Année 2008

32 projets financés.

Les ateliers de la Mémoire (France, Sénégal)

Partenaire associatif  : Association Les Arts en Désordre
Les publics concernés : 17 acteurs de théâtre amateurs de l’Ile-Saint-Denis, Bondy, Aulnay-sous-Bois, Les Lilas, les jeunes des associations partenaires de Gorée et de Sainte-Anne.

L’action : Une réflexion sur l’esclavage et ses conséquences par le théâtre avec la mise en place de deux ateliers hebdomadaires, dont l’un spécifiquement pour et sur les femmes, puis six représentations prévues en 2009, dont quatre à l’Ile-Saint-Denis, une sur l’île de Sainte-Anne et une sur l’île de Gorée.
L’intérêt du projet : La comédienne qui encadre les ateliers travaille sur le thème des droits de l’homme depuis de nombreuses années (actuellement en doctorat d’études théâtrales sur la représentation de la torture dans le théâtre et le cinéma). Les ateliers de la mémoire auront lieu simultanément sur l’île de Gorée et sur l’île de Sainte-Anne, avec les partenariats établis avec deux associations locales (Djambolo et l’Association de la mémoire et du patrimoine) afin de favoriser la rencontre des trois groupes.
L’apport spécifique du projet pour la Seine-Saint-Denis : Les représentations auront lieu vers le 10 mai 2009, journée dédiée à la mémoire de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions. Création d’un blog pour les participants amateurs et le public de chaque pays.

La jeunesse bouge le monde (5 continents)

Partenaire associatif : Association Planète Jeunesse.
Les publics concernés : Un jeune diplômé de Noisy-le-Grand, qui souhaite valoriser les initiatives de jeunes solidaires dans le monde avec deux co-équipiers, les jeunes rencontrés sur place, les lecteurs de leur site et des médias partenaires.

L’action : 12 mois de périple dans 17 pays afin d’interviewer de jeunes porteurs de projets solidaires et engagés en faveur du développement durable.
L’intérêt du projet : Ce jeune a déjà développé un réseau d’une dizaine de partenaires associatifs dans le monde, grâce à Reporters d’Espoirs, qui le soutient dans ce projet. Sa volonté est de revaloriser à la fois l’image des jeunes des pays visités, porteurs d’actions citoyennes, et, à travers lui, de ceux de la Seine-Saint-Denis.
L’apport spécifique du projet pour la Seine-Saint-Denis : Différents supports seront utilisés pour garder le contact avec le département : site internet actualisé avec des articles, des vidéos et des reportages filmés, des articles dans la revue municipale de Noisy-le-Grand. Le site sera consultable depuis nos services et celui de Reporters d’Espoirs. Un reportage sur France 3 Ile-de-France a déjà été réalisé. Une exposition est prévue au retour pour tourner dans différents lieux de Seine-Saint-Denis. 

De l’imaginaire au réel (France et Mali)

Partenaire associatif : Office central de la coopération à l’école 93, Collège de la Pléiade de Sevran.
Les publics concernés : Une classe de 4ème du collège La Pléïade à Sevran, ses homologues maliens, l’équipe enseignante, les familles et les proches.

L’action : Après un an de travail à la découverte du Mali (cours d’histoire – géographie et itinéraire de découverte sur la musique) et la réalisation d’un carnet de voyage imaginaire, un échange épistolaire et culturel va être mis en place avec un collège de Bamako. L’échange cherche à sensibiliser les jeunes à la diversité culturelle et à l’éducation au développement. Une rencontre sera prévue en février 2009 avec les partenaires maliens pour réaliser un carnet de voyage à partir des rencontres et des expériences vécues.
L’intérêt du projet : Le parcours d’éducation au développement s’avère très complet et aborde des thèmes variés, en cours de sciences de la vie et de la terre (sida, eau), en cours de français (échanges de lettres), en ateliers (contes, musique, multimédia), visite d’expositions, rencontre avec les ressortissants maliens qui habitent à Sevran, parcours pédagogique avec nos services sur le commerce équitable. Le partenariat avec la maison des jeunes de Bamako et le centre culturel français permettra aux élèves de multiplier les rencontres sur place avec leurs correspondants, des artistes et des artisans locaux.
L’apport spécifique du projet pour la Seine-Saint-Denis : Les élèves vont acquérir un regard nouveau sur la diversité ethnique et culturelle de leur établissement et de leur ville. Les carnets de voyage et une exposition réalisée au Mali par les deux groupes de jeunes circuleront au collège, à la bibliothèque municipale, à l’espace François Mauriac de Sevran et participera en tant qu’invité d’honneur à la Journée de la Diversité Culturelle des Clubs UNESCO. 

