdire tout accès à l’école. Considéré comme le 1er film anticolonialiste français, ce documentaire a été censuré pendant plusieurs décennies.
Localisation : DVD/313


Cinquantenaire des indépendances : triste commémoration ou joyeux anniversaire ? / DUPOY (VALERIE VANESSA)
2010. -38 minutes

« En 1960, après dix années d’un processus souvent chaotique, parfois émaillé de violences, dix sept pays africains accèdent à l’indépendance, dont quatorze anciennes possessions françaises. Une souveraineté que ces pays fêtent bien légitimement mais qui a aussi donné lieu à un défilé français du 14 juillet honorant les armées de l’Afrique francophone. Un symbole que de nombreux observateurs africains ont jugé, pour le moins, ambiguë. Entre fierté, promesses, avancées et désillusions, cinquante ans après, quel bilan tirer des indépendances ? Ont-elles constitué un tournant historique ou une fausse rupture ? Qu’ont-elles changé dans les relations entre les peuples ? Et ici, en Seine-Saint-Denis, ont-elles modifié les rapports entre nos grands parents hier, entre nous aujourd’hui ? Indépendance et souveraineté ont-elles généré liberté et égalité ? Le documentaire est un recueil de témoignages de Séquano-dionysiens qui sont ou se sentent concernés par ces questions.
Localisation : DVD/305


Retour à Gorée / BORGEAUD (PIERRE-YVES)
CAB productions, Iris productions & Dreampixies, 2007, 108 minutes

Road movie musical, Retour à Gorée raconte le périple du chanteur africain Youssou N’Dour sur les traces des esclaves noirs et de la musique qu’ils ont inventée : le jazz. Son défi : rapporter en Afrique un répertoire de jazz et le chanter à Gorée, l’île symbole de la traite négrière, en hommage aux victimes de l’esclavage. Guidé dans sa quête par le pianiste Moncef Genoud, Youssou N’Dour parcourt les Etats-Unis et l’Europe. Accompagnés par des musiciens d’exception, ils croisent de nombreuses personnalités, et créent, au fil des rencontres, des concerts et des discussions sur l’esclavage, une musique qui transcende les cultures. D’Atlanta à New Orléans, de New York à Dakar en passant par le Luxembourg, les chansons se transforment, s’imprègnent de jazz et de gospel.
Localisation : DVD/297


Mémoires de vie, mir zaynendo  ! / DJOUANI (BOURALFA)
La Cathode, 2009, 44 minutes

Drancy, Bobigny, Romainville, Pantin ... Auschwitz. L’Histoire se déroule en Seine-Saint-Denis dans un urbanisme actuellement en profonde mutation. Difficilement identifiables et parfois enfouis dans le paysage urbain, le film fait découvrir différents lieux marquants de la Déportation en suivant la ligne du bus 151. Ce documentaire fait resurgir par des témoignages et des photographies, les visages d’hommes, de femmes, d’enfants juifs, embarqués dans les wagons plombés, à destination principalement du camp d’extermination d’Auschwitz. En ce début de siècle, ce film donne à voir et à entendre des survivants de Shoah qui transmettent un message de vigilance et de fraternité aux générations futures. Localisation : DVD/293


Mémoires de Figuig ... / PETIT (FRANCOIS)
Arpa éditeurs, 2008, 20 minutes

Histoire et préhistoire des gravures rupestres du sud-marocain, à Tifnagh, Douissa, El Milalhi, Ich, Dchira ... qui représentent des camélidés, rhinocéros, antilopes, autruches, lionnes, chèvres, un troupeau en marche, des animaux mythiques mais aussi des chars, des cavaliers conduisant des cervidés, un berger et son fils.
Localisation : DVD/296


Emitaï / SEMBENE (OUSMANE)
1971, 86 minutes

En 1942, pendant la seconde guerre mondiale, dans un village de Casamance au Sénégal, les Diolas refusent l’intervention extérieure. Une partie des hommes du village a été envoyée, de force, sur le front franco-allemand. Le colonel Armand et son armée coloniale doivent réquisitionner du riz pour l’envoyer aux troupes. En France, De Gaulle succède à Pétain, mais pour l’Afrique rien n’a changé. Responsables des récoltes, les femmes décident cette fois de résister et de cacher le riz.
Localisation DVD/254


Royal Bonbon / NAJMAN (CHARLES)
Les films du requin, Cine B, Les films de l’isle, 2002, 85 minutes

« Le roi Chacha », un personnage illuminé, se prend pour le roi Christophe, 1er souverain du nouveau monde, ancien esclave et libérateur d’Haïti en 1804. Le roi chacha, qui est la risée de tous, part vers l’ancienne capitale du royaume de Christophe -le Palais sans souci- en compagnie de Timothée, un enfant des rues à la recherche de son père. Ce film est une pantomime sur l’arrogance du pouvoir.
Localisation : DVD/279


L’intégrale Zaïre – Congo / MICHEL (THIERRY)
2007

Congo River : une expédition sur les traces de Stanley, qui remonte le fleuve Congo de l’embouchure jusqu’à sa source. Un voyage de sept mois au coeur de ces terres oubliées, par-delà les ténèbres des tragédies et des guerres, à la découverte des enfants-soldats et des guerriers Maï Maï.
Mobutu roi du Zaïre, Novembre 1965 : Mobutu réalise un coup d’état militaire et prend le pouvoir dans l’ex-Congo belge. Il rebaptise le pays Zaïre et impose à son pays une paix fondée sur la peur, la violence et la répression. En moins d’un quart de siècle, ce jeune sergent de l’armée coloniale devient un des hommes les plus craints et les plus riches du monde. Allié des puissances occidentales, qui ferment complaisamment les yeux sur son régime, il édifie la pyramide d’un pouvoir autocratique et prédateur, cimenté par l’argent.
Les derniers colons : ce film nous décrit le portrait dense, tragique, mais non exempt d’humour, de ces blancs vivant au Zaïre, de quelques personnages clés et haut en couleurs de la vie expatriée.
Zaïre, le cycle du serpent : au coeur du continent noir, après trente années d’indépendances et vingt-cinq ans de mobutisme, quel avenir pour le Zaïre ? Durant cinq semaines, Thierry Michel a filmé Kinshasa, la capitale, sous toutes ses formes. Kinshasa de la mendicité, des marginaux et des laissés pour compte. Kinshasa aussi de la bourgeoisie d’affaires, des dignitaires religieux et militaires. Kinshasa enfin des quartiers populaires enterrant leurs morts victimes de la dictature.
Localisation : DVD/252


9/3 mémoire d’un territoire / BENGUIGUI (YAMINA)
2008

Mêlant la parole vécue des habitants à celle de spécialistes (historiens, architectes, élus locaux...), le documentaire raconte cent cinquante ans d’histoire d’un territoire sacrifié à la modernisation industrielle puis à des politiques d’immigration et d’urbanisation désastreuses. Quelques impasses sur le développement économique des vingt dernières années (instauration des zones franches...) ou la politique en matière d’éducation (Extrait du commentaire d’Olivier Milot)…
Localisation : DVD/220


Indigènes / BOUCHAREB (RACHID)
2006, 120 minutes

Fiction - 1943. Ils n’avaient encore jamais foulé le sol français, mais parce que c’est la guerre, Saïd, Abdelkader, Messaoud et Yassir vont s’engager comme 130 000 autres « Indigènes » dans l’armée française pour libérer « la mère patrie » de l’ennemi nazi. Ces héros que l’histoire a oubliés vaincront en Italie, en Provence, et dans les Vosges, avant de se retrouver seuls à défendre un village alsacien contre un bataillon allemand. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/119


Soldats noirs : l’histoire oubliée / DEROO (ERIC)
1985, 75 minutes

Dans un café des Ardennes, le réalisateur surprend une conversation : en mai 1940, des Tirailleurs Sénégalais auraient combattu dans les épaisses forêts voisines. Ils auraient même résisté près d’un mois alors que le front se disloquait. Partant d’une évocation de ces combats, le film nous emmène à la recherche des rescapés, en Afrique, dans leurs villes et leurs villages. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/136


La guerre d’Algérie / COURRIERE (YVES) / MONNIER (PHILIPPE)
2004

1) La guerre d’Algérie - 2h30
2) Harkis : des Français entièrement à part ? - 52 minutes
3) France-Algérie, une histoire en perspective - 1h20
4) Les oliviers de la justice - 1h20 / PUBLIC SPECIALISE
Localisation : DVD/107


La bataille d’Alger / PONTECORVO (GILLO)
1966, 157 minutes

Reconstitution de la bataille insurrectionnelle d’Alger (1957), un des points culminants de la guerre d’Algérie (1954-1962) qui aboutit à l’indépendance de ce pays à la suite des accords d’Evian de 1962.
Localisation : DVD/127


Avoir 20 ans dans les Aurès / VAUTIER (RENE)
1972, 140 minutes

Ce film est tourné comme un film de fiction mais s’appuie sur des centaines d’interviews d’anciens d’Algérie. L’histoire est celle d’un groupe de bretons qui refusent de faire cette
guerre, puis acceptent de constituer un commando "spécial". / PUBLIC SPECIALISE
Localisation : DVD/21


La question / HEYNEMANN (LAURENT)
1976, 150 minutes

D’après le livre d’Henri Alleg, paru en 1958 et qui dénonçait l’usage de la torture en Algérie, l’arrestation et le calvaire du directeur d’un journal d’Alger séquestré par des parachutistes. A mi-chemin du témoignage et de la fiction. / PUBLIC SPECIALISE
Localisation : DVD/85


Vietnam : la première guerre / ROUSSELIER (DANIELE)
2005, 104 minutes

A la douceur de la vie coloniale s’opposent la misère rurale et la soumission forcées des « Annamites ». Mais la révolte gronde contre l’occupant français. Elle s’organise dans la jungle autour du Viêt-Minh. Après Hiroshima, le Viêt-Minh prend le pouvoir et Hô Chi Minh proclame l’indépendance. Comment la France va-t-elle réagir ? Ni de Gaulle, ni ses successeurs ne comprendront que pour tous les Vietnamiens l’indépendance est un fait irréversible. Pendant un an des hommes de bonne volonté tenteront de sauver la paix. Les partisans de la reconquête l’emporteront et la France se jettera aveuglement dans la première guerre coloniale. Tout un peuple se mobilisera pour résister.
Localisation : DVD/74-DVD/75


S21, la machine de mort khmère rouge / PANH (RITHY)
2002, 101 minutes

Enquête auprès des rares rescapés et anciens bourreaux du Bureau de la sécurité, centre de détention situé au coeur de Phnom Penh, où près de 17000 prisonniers ont été torturés puis exécutés. / PUBLIC SPECIALISE
Localisation : DVD/89


68/ ROTMAN (PATRICK)
2006, 95 minutes

« De Washington à Saïgon, de Rome à Mexico, de Paris à Prague, une vague de révolte secoue le monde … »
Localisation : DVD/201


Le fond de l’air est rouge / MARKER (CHRIS)
1977, 180 minutes

De Che Guevara à Rudi Dutschke, de Lénine à Mao, de Charonne à la rue Gay-Lussac, de Cuba à Santiago, "Le fond de l’air est rouge" retrace la montée puis la retombée des utopies révolutionnaires des années 60 et 70. Un montage d’archives impressionnant pour ce film-culte de Chris Marker qui sort dans une nouvelle version rééditée par l’auteur.
Localisation : DVD/204


Carnets de voyage / SALLES (WALTER)
2005, 118 minutes

Janvier 1952. Deux jeunes argentins désinvoltes et dragueurs partent à la découverte de leur continent sur leur vieille moto. Un voyage de plusieurs milliers de kilomètres à travers la Patagonie, le Chili, le Pérou, jusqu’à l’extrême nord du Venezuela. Alberto et Ernesto découvrent une réalité qu’ils ne faisaient que soupçonner : la beauté de leur terre, la misère de ceux qui y vivent. La révélation de ce visage de l’Amérique latine transformera Alberto Granado et Ernesto Guevara, le futur « Che ».
Localisation : DVD/65


La bataille du Chili / GUZMAN (PATRICIO)
2004, 405 minutes

Patricio Guzman est l’auteur d’un monument du cinéma militant des années 1970, La Bataille du Chili, une passionnante trilogie qui retrace l’histoire du gouvernement de Salvador Allende, la marche vers le coup d’Etat et la dictature de Pinochet. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/78


Toni Negri : des années de plomb à l’Empire / BOUTANG (PIERRE-ANDRE)/CHEVALLAY (ANNIE)
2004, 156 minutes

Entretien - Pour beaucoup d’Italiens, Il est le « mauvais maître », un révolutionnaire marxiste longtemps soupçonné d’être le théoricien des Brigades Rouges, et symbole des « années de plomb », cette guerre civile qui mit le pays à feu et à sang dans les années 70 et 80. Aujourd’hui, pour certains altermondialistes, il est le penseur de la contestation du système capitaliste. / PUBLIC SPECIALISE
Localisation : DVD/23


Le génocide arménien / JOURDAN (LAURENCE)
2005, 102 minutes

Pour comprendre l’origine, la nature et les enjeux de ces massacres de masse, Laurence Jourdan s’attache à remonter le fil de l’histoire. Elle s’appuie sur les rapports des diplomates occidentaux en poste dans l’Empire ottoman au moment des faits : autant de précieux éclairages sur les méthodes et les destinations des déportations et surtout leur but. Leurs écrits, lettres et rapports, se conjuguent aux témoignages des survivants pour retracer l’histoire du génocide.
Localisation : DVD/91


La Genèse / SISSOKO (CHEICK OUMAR)
1999, 110 minutes

Le scénario adapte une partie de la genèse biblique -les chapitres 23 à 37, de la mort de Sarah au rêve de Joseph.
Localisation : DVD/37


60 ans après la deuxième guerre mondiale et les génocides. Quelles mémoires transmises  ? / SOLIDARITES JEUNESSE ILE DE France
2005, 20 minutes
En septembre 2005, des jeunes volontaires français allemands et japonais se sont réunis à Paris pour échanger sur la manière dont l’histoire des génocides leur avait été transmise dans leur pays respectifs mais aussi pour partager ensemble un temps de vie collective. A travers ce film, ils ont voulu faire part de leurs réflexions.
Documentaire./PUBLIC SPECIALISE
Localisation : DVD/87


Moi Ivan, toi Abraham / ZAUBERMAN (YOLANDE)
1993, 105 minutes

Fiction - Pour éviter d’être séparés, deux amis, Ivan, treize ans, et Abraham, neuf ans, le juif et le non juif, décident de se sauver. Leur fugue les entraîne à travers la Pologne des années 30.
Localisation : DVD/123


Auschwitz, l’album, la mémoire / JAUBERT (ALAIN)
2005, 143 minutes Documentaire./PUBLIC SPECIALISE
Localisation : DVD/174

Akko, 1000 years come alive = Saint-Jean d’Acre, 1000 ans d’histoire2005, 5 minutes
TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/162


Vukovar, la cité des âmes perdues / ANGLADE (MICHEL)/GHESQUIERE (HERVE)
[s.d.], 52 minutes

Vukovar, la cité des loups, est la ville la plus bombardée en Europe depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Une femme, fût un témoin de l’agonie de Vukovar, Vesna Bosanac, directrice de l’hôpital. Le jour de la chute de Vukovar après trois mois de siège, Vesna, au péril de sa vie cherchait à sauver 260 hommes réfugiés dans son établissement. Il y avait parmi eux 60 combattants croates, les autres étaient des civils. Ces réfugiés de l’hôpital ont été exécutés froidement dans la nuit du 19 au 20 nov 1991 quelques heures après avoir été filmés, alors que les combats avaient cessé. L’affaire est jugée par l’actuel Tribunal Pénal International pour l’ex-Yougoslavie. Les militaires responsables de cette tuerie sont détenus à La Haye. Ils se sont rendus en 2003, soit 12 ans après les faits. Leur chef suprême, Slobodan Milosévic, le véritable responsable de ce massacre, a été capturé et est actuellement en jugement. / Remarque : Prêt sous condition / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/57

Noël 71 / CARDOSO (MARGARIDA)
2000 .- 55 minutes
Documentaire luso-franco-belge En 1971, la dictature salazariste (qui asphyxie le Portugal depuis 1961 et qui durera jusqu’à la révolution des oeillets en 1974), soucieuse du moral des troupes engluées dans un combat d’arrière-garde insensé, leur distribue un disque. Au long du sillon de Natal 71, se déploient les talents collaborationnistes de nombreux artistes convoqués pour louer le régime, exalter les valeurs nationales. Une opération téléguidée par le Mouvement national féminin, appendice à peine voilé de la Pide, la police politique. Des dithyrambes grotesques débités d’une voix suave sur des airs de fado, des sketchs lourdauds ... Le tout prêterait à rire si le montage ne camouflait le projet de corsetage des pensées. Peu à peu, pourtant, d’autres paroles s’imposeront. Avec Cancioneiro do Niassa, une cassette audio enregistrée clandestinement qui pastiche de vieilles chansons populaires, les soldats diront leur lassitude d’un conflit absurde. S’appuyant sur des témoignages des protagonistes de l’époque, émaillant son film de très nombreuses archives et d’extraits du roman d’Antonio Lobo Antunes, Le cul de Judas, la réalisatrice esquisse le portrait des années de plomb portugaises.
Public ciblé : tout public
Remarque : Visionnage sous condition
Localisation : DVD/425


Mozambique : Journal d’une indépendance / CARDOSO (MARGARIDA)
2003 .- 52 minutes
Après cinq cents ans de colonialisme portugais, la première action culturelle de la République populaire du Mozambique, en 1975, fut la création de l’Institut national du cinéma (INC) et la production des « Kuxa Kanema ». Ces actualités filmées étaient projetées une fois par semaine au pays tout entier au moyen d’unités mobiles de cinéma. Samora Machel, président nouvellement élu, avait pleinement pris conscience du pouvoir de l’image et de la façon dont on pouvait l’utiliser pour éduquer et mobiliser le peuple et construire la jeune République socialiste. Aujourd’hui, l’INC est en ruine et il ne reste pratiquement plus rien de ce qui fut la grande entreprise qui jadis attira les cinéastes étrangers Ruy Guerra et Jean-Luc Godard. Margarida Cardoso interviewe les artisans de cet ambitieux projet qui ont rêvé d’un pays différent et fait ressurgir les images oubliées, seuls témoignages de la révolution socialiste et des dix premières années d’indépendance du Mozambique.
Localisation : DVD/376


L’héritage Saddam / MANO (MARYSE)
2003 .- 1h40
Documentaire
Etat des lieux avant invasion. De Nabuchodonosor à Saddam Hussein, de la Mésopotamie aux puits de pétrole, l’Irak raconté comme dans une encyclopédie. Ce documentaire, de l’histoire à la politique, en passant par l’économie, essaie de comprendre. Cette balade reportage n’évite pas les incontournables, telle la visite à Bagdad dans les ruines de l’abri civil bombardé par les Américains en 1991. Le film devient rare en plongeant vers Karbala, la ville chiite martyrisée par Saddam ou vers Bassora, l’oubliée, figée dans son face-à-face avec l’Iran. On découvre alors un autre visage de l’Irak, isolé, plus démuni encore face à une dictature omniprésente, relayée localement par des tribus affidées, dont la loyauté a été achetée par Saddam Hussein.
Remarque : Visionnage sous condition
Public ciblé : tout public
Localisation : DVD/430


Marthin Luther King, la marche interrompue / ISMARD (REYNOLD)
2001 .- 30 minutes
Documentaire
Réalisé à partir d’archives, ce documentaire retrace la vie et l’action du pasteur baptiste noir Martin Luther King, assassiné le 4 avril 1968.
Public ciblé : collège, lycée
Localisation : DVD/410

Nelson Mandela / ERSKINE (ROSALIND)
2000 .- 1h30
Documentaire britannique
Fils d’un chef thembu, Nelson Mandela est né en 1918 dans une province sud-africaine de l’Umtata. Il a étudié à Fort Hare et à l’université de Witwatersrand, avec d’adhérer à l’ANC en 1944. Lorsque le Parti national prend le pouvoir et met en place l’apartheid en 1948, Mandela entre en résistance. Après avoir été arrêté une première fois en 1956 pour trahison, puis libéré, il abandonne la stratégie non violente de l’ANC et fonde une organisation militaire. Poursuivi pour sabotage, trahison et complot, il est condamné en 1964, avec 7 autres militants, à la prison à vie. En 1990, après 26 ans de détention, il est libéré par le Président De Klerk. 4 ans plus tard, élu au suffrage universel, il devient Président de l’Afrique du Sud, siège qu’il occupera jusqu’en 1999.
Public ciblé : Tout public
Localisation : DVD/411

haut de page

 Société 

Dancing in Jaffa - Réalisateur MEDALIA (HILLA) - 2013
Né à Jaffa en 1944, Pierre Dulaine quitte son pays avec sa famille en 1948 pour s’installer à l’étranger. Après une carrière internationale accomplie de danse en couple, Pierre retourne à Jaffa pour réaliser son rêve : faire danser ensemble des enfants juifs et palestiniens pour rapprocher les communautés. C’est là, selon lui, que réside toute la beauté de la danse de salon : forcer deux personnes à se déplacer en faisant qu’un.
DVD/490




Ceuta, douce prison - Réalisateur MILLET (JOHATHAN) - 2012
« Ceuta, Douce Prison » suit les trajectoires de cinq migrants dans l’enclave espagnole de Ceuta, au nord du Maroc. Ils ont tout quitté pour tenter leur chance en Europe et se retrouvent enfermés dans une prison à ciel ouvert, aux portes du vieux continent. Ils vivent partagés entre l’espoir d’obtenir un « laissez-passer » et la crainte d’être expulsés vers leur pays.
DVD/489




Rengaine - Réalisateur DJAÏDANI (RACHID) - 2010
Paris, aujourd’hui. Dorcy, jeune Noir chrétien, veut épouser Sabrina, une jeune Maghrébine. Cela serait si simple si Sabrina n’avait pas quarante frères et que ce mariage plein d’insouciance ne venait cristalliser un tabou encore bien ancré dans les mentalités de ces deux communautés : pas de mariage entre Noirs et Arabes. Slimane le grand frère, gardien des traditions, va s’opposer par tous les moyens à cette union...
DVD/487

Sur le chemin de l’école - Réalisateur PLISSON (PASCAL) - 2014
Ces enfants vivent aux quatre coins du globe mais partagent la même soif d’apprendre. Ils ont compris que seule l’instruction leur permettra d’améliorer leur vie, et c’est pour cela que chaque jour, dans des paysages incroyables, ils se lancent dans un périple à haut risque qui les conduira vers le savoir. Jackson, 11 ans, vit au Kenya et parcourt matin et soir quinze kilomètres avec sa petite sœur au milieu de la savane et des animaux sauvages… Zahira, 12 ans, habite dans les montagnes escarpées de l’Atlas marocain, et c’est une journée de marche exténuante qui l’attend pour rejoindre son internat avec ses deux amies... Samuel, 13 ans, vit en Inde et chaque jour, les quatre kilomètres qu’il doit accomplir sont une épreuve parce qu’il n’a pas l’usage de ses jambes. Ses deux jeunes frères poussent pendant plus d’une heure son fauteuil roulant bricolé jusqu’à l’école... C’est sur un cheval que Carlos, 11 ans, traverse les plaines de Patagonie sur plus de dix-huit kilomètres. Emmenant sa petite sœur avec lui, il accomplit cet exploit deux fois par jour, quel que soit le temps…
DVD/486

L’Escale - Réalisateur : Kaveh Bakhtiari
A Athènes, le modeste appartement d’Amir, un immigré iranien, est devenu un lieu de transit pour des migrants qui, comme lui, ont fait le choix de quitter leur pays. Mais la Grèce n’est qu’une escale, tous espèrent rejoindre d’autres pays occidentaux. Ils se retrouvent donc coincés là, chez Amir, dans l’attente de papiers, de contacts et du passeur à qui ils confieront peut-être leur destin.
DVD/488

Nous autres : Education contre le racisme / EFFICIENCE MULTIMEDIA

Ce DVD est destiné aux enseignants qui souhaitent mener une réflexion collective avec leurs élèves sur le thème du racisme. L’objectif est d’aider à comprendre ce qu’est le racisme, d’où il vient, comment il est rentré dans la pensée collective et d’expliquer comment une démarche de déconstruction-reconstruction de la pensée permet de le combattre.
Localisation : DVD/472

Wadjda / AL-MANSOUR (HAIFAA)

Wadjda a dix ans et un caractère bien trempé. Pleine de vie, téméraire, elle peine à obéir aux principes rigides et conservateurs de sa famille, installée en banlieue de Riyad. Un jour, la petite fille découvre, au détour d’une rue, un vélo vert flamboyant à vendre. Dès ce moment, elle n’a plus qu’une obsession : acheter le vélo et s’en servir pour battre son ami Abdullah à la course. Wadjda ne parvient pourtant pas à convaincre sa mère, qui craint les qu’en-dira-t-on. La fillette, loin d’être dissuadée par les réticences de sa famille, décide alors de gagner l’argent nécessaire pour obtenir le fameux vélo...
Localisation : DVD/465

Les enfants de Belleville / ASGHAR (FARHADI)

Akbar est jeune, il vient d’avoir 18 ans, mais Akbar est condamné à mort. Alors qu’il attend son exécution dans une prison de Téhéran, son meilleur ami et sa sœur vont tenter d’obtenir le pardon du père de sa victime, seul moyen pour lui d’échapper à son destin.
Localisation : DVD/458

Un dieu, 3 religions
janvier 2011,
Fred et Jamy nous emmènent à Jérusalem, la ville trois fois sainte, tandis que Sabine part explorer les ouvrages anciens
et très précieux de la bibliothèque de l’Arsenal à Paris. Tous les trois enquêtent sur les trois grandes religions
monothéistes : le judaïsme, le christianisme et l islam... Trois religions avec un seul Dieu et une histoire commune. Juifs,
chrétiens et musulmans partagent les mêmes récits de la création du monde en six jours, d Adam et Eve, du déluge...
Tous reconnaissent aussi en Abraham, le père des croyants. Moïse, Jésus et Mahomet seraient les descendants de ce
personnage, dont aucune preuve de l existence n a été retrouvé. Il existe donc beaucoup de points communs entre ces
religions... Mais aussi des points de divergences, des interprétations différentes des textes....
Localisation : DVD/448

Les frères Kadogo/MUGANGA (JOSEPH)
L’histoire de Jim, Tom et Billy, trois jeunes enfants soldats enrôlés de force par les rebelles dans l’armée pendant le génocide rwandais. Une fois la guerre finie, ils sont livrés à leur sort. Devenus des indésirables, formatés à la kalachnikov, repoussés par leurs familles, ils perdent pied dans la vie quotidienne. Ils ne savent même plus parler correctement avec les mots usuels. Tout est violence. Drogués, malades, psychiquement inadaptés au monde normal, ils sont recueillis par le père Joseph qui est à la tête d’un foyer pour des jeunes orphelins.
Localisation : DVD/438

Guatemala, les ombres de l’exil,le dur retour des exilés Mayas/LAMORA (EDUARDO)
Après l’arrêt des hostilités au Guatemala, les Mayas reviennent dans leur pays où règnent encore guérilla et discrimination raciale envers la population indigène. Certains d’entre eux avaient échappé aux ravages de la guerre en trouvant refuge au Mexique. De retour dans leur pays, ces indigènes mayas vivent en marge, une discrimination imposée depuis des siècles, d’abord par les colonisateurs, puis par les grands propriétaires. Edouardo Lamora, le réalisateur, est venu tourner à plusieurs reprises dans un de ces villages mayas. En 1993, tout était à construire mais l’optimisme régnait. Organisations internationales et ONG versaient de l’argent, les projets se multipliaient. Environ 10 ans plus tard, le village est à moitié désert et les grandes réalisations ne sont plus que de pauvres baraques en ruine. Les témoignages des Mayas montrent l’ampleur de leur désespoir et des divisions internes, chacun accusant l’autre d’avoir profité du système.
Localisation : DVD/436

Favelas/GANDILLAC (CIVA DE)
Plongée dans deux favelas du Brésil.
- "Rocinha, la plus grande favela du Brésil". Guidé par le premier gouverneur de la Rocinha, le réalisateur, caméra à la main, filme en direct ce qu’il découvre... Du bas de la favela au sommet, découvrez les mystères de Rocinha.
- "Santa-Terezinha, périphérie de Bahia". Bernadette Marchand travaille au sein de l’association Criança e familia à Santa-Terezinha, petite favela de Salvador de Bahia. Elle aide à la scolarisation et au soutien des familles...
Localisation : DVD/435

Citoyennetés en action : voyages au coeur du droit / JURISTES SOLIDARITES La Cabane aux fées, 2011 .- 1h20

Réalisé dans le cadre de la recherche-action, Citoyennetés en action, Voyages au coeur du droit propose un regard croisé sur des pratiques citoyennes de droit initiées en Afrique, en Amérique latine et en Europe. Donnant la parole aux acteurs de ces pratiques, ce documentaire invite à réfléchir sur l’utilisation du droit comme outil de transformation sociale.
Localisation : DVD/389

Dans les murs de la casbah / DREAN (CELINE) Écrit avec la participation de Réda Sébih sous la direction scientifique de Thierry Bulot et Assia Lounici 2012

Ce webdocumentaire entraîne l’internaute dans ce dédale d’escaliers qui caractérise le quartier algérois. À chaque carrefour, au détour d’une ruelle, il a la possibilité d’entrer dans un café pour écouter les anciens, de pousser la porte de la maison des femmes ou encore de s’installer avec des étudiants parlants de leurs rêves d’avenir. Trois parcours virtuels sont proposés pour immerger l’internaute dans ce morceau d’Algérie et lui permettre d’écouter la parole des Casbadjis. En écho à ces témoignages, des chercheurs algériens nous aident à comprendre la Casbah. Dans les murs de la casbah s’appuie sur les recherches d’universitaires algérois et rennais en sociolinguistique urbaine, une discipline qui étudie le champ urbain sous le double rapport de l’espace et des langues. Pour entrer dans ce quartier difficile d’accès, la réalisatrice a travaillé avec le sociolinguiste algérois Réda Sébih qui a, notamment, mené tous les entretiens en arabe. RÉSUMÉ La Casbah d’Alger porte dans ses murs autant l’Histoire du pays que les problématiques urbaines de l’Algérie moderne. Symbolique de l’identité algérienne, elle se meurt peu à peu entre une rénovation complexe et une urgence sociale criante. La Casbah ne se livre pas d’emblée. Mais au cœur de ses ruelles se racontent des histoires. Derrière ses murs épais, elle cherche son avenir, entre une mémoire vivante et des rêves esquissés.

Navigation aux Comores / LAURENT (JEROME) ; BODIN (YVON) ; GUTIERREZ (RAMON) 2010, 60 minutes

Formé par quatre îlots volcaniques posés entre l’Afrique et Madagascar, l’archipel des Comores est divisé en deux nations : d’un côté, l’île de Mayotte, département français, de l’autre les îles de Grande Comores, Anjouan et Mohéli, qui forment l’Union des Comores, une république indépendante. L’expédition Thalassa propose une navigation d’île en île. Au pied du volcan Karthala, les habitants de Grande Comores tentent de se construire un avenir malgré leur isolement chronique. Sur la petite île de Mohéni, autre ambiance. La nature a repris ses droits, grâce au combat des habitants pour faire de leur "caillou" un sanctuaire.
Localisation : DVD/304

Le monde d’Apu / RAY (SATYAJIT) 1959, 100 minutes

Une bonne partie de l’histoire se déroule à Calcutta. Apu est un diplômé aux chômage qui vit dans une chambre de location à Calcutta. Il travaille sur un roman autobiographique dans l’espoir d’être publié un jour. Il rencontre un jour son vieil ami Pulu, qui le convainc de l’accompagner à son village pour assister au mariage d’une cousine appelée Aparna. Le jour du mariage, il s’avère que le marié souffre de sérieux désordres mentaux. Apu accepte de l’épouser pour éviter tout déshonneur à la famille. Il retourne à son appartement de Calcutta avec Aparna après la noce. Le temps du bonheur du jeune couple est brutalement interrompu quand Aparna meurt en couches en donnant naissance à leur fils Kaajal. Apu est terrassé par la douleur et tient l’enfant pour responsable de la mort de son épouse. Il fuit ses responsabilités et devient un reclus. Finalement Apu décide de revenir à la réalité et rejoint son fils. Ils retournent ensemble à Calcutta pour redémarrer une nouvelle vie.
Localisation : DVD/301

L’autre / CHAHINE (YOUSSEF) 1999, 1h45

Hanane, jeune journaliste d’origine modeste, rencontre Adam, jeune homme appartenant à l’élite arrogante et corrompue qui s’enrichit aux dépens du peuple. C’est le coup de foudre. Ils se marient. Margaret, la mère d’Adam, nourrit pour son fils un amour exclusif. Elle veut éliminer Hanane, sa rivale. Mais l’amour d’Adam pour sa femme est plus fort que ses complots. Peu à peu Adam prend conscience des méfaits commis par sa classe et par ceux de la mondialisation. Hanane et Adam résistent côte à côte, mais ils devront payer un lourd tribut au nouvel ordre mondial.
Localisation : DVD/303

Sango Malo / KOBHIO BA (BASSEK) Cameroon Radio and Television (CRTV), Channel Four (Channel 4), Diproci, Les Films Terre Africaine FODIC, 2007, 1h35

Au coeur de la forêt équatoriale, la localité de Lebamzip se prépare pour le début de l’année scolaire. Mais l’arrivée d’un professeur de méthodes innovateur, Bernard Malo Malo, provoque rapidement une grande agitation dans le village. Sango Malo propose une réflexion à propos du système éducatif et des valeurs traditionnelles de la culture africaine.
Localisation : DVD/288

Gardien de buffles / NGHIEM-MINH (NGUYEN-VO) Galaxie, Arte, 2003, 1h42

Indochine 1940, sous l’occupation française. C’est à Kim, 15 ans, que revient la charge de mener ses deux buffles loin des terres inondées du sud. Seule richesse de la famille, ces buffles doivent arriver sains et saufs vers les terres fertiles du Monts Bâ-thé. A travers ce voyage dangereux dans des paysages immenses et recouverts par l’eau, Kim apprend la vie d’adulte.
Localisation : DVD/285

Haïti, la fin des chimères ? / NAJMAN (CHARLES) Les films du requin, Cine B, Les films de l’isle, 2004, 70 minutes

Ce film fait découvrir et mieux comprendre Haïti, sa situation actuelle mais aussi le poids de son passé, à travers de nombreux témoignages : acteurs de la vie politique, population et notamment les jeunes « Chimères » de Cité soleil, le plus grand bidonville de l’île.
Localisation : DVD/279

De Bamako à Monaco / LANCELOT (MARTINE) Les Films du Paradoxe, 2003, 52 minutes

Salam, technicien son à la télévision malienne, réalise son rêve : visiter la France et découvrir Monaco. Alors que ce film aurait pu être l’occasion d’un voyage ethnographique « à l’envers » les rencontres et commentaires proposés ici restent superficiels et caricaturaux.
Localisation : DVD/277

Dernier maquis / AMEUR-ZAIMECHE (RABAH) Arte, 2008, 93 minutes

Au fond d’une zone industrielle à l’agonie, Mao, un patron musulman, possède une entreprise de réparation de palettes et un garage de poids-lourds. Il décide d’ouvrir une mosquée pour ses ouvriers et désigne sans aucune concertation l’imam…
Localisation : DVD/262

Chez nous, 2008

Huit films d’ateliers réalisés par des jeunes du Brésil, Mexique, et Argentine, et de France (Saint-Ouen, Calais,Chambéry) présentent une multiplicité de « chez soi » traversés par différentes réalités sociales, ethniques et culturelles.
Localisation : DVD/253

Noirs, l’identité au coeur de la question noire / NGATCHA (ARNAUD) 2008, 2h10

Tourné en France métropolitaine, aux Antilles et au Sénégal, ce film soulève la « question noire » qui se pose aujourd’hui en France. Mené sous la forme d’une enquête ponctuée d’images d’archives, il retrace les différents épisodes historiques qui ont lié la France à la communauté noire, afin de comprendre l’impact de l’esclavage, de la colonisation et de l’immigration africaine sur la construction identitaire des Noirs ainsi que sur leur représentation dans la société française.
Localisation : DVD/248

Vivre dans le pays le plus pauvre du monde / SAPORITO (JEAN-LOUIS) 2008, 52 minutes

Hadiza, ses trois enfants et son mari Mansour vivent dans le pays le plus pauvre du monde : le Niger. Chaque année, le même scénario se répète, plus ou moins tragique, au moment où les greniers se vident alors que la nouvelle récolte se fait attendre : c’est ce qu’on appelle le temps de la soudure. Que la pluie soit en retard et la crise fait son apparition. La malnutrition guette alors les enfants qui meurent en nombre en bas âge. Que la pluie soit trop abondante et les épidémies se déclarent. Comment fait-on face aux enjeux d’une vie dans un tel contexte ? Pour Hadiza et les siens, chaque opération même la plus banale, comme boire de l’eau ou se nourrir, et plus encore quand il s’agit de se soigner, devient une aventure quand l’eau est tirée du puits, la nourriture se fait rare à cause de la sécheresse et l’hôpital le plus proche se trouve à des journées de marche ...
Localisation : DVD/237

Alimentation générale / BRIET (CHANTAL) 2005, 84 minutes

Situé à la cité de la Source à Epinay-sur-Seine, ce film nous plonge avec bonheur dans le quotidien d’une petite épicerie, véritable oasis de vie. Les clients se succèdent sous l’oeil bienveillant d’Ali, l’épicier charismatique, musicien à ses heures…
Localisation : DVD/235

Parole de fleuve / SURUGUE (BERNARD) 2006, 17 minutes

Fable philosophique - Le poisson Silure, ancêtre mythique de l’humanité et Bama, le crocodile, exécuteur des hautes oeuvres du maître de l’eau, racontent avec les gens du fleuve Niger leurs difficultés actuelles. Ils évoquent l’action de la sécheresse et des hommes sur l’environnement ainsi que la nécessité de sauvegarder les merveilleuses richesses du fleuve.
Localisation : DVD/234

Quiero Vivir / BRENER (MURIEL) 2006, 1h20

Bolivie, avant l’élection d’Evo Morales, premier Président indien de ce pays. La réalisatrice Muriel Brenner a filmé durant quatre mois des jeunes Indiens des rues d’El Alto, l’un des plus grands bidonvilles du monde. Hugo, Délia, Gustavo et leurs compagnons... ont eu la capacité et la force de vie de surmonter et de dépasser leurs terribles conditions de survie. Ce film porte un véritable message d’espoir et de générosité que nous délivrent ces adolescents.
Localisation : DVD/236

93, l’effervescence / DEMEUDE (HUGUES) 2008, 53 minutes

Le 93 a mauvaise réputation. Le taux de chômage est le double de la moyenne nationale. Il est devenu le symbole de tout ce qui ne marche pas en France : l’intégration, la sécurité, l’éducation et le développement économique. Cet ancien poumon industriel de la région parisienne, terre d’accueil depuis des générations d’une main d’oeuvre venue du monde entier est devenu un creuset de forces vives qui pourrait devenir un atout. Les trois semaines d’émeutes qui secouèrent le pays en octobre 2005 ont produit un véritable électrochoc. Le 93 est devenu emblématique de la crise des banlieues et de la fracture sociale. Ce documentaire rend compte de la diversité, de la vitalité, de la créativité à l’oeuvre dans ce département de la Seine-Saint-Denis en plein renouveau. Il donne la parole à ceux qui sont sur le terrain : tous les acteurs de ce renouveau, politiques, entrepreneurs, responsables d’associations ... De nombreux thèmes sont abordés : émeutes de 2005, actions associatives, renouveau urbain, reconquête économique, discrimination, cultures urbaines, plan Banlieue, égalité sociale et territoriale, Grand Paris...
Localisation : DVD/229

Afrique du Sud, Afrique extrême / BROUWERS (PIERRE) 2008, 452 minutes

L’Afrique du Sud a commémoré le dixième anniversaire de l’abolition de l’apartheid. En dévoilant le potentiel du pays, le film de Pierre Brouwers permet de comprendre comment, en une décennie, la « nation arc en ciel » a pu réaliser un prodigieux bond en avant. Gratte-ciel et cases de torchis, déserts et forêt tropicales, traditions et technologies de pointe, tous les éléments ici s’additionnent. Hommes, faune et paysages, comme les couleurs qui souvent tracent un sillon courbe dans le ciel du Cap, sont ici d’une diversité inouïe.
Localisation : DVD/222

Africa / NATIONAL GEOGRAPHIC 2002, 3 X 52 minutes

Série documentaire et making-of, tournée sur deux années dans 14 pays d’Afrique.
Localisation : DVD/148

Afriques : comment ça va avec la douleur  ? / DEPARDON (RAYMOND) 2006

Raymond Depardon évoque l’Afrique de tous les jours, chaleureuse, généreuse, unique, déchirée, pudique. Sous forme d’un journal filmé seul, un micro sur la caméra, il confronte ses a priori en parcourant de juillet 1993 à février 1996 les lieux fragiles du continent. il s’interroge sur sa responsabilité d’homme d’image à parler de la douleur. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/147

Camera kids / KAUFFMAN (ROSS) 2004, 84 minutes

Quartier chaud de Calcutta : un groupe d’enfants inoubliables. Ils sont souriants, pleins de vie, malicieux et drôles : ils sont les fils et filles prostituées. Face à la plus grande des pauvretés, face aux abus et au désespoir, ils sont peu de chance d’échapper à un future écrit d’avance et de se construire une vie meilleure. En compagnie de la photographe new-yorkaise Zana Briski qui leur enseigne l’art de la photographie, ils embarquent dans un voyage extraordinaire qui va les transformer. Localisation : DVD/126

Njangaan / TRAORE (JOHNSON) 1975, 100 minutes

Njangaan est un réquisitoire sans concession contre l’éducation coranique, et le problème des « talibés », les enfants confiés aux marabouts de ces écoles. A Dakar les enfants obligés de mendier pour leurs maîtres marabouts sont surnommés Njangaan. Ils deviennent souvent des délinquants que les maisons de redressement accueillent en fin de course. Ce film décrit la trajectoire dramatique de Mame, arraché à sa mère à l’âge de 6 ans... Plusieurs thèmes sont ainsi abordés dans ce film, la soumission de la femme à l’homme, l’exploitation des enfants et l’utilisation de la religion à des fins crapuleuses.
Localisation : DVD/149