Besoin d’écrit, la piste africaine (France)

Partenaire associatif : BlonBa
Les publics concernés : Le grand public sur l’ensemble du département et plus particulièrement les habitants des collectivités et usagers d’organismes séquano dionysiens partenaires d’Aubervilliers, Bobigny, Romainville et Saint-Denis.

L’action : Il s’agit d’un projet d’exposition itinérante structurée autour de trois thèmes (besoin de résister ; besoin de sacré, besoin de secret ; besoin de communiquer) et met en scène des objets et des calligraphies (recueillis en Afrique), des vidéos, un journal mural…
L’objectif est de battre en brèche l’idée reçue selon laquelle la culture africaine relève surtout de l’oralité et de donner à voir la façon dont ce continent a répondu de façon spécifique au « besoin d’écrit » par la mise en place d’alphabets et de syllabaires originaux pour résister à la pénétration culturelle occidentale ; l’utilisation de système idéographiques dans le cadre de sociétés initiatiques ; l’invention graphique autour d’annonces commerciales ou institutionnelles sur l’espace public.
L’intérêt du projet : BlonBa est une structure artistique franco-malienne qui entretient depuis sa création, il y a 10 ans, un lien particulier avec la Seine-Saint-Denis. L’approche proposée par l’association est de travailler sur les effets historiquement ancrés de hiérarchisation des identités et des cultures et de le faire notamment avec les jeunes séquano dionysiens d’identité, de culture et de perspective françaises mais qui subissent pourtant encore les conséquences de cette histoire.
L’apport spécifique du projet pour la Seine-Saint-Denis : Notre Département est au cœur du projet « Besoin d’écrit, la piste africaine », qui entre dans ses priorités éducatives et dans la valorisation des sources culturelles dont s’alimente son identité plurielle. L’exposition sera inaugurée à Aubervilliers, dans le cadre d’un partenariat avec l’Office municipal de la jeunesse d’Aubervilliers, co-producteur. De nombreuses animations sont prévues avec les jeunes concernés par l’action de l’office en lien avec leur implication dans l’aventure malienne de BlonBa. Aubervilliers est également la commune où se trouve l’atelier d’Aboubakar Fofana, calligraphe et designer textile, un des principaux concepteurs de l’exposition. Cette implantation va être utilisée pour favoriser une approche dynamique de l’exposition. Le travail réalisé par Aboubakar Fofana dans le domaine du design textile et de la reconstitution, au Mali, de la filière indigo, sera présenté à cette occasion aux habitants d’Aubervilliers et notamment aux jeunes puis dans les autres communes avec lesquelles un partenariat s’élabore (Bobigny, Romainville, Saint-Denis). Lors de l’étape balbynienne, l’un des trois volets de l’exposition serait installé dans les locaux du Département. 

Le dialogue interreligieux et culturel du Moyen-âge à nos jours (France et Espagne)

Partenaire associatif : Association de gestion des établissements de l’Assomption, Collège Assomption de Bondy
Les publics concernés : Les 27 élèves d’une classe de 5ème du collège, l’équipe enseignante et les autres élèves du collège, les familles et les proches.