Yémen, le temps du sacré / ABDULAMIR (LAYTH) 1999, 52 minutes

Ce film montre que bien que les rêves de grandeur aient été réduits en poussière une vision de richesse et d’éternelle jeunesse persiste. Ici la réalité s’est dissociée du travail du temps, les mirages n’apparaissent pas que dans le désert il y en a également dans les forteresses montagneuses et les villes trépidantes. Le film ouvre la porte de l’histoire et les acteurs n’ont pas d’autres rôles que celui ce leur propre vie.
Localisation : DVD/110

Au coeur de la Mecque / NATIONAL GEOGRAPHIC 2003, 52 minutes

Ce document présente les principaux sites de la Mecque, l’histoire et la place qu’occupe ce lieu au centre de l’Islam. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/146

Nos différences, 2005

Films d’ateliers réalisés dans le cadre de « Un été au Ciné-Cinéville » : . La vie est telle (15 minutes) . Jeunes-Vieux : mode d’emploi (12 minutes) . La belle école (9 minutes) . Fo 2 two pour faire un monde (18 minutes) . L’esprit de Noël (2 minutes) . Le nom que j’ai reçu (18 minutes) . La java des couleurs (2 minutes) . Ceux d’en ville (13 minutes) . A nos frères (3 minutes) . Ma différence (15 minutes) . Parcours commun (9 minutes)
Localisation : DVD/176

Les Rencontres Internationales de la Jeunesse : Festival de l’Image de Gennevilliers 2006 / VILLE DE GENNEVILLIERS 2007, 180 minutes« Comment se fabrique l’image que l’on a des autres ? Comment se construisent nos identités ? Comment changer nos représentations ? »
Localisation : DVD/177

L’oiseau d’argile / MASUD (TAREQUE) 2001, 94 minutes

Fin des années 60. Le jeune Anu, âgé d’une dizaine d’années, vit paisiblement avec ses parents et son oncle dans la campagne du Bangladesh. Son père Kazi est un musulman très pratiquant, intégriste, un barbu portant la chéchia. Il trouve la vie d’Anu malsaine, influencée par les traditions hindoues, et pour l’éloigner des ces mauvaises influences, l’envoie dans une madrasa, une école coranique. La vie y est très austère, la plupart des jeux sont interdits. Anu y rencontre un enfant solitaire et rêveur, Rokon, qui se heurte à l’intolérance des professeurs. Au village, alors que l’armée pakistanaise approche et menace le bonheur des habitants, la sœur d’Anu, Asma, tombe malade. Kazi, qui est médecin, pense qu’il peut la guérir grâce à la seule homéopathie. Il refuse donc les antibiotiques que son frère a achetés et s’en remet plutôt à Allah pour guérir sa fille. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/168

Chats perchés / MARKER (CHRIS) 2002, 59 minutes

« Peu de temps après le choc de septembre 2001, voilà qu’apparaissent, sur les toits de Paris, des Chats. Par un graphisme simple et parfaitement maîtrisé, qui tranche sur la virtuosité quelquefois embrouillée des tags, ils affichent un large sourire. Ainsi quelqu’un, pendant la nuit, risque de se rompre le cou pour faire flotter un message de bienveillance sur cette ville qui en a tant besoin. C’est en suivant la piste des Chats Souriants que ce film s’est construit, allant de surprise en surprise. » Chris Marker. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/16

Wesh Wesh qu’est ce qui se passe ? / AMEUR-ZAIMECHE (RABAH) 2003, 83 minutes

Documentaire - Cité des Bosquets - Seine-Saint-Denis. De retour dans sa cité après avoir purgé une double peine, Kamel tente, avec le soutien de sa famille, de se réinsérer dans le monde du travail. Il devient alors l’observateur impuissant de la décomposition sociale de son quartier. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/24

Le Japon à double tour / COUTURE (PHILIPPE) / SAMET (CATHERINE) 2003, 52 minutes

À l’intérieur des murs de Fu Chu, la pression psychologique est permanente et sans faille. De toute son histoire moderne, cette prison n’a connu aucune mutinerie et pratiquement aucune évasion. Ici la coercition est d’abord mentale. L’objectif du système pénitentiaire nippon, est précisément de réformer moralement l’individu qui lui est confié. Pourtant le Japon n’est pas une vulgaire république bananière, sa politique carcérale est délibérée et en accords avec son système pénal. À travers le témoignage de Philippe F. ce film est l’histoire de cette transformation imposée vécue de l’intérieur. Et, pour la toute première fois, l’administration pénitentiaire japonaise et le Ministère de la justice acceptent d’ouvrir à une équipe de tournage étrangère les portes d’une de ses prisons et de justifier les méthodes de traitement pénitentiaire qui y sont appliquées et dont ils se disent fiers. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/99

Sept chants de la toundra / LEHMUSKALLIO (MARKKU)/LAPSUI (ANASTASIA) 2000, 85 minutes

Ce film est le premier long-métrage en langue nenets. Les Nenets sont un peuple, proche des Inuits, qui vit dans la toundra au nord de la Russie. En travaillant autour de plusieurs légendes nenets, en les intégrant dans des scènes de la vie quotidienne, Anastasia Lapsui a réalisé ce film où chacun joue son propre rôle. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/140

Bébés du monde / NOBECOURT (EMMANUELLE) 2000, 52 minutes

Les mères du monde entier ont les mêmes problèmes à résoudre. Pourtant que de solutions différentes, selon les climats, les cultures et les traditions. Des massages venus d’Inde aux techniques de portage africaines, de la prémastication de la viande de phoque chez les Inuits aux maquillages initiatiques des tribus d’Amazonie, transmises par delà les générations, les coutumes des sociétés traditionnelles nous renvoient à nos propres rituels. Certaines des images d’archives de ce film sont peut-être la dernière trace d’usages très anciens, que nos modes de vie occidentaux étouffent peu à peu. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/106

Jean Rouch et Germain Dieterlen : l’avenir du souvenir / COSTANTINI (PHILIPPE) AMIP, L’Harmattan, 2011 .- 52 minutes

En décembre 2003, Jean Rouch se rend au Mali, en pays Dogon. Depuis la mort de Germaine Dieterlen (considérée comme une Yassiguiné ou soeur des masques) avec qui il tourna les cérémonies du Sigui et plusieurs films sur les rituels funéraires, Jean Rouch souhaitait ardemment que des funérailles traditionnelles lui soient célébrées. Fidèles au souhait de Jean Rouch, disparu brutalement avant la cérémonie prévue, les Dogons rendent leur hommage en inhumant un mannequin dans une grotte funéraire et élèvent ainsi cette grande dame au rang d’ancêtre.
Localisation : DVD/348

L’usage du monde / BRETON (STEPHANE) DIR./SAMANI (JULIEN)/LOZNITSA (SERGUEI) Les films d’ici, Arte France, MUSEE DU QUAI BRANLY, 2007, 4h21

Collection de quatre films documentaires de 52 minutes chacun. Le musée du Quai Branly a souhaité mettre en oeuvre dans ces films l’idée qu’il se fait de la relation avec d’autres cultures et d’autres hommes. Documentaires ethnographiques épurés, sans commentaires. LA MAISON VIDE de Stéphane Breton (France) Nouveau Mexique, 2008. Tourné en coulisses, du point de vue d’une caméra subjective, ce film raconte ses relations ambiguës et ses négociations d’épicier avec les gens de ce village perdu dans les montagnes. L’ARGENT DU CHARBON de Wang Bing (Chine) Chine du Nord, 2008. Sur la route du charbon, les chauffeurs s’arrêtent sur des parkings et vendent leur chargement. Toute l’âme de la Chine moderne, pleine d’énergie et de désordre, est décrite dans ce récit minutieux et haletant. LES HOMMES DE LA FORÊT 21 de Julien Samani (France) Gabon, 2007. Le destin de deux hommes, deux bûcherons, un maître-abatteur et son élève, qui se croisent chaque jour puis se séparent. Le premier vit seul, loin des siens ; il fréquente assidûment l’église évangélique. L’autre, jeune père, prend soin de sa famille ; bon vivant, il se rend quand il peut à la ville. LUMIÈRE DU NORD de Sergei Loznitza (Ukraine) Mer Blanche, 2008. L’hiver a tout enseveli dans la nuit glaciale du Nord, quelques heures de lumière par jour subsistent à la veille de Pâques dans le village de Soumskiy Pozad. Quelques personnages robustes et intransigeants vivent tranquillement, pressés par aucune nécessité. PUBLIC SPECIALISE
Localisation : DVD/308

Graines d’ethnologie : ateliers d’ethnologie en milieu scolaire / HAKMI (MOURAD) / JULIEN (MARIE-PIERRE)

2008, 31 minutes

S’appuyant sur les principale expériences mises en place dans la région Ile de France depuis 1997, le film « Graines d’ethnologie » présente les différentes modalités d’intervention d’ethnologues en milieu scolaire et leurs enjeux : apports en termes d’apprentissage et de connaissances, déconstruction des stéréotypes, ouverture au monde, construction d’un espace interculturel. L’ethnologie apparaît ainsi comme un outil complémentaire pour les enseignants dans leur démarche pédagogique, notamment dans le cadre de leur mission d’initiation des élèves à la citoyenneté.
Localisation : DVD/258

First contact / CONNOLLY (BOB) / ANDERSON (ROBIN) 2005, 52 minutes

En 1930, trois jeunes chercheurs d’or, Michael, Daniel et James Leahy, quittent l’Australie pour la Nouvelle-Guinée, avec une caméra. Ils découvrent dans des régions reculées de l’île une population jusqu’alors ignorée du reste du monde : les Papous des hautes terres. Les trois frères filment les réactions de ce peuple confronté pour la première fois à l’homme blanc. Cinquante ans plus tard, Bob Connolly et Robin Anderson partent images en poche retrouver Daniel Leahy et les Papous pour recueillir leurs souvenirs de cette rencontre historique.
Localisation : DVD/33

Cinémas d’Afrique : La petite vendeuse de soleil, Rabi, A nous la rue, Le Clandestin / L’EDEN CINEMA 2001, 154 minutes . La petite vendeuse de soleil : une enfant infirme veut sortir de la mendicité en vendant des journaux. . Rabi : Rabi, 10 ans, vit avec sa famille dans un village de brousse. Deux rencontres changent sa vie : un vieux sage à la santé fragile et une tortue. . A nous la rue : Portrait plein d’humour des enfants burkinabés dans l’apprentissage de la rue . Le Clandestin :lettre d’un jeune clandestin africain qui raconte ses déboires à son cousin . Histoires de griots.
Localisation : DVD/59

Les amants de l’aventure / VIOTTE (MICHEL) 2005, 80 minutes

La vie de Martin et Osa Johnson. Ils explorèrent dès les années 1920 les mers du Sud à la recherche des cannibales et des chasseurs de tête, et filmèrent pendant près de quinze ans les splendeurs de l’Afrique sauvage. Chasseurs d’image, les Johnson se mettaient inlassablement en scène dans leurs films, parfois au péril de leur vie, et les images sans précédent de la faune dans son habitat naturel et des grandes tribus africaines firent trembler les salles américaines.
Localisation : DVD/34

Alexandra David-Néel : Du Skkim au Tibet interdit / MASCOLO DE FILIPPIS (JEANNE) / MAXIMY (ANTOINE DE) 2005, 52 minutes

En 1923, après cinq tentatives et un périple de plus de 300 kilomètres à travers l’Himalaya. Alexandra David-Néel fut la première européenne à pénétrer dans Lhassa, la ville interdite du Tibet, déguisée en mendiante...Le pays était alors représenté sur les cartes par une tache blanche.
Localisation : DVD/35

Jean Rouch / ROUCH (JEAN) Editions Montparnasse, 2005, 11 heures

Ce coffret est la première partie d’une anthologie qui se veut d’abord un hommage à l’ethnologue et cinéaste Jean Rouch. Il s’agit d’une oeuvre cinématographique de référence, fondatrice de la « Nouvelle Vague » et d’un cinéma libre. Ces quatre DVD rassemblent 10 films et des compléments inédits.
Localisation : DVD/22

La pêche sacrée au Mali / RAGRIS (GILLES), LACHAT (BERTRAND), CURTET (BERNARD) 2002 .- 1h10 Documentaire Série : Faut pas rêver Les réalisateurs observent une fête rituelle chez les Dogon, l’ethnie majoritaire d’une région située au nord-est du pays. Une fois l’an, au moment des grandes sécheresses, un millier d’hommes se précipitent dans une mare sacrée pour y pêcher collectivement des poissons. Ce reportage suit habilement les Dogon dans cet épisode de défoulement collectif
Public ciblé : tout public
Remarque : Visionnage sous condition
Localisation : DVD/379

Bamako : les fils de Soundjata / DESRAME (DAVID), MAESTRALI (DOMINIQUE) 1996 .- 52 minutes La charte du Mandem proclamée au 13ème siècle par Soundjata, le fondateur de l’empire du Mali, est une déclaration étonnante, véritable préfiguration des Droits de l’Homme. Qu’est devenu à présent le respect des sept prescriptions des chasseurs ? Les réalisateurs interrogent des habitants de Bamako sur la société malienne d’aujourd’hui.
Localisation : DVD/378

La sociologie est un sport de combat / CARLES (PIERRE) 2001 .- 2h10 Pendant trois ans, Pierre Carles a suivi Pierre Bourdieu au travail, quotidiennement. En s’immisçant dans son bureau, ses salles de cours au Collège de France, lors de manifestations de rues ou à un meeting anti-mondialisation, ce film révèle la pensée de Bourdieu en train de se dire, en mouvement.
Localisation : DVD/392

Pas vu pas pris / CARLES (PIERRE) 1998 .- 85 minutes Ce film documentaire tente de démontrer comment se forme la censure à la télévision, et, par extension, dans les médias en général.
Localisation : DVD/393

_

Enfin pris ? / CARLES (PIERRE) 2002 .- 90 minutes Vraie-fausse suite du film ’Pas vu pas pris’, creusant l’analyse des mécanisme de censure en oeuvre à la télévision. C’est aussi une réflexion sur la manière dont le pouvoir change les gens, sur les ressorts intimes de l’ambition et de la fidélité.
Localisation : DVD/394

haut de page

 Energie 


Le dessous des cartes : de Kyoto à Copenhague (énergie et environnement) / VICTOR (JEAN CHRISTOPHE)Arte vidéo, 2009, 2h29 + 1h56

Ce double DVD regroupe 14 émissions sur le thème de l’énergie et 11 émissions sur le thème de l’environnement, deux défis intimement mêlés que l’humanité doit affronter dès à présent pour enrayer des évolutions qui peuvent s’avérer dramatiques si le schéma business as usual est poursuivi au cours des prochaines années.
Localisation : DVD/275


Energie : le futur à contre courant / HELLOUIN (MARIE), LAHR (CLAUDE)
2008, 1h30

Partant du constat que le gaz et le pétrole devraient se tarir à courte échéance, mais aussi que d’ici 2030, l’Europe dépendra à 70% de ressources importées, de plus en plus rares, chères et localisées, le documentaire partira à la découverte d’autres manières de consommer et mettra en lumière de nouvelles formes d’approvisionnement en énergie.
Localisation : DVD/224


Le soleil et la mort : Tchernobyl, et après... / DEBORD (BERNARD)
2006, 82 minutes

Le 26 avril 1986, une explosion nucléaire dégagea un nuage toxique à Tchernobyl dans le nord de l’Ukraine...L’ambition de ce film est de témoigner du processus de mort lente, de révéler l’imminence de la catastrophe génétique, de dénouer les fils de la conspiration internationale du silence qui accablent ce pays. Et d’alerter le monde quant au danger que cette désinformation organisée fait planer sur son immédiat futur.
Localisation : DVD/131


Nioro du Sahel, une ville sous tension / LALLIER (CHRISTIAN)
1999

Documentaire
Nioro du Sahel, une ville du Mali, isolée à la frontière mauritanienne, à près de 500 km de pistes de Bamako. Nioro n’est pas une priorité économique. C’est ainsi que cette agglomération de 25 000 habitants n’a jamais été électrifiée par l’Etat malien. Le soir venu, les Niorois s’organisent et les familles aisées se reconnaissent au bruit de leur groupe électrogène. Le courant suit les liens de parenté et de voisinage. Or, dans le cadre d’un comité de jumelage, une équipe de français s’est lancée, depuis quelques années, dans l’électrification de la ville. Au-delà des câbles et des poteaux, le réseau électrique révèle rapidement son enjeu social et politique. Le projet dépasse alors l’objet technique des français et dévoile de profondes tensions.
Remarque : Résumé IRD
Public ciblé : adulte
Localisation : DVD/413

haut de page

 Droit 

West Papua/FAURE (DAMIEN) AAA, août 2002, 126 minutes

- WEST PAPUA ( 2002, 52 mn) Prix spécial du jury au 1er Festival International du Film des Droits de l’Homme de Paris
- SAMPARI (2008, 52mn) (co-auteur : Jérôme Bonnard)
- LA COLONISATION OUBLIEE (2010, 22 mn)
Depuis plus de 40 ans, le gouvernement indonésien mène à l’égard du peuple papou de Nouvelle-Guinée occidentale
(ex-Irian Jaya) une politique colonialiste d’une rare violence. Ce peuple oublié de tous lutte pour la reconnaissance de
son identité culturelle et politique. Afin de revendiquer leurs droits, les élites papous ont crée l’OPM (Mouvement de
libération de la Papouasie Occidentale) scindé en deux branches distincts, l’une politique, l’autre militaire dont un des
chef rebelle est le général Bernard Mawen.
Localisation : DVD/451

Emmanuel Terray et les raisons de la révolte / LACOSTE (THOMAS)
La Bande passante, 2010 .- 1h20

Un anthropologue aux côtés des sans-papiers.
Ce film s’articule autour de 15 chapitres :
Parcours / De l’influence des textes / L’engagement auprès des sans-papiers / Les causes des phénomènes migratoires / Les médias et l’immigration / Conflits sociaux et auto-censure médiatique / Collusions d’intérêts à la tête des médias ? / Penser le développement des pays du sud / Le rôle des migrants dans l’économie de leur pays d’origine / Les fonctions de l’« Europe forteresse » / Les fonctions des thèses national-sécuritaires en période de crise / Le « déferlement de la misère du monde » : un fantasme / Rétablir les migrants dans leurs droits pour préparer l’ouverture des frontières / Du discours de Dakar à l’avant-garde des travailleurs sans-papiers / De l’actualité de Marx.
Localisation : DVD/330

Une libre circulation des personnes / LACOSTE (THOMAS)
La Bande passante , 2008 .- 33 minutes

Entretien avec Aïda Chouk du syndicat de la magistature.
Localisation : DVD/325

PICRI, Recherche-action sur les pratiques citoyennes de droit et leurs effets en termes de transformation sociale / JURISTES SOLIDARITE
2011 .- 1h20

Juristes-Solidarités s’associe au Laboratoire d’Anthropologie Juridique de Paris (Université Paris I Panthéon-Sorbonne) pour mener un projet de recherche autour de l’accès au droit. Il s’agit de démontrer le rôle que le droit peut jouer dans les processus de transformation sociale lorsqu’il est réellement approprié par les citoyens.
Soutenu par la Région Île-de-France, ce programme part d’une analyse comparative de six pratiques citoyennes de droit menées par des groupes formels et informels sur trois continents (Europe, Amérique latine et Afrique), plus précisément en Ile-de-France, au Mali, en Belgique et au Vénézuela.
Cette approche porte spécifiquement sur le lien entre leur développement et les éventuelles dynamiques de transformation sociale dont elles sont pu être le support, en s’attachant plus particulièrement aux facteurs favorisant, freinant ou faisant obstacle à la création de ces dynamiques. Pour cela, la méthode de la recherche-action a été privilégiée.

Bateau en carton / VIEIRA (JOSE)
Michel David, ZeugmanFilms, 2010 .- 1h20

« C’est en passant sur l’autoroute que j’ai découvert cet étrange camp de réfugiés peuplés de Roms de Roumanie. Un bidonville au milieu des arbres, coincé au milieu des voies de l’A10. Un instant, j’ai cru voir un flash back. Mais ce n’était que l’actualité d’une histoire qui n’en finit pas, celle de gens obligés de tout quitter pour conjurer la pauvreté. Je voulais comprendre quel était cet exode, d’où venaient les gens qui habitaient là, qui étaient ces « Etranges étrangers » comme l’étaient jadis les Portugais et les Algériens dans les taudis autour de Paris.Dans la Roumanie libérale et européenne, les Roms sont devenus plus que jamais des parias. Il n’y a jamais eu si peu de place pour les plus faibles. La misère est devenue une terrible oppression. En les filmant, je voulais les rendre familiers pour détruire les préjugés que nous avons à leur égard et raconter un peu de leur histoire d’immigrés à la recherche d’une vie meilleure. » José Vieira
Localisation : DVD/344

Zigani Drom / GASSON (GERARD)
RED, SupAgro Florac, 2006 .- 24 minutes

Zigani Drom présente une communauté tsigane de Roumanie, confrontée aux discriminations raciales du reste de la population. Exclus et exploités à la fois par les Hongrois et les Roumains, les Roms vivent très pauvrement à la marge des villages. La plupart des jeunes sont analphabètes : soumis aux humiliations, ils quittent très tôt l’école. L’intégration ne se fait pas, les communautés vivant en parallèle les unes des autres. Cette situation est d’autant plus flagrante depuis la chute du communisme, période durant laquelle les Roms étaient alors relativement préservés. Ils sont aujourd’hui accusés de tous les maux de la société et ne parviennent pas à trouver leur place malgré leurs efforts. Ainsi, par exemple,ils ne disposent pas de leur propre terre à cultiver. La seule solution reste l’exil dans l’espoir d’une vie meilleure.
Localisation : DVD/314

Donner la parole / DEPARDON (RAYMOND) / NOUGARET (CLAUDINE)
Palmeraie et désert, France 2 cinéma, 2009, 40 minutes

A la demande de la Fondation Cartier pour l’art contemporain, Raymond Depardon et Claudine Nougaret filment, sur le thème de la terre natale, la chose la plus simple et la plus énigmatique du monde : des visages et des corps humains ordinaires qui regardent et parlent aux spectateurs de leur vie dans un coin de terre où ils sont nés, de leur langue qui disparaît, de ce qui les attend, les menaces.
Localisation : DVD/270

La marche de la dignité indigène / KAHANE (SYLVIE)
2002, 52 minutes

Au printemps 2001, une marche sur Mexico est organisée par le mouvement zapatiste dont l’objectif est la prise en compte des droits et de la culture indigènes par le gouvernement mexicain. A l’appel du sous-commandant Marcos, porte-parole de l’EZLN (Armée Zapatiste de Libération Nationale), des sympathisants de tous pays forment un convoi d’une cinquantaine de véhicules. Le voyage dure 15 jours. Direction : Mexico. Sylvie Kahane, à bord de l’un de ces autobus, témoigne de l’aventure.
Localisation : DVD/88

Le prix de l’or / DE VITRY (CAMILLE)
2005, 94 minutes

Enquête sur une gigantesque mine d’or au Mali : polar véridique, documentaire scientifique ou farce tragique ? /PRET SOUS CERTAINES CONDITIONS
Localisation : DVD/68

Caste criminelle / ZAUBERMAN (YOLANDE)
1989, 66 minutes

En Inde, parce que leurs ancêtres étaient des criminels et des voleurs, une caste entière continue de subir des discriminations. Ils appartiennent à la caste déclarée « nés criminels » par les Anglais en 1971. Abolie en 1947, cette loi ne cesse de poursuivre ces hommes et ces femmes. Le film raconte l’histoire d’une famille appartenant à la caste des « nés criminels ». / PUBLIC SPECIALISE
Localisation : DVD/20

Classified people / ZAUBERMAN (YOLANDE)
1987, 60 minutes

Tourné clandestinement en Afrique du Sud, ce film dénonce les déchirures sociales et affectives engendrées par l’Apartheid.
Localisation : DVD/27

Voyage chez des tsiganes heureux / DAVID (JEAN-MARIE)
2005, 52 minutes

Ce film s’attache à décrire la vie et les valeurs de familles tsiganes françaises basées en Franche-Comté depuis plusieurs générations. Pratique de foi, problèmes de stationnement, travail, vie de famille, scolarisation des enfants, le film permet de dresser un Etat des lieux général du monde tsigane en France.
Localisation : DVD/45

Roms en errance / KLEINDIENST (BERNARD)
2005, 68 minutes

Les campements de Roms, Tsiganes ou Gitans se multiplient en région parisienne. Venues principalement des pays de l’Est, sans papiers, précairement installées, quelles relations ont ces populations avec le monde qui les entoure : les mairies et leurs élus, les services de l’Etat ou les comités de soutien quand ils existent ? En retour, quelles sont les positions des autorités à leur égard ? Enfin une présentation des nombreux problèmes accompagnant l’intégration de cette population : clandestinité, mendicité, violence, tensions avec le voisinage. Au-delà de ces questions : une approche des Roms, de leur histoire, de leur vie en campement et de leurs espoirs.
Localisation : DVD/66

Roms, Gitans, Manouches : Citoyens à part entière ! / VERGNON (A) / KERATEM (E. DE) / CCFD
2005, 23 minutes

Cette vidéo est un outil d’animation pour la sensibilisation des jeunes de 11-15 ans et de 15-18 ans sur la question des droits économiques, sociaux et culturels des Rroms. La vidéo reportage est plutôt destinée à des jeunes de 11-15 ans et la vidéo fiction à des jeunes de 15-18 ans.
Localisation : DVD/41

Caravane 55 : une ville se bat pour les rroms... / MITTEAUX (VALERIE) / PITOUN (ANNA)
2003, 52 minutes

Pendant près de dix mois, ce documentaire suit le destin d’une petite communauté de Rom, installée sur un terrain vague des Yvelines. Chronique d’une expulsion annoncée.
TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/83

In working progress / GOETSCHMANN (ALEXANDRE) / DAVID (GUY)
2007, 52 minutes

Ce film montre les méthodes des entrepreneurs israéliens qui sont spécifiques à l’occupation imposée par l’État d’Israël dans les territoires occupés. Cette situation est notamment subie par les travailleurs de Bil’in, un village coupé de ses terres par le Mur de séparation. Le 4 septembre, la Cour suprême d’Israël décidait le déplacement du tracé du mur autour de Bil’in et la restitution aux villageois des terres qui leur ont été confisquées. Les entreprises israéliennes qui ont construit le Mur ignorent ce jugement et continuent, comme si de rien n’était, à exploiter la main-d’oeuvre palestinienne.
Localisation : DVD/196

Guerre de pacification en Amazonie / BILLON (YVES)
2006, 60 minutes

Ce film est le dernier chapitre de l’histoire des tribus indiennes du Brésil prises au piège de la civilisation moderne. Il s’attache à décrire par l’image la logique irréversible d’un processus de colonisation qui ne laisse aucun choix. Des « fronts de pacification » avaient été organisés dans les années 70 autour des chantiers de construction de la route transamazonienne qui, à l’époque devait assurer le développement économique rapide de l’Amazonie. / Remarque : Prêt sous condition
Localisation : DVD/56

Les derniers nomades 2003 .- 55 minutes
Deux documentaires sont ici présentés : le premier retrace la vie des Hotis, peuplades vivant au coeur de la forêt amazonienne, au Vénézuela. Le second dévoile la vie des Pygmées, au Cameroun.
Localisation : DVD/416

Les Roms, la mémoire retrouvée/ CALIFANO (BENOIT), PRADAL (LAURE)
2003 .- 57 minutes
Ce documentaire explore la mémoire contemporaine d’un peuple Rom violemment confronté aux nationalismes du XXème siècle, afin de mieux cerner les nouveaux enjeux et la place de ce peuple en Europe.
Localisation : DVD/380

Le défi des Tembé / CORMIER (JEAN), COHEN (JEAN-LUC)
2002 .- 55 minutes
Au coeur de la forêt amazonienne, quelque 300.000 Indiens vivent, ou plutôt survivent, en marge de la société moderne. Parqués sur un territoire d’à peine 100 km², à 600 km de Belém, au Brésil, la tribu des Tembé tente de résister à la déforestation qui, peu à peu, anéantit son territoire, grignote sa culture et sa mémoire. Les ennemis, se sont les coupeurs de bois qui, pour alimenter les scieries de Para Gomenas (l’un des centres mondiaux de l’industrie forestière), pillent les ressources des réserves en contravention totale avec les lois de protection de l’environnement. Ce documentaire dépeint l’ambivalence des liens entre la culture tembé et une civilisation occidentale présentée comme un facteur de dénaturation. Il pointe surtout le laisser aller complaisant des autorités, qui, derrière une bonne volonté de façade, s’avèrent peu préoccupées de garantir les droits des Indiens.
Remarque : visionnage sous condition
Localisation : DVD/427

Maîtres et esclaves / DEBORD (BERNARD)
2001 .- 1h25
Documentaire
Le réalisateur a découvert en 1998, l’existence de Timidria, une association basée à Tchintabaraden, au Niger, qui lutte contre les pratiques esclavagistes. Légitimé par la fidélité en un islam rigoriste, le racisme de caste perdure chez des populations nomades du Sahel. Selon leurs critères de castes, les Noirs sont les bêtes de somme, parfois enchaînés et battus, de leurs seigneurs blancs. Le film évoque, à travers le combat pour la liberté de deux femmes, la persistance de conditions de vie avilissantes et le travail de Timidria pour faire évoluer les mentalités. Enlevée à l’âge de 4 ans, Boulboulou a été vendue contre deux sacs de mil. Mariée de forme à un Arabe, puis répudiée, elle s’est enfuie du campement où elle était retenue. Tumajet, elle, vient demander l’aide de Timidria pour récupérer sa fille, Ilguamit, toujours prisonnière
Remarque : visionnage sous condition
Public ciblé : Adulte
Localisation : DVD/384

haut de page

 Santé 

Maladies à vendre / GEORGET (ANNE)
2011, 52 minutes

"Les laboratoires pharmaceutiques jouent certes un rôle important en fabriquant les médicaments dont nous avons besoin, mais à y regarder de plus près, il est clair que les laboratoires vendent bien moins des médicaments que des... maladies. Inventer des maladies, faire de nous des malades, est le plus sûr moyen de multiplier leurs profits.
Localisation : DVD/332

Derrière le silence / SYLLA (MARIAMA)
Guiss Guiss Communication, 2005, 52 minutes

Amy et Anta, deux Sénégalaises vivant avec le virus du Sida, se cachent derrière leur voile pour raconter leurs souffrances. Victimes de discrimination, elles lancent un cri à la société qui les a marginalisées. Babacar et Ismaïla Goudiaby, vivent également avec le VIH. Ismaïla Goudiaby est actuellement le seul séropositif qui ose parler à visage découvert sur 12 millions de Sénégalais. Leur regard sur la maladie est plein d’espoir et de courage. Deux hommes, deux femmes, un même combat : lutter contre la discrimination et la stigmatisation dont ils sont quotidiennement victimes. Les témoignages de ces hommes et ces femmes sont d’autant plus bouleversant que le VIH demeure un sujet tabou au Sénégal, la plupart des malades sont rejetés par leur entourage, parfois même par leurs propres parents. Leur combat est de sortir de la discrimination dont ils quotidiennement victimes et ainsi faire mieux connaître la maladie pour mieux la vaincre.
Localisation : DVD/282

1 dollar pour 1 vie / LAFFONT (FREDERIC)
1h25

Le film raconte le combat de chercheurs et de médecins afin de développer des médicaments contre les « maladies tropicales négligées » qui touchent un habitant sur six de la planète. Paludisme, tuberculose, maladie du sommeil, maladie de Chagas, leishmaniose viscérale, entre autres, restent des maladies potentiellement mortelles pour un milliard d’individus, faute de médicaments adaptés et accessibles financièrement. La France, par l’intermédiaire de MSF,est engagée depuis longtemps dans la lutte contre les maladies négligées et soutient financièrement la Fondation Drugs for Neglected Diseases initiative (DNDi).
Localisation : DVD/283

Cicatrices (Résiliences) ; Maurice et Marianne (Tricotages) / GONNET (GABRIEL)
L’Harmattan, 24 images, 2008

Un double DVD composé de :
- CICATRICES Résiliences :Quatre parcours de vie qui s’alternent : quatre façons différentes de vivre après un traumatisme majeur et de le dépasser.
- MAURICE ET MARIANNE Tricotages, un documentaire de 52 minutes. À partir des parcours de Maurice et de Marianne, Boris CYRULNIK repère, questionne et commente les éléments qui aident à se reconstruire après un drame majeur : « Le tricotage de la résilience ».
Localisation : DVD/290

J’ai rêvé d’une grande étendue d’eau / PETIT-JOUVET (LAURENCE)
2002, 53 minutes

Lors de sa consultation à l’hôpital Avicenne de Bobigny, Marie-Rose Moro s’entoure de psychologues et d’ethnologues : leur expérience des diverses cultures permet à l’équipe de mieux prendre en charge le vécu ou les problèmes mentaux des nombreux migrants qui fréquentent le service.
Localisation : DVD/249

The constant gardener / MEIRELLES (FERNANDO)
2004, 2 h 08

Fiction - Diplomate anglais déployé au Kenya, Justin Quayle apprend la mort de sa femme, Tessa, assassinée sur les bords du lac Turkana. Le médecin anglais qui l’accompagnait ayant disparu, les soupçons se portent sur lui. Justin n’est pas convaincu par cette hypothèse et tente de percer le mystère de l’assassinat de sa femme. Mais la recherche de la vérité devient une dangereuse chasse à l’homme qui le conduira jusqu’en Europe puis de nouveau en Afrique.
Localisation : DVD/218

La santé comme bien public, du local au mondial : la recherche sacrifiée ? Contre projet des salariés d’Avantis Romainville (projet Néréïs) / CONSEIL GENERAL DE SEINE SAINT DENIS
2003

En novembre 2001, la structure départementale Via le monde initiait, à la faculté de Médecine de Bobigny, une première rencontre pour une solidarité planétaire face à la maladie. Des responsables associatifs, syndicaux, professionnels de santé, élus locaux y témoignèrent de leurs engagements respectifs sur ce thème. C’est à l’issue de cette rencontre que l’Appel de Bobigny fut retenu pour devenir un outil de sensibilisation et de mobilisation citoyenne. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/120

Les yeux de l’espoir / SURUGUE (BERNARD)
1998, 26 minutes

Afin d’interrompre la prolifération de minuscules moucherons infectés - les simulies - vecteurs de l’onchocercose ou cécité des rivières, 50 000 km de rivières irriguant 11 pays d’Afrique de l’Ouest ont été traités au moyen d’insecticides, pendant un quart de siècle. Avec l’apport d’un médicament mis gratuitement à la disposition des pays « aussi longtemps qu’ils en auront besoin », la lutte contre cette maladie parasitaire est sur le point d’être achevée. Cependant, le risque de résurgence est toujours présent. A partir du 1er janvier 2003, les 11 pays libérés du fléau devront être capables de garantir le maintien des acquis sociaux et économiques.
Localisation : DVD/160

Mara, le regard du lion/ SURUGUE (BERNARD)
1986, 26 minutes

Mara, en langue bambara, est le nom donné à une malédiction causée par une maladie, l’onchocercose ou cécité des rivières, qui sévit en Afrique de l’Ouest. Deuxième cause de cécité dans le monde, cette maladie est due à des vers parasites transmis par un moucheron, la simulie, qui se reproduit dans les rapides des rivières, rendant aveugles les habitants des vallées. La lutte est dirigée contre la larve de ce moucheron en traitant les rivières dans 11 pays d’Afrique de l’Ouest. Bientôt, un médicament viendra en renfort dans cette lutte.
Localisation : DVD/160

Un moustique, ça trompe énormément / BEAUDONNIERE (L.) / RENON (CH.)
2003, 26 minutes

Emission de vulgarisation de la science où l’on apprend comment vivent et se reproduisent les moustiques, ainsi que les maladies qu’ils transmettent (dengue, fièvre jaune, paludisme). Des chercheurs nous expliquent comment s’organisent les campagnes de démoustication, destinées à endiguer les invasions estivales de moustiques, les problèmes de résistance de ces derniers aux insecticides. Emission C’est pas sorcier / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/81

Xingu, le corps et les esprits / CORREA (MARI)
1996, 54 minutes

Ce film est le récit d’une rencontre, au coeur de l’Amazonie au Xingu : celle de la médecine scientifique et celle des soins du corps et de l’âme que prodiguent les pajès, sorciers ou chamanes indiens. Cette rencontre de deux modes de connaissances, de deux pratiques médicales, de deux approches de l’individu et de son rapport au monde sont au centre de ce film. Sur le mode de l’échange, nous analysons la façon dont les sorciers indiens pratiquent les maladies des blancs, mais aussi comment les médecins blancs sont confrontés à un phénomène à leurs yeux surnaturel : les cérémonies traditionnelles de guérison - les paléjances - au cours desquelles le patient est traité. Par le biais d’une pratique médicale, c’est véritablement deux visions du monde qui se retrouvent face à face. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/98

Le pouvoir des plantes/ KIRSCHNER (MONIKA)
2002 .- 43 minutes

Documentaire allemand
Au Kerala, les plantes médicinales sont cueillies et exploitées par des médecins traditionnels, qui travaillent en étroite collaboration avec des confrères formés à l’occidentale. Public ciblé : tout public Remarque : Visionnage sous condition
Localisation : DVD/373

Ayurvéda / NALIN (PAN)
2000 .- 1h30

Documentaire En sanskrit, l’Ayurvéda désigne le savoir sur la longévité . La médecine ayurvédique puise son origine dans les Védas, les plus anciens textes sacrés de l’Inde. Elle repose sur l’idée que le corps et l’esprit ne font qu’un et que toute maladie est l’expression d’un déséquilibre des humeurs vitales.
Public ciblé : tout public
Remarque : Visionnage sous condition
Localisation : DVD/372

Médocs en stock / VOIR AILLEURS SI J’Y SUIS
2001 .- 25 minutes

Documentaire Chaque année des millions de tonnes de médicaments récupérés en France sont envoyés en Afrique. Or, ces dons ne permettent aucunement au pays de s’inscrire dans une démarche de développement durable. En effet, on note une absence totale de contrôle qui induit une perturbation des politiques de développement. Un exemple est donné, celui du Togo : ventes illicites de médicaments, absence de moyens, manque d’adéquation entre les médicaments à disposition et les pathologies observées. Depuis 1987, une économie-politique de santé tente de se développer en Afrique (Initiative de Bamako), avec la création de centrales d’achats en médicaments essentiels génériques qui prônent la traçabilité des lots, décentralisation de structures de soins, formation du personnel soignant. A partir de 199, l’OMS réfléchit et réglemente le don de médicaments. Malgré ces efforts, les inégalités subsistent. Le problème essentiel n’est pas le manque de médicaments mais plutôt leur mauvaise localisation. Que faire pour les exclus qui ne bénéficient pas de structure sanitaire ? Rappelons que 25% de la population n’a pas accès à l’eau potable et 65% à l’assainissement.
Public ciblé : tout public
Localisation : DVD/419

La filière des médicaments au Niger / GLEZ (DAMIEN), MARGUERITE (MARGOT)
2001 .- 50 minutes

Le coût des médicaments est exorbitant au Niger, surtout depuis la dévaluation du CFA. Quelques pays commencent à produire les molécules génériques de base indispensables pour traiter la plupart des maux, à l’exemple du Bangladesh. Le Niger tente de concilier démarche humanitaire et impératifs économiques en organisant la distribution et en encadrant le marché parallèle florissant des pharmacies par terre : des gamins qui vendent dans la rue des médicaments contrefaits, font des injections ...
Public ciblé : Tout public
Localisation : DVD/428

haut de page

 Politique internationale 


Après la bataille / NASRALLAH (YOUSRY)

Mahmoud est l’un des « cavaliers de la place Tahrir » qui, le 2 février 2011, manipulés par les services du régime de Moubarak, chargent les jeunes révolutionnaires. Tabassé, humilié, sans travail, ostracisé dans son quartier qui jouxte les Pyramides, Mahmoud, lui et sa famille perdent pied… C’est à ce moment qu’il fait la connaissance de Reem, une jeune égyptienne divorcée, moderne, laïque, qui travaille dans la publicité. Reem est une militante révolutionnaire et vit dans les beaux quartiers. Leur rencontre transformera le cours de leurs vies.
Localisation : DVD/460


Le Printemps arabe, un an après / STERZENBACH (SUSANNE), STENZEL (ALEXANDER), BUCHEN (STEPHAN), PICARETA (LOURDES)
2012 .- 1h30

Un an après avoir surpris le reste du monde en détrônant leurs dictatures, les pays arabes sont dans une phase de transition criblée de nouveaux enjeux. Entre l’arrivée au pouvoir des islamistes en Tunisie et en Egypte, les violences qui se poursuivent en Syrie, en Libye et au Yémen et les esquisses de réformes ici et là, l’avenir du monde arabe semble plus que jamais à définir. La liberté individuelle, tellement réclamée sur toutes les places des capitales arabes, paraît quant à elle fortement compromise. Le documentaire revient sur cette année de tempête politique et les traces qu’elle a laissées. Avec une question cruciale : et après
Localisation : DVD/434



L’Europe et ses frontières / LACOSTE (THOMAS)
La bande passante, 2007 .- 56 minutes

Entretien avec Etienne Balibar, Philosophe, professeur émérite à l’université de Paris X-Nanterre et Dinstinguished professor of humanities à l’université de Californie à Irvine au Etats-Unis. Seule la deuxième partie de l’entretien est consacrée aux frontières de l’Europe, à travers des propos qui restent malheureusement très convenus.
Localisation : DVD/324

Les biens mal acquis / CARLON (JEAN-PIERRE) 2009 .- 52 minutes
Retour sur la Françafrique, à travers l’affaire des "biens mal acquis" : la plainte pour corruption déposée contre les présidents Bongo, Obiang et Sassou Nguesso.
Localisation : DVD/331


Jaffa, la mécanique de l’orange / SIVAN (EYAL) 2009, 90 minutes

Jaffa, l’une des plus anciennes villes du monde, était aussi l’une des villes les plus prospères et les plus peuplées de Palestine. Avec ses orangeraies déployées à perte de vue, elle fournissait du travail, depuis la cueillette du fruit jusqu’à sa préparation pour l’exportation, non seulement aux Palestiniens mais à des ouvriers venus d’Egypte, de Syrie, du Liban. En 1948, plus de 4 000 bombes tombent sur Jaffa. Sur les 85 000 Arabes qui y vivaient, il ne va plus en rester que 3 000. Le gouvernement israélien confisque les orangeraies et s’approprie l’orange de Jaffa, qui est devenue le symbole des produits de la colonisation. Pour raconter cette « mécanique de l’orange », Eyal Sivan met à l’écran une foule d’images et de représentations et donne la parole à de nombreux interlocuteurs palestiniens et israéliens, historiens, écrivains, chercheurs, ouvriers… Un travail remarquable autour d’un fonds d’archives, photographies, peintures, vidéo, et de témoignages percutants.
Localisation : DVD/232