L’action : Mise en place d’un parcours pédagogique interdisciplinaire (français, histoire, mathématiques, arts plastiques) sur le dialogue des cultures et des religions, par l’intermédiaire du programme de 5ème, avec une double finalité, citoyenne et culturelle. Il se termine par un déplacement de 4 jours à Cordoue afin de visiter la Grande Mosquée, aujourd’hui transformée en cathédrale chrétienne.
L’intérêt du projet : L’étude du dialogue interreligieux au fil des siècles sera alimentée par des lectures, des projections, plusieurs ateliers à l’Institut du Monde Arabe, des activités de recherche, la création d’une exposition, de cartes postales et d’un carnet de route. Le projet vise à développer chez les élèves la notion de tolérance à travers l’exemple, au cours de plusieurs périodes de l’Histoire, d’une société multiculturelle.
L’apport du projet pour la Seine-Saint-Denis : Les jeunes de Bondy vont être amenés à réfléchir à leurs propres différences, ainsi qu’à celles existant dans leur quartier et leur département. Les autres élèves découvriront les travaux réalisés suite à cette analyse au centre de documentation du collège.

Partenariat avec l’association Starting Block

Partenariat pour le renforcement des actions de sensibilisation à la citoyenneté internationale et au développement durable dans les collèges et lycées du département.

L’intérêt du projet : Le partenariat est déjà actif avec notre collectivité :
• Le Département est intervenu à plusieurs reprises sur des journées de formation Starting-block (auprès d’étudiants et d’éducateurs) pour présenter ses actions et son centre de documentation. Des intervenants de Starting-block utilisent le centre de documentation de Via Le Monde (consultation et emprunt de documents, de films) pour préparer des interventions (par exemple sur la souveraineté alimentaire).

• Starting-block travaille avec des établissements scolaires depuis l’année scolaire 2003-2004. Des interventions en collège et en lycée ont été intégrées dans les parcours pédagogiques créés par nos services en 2007-2008 (au collège Michelet de Saint-Ouen, au lycée d’Alembert d’Aubervilliers et au lycée Arthur Rimbaud de La Courneuve).

Cette association se propose d’appuyer les dynamiques d’éducation au développement durable et à la solidarité internationale en Seine-Saint-Denis en milieu scolaire, avec des objectifs spécifiques : sensibiliser les élèves et leurs enseignants, favoriser l’ouverture interculturelle et la conscience civique, proposer des activités de sensibilisation aux professeurs de Seine-Saint-Denis, encourager la participation des élèves et l’émergence de leurs potentialités par l’utilisation d’une pédagogie active.

4èmes Rencontres internationales "Femmes du monde en Seine-Saint-Denis"

Partenaire associatif : Mouvement français pour le planning familial de Seine-Saint-Denis (MFPF)

Depuis 2006, le MFPF participe activement à l’opération Femmes du monde en Seine-Saint-Denis. Cette initiative départementale s’organise avec l’Observatoire des violences faites aux femmes du Conseil général et fait l’objet d’un suivi inter directionnel de la Direction de la prévention et de l’action sociale (DPAS) et de la Direction des affaires européennes, internationales et de la culture de paix (Via le monde).

Il s’agit de rencontres internationales sur le thème de la lutte contre les violences sexistes, déclinées dans une vingtaine de ville du département autour de séances de théâtre forum, de débats et de soirées culturelles. Ce travail vise, entre autres, des publics jeunes, des scolaires, associés à la préparation des séances de théâtre forum pour réduire les comportements sexistes, prévenir les violences qui en découlent et favoriser le dialogue filles/garçons, à partir des différentes actions conduites sur ce thème en France, en Europe et dans le monde.

Journée de l’Afrique à Villepinte (France)

Partenaire associatif : Fédération des associations de solidarité immigration et développement (FASO-ID). 
Les publics concernés : 250 personnes attendues pour la journée de débats.

Mise en place d’une journée de débats afin de sensibiliser les jeunes et leurs parents issus de l’immigration à l’engagement dans des actions solidaires et citoyennes et dans les coopérations décentralisées de leurs territoires.
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : Les associations Faso-Id et Agir Abcd vont mobiliser de nombreux membres des différentes communautés et renforcer de manière concrète les liens entre institutions et associations de migrants.
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : Les services de relations internationales des villes de Villepinte et de Tremblay sont impliqués. Le projet s’est construit en collaboration avec les associations de migrants de ces deux villes.