Africaphonie / SALLAH (MODESTE), BIDJEK (ALAIN)
L’Harmattan, Akwaaba productions, 2007 .- 65 minutes
Le 10 mai 2007, à la Bellevilloise, Modeste Sallah et Alain Bijek réunissent des artistes, des intellectuels de la diaspora autour du festival Africaphonie. Ils apportent un témoignage sur les représentations, aujourd’hui, de l’esclavage, la période de domination, de "kidnapping" que les peuples ultramarins ont connue et sur les conséquences psychologiques liées à cette histoire et surtout au besoin de célébrer à l’heure actuelle cette mémoire.
Christiane Taubira, Elikia M’Bokolo, pour ne citer qu’eux, reviennent sur l’histoire de l’esclavage et sur l’instauration de cette journée de commémoration.
Témoignent : Françoise Vergès, Jacques Chirac, Gérald Toto (chanteur), Richard Bohringer, Jacques Martial, Gaëlle vincent (comédiens), Lilian Thuram (sportif et écrivain), Eugène Sourdier (CM98), Jimmy Cliff, Elsa Martine, Tiwoni, Dédé Saint-Prix (chanteurs, compositeurs), Bill Akua Betote (photographe).
Il existe une version courte de 15 minutes.
Localisation : DVD/345


Sans rires : jeux sous surveillance / DUPUIS (NICOLAS), DUMAS (DELPHINE)
PLATEFORME DES ONG FRANCAISES POUR LA PALESTINE, Nikopol, 2010 .- 27 minutes

A Hébron, Naplouse, Gaza, Bethléem et dans la Vallée du Jourdain, Nour, 12 ans, Salah, 14 ans, Youssef, 14 ans, Yazid, 10 ans, Emna, 12 ans, Mahmoud, 10 ans et Mouni, 15 ans, racontent avec leurs mots les opérations militaires israéliennes, le Mur, les colonies… Ils témoignent des effets de l’occupation sur leur vie quotidienne.
Localisation : DVD/390


Bil’in, village au pied du mur / BIESSE (ERIC)
2007 .- 33 minutes

"Bil’in, village au pied du mur constitue la première étape d’un projet documentaire visant à mettre en lumière et questionner l’action non-violente en Palestine... À distance de l’image médiatique dominante des Palestiniens et des Israéliens, et des évidences qui postulent l’absence d’issue au conflit, ce documentaire propose un regard sur l’utilisation de méthodes non-violentes dans la lutte pour l’indépendance de la Palestine."Nombreux témoignages de la population, d’ONG,de refuzniks chercheurs, journaliste, tels que Mustapha Barghouti, Mohamed Shtaye, Luisa Morgantini, Amira Hass,Mairead Corrigan-Maguire, Marti Olivella...
Localisation : DVD/402


Valse avec Bachir / FOLMAN (ARI)
Les Films d’ici, Bridgit Folman Film Gang, 2009 .- 1h26

Ce film d’animation, proche du questionnement documentaire, aborde la question de la mémoire et de l’oubli. Il s’intéresse en particulier aux soldats israéliens confrontés aux souvenirs du massacre de Sabra et Chatila en 1982 lors de l’intervention militaire israélienne au Liban de 1982 : étaient-ils partie prenante ou simplement spectateurs ?
Localisation : DVD/276


L’Europe, un modèle géopolitique ? / VICTOR (JEAN-CHRISTOPHE)
2008, 1h50

11 émissions :
. 50 ans d’Union européenne
. Turquie : pour et contre l’adhésion
. L’Europe agricole, une nécessité ?
. Migrations, les fausses menaces
. Vers des transports durables
. Un gazoduc sous le Baltique
. La Roumanie
. Belgique, vers l’éclatement ?
. Le Kosovo, confetti européen
. Une Union pour la Méditerranée ?
. L’OTAN, nouvelle donne
Localisation : DVD/238


Iron wall / ALATAR (MOHAMED)
2006, 52 minutes

Iron Wall est un documentaire inédit réalisé par une association palestinienne d’appui aux agriculteurs. Il donne la parole à des responsables associatifs, paysans, militants pour la paix, journalistes, soldats... israéliens et palestiniens. Le film retrace l’évolution de la colonisation des Territoires occupés palestiniens sous les différents gouvernements israéliens, depuis 1967 jusqu’à la construction du Mur. Il met en évidence les conséquences de la colonisation sur la vie quotidienne des Palestiniens.
Localisation : DVD/231


Frontières /SCEREN / CNDP

Ces DVD présentent seize régions frontières emblématiques, choisies parce qu’elles sont représentatives d’une ligne de partage spécifique : mur, fleuve, crête... Le document fait découvrir les paysages, les mentalités, les enjeux économiques et politiques de ces zones frontalières imposées par la nature ou par les hommes. /PUBLIC JEUNE
Localisation : DVD/111


La chambre noire de Jérusalem = Song of a narrow path / SAFADI (ARAM)
2001, 52 minutes

Jérusalem, un rêve qui trouble l’esprit où chacun est à la recherche d’une identité. Portrait intime de l’une des villes les plus difficiles du monde contemporain en s’appuyant sur les passions, les ambitions entêtées et les renoncements douloureux vécus au quotidien par trois personnages palestiniens. / Prêtable sous certaines conditions
Localisation : DVD/50


Palestine Palestine / DUBOSC (DOMINIQUE)
2002, 80 minutes

Dans un pays occupé depuis des décennies, un couple de marionnettistes continue d’apporter un peu de joie de villages en villages. Au même moment (au début de la 2ème Intifada), dans le camp de réfugiés de Dheisheh, la vie continue, entre deux bombardements... A l’intérieur : Questions sur les Palestiniens de Jocelyn Grange et de Guillemette de Véricourt, éd. Milan, Coll. Les Essentiels, 2002 /TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/76


Route 181 : Fragments d’un voyage en Palestine-Israël / KHLEIFI (MICHEL), SIVAN (EYAL)
2004, 4h30

Ce film propose un regard inédit sur les habitants de Palestine-Israël, le regard commun d’un Israélien et d’un Palestinien. Pendant plus d’un an, deux cinéastes, l’israelien Eyal Sivan et le palestinien Michel Khleifi se sont dédiés à la réalisation de ce qu’ils considèrent comme un acte de foi cinématographique. Avec ce road-movie documentaire de 4h30, ils parcourent ensemble leur pays : Palestine-Israël. A l’été 2002, pendant deux mois, ils ont voyagé ensemble du sud au nord de leur pays. Pour accomplir ce voyage en terre natale, ils ont tracé leurs parcours sur une carte routière et l’ont intitulé « route 181 ». Cette ligne virtuelle suit les frontières de la résolution 181 adoptée par les Nations-Unies le 29 novembre 1947 qui prévoyait la partition de la Palestine en deux Etats. Au hasard de leurs rencontres, ils donnent la parole aux hommes et aux femmes, israéliens et palestiniens, jeunes ou anciens, civils ou militaires, saisis dans l’ordinaire de leurs vies quotidiennes. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/13


Mur / BITTON (SIMONE)
2004

Mur est une médiation cinématographique sur le conflit israélo-palestinien d’une réalisatrice qui affirme sa double appartenance juive et arabe. Le film longe le tracé de séparation qui éventre le paysage, emprisonnant les uns et enfermant les autres. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/25


Israël et les Arabes 1948-2005/ PERCY (NORMA)/LAPPING (BRIAN)
2006, 360 minutes

Cette série documentaire dévoile les dessous des politiques arabes et israéliennes à travers les voix de leurs principaux acteurs, celles des chefs d’Etats, Premiers ministres, responsables politiques et militaires, mais aussi celles des instigateurs des attentats suicides et des assassinats. Deux CDROMS : 1948-1998 : La guerre de 50 ans / 1999-2005 : Une paix insaisissable
Localisation : DVD/73


Intervention divine / SULEIMAN (ELIA)
2003, 92 minutes

Lui habite Jérusalem, elle Ramallah. Tous deux sont palestiniens et leurs villes restent coupées par un check point contrôlé par l’armée d’occupation israélienne. Autour d’eux règne l’Absurde, gangrenée de tensions et de violences quotidiennes.
Localisation : DVD/19

Après : un voyage dans le Rwanda / GHEERBRANT (DENIS)
Les films du paradoxe, 2004, 105 minutes

« Après », c’est un voyage, près de dix ans plus tard, dans le Rwanda. Le cinéaste est parti seul avec sa caméra, avec l’a priori qu’il ne connaissait pas, qu’il avait tout à découvrir, que le film allait se construire dans une rencontre avec un pays, son peuple et son histoire. Car c’est cela « Après » : d’abord, la réalité de l’inconcevable telle que des rescapés peuvent la reconstruire par leurs récits, et puis des orphelins qui pratiquent les danses traditionnelles, et leur mentor, Déo, rescapé lui aussi, qui nous emmène dans sa colline natale rencontrer des vieux. Ils remontent l’histoire d’une civilisation, d’un peuple d’éleveurs et d’agriculteurs. Puis le film avance vers des prisonniers convaincus de génocide.
Localisation : DVD/281


Le dessous des cartes / VICTOR (JEAN-CHRISTOPHE)
2006, 13 heures

Le coffret contient 6 DVD
. Géopolitique et religion
. Une planète en sursis
. L’Europe, une alternative ?
. Moyen-Orient, pivot géopolitique
. Etats-Unis, une géographie impériale
. De l’unité de la Chine ?
Localisation : DVD/256


OTAN, machine de guerre, machine de paix ? / DUBOIS (HUBERT)
2009, 90 minutes

Du discours officiel, qui fait de l’OTAN le chevalier blanc de la démocratie, aux voix discordantes estimant qu’une « machine de guerre n’a jamais apporté la démocratie », Hubert Dubois fait la démonstration que l’Organisation reste sous domination américaine. Et le retour de la France dans son commandement n’y changera rien.
Localisation : DVD/241


Persepolis / SATRAPI (MARJANE), PARONNAUD (VINCENT)
2007, 1 h 30

Fiction
Téhéran 1978 : Marjane, 8 ans, suit avec exaltation les événements qui vont mener à la révolution et provoquer la chute du régime du Chah. Après l’instauration de la République islamique, puis la guerre contre l’Irak, ses parents décident de l’envoyer en Autriche pour la protéger. À Vienne, Marjane vit à 14 ans sa deuxième révolution : l’adolescence, la liberté, les vertiges de l’amour mais aussi l’exil, la solitude et la différence ...
Localisation : DVD/214


The lord of war / NICCOL (ANDREW)
2005, 2 heures

L’ascension irrésistible d’un trafiquant d’armes dans le monde du crime, aux quatre coins du monde, au gré des guerres et des luttes de pouvoir, ses trahisons, ses amours, et la traque que lui mène sans relâche un agent du FBI qui a juré sa perte.
Localisation : DVD/213

L’Europe, c’est nous / BLANCHET (LAURE)
2004, 25 minutes
Une ancienne volontaire part à la rencontre d’autres jeunes effectuant un service de volontariat européen (SVE) pour connaître leurs motivations, leurs projets, leur vision de l’Europe.
Localisation : DVD/61


Le dessous des cartes : l’Europe, une alternative ?2001

Localisation : DVD/82

Sans rendez-vous / MISSION FRANCAISE DE COOPERATION ET D’ACTION CULTURELLE AU MALI
2002
Documentaire
L’intérêt que la Coopération Française porte au développement des régions va dans le sens d’une coopération bilatérale qui s’organise autour de la politique de décentralisation dans laquelle le Mali s’est engagée.
Public ciblé : adulte
Localisation : DVD/412

haut de page

 Culture 

Réflexions - Littérature/Théâtre... - Cinéma - Musique - Sport/Danse
Patrimoine
- Art/Artisanat

Réflexions

Aimé Césaire : une parole pour le XXIème siècle / PALCY (EUZHAN)

Saligna and so on, France 3, RFO, RTS, INA, 1994 .- 2h45
 
« Je suis un homme, un martiniquais, un homme de couleur, un nègre, l’homme d’un pays, d’une géographie, l’homme d’un combat. Ce n’est pas très original… » Une parole pour le XXIème siècle est un coffret composé de trois documentaires et d’un recueil de textes. A mi-chemin entre l’entretien et le dictionnaire de la pensée césairienne, le livre allie de façon originale introduction et conclusion à l’oeuvre poétique et tragique de l’un des plus grands poètes de son époque. Ces propos, tenus en 1993 et recueillis par la réalisatrice, scénariste et productrice Euzhan Palcy (Une saison blanche et sèche,1989) sont pour la première fois publiés sous forme d’abécédaire au sein d’un livret de 128 pages. Le fil de l’alphabet nous guide dans la vie d’Aimé Césaire : les souvenirs d’enfance, les combats politiques, les amitiés.
Le coffret prolonge cette découverte avec trois documentaires de 52 minutes sur Aimé Césaire. C’est un ensemble alliant entretiens, archives d’actualité et textes mis en images d’un homme qui a su allier écriture et engagement dans la Cité.
Le premier film, l’Ile veilleuse (55 minutes), résume sa vie, l’oeuvre et l’action politique du poète. La mise en image des textes s’accroche aux paysages et au labeur des hommes.
Le deuxième, Au Rendez-vous de la conquête (57 minutes), approfondit l’éthique et la théorie de la Négritude. Il retrace les rencontres de Césaire étudiant à Paris avec les intellectuels de l’époque, et celle, déterminante, avec Senghor.
Le troisième, La Force de regarder demain (52 minutes), revient sur les désillusions de la colonisation, les dérives de la Négritude, les échecs du tiers-mondisme. Inédit, ce coffret permet de découvrir l’homme qui fut à la fois un poète révolté et un penseur politique.
Localisation : DVD/351

Edouard Glissant : un monde en relation / DIAWARA (MANTHIA)
K’a Yelema Productions, Lydie Diakhaté, 2010 .- 52 minutes
 
Partis ensemble sur le Queen Mary, Diawara et Glissant discutent en regardant les flots que tant d’esclaves ont traversés. "La traversée de l’Atlantique" est effectivement le premier chapitre de ce film.
C’est paradoxalement par le bout du voyage, au mémorial de l’esclavage de l’Anse Caffard, érigé par Laurent Valère en 1998 à la pointe du Diamant à la Martinique, que commence la conversation. Ce n’est pas un hasard : ces quinze bustes de personnages affligés, pesant chacun 4 tonnes et hauts de 2,50 mètres, sont serrés en triangle (en référence au commerce triangulaire) en direction de l’Afrique. Glissant explique qu’un bateau négrier clandestin y avait fait naufrage, chargé de 300 esclaves enchaînés, clandestin car c’était le 8 avril 1830, bien après que la traite eût été déclarée illégale en 1815 par le traité de Vienne. Voilà pourquoi Glissant et Diawara amènent le spectateur tout de suite à destination : la traversée de l’Atlantique est un mouvement d’incertitude. Les esclaves quittent l’unité de leur culture pour une aventure où ils seront confrontés à la diversité. La diaspora est un mouvement de l’unité vers la multiplicité. Bientôt, les spectateurs se retrouvent en pleine mer, en pleine problématique : berceau des humanités, l’Afrique a le déplacement pour vocation. Tout est parti d’elle. Ce seront des diasporas volontaires ou forcées (traite, pauvreté), mais dont les Africains ne reviennent pas esclaves : ils y ont gagné la multiplicité. Et Glissant de se confier en autant de moments introduits par un titre qui s’inscrit à la machine à écrire sur les vagues : le jazz, la créolisation, la vanité des chaînes de filiation, les jardins créoles, les traces culturelles, la complexité du monde et son imaginaire collectif, le terrorisme économique, etc. Glissant fait la différence entre l’apparence et la réalité de la démocratie : les régimes démocratiques occidentaux ont commis l’acte le plus antidémocratique qui soit : la colonisation.
Et l’Afrique ? Jamais on dit, comme on le dit de l’Amérique latine, qu’elle possède ses richesses. On ne parle que de l’aider à s’en sortir… ! Et on continue de l’exploiter.
Le changement ? Il passe par l’acceptation de l’Autre dans son opacité, que revendique Glissant haut et fort, à travers une extraordinaire histoire de brocoli qu’il revendique de ne pas aimer sans savoir pourquoi ! Le raciste est celui qui refuse ce qu’il ne comprend pas. La barbarie est d’imposer à l’autre sa propre transparence.
Les frontières ? Elles devraient être perméables pour les migrants mais ne devraient pas être abolies, pour préserver la saveur de chaque atmosphère. Alors, des archipels de petits pays pourront tourner le dos au pouvoir et à la puissance pour vivre ensemble la complexité dans le grand tremblement du monde…
Les différentes séquences :
. Opacité et théorie de l’inintelligible / l’inextricable
. Diversité dans l’obscurité : Chaos, Créolité, Métissage et Post-Race
. Racines & Imaginaire : les rhizomes de la différence
. Dé-capitalisation et le monde en mouvance / les mouvements du monde
Localisation : DVD/352


Littérature/Théâtre...

Résistants du 9ème art / FAGIOLO (NICOLETTEA) 
L’Harmattan, 24 images, 2009, 52 minutes

’Résistants du 9ème Art’ s’intéresse à l’émergence d’une nouvelle génération de caricaturistes de presse africains, à la fois populaires et tenaces dans leur lutte contre la corruption, la violence et les difficultés de la vie quotidienne.
De Jonathan Zapiro, un des caricaturistes les plus populaires d’Afrique du Sud, à la rédaction satirique Gbich ! en Cote d’Ivoire et Issa Nyaphaga du Cameroun qui a dû s’exiler, le film présente le combat non-violent de plusieurs caricaturistes à travers leurs dessins. WillyZeKid, l’un de ces caricaturistes africains est à la fois protagoniste et narrateur du film. Survivant des tensions ethniques au Congo Brazzaville et aujourd’hui artiste de bandes dessinées, il nous fait découvrir les différents artistes du continent africain qui, comme lui, ont choisi la plume comme principale arme de lutte vers la démocratisation ou vers la satyagraha, la recherche de la vérité selon Gandhi. 
Localisation : DVD/215
 
Bougouniéré invite à dîner / NDIAYE (IFRA), SAGOT-DUVAUROUX (JEAN-LOUIS)
2008, 65 minutes
Bougouniéré dirige, à Bamako, une ONG "humanitaire. Citoyenne moderne et engagée, mais d’extraction populaire, elle a l’esprit fort occupé par un sport bien connu : la chasse aux subventions. Ce soir, un bailleur de fonds venu des pays riches a souhaité faire connaissance avec "l’Afrique profonde". Il est attendu à dîner par la militante, installée dans sa cour. Bougouniéré commence à préparer le repas, l’eau bout dans la marmite...Le bailleur sera-t’il au rendez-vous ? Le Kotéba est une forme de satire sociale jouée sur le mode burlesque dans les villages de l’aire mandingue (Afrique de l’Ouest).Dans les années 1980, un mouvement de comédiens à commencé à adapter ce genre en milieu urbain. « Bougouniéré invite à dîner » s’inscrit dans la continuité de ce mouvement.
Localisation : DVD/247 
 
Alvaro Mutis : les éléments du désastre / BILLON (YVES) / MARTINEZ-CAVARD (MAURICIO)
2005, 52 minutes
Alvaro Mutis est le ’second’ écrivain colombien internationalement reconnu avec Gabriel Garcia Marquez. Tout ou presque oppose les deux hommes très amis : les goûts, les sources d’inspiration, le style et les opinions politiques. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/172
 
Ecrivains des frontières : un voyage en Palestine(s) / ABDALLAH (SAMIR) / REYNES (JOSE)
2004, 80 minutes
Suite à l’appel du poète palestinien Mahmoud Darwish, membre fondateur du Parlement international des écrivains assiégé à Ramallah, une délégation d’écrivains est allée sur place pour manifester aux côtés des Palestiniens une « belle collaboration linguistique » dans ces « hauts lieux de la spiritualité » où le programme d’humiliation israélienne est aussi une « guerre verbicide ». Ce film est le carnet de voyage de cette délégation, accompagnée par Elias Sanbar et Leïla Shahid.
PUBLIC SPECIALISE 
Localisation : DVD/8
 
William Burroughs / VALLEE (JEAN-FRANCOIS)
1999, 52 minutes
William S. Burroughs, gentleman junky, porte ses guerres intérieures hors les murs, pour combattre les "esprits" oppresseurs qui maraudent de par l’espèce humaine. Comment, nous amènent-ils, à vouloir toujours plus, au mépris des conséquences ? Avec son unique expérience, le professeur Burroughs enseigne « l’Algèbre du besoin », avec une férocité imperturbable, un humour sulfurique. Pendant que son apparence grise et monotone vous hypnotise, "l’homme invisible" livre un assaut total sur nos défenses larvaires, sur le « mauvais esprit » et ses rackets : la bande « Nova ». Le film suit les trajectoires successives de cette expédition intérieure, avec la voix, les mots et les images de Burroughs qui, à travers les cultures éclatées, dynamite les chaînes du temps, vers l’espace, la liberté et la mort.
Localisation : DVD/101

Mahmoud Darwich : et la terre comme la langue / BITTON (SIMONE), SANBAR (ELIAS)
1999 .- 60 minutes
Documentaire. Les poètes orientaux jouissent d’une immense popularité. Non seulement, on lit en Orient plus de poèmes que de romans, mais la poésie est considérée comme un art vivant, devant être déclamé sur scène par son auteur. Quand Mahmoud Darwich donne un récital au Caire, à Beyrouth, ou à Alger, des foules viennent scander ses vers avec lui. Public : adulte Remarque : . arabe sous titré français .
Localisation : DVD/385

Sotigui Kouyate, un griot moderne / HAROUN (MAHAMAT SALEH)

1997 .- 57 minutes
Bamako, juillet 1996 : Sotigui Kouyaté revient dans sa ville natale pour son soixantième anniversaire. Cela fait trente ans qu’il n’a pas remis les pieds ici. Il évoque ses souvenirs d’enfance, parle de sa fonction de griot. Bien ancré dans ses racines, il vit et travaille à Paris mais a su habilement faire le lien entre les deux.
Localisation : DVD/377

Cinéma

Coffret World Cinéma Foundation/ZINNEMANN (FRED)/GOMEZ (EMILIO-MURIEL)/
SHINARBAEV (ERMEK)/MAANOUNI (AHMED EL)/DIOP (DJIBRIL-MAMBETY)
avril 2012,
- Les révoltés d’Alvarado (Mexique - 1936)
- Le voyage de la hyène (Sénégal - 1973)
- Transes (Maroc - 1981)
- La flûte de roseau (URSS - 1989)
Ces 4 films ont fait l’objet d’une restauration par la Fondation de Martin Scorsese. Chaque DVD comprend une
introduction de Martin Scorsese, une séquence Avant/après la restauration et un entretien avec les réalisateurs.
Localisation : DVD/452

Au travers des oliviers / KIAROSTAMI (ABBAS)
1994 .- 99 minutes

Une équipe de cinéma s’installe, parmi les oliviers, dans un village du nord de l’Iran qui vient d’être dévasté par un tremblement de terre. Keshavarz, le réalisateur du film, qui s’intitule Et la vie continue, est à la recherche de ses acteurs.Le cinéma fait rêver les enfants d’une école. Ils participeront à la production ou assisteront au tournage. Mme Shiva, la première assistante, organise un casting. Les jeunes filles en voile s’imaginent déjà devant la caméra.Le réalisateur retient Tahereh et quelques-unes de ses amies. Hossein, un jeune maçon, est engagé comme assistant. Il remplace l’acteur amateur qui devient bègue dès qu’il s’adresse à une femme...
Localisation : DVD/311

Le goût de la cerise / KIAROSTAMI (ABBAS)
1997 .- 95 minutes
Un homme âgé d’une cinquantaine d’années, désespéré, se met en quête de quelqu’un qui accepterait, moyennant finances, d’effectuer une tâche spéciale. Dans la banlieue de Téhéran, il rencontre une série de personnages, dont un soldat, un séminariste et un employé de musée. Chacun réagit à sa proposition de manière différente.
Localisation : DVD/312 

Yasujirô Ozu : 6 films / OZU (YASUJIRO)
1932 à 1962, 6 h30
Les films d’Ozu parlent du long déclin de la famille japonaise, et par-là même, du déclin d’une identité nationale. Ils le font, sans dénoncer ni mépriser le progrès et l’apparition de la culture occidentale ou américaine, mais plutôt en déplorant avec une nostalgie distanciée la perte qui a eu lieu simultanément. Les films :. Fleurs d’équinoxe, 1958. Bonjour, 1959. Fin d’automne, 1960. Dernier caprice, 1961. Le goût du Saké, 1962. Gosses de Tokyo, 1932
Localisation : DVD/295 
 
Le cinéma documentaire / GOUPIL (CATHERINE) / GROULX (GILLES) / BRAULT (MICHEL) / VAN DER KEUKEN (JOHAN) 
2003, 178 minutes
. Le documentariste et ses outils à travers les âges
. Les grands courants
. La place du cinéma
. Les Raquetteurs (film)
. Beppie (film)
Localisation : DVD/36
 
Cinéastes africains - Volume 1
2008, 390 minutes 
 
Coffret qui met en lumière le cinéma africain et des films emblématiques de réalisateurs des années 1960 et 1970 : Sembène Ousmane, Jean-Pierre Dikongué-Pipa, Oumarou Ganda, Moustapha Alassane. Leurs films ont pour dénominateur commun le conflit entre modernité et tradition : conflits de générations, chocs opposant la culture de l’Europe industrielle à celle de l’Afrique ancestrale.
. La noire de, de Sembene Ousmane (60 minutes)
. Le mandat, de Sembene Ousmane (86 minutes)
. Muna moto de Jean-Pierre Dikongué-Pipa (86 minutes)
. Cabascabo, de Oumarou Ganda (45 minutes)
. Le wazzou polygame, de Oumarou Ganda (36 minutes)
. Le retour d’un aventurier, de Mustapha Allasane (33 minutes)
Localisation : DVD/167
 
Cinémas du Mozambique / AZEVEDO (LICINIO)/NORONHA (ISABEL)/CARVALHO (SOL)
2004, 98 minutes
1- Un camp de déminage (2005/documentaire/60 min.) D’anciens soldats ont pour mission de déminer le sol mozambicain après la guerre civile et continuent à jouer les « Rambo »...
2- Rêves gardés (2004/documentaire/30 min.) La vie d’hommes employés comme gardiens à Maputo. Un beau portrait de la société mozambicaine aujourd’hui.
3- La fenêtre (2006/fiction/8 min.) Carlos a une promotion : il va pouvoir travailler à un bureau installé à côté d’une fenêtre... / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/115
  
Regard sur le cinéma musical arabe / BOUKHEMAL (SAIDA)
2005
Série de trois documentaires en hommage aux films égyptiens chantants et dansants des années 40-50. Hollywood sur Nil / Samia forever / Hello mister Barakat
Localisation : DVD/166
 
Explorations n°1 : 4 films indigènes australiens / SEN (YVAN) / FRANKLAND (RICHARD) / MCKENZIE (CATRIONA) / RILEY (SALLY)
2000, 122 minutes
. Le Vent, d’Yvan Sen, 1999 - 35 minutes
. La Guerre de Harry, de Richard Fankland, 1999 - 28 minutes
. La Route, de Catriona McKenzie, 2000 - 26 minutes
. Confessions d’un chasseur de têtes, de Sally Riley, 2000 - 33 minutes // TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/178
 
Explorations n°2 : 6 films indigènes australiens / THORNTON (WARWICK) / TAMOU (RIMA) / JOHNSON (DARLENE) / SEN (YVAN) / RILEY (SALLY)
2000, 97 minutes
. La Dette, de Warwick Thornton, 1996 - 10 minutes
. La Rafle, de Rima Tamou, 1996 - 16 minutes
. Une Sirène de quatre sous, de Darlene Johnson, 1996 - 15 minutes
. Vole, oiseau, vole !, de Sally Riley, 1995 - 10 minutes
. La Poussière, d’Yvan Sen, 1999 - 20 minutes
. Samedi soir, dimanche matin, de Rima Tamou, 1999 - 26 minutes //TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/179 
 
Explorations n°3 : 6 films indigènes australiens / SEN (YVAN) / GLYNN (ERICA) / OLIVE (MARK) / ENOCH (WESLEY) / MACLEAN (DANIELLE) / TORRES (MITCH) 
2000, 88 minutes
. Mon lit, ton lit, d’Erica Glynn, 1998 - 15 minutes
. De passage, de Mark Olive, 1999 - 12 minutes
. Grace, de Wesley Enoch, 1998 - 18 minutes
. Ma couleur et vous de Danielle MacLean, 1998 - 12 minutes
. La promesse, de Mitch Torres, 1997 - 15 minutes
. Les larmes, d’Yvan Sen, 1998 - 15 minutes // TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/180
 
Le Destin / CHAHINE (YOUSSEF)
1998, 130 minutes
Au XIIème siècle en Andalousie, le philosophe Averroès premier conseiller du calife, est reconnu pour sa sagesse, sa tolérance et son équité. Mais il doit faire face à des adversaires qui utilisent l’Islam dans leur quête du pouvoir absolu. Ces derniers à la tête d’une secte fondamentaliste, parviennent à enrôler l’un des fils du calife, ils obtiennent la destitution d’Averroès et la condamnation par "fatwa" à l’autodafé de son oeuvre...
Localisation : DVD/38
 
Babel / GONZALEZ INARRITU (ALEJANDRO)
2006, 130 minutes
Fiction. Un coup de fusil accidentel tiré au Maroc tisse un lien très fort entre quatre histoires universelles, au Mexique, aux Etats-Unis, au Maroc et à Tokyo. 
Localisation : DVD/203
 
Historias minimas / SORIN (CARLOS)
2002, 94 minutes
Avec un art consommé du détail et une direction d’acteurs hors du commun, Carlos Sorin offre, dans ce road-movie transpatagonien, trois portraits sensibles, touchants et justes. / TOUT PUBLIC 
Localisation : DVD/103
 
Crossing the bridge / AKIN (FATIH)
2005, 107 minutes
Fatih Akin et Alexander Hacke sont partis à la découverte d’Istanbul, métropole tourbillonnante, point de contact entre l’Orient et l’Occident, pour tenter d’en capter la musique. Au fil des rencontres, des enregistrements live, c’est une véritable mosaïque culturelle qui se dessine en creux. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/135
 
Le cinéma des pêches / GONNET (GABRIEL)
2005, 90 minutes
Une vie quotidienne à Montreuil-sous-Bois autour des débuts du cinéma. Le film raconte le studio Mélies, le studio Pathé, qui deviendra le studio Albatros du producteur russe immigré Alexandre Kamenka... / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/84
 
Mê Thao il fut un temps / LINH (VIET)
DORIANE FILMS, 2002, 120 minutes
Au début du XXe siècle, Nguyen, riche seigneur du Viêtnam du Nord, donne asile dans son domaine de Mê Thao à Tam, un joueur de cithare recherché pour un meurtre involontaire commis lors du récital de la cantatrice To dont il est l’amant.
Tam se met au service du maître de Mê Thao, dont il devient à la fois le fidèle intendant et l’ami dévoué. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/134
 
Route one/USA / KRAMER (ROBERT)
1989, 160 minutes
La Route One est la première grande route des Etats-Unis. 5000 kilomètres le long de la côte atlantique, de la frontière canadienne à la pointe de la Floride. Doc, un médecin qui a passé de longues années en Afrique, revient aux USA et décide de renouer avec son pays d’origine en arpentant la mythique Route One.
Localisation : DVD/130
 
L’histoire du chameau qui pleure / DAVAA (BYAMBASUREN) / ALORNI (LUIGI)
2003, 90 minutes
C’est l’été en Mongolie. Une famille de nomades aide les chamelles du troupeau à mettre bas. Une des chamelles y parvient difficilement. Dès la naissance, elle se désintéresse de son bébé et lui refuse son lait. La tradition veut qu’on fasse venir un violoniste pour émouvoir la chamelle et la réconcilier avec son bébé chameau...
Localisation : DVD/63
 
Silence...on tourne / CHAHINE (YOUSSEF)
2001, 100 minutes
La star de la chanson et du cinéma Malak blessée par son divorce tombe amoureuse d’un arriviste, Lamei. Son secrétaire et son metteur en scène cherchent à la séparer de cet individu qui met en péril sa carrière. Ils font croire à Lamei que la fortune familiale va aller à la fille de Malak, Paula... Tombera-t-il dans le piège ? Convoite-t-il réellement la fortune de la chanteuse ?
Localisation : DVD/39
 
Mother India / KHAN (MEHBOOB)
1957, 172 minutes
Radha se souvient de son passé. Son mariage tout d’abord pour lequel sa mère s’endette auprès de Sukhilala en hypothéquant sa ferme. Radha et son mari travaillent comme des forcenés afin de rembourser leur dette. Ils ont trois enfants qui vivent avec eux pratiquement dans la misère. Un jour le mari de Radha est victime d’un accident...Film emblématique du cinéma Bollywood, il fut encensé par la critique et le public dès la fin des années 50, réalisant près de 172 millions d’entrées sur les 380 millions d’habitants que comptait l’Inde à l’époque. Considéré comme un classique du genre aujourd’hui, le film apparut cependant comme esthétiquement novateur du fait du choix de Mehboob Khan de tourner la majorité de scènes en extérieur. Mais surtout, Mother India rencontra aisément son public parce qu’il concentre à la fois un point de vue très réaliste sur les conditions de vie des paysans en Inde et en même temps exploite une trame excessivement mélodramatique. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/124
 
Le chant de la fidèle Chunhyang / IM (KWON TAEK)
1987, 116 minutes
Fiction  
La fidélité à son amant, conduit une jeune fille à accepter toutes les souffrances plutôt que de trahir la pureté de son amour. Un conte magnifique et douloureux, adapté d’un pansori, forme d’opéra traditionnel coréen.
Localisation : DVD/28
Le Nigéria fait son cinéma
2003 .- 30 minutes
Documentaire
On assiste aux péripéties d’un tournage. Le film bénéficie d’un petit budget. Il faut aller vite. Le casting est réalisé en une seule journée. Le tournage se déroule dans une localité isolée. L’histoire raconte la vie du prince Isou ensorcelé par les Dieux et délivré par un magicien. Les villageois participent à l’entreprise. The King of the forest, l’acteur principal du film, très connu au Nigéria, arrive tardivement. La situation financière est souvent difficile, la situation tendue ...
Remarque : Visionnage sous condition
Public ciblé : tout public
Localisation : DVD/397

L’industrie audiovisuelle au Ghana / TIENDRE (RAYMOND)

2001 .- 50 minutes
Documentaire
Le Ghana a tranché le débat entre cinéma et vidéo. Avec une bonne centaine de productions par an, l’industrie audiovisuelle y est florissante. On trouve à Accra, capitale de ce pays anglophone, des produits télévisuels qui fidélisent un public friand de films made in Ghana.
Public ciblé : tout public
Localisation : DVD/396


Musique

Friends of old time music : the folk arrival 1961-1965
2006, 163 minutes
« Friends of Old Time », un coffret de trois cds d’enregistrements live, produits par Peter K. Siegel, sélectionnés parmi la série de concerts new-yorkais qui donnèrent un nouveau souffle à la musique populaire entre 1961 et 1965. µ
TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/171
 
Lutherie Urb Mov / LUTHERIE URBAINE
2004, 11 minutes
Lutherie urbaine en action : de la recherche d’objets produisant des sons originaux à l’acte musical. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/154
 
Mahaleo / PAES (CESAR) / RAJAONARIVELO (RAYMOND)
2005, 98 minutes
Le groupe s’est constitué au début des années 1970 à Antsirabe (Madagascar), au moment de la vague de manifestations et de soulèvements étudiants qui ont abouti à la fin du pouvoir néo-colonial. Musicalement, le groupe réalise une fusion entre les musiques traditionnelles des hauts-plateaux du pays, les musiques d’Afrique, de Polynésie et de Malaisie, sans oublier l’influence des musiques amplifiées occidentales omniprésente à la radio dans les années 1960 et 1970.
Localisation : DVD/173
 
Jusqu’à Tombouctou...avec le film Desert Blues, un voyage musical au coeur du Mali / JAFFRENNOU (MICHEL)
2006, 73 minutes
Un film musical de Michel Jaffrennou, associé à trois clips inédits réalisés sur un morceau de chacun des trois artistes de Desert Blues. Avec Habib Koité, Afel Bocoum, le groupe Tartit, et leurs musiciens et la participation de Yaya Coulibaly et sa compagnie de marionnettes Sogolon. Une invitation musicale au voyage, entre le sable et l’eau ...
TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/209
 
Sortie d’usine / CHALA (SAMIA)/SEMIANE (SID AHMED)
2008, 52 minutes
Ce documentaire raconte l’histoire d’une fabrique de chansons et de ses ouvriers. Des saltimbanques musiciens, pour la plupart originaires du Maghreb, qui dans les années 1990 ont investi une ancienne usine à Arcueil, dans le Val-de-Marne. De l’Orchestre national de Barbès aux groupes Gaâda Diwane de Béchar et Cheikh Sidi Bémol, en passant par Akli D., tous savent ce qu’ils doivent à ces murs… / TOUT PUBLIC 
Localisation : DVD/198
 
Amsterdamned jazz, Willem Breuker Kollektief / JOUANISSON (DANIEL) 
2006, 52 minutes
Compositeur et arrangeur, saxophoniste et improvisateur, directeur de label (BVHAAST), collaborateur de Johann Van der Keuken, Han Bennink et Misha Mengelberg, Willem Breuker et son Kollektief inventent de nouvelles formes musicales depuis près de 25 ans. Le film revient sur 25 ans de jazz, de provocations et de réflexions sur la musique d’aujourd’hui. TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/210
 
Fangafrika, la voix des sans-voix
2008, 82 minutes
Pourquoi le rap ouest africain ? Fangafrika est née d’une envie d’un collectif d’auteurs et d’artistes de se fédérer autour d’un projet fort. Passionnés de musique noire afro-américaine, les membres de l’association Stay Calm ! se sont plongés dans le rap africain il y a plus de deux ans. L’objectif de Stay Calm ! est de contribuer à promouvoir le rap africain pour montrer un autre visage de l’Afrique. Celui d’une Afrique moderne, ouverte, urbaine, trop peu montrée en France. Avec le hip hop comme langage commun, comme passerelle culturelle pour mieux comprendre dans quel état d’esprit sont les jeunes africains des ghettos.
Localisation : DVD/211
 
Musiques du monde au théâtre de la ville /Mondomix Média 
2004, 180 minutes
A la découverte des chants et musiques de l’Inde, du Kazakhstan, de Hongrie, d’Egypte ... :
TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/208 
 
Les mille et une voix : Terres et voix de l’Islam / BEN MAHMOUD (MAHMOUD)
2003, 90 minutes
D’une partie à l’autre du monde musulman, vous découvrirez la variété de la musique de l’Islam à travers l’art de la cantillation du Coran, les processions religieuses, les danses enivrantes des Derviches Tourneurs ou encore les cérémonies d’incantations. Aujourd’hui, dans de nombreux pays, la musique est aussi un moyen de lutter contre les dérives de l’intégrisme.
Localisation : DVD/62
 
Calle 54 / TRUEBA (FERNANDO)
2002, 60 minutes
Calle 54 est un voyage jubilatoire au coeur du Jazz Latino. Fernando Trueba réalise un film atypique avec la musique pour seul fil conducteur et les musiciens comme seuls acteurs. A travers une mosaïque de 12 séquences musicales, l’auteur mélange toutes les couleurs et les styles du Jazz Latino. Entre chaque séquence, le spectateur part à la découverte de l’univers des musiciens.
Localisation : DVD/67
 
Bénarès, musique du Gange / BILLON (YVES)
2004, 52 minutes
Bénares est selon certains, la plus ancienne ville du monde, carrefour de toutes les cultures de l’Inde et haut lieu de pèlerinages depuis 2500 ans. Ustad Bismillah Khan est un musicien exceptionnel influencé de traditions musicales indiennes et respectueux de ses formes classiques. Il a réussi à transcender le Schanaï, cet étonnant hautbois...
Remarque : prêt sous condition / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/53
 
Wijdan, le mystère de la musique de transe des Gnawas / LE NESTOUR (BELLA) / ALLEN (JOHN)
2007, 52 minutes
Les Gnawa et leur musique de transe sont depuis vingt ans sous le feu des projecteurs. De Led Zeppelin à Archie Shepp, des musiciens Occidentaux ont fait circuler le secret parmi ceux fascinés par les origines du blues, par la dimension mystique de la musique. A l’occasion d’une rencontre musicale à Marrakech, deux grands musiciens, l’un Gnawa, l’autre Bambarra, tous deux élevés dans la culture de la transe, partagent avec leurs enfants, devant la caméra, leur connaissance de la musique et de la guérison. Ce portrait intimiste de deux familles d’aujourd’hui explore les origines des Gnawa, l’expérience de la transe et redécouvre le sens de la transmission d’une génération à l’autre. / TOUT PUBLIC 
Localisation : DVD/195
 
Musiques de Mongolie / BILLON (YVES) / LECONTE (HENRI)
1993, 52 minutes
A l’aube, la vie quotidienne reprend ses droits. Au cocon moelleux de la yourte, succèdent les paysages sans limite des grandes prairies aux herbes hautes.C’est en compagnie de la petite troupe d’éleveurs que se poursuit ce voyage en musique à travers les steppes, les déserts et les montagnes. / Prêtable sous certaines conditions / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/54  
 
Cesaria Evora, Morna blues / PROSAIC (ANAIS)/MULET (ERIC)
2000, 105 minutes
Le succès international a mis sur la carte des musiques du monde les mélodies déchirantes de la morna, une forme de blues cap-verdien dont Cesaria Evora est la reine incontestée. Dans ce portrait la personnalité mystérieuse de Cesaria se laisse cerner au quotidien. Elle est devenue le symbole de ce peuple cap-verdien, un peuple qui lutte pour survivre sur une terre ingrate à laquelle il est pourtant farouchement attaché. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/3
 
Saudade do futuro / PAES (MARIE CLEMENCE)/PAES (CESAR)
2000, 90 minutes
Ballade musicale à travers Sao Paulo, la foule, les transports, parmi les nordestins. 
Localisation : DVD/5
 