Echanges de lettres filmées entre Montreuil et le Mali

Partenaire associatif : Association Avril 
Les publics concernés : Les participantes de l’Association des Femmes maliennes de Montreuil et leurs homologues de Bamako et de Kayes, les deux réalisatrices. Indirectement le public qui sera sensibilisé par le film (projections et débats prévus).

Création de six courts-métrages épistolaires (trois à Montreuil et trois à Bamako), par des femmes et jeunes filles, autour du thème du travail.
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : La parole sera donnée aux femmes maliennes qui, ici et là-bas, ont peu souvent la parole. Une formation à la réalisation leur sera proposée. Une cinéaste malienne accompagnera la démarche de la réalisatrice française au Mali. Le film est attendu en 2009 par le premier festival du film Féminin Africain, créé en partenariat avec l’Ambassade de France à Bamako. Le projet a reçu le label « Année Européenne 2008 du dialogue interculturel ».
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : La diffusion du film est d’ores et déjà prévue au Méliès et à la bibliothèque centrale de Montreuil, à la Cité de l’Immigration à Paris.

De la poussière à Auber (France)

Partenaire associatif : Association Concordia 
Les publics concernés
 : 15 jeunes du monde entier (Japon, Arménie, République Tchèque…) dont six d’Aubervilliers, la population locale qui participera aux activités.

Chantier international de réhabilitation du théâtre Charron des noyers.
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : Les jeunes vont s’associer au collectif albertivillarien d’artistes « les Frères Poussière » pour la réhabilitation et pour la mise en place d’un SEL (système d’échanges sans argent) et d’ateliers de pratiques artistiques et linguistiques.
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : Ce chantier d’utilité publique va permettre la création d’un lieu culturel de proximité à destination des habitants qui seront invités à une randonnée urbaine de découverte des structures culturelles d’Aubervilliers.

A la rencontre des américains qui vont faire l’élection de 2008 (Etats-Unis)

Partenaire associatif : Bondy Blog.
Les publics concernés : Un jeune journaliste de Bondy, l’équipe rédactionnelle et les blogueurs du Bondy blog. Indirectement les lecteurs du blog de 20 minutes.

Un parcours de deux mois dans les grandes villes des Etats-Unis, banlieues bourgeoises et centres-villes défavorisés compris.
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : Ce projet permet à un membre du Bondy blog, nouveau media de la diversité, de pouvoir rendre compte de l’élection américaine à travers les yeux de ceux qui vont faire l’élection.
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : Ce périple d’un jeune qui pratique depuis longtemps les NTCI donnera lieu à la mise à disposition quotidienne d’articles, vidéos et photos rendant compte de son voyage. Ceux-ci seront consultables à partir du site Internet du Bondy blog et de celui de 20 Minutes.

Mots et musiques d’Isonora (Madagascar)

Partenaire associatif : Association Altamira.
Les publics concernés : Les habitants du village d’Isonora et ceux de Saint-Denis qui vont intervenir sur le CD et le site Internet multimédia. Indirectement le public qui surfera sur le site.

Réalisation d’une oeuvre sonore mettant en scène l’univers musical et poétique de la commune malgache et celui des habitants de Saint-Denis, par la mise en place d’ateliers croisés d’écriture et de création musicale.
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : Travail de mise en valeur des musiques traditionnelles et populaires d’ici et de là-bas. L’objectif final est d’arriver à la mise en place d’un spectacle en Seine-Saint-Denis avec les musiciens d’Isonora et ceux de Saint-Denis.
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : Travail d’écoute et ateliers d’écriture (poésie, Slam...) avec les artistes amateurs des maisons de quartier, bibliothèques, médiathèques et écoles de Saint-Denis.

Un être sain dans un environnement sain : ma maison, ma rue, mon quartier (République Démocratique du Congo)

Partenaire associatif : Association Aide aux Enfants en perdition (AEP) 
Les publics concernés : Seize jeunes de la section Jeunesse de l’association AEP, leurs seize homologues de l’AEP Congo, les habitants du quartier Lembe de Kinshasa.