Compay Segundo, une légende cubaine / SANTIAGO (CLAUDE)
2000, 52 minutes
Claude Santiago est allé à Cuba tiré le premier portrait consacré à ce géant légendaire de la musique cubaine. Ce documentaire remonte le parcours du musicien, pénètre au coeur des séances d’enregistrements avec les plus grands musiciens de l’île dégageant ainsi le « portrait intime d’un homme et d’un pays aussi mythiques que méconnus ».
Localisation : DVD/30
 
Le Blues entre les dents / MANTHOULIS (ROBERT)
1973, 130 minutes
Après la guerre civile, l’homme noir prend la guitare. Cette musique de l’âme parle de nostalgie, de femmes.
Localisation : DVD/4
 
Cuba feliz / DRIDI (KARIM)
2000, 93 minutes
Cuba Feliz, c’est l’histoire de musique cubaine à travers l’un de ses plus pittoresques chanteur de rue : El Gallo. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/77
 
Peuples et cultures du Mali : un voyage musical /FRAIPONT (CHRISTOPHE)
[s.d.], 90 minutes
Entre savane et Sahara, entre ville et désert, entre Islam et traditions animistes, un voyage musical à travers le Mali à la rencontre des peuples qui l’habitent : Dogons, Peuls, Touaregs, pêcheurs Bozo ou paysans Bobo. A la découverte de ses traditions musicales, si diverses et encore si vivantes, et de ses instruments emblématiques : Kora, Balafon ou Djembé… endurante. /TOUT PUBLIC 
Localisation : DVD/10
 
Maloya Dousman / ROIG (JEAN-PAUL)
[s.d.], 52 minutes
Ce film propose de révéler cette musique réunionnaise, Le Maloya, encore peu connue de l’Occident, qui porte en elle toute l’histoire de la Réunion et, à travers cette expression musicale, sa trajectoire historique et ce qu’elle représente aujourd’hui, donner le reflet d’une île, département français, situé dans l’océan Indien à 10 000 kms de la métropole. / Remarque : Prêt sous condition
Localisation : DVD/55
 
Transes marocaines / EL MAANOUNI (AHMED)/GENINI (IZZA)
2004
. Transes, 52 minutes
. Gnaouas, 26 minutes
. Louanges, 26 minutes /TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/93
 
Danses et cadences marocaines / GENINI (IZZA)
2004, 104 minutes
. Rythmes de Marrakech, 26 minutes
. Aïta, 26 minutes
. Malhoune, 26 minutes
. Des luths et des Délices, 26 minutes / TOUT PUBLIC 
Localisation : DVD/94
 
Fêtes et fantasias au Maroc / GENINI (IZZA)
2004, 104 minutes
. Moussem, 26 minutes
. Nuptiales an Moyen Atlas, 26 minutes
. Vibrations en Haut Atlas, 26 minutes / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/95
 
Racines judéo-marocaines / GENINI (IZZA)
2004, 106 minutes
 . Retrouver Oulad Moumen, 50 minutes
. La route du cédrat, 30 minutes
. Cantiques brodés, 26 minutes / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/96
 
Hazanout, chants sacrés / GENINI (IZZA)
2004, 113 minutes 
Un concert exceptionnel de hazanout, musique liturgique juive, a été enregistré en public à la synagogue des Tournelles à Paris. Il réunit les treize chantres les plus renommés de la communauté / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/97
 
Musiciens tsiganes de Roumanie / BOUQUINS (JACQUES) / BRISSON (JEAN-CLAUDE) / PAILLEAUD (PATRICIA) 
1991, 52 minutes
Ils sont tsiganes de Roumanie, musiciens professionnels, agriculteurs ou ouvriers. Ils jouent à l’occasion de fêtes, dans des cabarets. Ce DVD restitue des instants essentiels de la vie de ces musiciens, au rythme de la vie quotidienne ponctuée par les traditions tsiganes. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/102
 
Aït Menguellet / BILLON (YVES)
2005, 52 minutes
Aït Menguellet est sans aucun doute le plus grand poète-chanteur vivant aujourd’hui en Kabylie (Algérie). Ce film, construit à la manière d’un clip poétique et austère, est ponctué d’images de la Kabylie dans une évocation rurale et colorée, à la manière d’un conte. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/139
 
Je chanterai pour toi / I’ll sing for you / SARASIN (JACQUES)
2003, 80 minutes
A la radio, dans les années soixante, Boubacar Traoré réveille chaque matin le Mali en chantant l’indépendance. Il fait danser tous les jeunes sur ses tubes mais sa musique est uniquement diffusée par la radio et il n’a pas un sous en poche. Il pose alors sa guitare et commence à travailler comme tailleur et commerçant pour nourrir sa famille. Quelques années plus tard, un drame le frappe : Pierrette, sa femme aimée décède. KarKar ne s’en remet pas et s’exile en France. Il travaille dans le bâtiment et chante dans les foyers d’immigrés de la région parisienne où il passe sa vie. Au Mali, on le croit disparu à jamais. Quelques années plus tard, un producteur phonographique écoute un vieil enregistrement…/ TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/133
 
Regards sur les musiques actuelles / Pôle national de ressources Musiques actuelles
2006, 430 minutes
Les musiques actuelles font partie de notre environnement quotidien. Ce double DVD propose une découverte de 12 styles majeurs de ces musiques, par l’intermédiaire de compositions originales mettant en valeur leurs principales caractéristiques. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/132
 
Made in Jamaïca / LAPERROUSAZ (JEROME)
2008, 105 minutes
Un quart de siècle après avoir tourné "Third World" en Jamaïque, Jérôme Laperrousaz y revient pour "Made in Jamaïca", documentaire sur la musique Reggae, soutenu par de nombreux artistes. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/170
 
Freedom now ! Filmer la musique aujourd’hui / Watch me ! / DERO (GUILLAUME) / BAUDOIN (XAVIER) / PROSAIC (ANAIS) / GIRARD (GUY) / DE MISSOLZ (JEROME) / GOLDSTEIN (JACQUES) / SANTIAGO (CLAUDE)
2003, 75 minutes
Une carte blanche a été proposée à des réalisateurs pour lesquels la musique est un centre d’intérêt majeur, à partir de concerts de l’édition 2003 du festival Banlieues Bleues. ’Watch me !’ raconte le travail du saxophoniste américain Ernest Dawkins avec des collégiens de Seine-Saint-Denis dans le cadre des ’Actions Musicales’ du festival Banlieues Bleues. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/138
 
ça coule de source / FARKA TOURE (ALI)
2007, 52 minutes
De la guitare électrique au petit violon monocorde des paysans songhays, l’art d’Ali Farka Touré est multiforme. De concerts à Bamako aux cultes de possession dédiés aux “Génies du fleuve”, en passant par les campements touaregs ou la ville mystérieuse de Tombouctou, le spectateur découvre à la fois la région de la boucle du Niger et un musicien qui concilie une carrière de musicien international et de cultivateur dans son village. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/207

Le salon de musique / RAY (SATYAJIT) 
1958, 100 min

Ce film raconte le déclin et les derniers jours d’un aristocrate de la caste des Zamindars, propriétaire terrien semi féodal du Bengale et mécène. Imbu de la noblesse de ses origines, il sacrifiera sa fortune et sa famille pour sa passion pour les arts en donnant des réceptions ruineuses dans son salon de musique. Remarque : en Bangali sous-titré français
Localisation : DVD/300

Au festival de Fès des musiques sacrées


2005,
120 minutes
Un voyage musical à la découverte des langues, cultures et religions d’Europe, d’Afrique, d’Asie. 
Localisation : DVD/251

Buena vista social club / WENDERS (WIM)
1999, 1 h 40
Documentaire
Wim Wenders conseillé par le guitariste Ry Cooder a entrepris de filmer dans leur élément (en studio et sur scène) les vétérans de la musique cubaine que sont Compay Segundo, Ruben Gonzales ou Ibrahim Ferrer. 
Localisation : DVD/219
 
Jungle Blue / GOLDSTEIN (JACQUES)
2005, 67 minutes
Ce DVD propose une plongée dans la galaxie du jazz à l’occasion du Festival Banlieues Bleues, édition 2004. Ce film est conçu comme une improvisation, avec des extraits de concerts de Jerry Gonzales, Sun Râ Arkhestrâ, Sainkho Namtchylak, Paul Bley, Abram Wilson, DJ Spooky ... / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/118
 
Africolor / BILLON (YVES)
2005, 52 minutes
Africolor est un pari : sortir de la torpeur obligée de Noël, des réunions de famille et des sapins enguirlandés. Les maliens de Paris, nombreux et majoritairement musulmans, ne trouvent pas leur place dans les fêtes de la nativité. Ils sont le public majoritaire pour ce Noël Mandingue, un festival de musique Africaine à Saint Denis. Notre documentaire relate cette nuit de fête tout à fait particulière. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/141


Danse - Sport

Arte negra : voyage aux sources de la capoeira / DELHEM (CALINE)
L’Harmattan, 2011 .- 80 minutes

A l’occasion du dixième Baptême d’Arte Negra en France, la communauté capoeiriste mène le spectateur à la rencontre de sa culture, au Brésil et dans le monde.« Quand je donne un cours, je ne donne pas un cours de mouvements, ça ne sert à rien d’enseigner des mouvements… Je parle de ma culture, de la culture de mon peuple et c’est une grande responsabilité. Comment transmettre ça ? De quelle manière le faire parvenir jusqu’à l’autre ? » Mestre Tony Vargas
En visite au Brésil, où il retourne tous les deux ans, Marcelo « Cacique », jeune capoeiriste brésilien installé à Bordeaux, va « recharger ses batteries » (comme il dit) en allant puiser son énergie chez les Grands Maîtres de la capoiera : à Rio d’abord, puis à Salvador de Bahia, lieu de sa communauté d’origine. Là, nous découvrons l’univers des quartiers pauvres de Bahia, et tout ce qui a fait de Marcelo un capoeiriste de haut niveau, une figure du groupe « Arte-Negra », aujourd’hui très présent à Bordeaux et en Europe. A la rencontre de son Maître, de ses amis, de sa mère, du prêtre, et de la « mère des Saints » qui veille sur Branquinha – une jeune femme elle aussi figure du groupe –, le spectateur va de « roda en roda », de groupe en groupe, à la découverte de cette tradition.
Localisation : DVD/366

Patrimoine

Les destins d’Alexandrie / RAGOBERT (THIERRY)

2002 .- 55 minutes
Documentaire
Balade archéologique : recherche sur le réseau de citernes qui alimentaient en eau la cité antique, fouilles sous-marines pour découvrir des blocs du fameux phare d’Alexandrie, et sur un terrain qui pourrait être à l’emplacement du cesareum (temple de la culture impériale). Reconstitution, notamment, à partir de bouts d’ossements, le squelette d’une personne incinérée il y a 2000 ans. Quelques reconstitutions en 3D nous permettent de visualiser ce dont il est question. D’un bout à l’autre, ce documentaire nous entraîne dans les mystères d’Alexandrie, sans jamais oublier de nous aider à comprendre les réalités économiques et immobilières de la cité moderne, ni de nous faire pénétrer dans la nouvelle bibliothèque.
Public ciblé : tout public
Remarque : Visionnage sous condition
Localisation : DVD/426


Art / Artisanat


Les petits métiers du Sahel : de la teinture aux motifs / TRAORE (SEKOU)

2004 .- 13 minutes
Localisation : DVD/381

Les petits métiers du Sahel : la fabrication de jouets : Germain, entre boites et fils de fer / TRAORE (SEKOU)

2002 .- 13 minutes
Au Burkina Faso, Germain est créateur de jouets. Avec très peu de moyens, son équipe et lui réinventent l’imaginaire du jouet. De la récupération de matériaux à la réalisation de modèles uniques, ce documentaire montre les étapes de fabrication des jouets en Afrique.
Localisation : DVD/383

Les artisans du bronze / OUEDRAOGO (JOSEPH), NOOMA (NEB)

2004 .- 12 minutes
Au Burkina Faso, le travail du bronze est une activité très répandue. Du façonnage de la maquette en cire d’abeille au ponçage de la sculpture, ce documentaire explique les différentes étapes de fabrication d’un objet en bronze.
Localisation : DVD/382





haut de page

 Mondialisation 


La Guerre des cotons / RODRIGO (JEAN-MICHEL)
2005, 52 minutes

Ce documentaire brosse le tableau d’une culture, des enjeux historiques et économiques d’un produit stratégique de l’agriculture : le coton. Il informe sur les enjeux, les acteurs, mais aussi tout simplement la vie du coton, sa production, sa récolte, sa sélection, sa commercialisation et sa transformation.
TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/80


Le cauchemar de Darwin / SAUPER (HUBERT)
2005, 107 minutes

Les rives du plus grand lac tropical du monde, considéré comme le berceau de l’humanité, sont aujourd’hui le théâtre du pire cauchemar de la mondialisation. En Tanzanie, l’introduction de la perche du Nil dans le lac Victoria a été à l’origine d’une catastrophe écologique, mais aussi d’une industrie fructueuse, et a initié un drame dont les conséquences dépassent les frontières du pays...
Localisation : DVD/64


Pas assez de volume : notes sur l’OMC / GLENN (VINCENT)
2005, 152 minutes

Ce documentaire se veut une initiation aux arcanes du capitalisme international, c’est un périple à la rencontre des économistes critiques, mais aussi des fonctionnaires de l’OMC... TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/18


Une pêche d’enfer / BRUNO (VINCENT)
Demande a la poussière, Centre national de coopération au développement (CNCD), 2006, 13 minutes

Documentaire très bien ficelé sur la thématique de la surexploitation des produits de la mer et plus largement des rapports nord/sud et de la mondialisation. Film court, adapté pour un public collégien, lycéen ou le grand public. Peut introduire un débat sur les rapports Nord/Sud. Localisation : DVD/307


Chomsky & Compagnie (Pour en finir avec la fabrique de l’impuissance), suivi de Chomsky & le pouvoir / AZAM (OLIVIER, /MERMET (DANIEL)
Les Mutins de Pangée, 2008, 2h05

A l’heure où impuissance et résignation l’emportent, le travail de Noam Chomsky est un antidote radical. « Le pouvoir ne souhaite pas que les gens comprennent qu’ils peuvent provoquer des changements » dit Noam Chomsky. De Boston à Bruxelles, en passant par Québec, rencontre avec des chercheurs, des journalistes ... tels que Jean Bricmont, ou encore Normand Baillargeon, auteur du « Petit cours d’autodéfense intellectuelle », ce qui pourrait être le sous-titre de ce film engagé contre le cynisme conformiste.
Localisation : DVD/199


L’île aux fleurs / FURTADO (JORGE)
1989, 12 minutes

Ces quelque douze minutes suffisent pour mettre en branle les rouages indéfectibles du commerce mondial. Douze minutes d’images agrémentées de commentaires d’un humour implacable. Jusqu’à la fin où tout le monde arrête de rire. Furtado joue avec des idées simples (« l’être humain se distingue des autres animaux par son télé-encéphale hautement développé et son pouce préhenseur ») ; des images décalées (le champignon atomique pour illustrer les capacités intellectuelles et techniques de l’être humain) ; des slogans bien pesés (« se souvenir c’est vivre ») ; des élucubrations moins innocentes qu’elles n’y paraissent (l’invention de la monnaie), pour simplement dévoiler les aberrations d’un système commercial mondialisé qui se prétend parfait et porteur de richesses. Outil de réflexion sur les dérapages qui apparaissent dans une société lorsque l’être humain n’est plus prioritaire.


The Yes men / SMITH (CHRIS), PRICE (SARAH), OLLMAN (DAN)
2003, 1 h 18

Les « Yesmen » sont deux activistes qui usurpent l’identité de puissants décideurs pour s’introduire dans des conférences internationales, sur des plateaux télé. Le jour où ils créent un faux site internet de l’Organisation Mondiale du Commerce, la perfection de leur ruse fait qu’ils se retrouvent invités par erreur à différents sommets, où ils vont pouvoir moquer de visu les stratégies politiques des décideurs. Se rendant de conférences internationales en conférences internationales, ils profitent alors de leur nouveau statut pour pousser les théories du libre-commerce mondial au paroxysme, et ce parfois de façon spectaculaire, afin de réveiller les consciences. L’énormité de leurs propositions et l’annihilation paradoxale de l’assistance face au discours d’autorité, révèle avec beaucoup d’humour la réalité qui préside à la destinée du monde.
Localisation : DVD/216

L’autre mondialisation / CASTAIGNEDE (FREDERIC) / CHRISTOPHE (FRANCOIS)
2005, 52 minutes

Depuis quelques années, les mouvements de protestation se multiplient. Des réseaux associatifs se constituent à l’échelle de la planète pour appeler à inventer une autre mondialisation, humaine et solidaire. A contre-courant de l’idéologie libérale, une pensée nouvelle émerge autour de trois grandes propositions : taxer la spéculation financière, annuler la dette du « Tiers-Monde » et réguler le commerce mondial. Ce film donne la parole aux économistes hétérodoxes et retrace l’histoire en mouvement de ces réseaux alternatifs.
Localisation : DVD/43


The big one / MOORE (MICHAEL)
2001, 90 minutes

Profitant d’une tournée de promotion pour son dernier libre, Michael Moore interview des travailleurs de grandes multinationales dont les managers appliquent une course effrénée aux profits aux dépens de leurs employés. Caustique.
TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/6


Le profit et rien d’autre  ! / PECK (RAOUL)
2000, 60 minutes

Documentaire
Le réalisateur démontre le système libéral. C’est un essai anti-résignation, un pamphlet contre le capitalisme. Les formes d’interventions sont multipliées : interviews classiques, micros trottoirs, extraits d’émissions
Remarque : Visionnage sous condition / Public ciblé : adulte
Localisation : DVD/190

haut de page

 Migrations 

Je veux apprendre la France / BOUY (DANIEL)
TGA, 2008 .- 65 minutes

Dans un centre social du XVIIIe arrondissement de Paris, Marion, enseignante de français, forme chaque année un groupe de jeunes migrants récemment arrivés en France. Ils ont 20 ans. Ils ont quitté le Vietnam, le Mali, la Turquie, le Maroc ou la Tchétchénie pour échapper à la misère, fuir guerres et persécutions ou retrouver des parents. Tous aspirent à vivre pleinement leur jeunesse dans un pays accueillant. Marion a 6 mois pour leur enseigner les bases du Français, les informer sur les rouages de la société, les guider dans leur découverte de la vie culturelle. Alternant cours de vocabulaire et visites de la capitale, "Je veux apprendre la France" est le journal intime de cette initiation. Ce documentaire se veut une contribution au débat sur les conditions d’accueil des immigrants. Il suscite également la réflexion sur ce que notre société donne à voir d’elle-même à ces étrangers simplement désireux de vivre en France.
Localisation : DVD/369

Les enfants d’Hampâté Bâ / VILLARD (EMMANUELLE)
L’Harmattan, 2011 .- 30 minutes

Souleymane Diamanka a grandi aux Aubiers, un quartier de Bordeaux, de parents de culture peule, originaires du Sénégal. Il "recycle" les dires de son père et de sa mère dans sa poésie urbaine, la mélangeant à d’autres influences. Mamadou Dème et Aïchatou Sow, tous deux de culture peule comme Souleymane, vivent en région parisienne. Mamadou est né et a grandi au Sénégal, Aïchatou en France. Tout en étant très actifs et inscrits dans la société française, ils sont, chacun à sa manière, "pleins" de leur forte culture d’origine. Le film explore par leur intermédiaire la transmission entre générations, le lien au pays d’origine, la place des immigrés et de leurs descendants dans la société française. “Anamnèse d’une filiation, le documentaire décompose les strates d’un multiculturalisme réussi (...). Ce film subtil décrit l’ineffable lien intergénérationnel. Ce faisant, il sonde aussi les secrets d’une mixité apaisée, précieux creuset de notre citoyenneté.” (Télérama)
Localisation : DVD/363

L’avenir est ailleurs / LEONARD-MAESTRATI (ANTOINE), REINETTE (MICHEL)
Doriane Films, Cinéma Public films, 2006 .- 1h20

L’ile de France, troisième île antillaise, est actuellement secouée par une jeunesse en pleine quête d’identité. Bien que munis d’une carte "d’identité" française, les Antillais sont paradoxalement associés aux immigrés...1963. Aux Antilles, la misère sévit et les mouvements sociaux secouent la région en crise économique aigue. La France a un besoin urgent de main d’oeuvre non qualifiée. Elle organise depuis les Antilles une migration de masse vers l’hexagone. C’est l’époque du Bumidom. Il fournira pendant 20 ans postiers, douaniers, agents RATP, femmes de ménage...Ce film témoigne de ces voyages, souvent sans retour ; qualifiés par certains de déportation ou de traite migratoire. Les exilés nous parlent des luttes, des réussites et des échecs, de leurs espoirs et de la difficulté d’être Français noirs, donc à part.avec les témoignages d’Aimé Césaire, Henry Bangou, Daniel Boukman, Lilian Thuram...
Localisation : DVD/347

La France et ses étrangers / LACOSTE (THOMAS) La bande passante, 2007 .- 44 minutes

Entretien avec Danièle Lochak, juriste, professeur de droit à l’université Paris X Nanterre, ancienne présidente du Groupe d’information et de soutien des immigrés (GISTI) et vice-présidente de la Ligue des droits de l’Homme.
Localisation : DVD/323