Mise en place d’une campagne de sensibilisation et de ramassage des déchets payant dans un quartier de la capitale.
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : Projet monté en partenariat avec le Forum des organisations internationales issues des migrations (FORIM). Rencontres avec des responsables de la communauté congolaise en France, chargé de mission de l’Ambassade, historien, professeur d’université, ingénieur, afin de préparer le départ. Implication des autorités locales à Kinshasa.
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : Les jeunes sont majoritairement issus du département et prévoient tout un travail de restitution et d’évaluation sur plusieurs semaines, à Villemomble et aux Lilas, auprès de leur association aînée et d’autres jeunes du quartier.

Mise en état du centre scolaire J.Bos de Bafoussam (Cameroun)

Partenaire associatif : Association FEMRU
Les publics concernés : Les élèves, enseignants et familles qui fréquentent le centre scolaire, les jeunes de Sevran et de FEMRU Baffoussam.

Chantier de réhabilitation d’une école.
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : Le chantier est un prétexte à un échange interculturel car les travaux seront assurés par des professionnels locaux rémunérés. Les jeunes seront hébergés dans les familles et travailleront en binôme avec leurs correspondants camerounais. Les établissements scolaires de Sevran et de Bafoussam ont été impliqués afin d’inscrire l’action dans un cadre éducatif plus global, notamment au moment de la préparation au départ.
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : L’association FEMRU qui travaille à la médiation sociale et à l’intégration des migrants dans la société d’accueil, veille à ce que le chantier suscite une prise de conscience et responsabilise les 12 jeunes de Sevran dans leur scolarité et leur participation sociale et citoyenne.

Semaine culturelle malienne (France)

Partenaire associatif : Théâtre de la Girandole 
Les publics concernés
 : Le grand public (adultes et enfants) se déplaçant à Montreuil entre le 1er et le 16 novembre, les voisins du foyer centenaire et ses résidants.

Six représentations de la pièce Caterpillar du metteur en scène malien Hawa Demba Diallo, un débat sur la condition des femmes au Mali, deux spectacles de contes du pays Dogon, un concert, une exposition photographique, et un travail de prise d’images participatif au foyer de résidents Centenaire.
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : La semaine vise à valoriser le lien social et culturel entre la communauté malienne et les habitants et à démontrer une richesse culturelle variée et hors clichés, par l’implication active des partenaires et du public.
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : De nombreux partenaires sont partie prenante : le lycée Jean Jaurès de Montreuil pour un travail de sensibilisation avec les élèves, l’association des femmes maliennes de Montreuil, la structure BlonBa, et l’exposition va tourner ensuite à Bagnolet et dans d’autres structures à Montreuil.

Echanges avec le Kenya

Partenaire associatif : FSE du Collège Le Corbusier 
Les publics concernés : Les 25 élèves d’une classe de 1ère du lycée, l’équipe enseignante, leurs correspondants au Kenya. Indirectement leurs familles.

Préparation d’un séjour au Kenya développant à la fois un volet linguistique, une réflexion sur les médias et un volet d’éducation au développement et à la solidarité internationale. Rencontres sur place de plusieurs correspondants dans des milieux professionnels variés.
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : Inscrit dans la durée, puisque le travail sur l’histoire du Kenya, le traitement des événements de début 2008 dans la presse et les premiers échanges par courrier, ont commencé lors de l’année scolaire 2007-2008, le projet évolue à la rentrée vers une réflexion autour des finalités du développement, avec la mobilisation de l’équipe enseignante dans l’organisation de séances d’information et de recherches, à Via le monde notamment.
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : Les élèves concernés sont impliqués dans un projet pédagogique global qui a déjà produit des effets positifs sur leurs comportements et leurs moyens d’expression.

Projet de développement et alternatives pour l’auto-construction à Rio de Janeiro (Brésil).

Partenaire associatif : Association Flux.
Les publics concernés : Les dix personnes sans emploi embauchées dans l’entreprise de briques de terre comprimée (BTC), les familles utilisant à bas prix ces briques et les 1.400 personnes bénéficiant d’un crédit de l’Etat brésilien pour construire leurs habitations en BTC.