Ulysse clandestin / LACOSTE (THOMAS)
La Bande passante, 2010 .- 1h50

Avec la participation des historiens Pap Ndiaye (EHESS), Gérard Noiriel (EHESS), Tzvetan Todorov (CNRS) et Sophie Wahnich (CNRS), des anthropologues Michel Agier (EHESS), Marcel Detienne (EPHE), Françoise Héritier (Collège de France) et Emmanuel Terray (EHESS), des sociologues Luc Boltanski (EHESS) et Eric Fassin (ENS), tous membres du Collectif pour la suppression du ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale, de la danseuse et chorégraphe Latifa Laâbissi et de la comédienne et metteur en scène Anaïs de Courson. "La création d’un ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale était en soi un acte d’une violence inouïe. Le débat sur l’identité nationale, et toutes les dérives verbales qui l’ont accompagné, ont confirmé les plus sombres prophéties. La prochaine étape dans ce parcours de l’ignominie sera la présentation du projet de loi Besson en septembre 2010 qui dégradera encore un peu plus la condition des immigrés en France. Il est primordial de réagir, sans attendre. Et pour cela comprendre, comprendre les enchaînements qui conduisent à cette régression, comprendre le contexte dans lequel se déploie ce nationalisme dangereux en France et un peu partout en Europe, et à quelles sources il s’alimente. Le film choral Ulysse Clandestin (93’), et les autres films qui lui sont associés (20 films réunis dans le Coffret Frontières), s’y emploient. Le court métrage introductif de Thomas Lacoste Il fut des peuples libres qui tombèrent de plus haut (17’) revient sur la constance de l’exclusion des étrangers de la cité, à partir d’un texte du sociologue Abdelmalek Sayad (extrait de L’immigration ou les paradoxes de l’altérité, Ed. Raisons d’agir, 2006) et d’une adaptation de la pièce chorégraphique Self portrait camouflage (52’) de la danseuse et chorégraphe Latifa Laâbissi. Les dix entretiens longs, avec les intervenants du film choral qui reviennent sur leurs recherches, constituent une mise en perspective et un approfondissement essentiels. Pour sortir des dangereuses problématiques autour de l’identité nationale que les pouvoirs cherchent à imposer, il faut rappeler ce qu’est l’histoire de l’immigration et ce que sont les caractéristiques du « creuset français ». Les origines de la nation française sont bien là, dans la multiculturalité. Ces films interrogent aussi la récurrence et les usages des thématiques racistes, notamment dans les périodes où le capitalisme entre en crise. Ils reviennent sur cette hydre, l’association de l’immigration et de l’insécurité, sans cesse renaissante."
Localisation : DVD/329

Cette France-là / LACOSTE (THOMAS)
La Bande passante, 2010 .- 2 heures

Entretien avec Eric Fassin, sociologue : du problème de l’immigration à la politique d’immigration comme problème.
Localisation : DVD/327

Tzvetan Todorov et l’humanisme critique : l’un, l’autre et quelques lumières / LACOSTE (THOMAS)
La Bande passante, 2010 .- 2h20

Entretien avec Eric Fassin, sociologue : du problème de l’immigration à la politique d’immigration comme problème. Le caractère humaniste des Lumières se révèle dans les trois-quarts de siècle qui précédèrent 1789. Le siècle des Lumières fut une époque, non d’innovation, mais d’aboutissement par la maturation des idées humanistes qui germaient depuis la Renaissance. Les êtres humains pour la première fois de l’Histoire décidaient de prendre leur destinée en main. Les Lumières furent à la fois rationalistes et empiristes, universalistes et particularistes, ce fut une époque de débats plus que de consensus. Trois composantes peuvent être identifiées dans le projet des lumières. La volonté d’autonomie de l’individu, la finalité humaine de ses actes et l’universalité des principes sur les quels doivent reposer les lois régissant la vie en société. En somme, l’esprit des Lumières peut être caractérisé par quelques mots : humanisme, émancipation, progrès, raison, libre volonté... Optimisme utopique.
Localisation : DVD/328

Musulmans de France, de 1904 à nos jours / MISKE (KARIM), BLANCHARD (EMMANUEL), JOSEPH (MOHAMED) Compagnie des phares et balises, France télévisions, INA, 2009, 49 + 58 + 64 minutes

Ce documentaire raconte un siècle de présence musulmane en France, de l’arrivée de quelques Kabyles dans les mines du Nord en 1904 à aujourd’hui.
Localisation : DVD/278

Les patriarches / AIT GACEM (KARIM), PISKORZYNSKI (FILIP)
Batik international, 2009, 35 minutes

Portait de sept migrants arrivés en France depuis différentes parties du monde. L’association Batik International a pour but de promouvoir, accompagner et mettre en oeuvre des projets entre différents acteurs européens et internationaux, plus particulièrement asiatiques et méditerranéens, impliqués dans les domaines de la formation professionnelle, la création d’activités et l’emploi. Les projets, comme celui-ci, visent à favoriser l’insertion des personnes fragilisées et ciblent majoritairement en France des personnes issues de l’immigration.
Localisation : DVD/266

Etranges étrangers / TRILLAT (MARCEL), VARIOT (FREDERIC)
Périphérie, Scope Editions, 1970, 58 minutes

Dans la nuit du 31 décembre 1969 au 1er janvier 1970, cinq travailleurs noirs meurent asphyxiés dans un foyer à Aubervilliers. Dans le contexte de l’après-68, ce drame va connaître un retentissement national, à la fois politique et médiatique. Marcel Trillat et Frédéric Variot réalisent alors Etranges étrangers, un documentaire qui montre sans fard les bidonvilles et taudis d’Aubervilliers et Saint-Denis. Marcel Trillat s’est rendu dans les bidonvilles d’Aubervilliers et de Nanterre, à la rencontre d’immigrés d’origines portugaise et africaine. Composé d’images prises sur le vif et de témoignages, ce film dénonce avec force la politique alors suivie par la France en matière d’immigration.
Localisation : DVD/267

Histoire et mémoires des immigrations / DELATTRE (DIDIER), HOUZEL (REBECCA), MARTIN (DANIEL)
CRDP, 2008, 120 minutes

Coffret réalisé par le CRDP de Créteil. Le premier DVD « Histoire des immigrations » rappelle les grands événements qui ont marqué deux siècles d’immigration en France et s’interroge sur l’intégration progressive à la société française d’une communauté, celle des Portugais de France. Le deuxième DVD « Mémoires et enseignement des immigrations » observe la façon dont des enseignants abordent l’enseignement du fait migratoire avec leurs élèves et les réponses apportées par les différents professionnels concernés, scientifiques, pédagogues, historiens, acteurs sociaux, associations.
Localisation : DVD/263

Tout à refaire / DOUCOURE (SADIO), POLIDOR (JEROME)
2007, 31 minutes

Mammad, 18 ans, né au Mali, vit en France depuis 15 ans. En sortant de sa fête d’anniversaire, il est arrêté pour défaut de papiers et se voit contraint de quitter la France. Débarqué à Bamako avec pour seul repère un numéro de téléphone et une adresse, il ne connaît rien du Mali et ne sait pas ce qui l’attend. Ce film a été réalisé dans le cadre d’un voyage de solidarité internationale à Bamako. De nombreux jeunes venus de France, du Mali et de Côte d’Ivoire ont participé au tournage durant l’été 2006. Produit par les associations FACES Europe Afrique et les Engraineurs, ce film pose la question des effets du durcissement des politiques de lutte contre l’immigration clandestine.
Localisation : DVD/257

Migrations : que fait l’Union européenne ? / LERNOUD (FREDERIC)
2008, 14 minutes

Face à l’arrivée massive de migrants extra-européens et aux disparités entre les politiques migratoires de ses Etats membres, de quelle marge de manoeuvre dispose l’Union européenne ?
Localisation : DVD/245

Welcome Europa / ULMER (BRUNO)
2008, 1h35

Des milliers de migrants clandestins sillonnent les métropoles européennes à la recherche de travail. Sans visa, kurdes, marocains ou roumains mènent un combat quotidien. Leurs stratégies de survie se comptent sur les doigts de la main : mendicité, deal, vol à l’étalage, prostitution.
Localisation : DVD/243

Va, vis et deviens / MIHAILEANU (RADU)
2005, 2h20

1984. Des milliers d’Africains de vingt-six pays frappés par la famine se retrouvent dans des camps, au Soudan. A l’initiative d’Israël et des Etats-Unis, une vaste action (opération Moïse) est menée pour emmener des milliers de Juifs Ethiopiens (Falashas) vers Israël. Une mère chrétienne pousse son fils de 9 ans à se déclarer juif, pour le sauver de la famine et de la mort. L’enfant arrive en Terre Sainte. Déclaré orphelin, il est adopté par une famille française sépharade vivant à Tel-Aviv. Il grandit avec la peur que l’on découvre son double-secret et mensonge : ni juif, ni orphelin, seulement noir. Il découvrira l’amour, la culture occidentale, la judaïté, mais aussi le racisme et la guerre dans les territoires occupés. Il deviendra tout à la fois juif - israélien - français - tunisien... , une vraie tour de Babel. Mais jamais, il n’oubliera sa vraie mère, restée dans le camp, et que secrètement et obstinément, il rêve de retrouver un jour ...
Localisation : DVD/232

L’assiette sale / PININGRE (DENYS)
2007, 80 minutes

Chaque année, le département des Bouches-du-Rhône accueille 5000 ouvriers agricoles saisonniers étrangers. Sans eux, l’agriculture dans ce département n’existerait pas. Les conditions de travail, de logement et les salaires qui leur sont imposés sont dans de très nombreux cas indignes. Il suffit de rappeler qu’aucun droit à l’ancienneté ne leur est accordé, quand certains viennent en France depuis 30 ans, que leur couverture sociale s’arrête à nos frontières alors que certains traitements chimiques dans les plantations provoquent des maladies « à retardement », cancers ou Parkinson... et la liste est encore longue. Le film décrit cette situation et remonte les mécanismes qui l’engendrent. Au passage, il fustige l’agriculture intensive, ses excès et les dangers qu’elle suscite, pour aboutir à la description des méthodes de la grande distribution.
La quasi-totalité du marché des fruits et légumes est concentrée entre les mains de six centrales d’achat, qui disposent ainsi de tous les moyens de pression sur les producteurs français et étrangers pour obtenir des prix toujours plus bas, et permettent des marges toujours plus élevées. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/137

Tenja / LEGZOULI (HASSAN)
2005, 75 minutes

Nordine, fils d’un mineur marocain a grandi dans le Nord de la France. Respectant les dernières volontés de son père, il rapatrie le cercueil dans son village natal du Haut Atlas.
Il entreprend alors un long périple sur le chemin de ses racines. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/104

Schenglet / NEGRE (LAURENT)
2002, 7 minutes

Schenglet / L’Office Européen d’Immigration a le plaisir de vous présenter Schenglet, le nouveau bracelet-visa électronique qui vous accompagnera pendant votre séjour dans l’Europe de Schengen.
Localisation : DVD/109

Mémoire entre deux rives / SAVOYE (FREDERIC)/SIE PALENFO (WOLOMITE)
2002, 90 minutes

Mémoire entre deux rives suit les traces de la colonisation française du Pays Lobi. Dans cette région, située au sud-ouest du Burkina Faso, il n’est pas un village, pas une famille qui ne se souvienne… Confrontée aux documents d’archives des administrateurs, la tradition orale permet de remonter près d’un siècle d’histoire, depuis l’arrivée des premiers blancs jusqu’à nos jours. Cette parole témoigne également des conséquences individuelles, sociales ou religieuses de cette histoire douloureuse. Du passé au présent, de la parole vivante aux écrits des administrateurs coloniaux, Mémoire entre deux rives est autant une quête sur l’identité Lobi qu’une réflexion sur la « France Civilisatrice ». / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/100

La saga des immigrés (1960-1990) / MILLS-AFFIF (EDOUARD) / RIEGEL (ANNE)
2007, 170 minutes

Comment le petit écran a-t-il traité le sujet brûlant de l’immigration au cours des années 60 à 90 ? Le documentaire en deux volets (1960-1980 et 1980-1990) tente d’analyser l’évolution du rapport de la France avec ses immigrés via la télévision. Un travail de fond consacré aux variations du regard porté sur les travailleurs étrangers d’une époque à l’autre. En complément : Ouvriers noirs de Paris, de Jacques Krier, 1964et Grand-mères de l’Islam, de Coline Serreau, 1980 / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/145

Passeurs d’entre deux rives/ DHOUM (NAJIB)/WISNIEWSKI (ALLAN)
2006, 52 minutes

Des régions montagneuses de l’Atlas marocain aux grandes villes françaises, l’itinéraire de quelques hommes et femmes qui dépassent les difficultés de l’exil en restant au contact de leur pays. Ils participent au développement de leur village en collectant ici les fonds nécessaires à la construction de routes, de bassin d’alimentation en eau, d’écoles… Un défi qui associe les villageois restés au bled, les émigrés et les Français non seulement sur le plan financier mais aussi sur celui des réalisations concrètes, menées en respectant les besoins et l’harmonie des communautés locales. Un documentaire illustrant l’enthousiasme que peut créer des expériences réussies de codéveloppement / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/153

Je de mémoire / JOSSE (BERNARD)
2004

. Sillons et sillages : Quels souvenirs les personnes interrogées gardent-elles de leur pays d’origine ? (70 minutes)
. Mode in France : Petit parcours entre les générations et les origines pour mieux comprendre l’intérieur de nos garde-robes (7 minutes)
. Mon histoire dans l’histoire : 5 adolescents prennent la parole pour évoquer leurs grands-parents, souvent issus de l’immigration. (11 minutes)
. D’ici et d’ailleurs : A partir de photographies de famille, 11 adolescents s’interrogent mutuellement sur leur pays d’origine et leur arrivée en France, avant que ne soient interrogés les parents eux-mêmes (31 minutes)
. D’une rive à l’autre : Le camp de Sangatte a fermé ses portes le 30 décembre 2002. Les habitants de Sangatte sont interrogés sur leur vision du centre et les réfugiés sur leurs espoirs et leurs difficultés. (21 minutes)
. Du Cambodge à Annonay : Regards sur l’arrivée, l’installation et l’intégration d’une communauté cambodgienne réfugiée. (41 minutes)
. Des filles et des garçons : des enfants et des adolescents parlent, à travers des fictions, des rapports entre les garçons et les filles, entre les mères et les pères. (12 minutes)
Films d’ateliers réalisés dans le cadre d’un "été au ciné-cinéville" et du projet Devoirs de mémoires sur la mémoire de l’immigration
Localisation : DVD/46

Laissez-les grandir ici ! / COLLECTIF DES CINEASTES POUR LES SANS-PAPIERS / RESEAU EDUCATION SANS FRONTIERES
2007, 2 minutes

Dans ce film de deux minutes réalisé par un collectif de cinéastes, les enfants de sans papiers se relaient à l’écran pour demander la régularisation de leur famille. Avec leurs mots d’adolescents, ils disent leur besoin de soutien et de mobilisation à leurs côtés, expliquent leur peur quotidienne de l’arrestation ou de l’expulsion de leurs parents. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/114

Jusqu’à nouvel ordre : nous n’irons pas à l’exposition coloniale / La parole errante
2005, 24 minutes

En 2005, l’association La Parole Errante a travaillé avec 18 jeunes étrangers de la Mission Générale d’Insertion du collège Colonel Fabien à Montreuil sur le thème de l’accueil ; Ce projet s’intitule « Nous n’irons pas à l’exposition coloniale » en référence aux surréalistes qui demandèrent en 1931 le boycott de l’exposition coloniale. Huit d’entre eux ont accepté de faire ce film, qui s’est construit selon leurs désirs de mise en scène. L’hôtel, le foyer, la famille ou la solitude... Les adolescents évoquent le contexte de leur exil, leurs attentes et l’inquiétude d’être sans-papiers. / TOUT PUBLIC
Localisation : DVD/155

Ici et ou là-bas - Droit du sol / ZEGAOUI (DIDEN)
2003, 52 minutes

SYNOPSIS - Ici ou là-bas : Des entretiens sur un aspect peu connu : le retour forcé en Algérie d’adolescents dont les parents n’imaginent plus leur intégration en France. A la suite de la destruction de leurs papiers d’identité, brutalement déracinés, ils sont obligés de faire le parcours inverse de celui de la génération précédente pour s’insérer dans un pays qu’ils ne connaissent pas. SYNOPSIS - Droit du sol : En compagnie de Slimane Zéghidour, une réflexion sur les rapports à la mort des immigrés de confession musulmane. Où se faire enterrer devant l’absence de pompes funèbres et de « carrés » musulmans, devant les difficultés de rapatriement des corps et la nécessité d’offrir un lieu de recueillement aux enfants qui, eux, resteront en France ? Quelles sont les évolutions de l’islam de France sur ce sujet ?
Localisation : DVD/1

Citoyen d’aujourd’hui des histoires en partage, 2005

L’objectif du film est de faire partager des histories personnelles d’un certain nombre d’habitant d’un quartier de Thionville. Il s’agissait ensuite de réaliser un travail de mise en valeur du parcours de migration de chacun.
Localisation : DVD/47

Mémoires d’immigrés : les pères, les mères, les enfants / BENGUIGUI (YAMINA) Bandits, 2007 .- 158 minutes

Ce film, déclare Yamina Benguigui, la réalisatrice, est le récit de son voyage au coeur de l’immigration maghrébine, en France. Il donne pour la première fois la parole à ceux qui sont venus reconstruire la France quand le pays manquait de main d’oeuvre.Au fil des trois reportages, le spectateur rencontre ceux qui ont quitté leur pays pour finalement ne jamais revenir : les pères, premiers arrivés. Les mères, qui les ont rejoints à la faveur du regroupement familial et les enfants, partagés entre deux cultures, connaissant mal le passé de leurs parents.
Localisation : DVD/358

Yamina Benguigui / LABRO (PHILIPPE)
2003 .- 30 minutes

Yamina Benguigui, née à Lille en 1959, de parents algériens, raconte combien il a été douloureux d’expliquer à son père, ancien combattant du FLN, que sa vie à elle était en France. Sa découverte du cinéma lui fait comprendre qu’on peut combattre -comme son père- mais avec des images plutôt qu’avec des armes. Combattre pour faire prendre conscience ici de ce qu’a été la vie de la première génération de travailleurs algériens dans la France des années 50, de ces jeunes femmes à peine sorties de l’adolescence, enfermées entre quatre murs, muettes, invisibles, coupées de leur pays, de leurs familles. Nous avons été élevés par des mères dépressives, raconte Yamina Benguigui. Nos familles sont des familles malades. Mieux vaut, affirme t-elle, le remue-ménage des banlieues plutôt que le silence humilié des générations des parents (ou grands parents). Il est chargé d’espoir et porteur d’intégration. Elle explique comment, depuis qu’elle s’est découverte mutante elle se sent enfin à l’aise dans sa double identité de française d’origine algérienne. La déchirure se fait sentir cependant, quand elle avoue qu’elle n’a pas encore pu emmener ses filles en Algérie.
Public ciblé : Tout public
Localisation : DVD/406

Un siècle d’immigrations en France : D’ici et d’ailleurs, 1851-1918 / LALLAOUI (MEDHI)
1997 .- 56 minutes
Localisation : DVD/407(1)

_
_

Un siècle d’immigrations en France : Du paix et de la liberté, 1919-1939 / LALLAOUI (MEDHI)
1997 .- 55 minutes
Localisation : DVD/407(2)

_
_

Un siècle d’immigrations en France : Etranges étrangers, 1939-1974 / LALLAOUI (MEDHI)
1997 .- 55 minutes
Localisation : DVD/407(3)

_
_

De Père en fils / WEILL (PATRICK), WIEDER (ALAIN)
1993 .- 1h45

Ce documentaire montre les migrations successives qui, depuis le début du siècle, ont constitué, peu à peu, la population française actuelle. A travers des entretiens avec des migrants et à travers des documents d’archives, on voit comment ils ont fait, parfois difficilement, leur place en France, que leur venue ait une cause politique ou économique. On voit aussi le lien qu’ils gardent avec le passé et leurs cultures d’origine. Les thèmes traités oscillent entre culture traditionnelle, rencontre des cultures, intégration, racisme et immigration.
Public ciblé : tout public
Localisation : DVD/414

Un jour, je repartirai / RICHARD (CHANTAL)
2002 .- 55 minutes

Documentaire Le Maroc, pour moi, c’est fini maintenant. J’ai choisi la France, j’ai donné ma vie pour la France, et maintenant on veut me rejeter. Cet homme a quitté son pays dans les années 60 pour venir travailler dans les usines françaises. Ce document montre, à travers une galerie de portraits, la rancoeur, la solitude et la résignation de ces hommes écartelés entre deux pays.
Public ciblé : tout public
Remarque : Visionnage sous condition
Localisation : DVD/431

Ces maliens de l’extérieur / JANICOT (ANNIE)
1999 .- 52 minutes
Documentaire.

Ce film traite des relations et des migrations entre le Mali et la France. Le parcours de trois frères maliens est montré ainsi que l’évolution du débat à travers une série d’entretiens avec les responsables concernés. Au delà de la question des conditions d’entrée et de séjour des immigrés, les témoignages ouvrent sur les termes d’un possible et nécessaire échange entre les deux pays et leurs Hommes.
Public : adulte
Remarque : version bambara et française
Localisation : DVD/387
_