Appui à la création d’une entreprise sociale et solidaire autour de la production de la brique écologique (diffusion du projet au sein des communautés, réalisation de supports pédagogiques et techniques, fabrication de la presse manuelle, outils du chantier, ateliers de formation).
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : Implication directe du Ministère des villes brésilien dans l’action et d’un partenaire associatif local très mobilisé en faveur de l’appui aux coopératives d’habitants des quartiers informels auto-construits de l’Etat de Rio.
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : Travail avec la régie de quartier d’Aubervilliers et la mairie pour mettre en pratique certaines techniques utilisées dans le projet au service d’habitants mal-logés, présentation du projet dans le cadre du festival Brésils en Mouvement, journée d’échanges prévue à l’école d’architecture de Paris La Villette avec des entreprises d’insertion de Seine-Saint-Denis.
 

Les foyers en fête à Montreuil (France) 

Partenaire associatif : Association COPAF (Collectif pour l’Avenir des Foyers) 
Les publics concernés : Les résidents de cinq foyers de Montreuil, les habitants proches, le grand public et les associations locales. Indirectement les habitants des autres foyers, qui sont invités.

Organisation d’une journée « Portes Ouvertes » des foyers aux habitants des quartiers proches, avec projections de films et débats dans les espaces collectifs des foyers, expositions sur des récits de vie et présentation des projets de développement portés par les migrants des foyers dans leurs pays d’origine.
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : Les comités de résidents jouent un rôle moteur dans l’organisation de la journée.
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : Les cinq foyers mobilisés travaillent également en partenariat avec les associations de quartiers, associations culturelles et de parents d’élèves pour les visites et les animations de la journée.


Déchiffrer le monde, défricher le monde (France)

Partenaire associatif : Association Under construction
Les publics concernés : Jeunes de la maternelle au lycée, de la Seine-Saint-Denis qui bénéficieront des actions pédagogiques dans le cadre d’accompagnement à la scolarité ou d’animations de proximité (maisons de quartier, clubs ado…).

Création de jeux pédagogiques d’une part autour de planisphères géants (travail sur les migrations, les institutions internationales et les circuits de commerce des matières premières) et d’autre part, autour du concept de démocratie, du niveau local au niveau mondial.
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : Mise en réseau de nouveaux outils pédagogiques mis à disposition de publics très en demande par rapport aux thématiques (enseignants, associations).
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : Intervention à Mains d’Oeuvres dans le cadre d’ateliers citoyens, proposition d’ateliers aux maisons de quartiers, centres sociaux, services Jeunesse, centres de loisirs.


Partir pour mieux revenir (Pologne)

Partenaire associatif : Association génération Europe, demain vivre ensemble
Les publics concernés : Huit jeunes déscolarisés du quartier Allende de Saint-Denis et deux accompagnateurs. Indirectement leurs familles et leurs futurs employeurs.

Séjour éducatif en Pologne d’une semaine, avec rencontre des différents acteurs polonais agissant dans le domaine de l’insertion professionnelle.
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : Préparation préalable au départ des jeunes pendant deux mois, avec 20 heures de cours, et suivi au retour sur plusieurs mois. Développement de la citoyenneté européenne.
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : Inscrire les jeunes concernés et ceux de la mission locale dans des parcours de qualification utilisant les opportunités de mobilité en Europe. Volonté de développement d’un jumelage avec un quartier de Varsovie. 


www.ChouChine.com
(Chine)

Partenaire associatif : Bondy Blog.
Les publics concernés : Un jeune apprenti journaliste de Bondy, d’origine chinoise et parfaitement bilingue français/mandarin. L’équipe rédactionnelle et les blogueurs du Bondy blog ; les lecteurs des médias partenaires.

Une plongée de quatre mois dans la Chine aussi bien rurale et traditionnelle que urbaine et à la pointe des dernières technologies mises en œuvre pour l’accueil des Jeux Olympiques.
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : Ce jeune, qui s’est aguerri au travail de journaliste sur un mode alternatif (le regard de la banlieue par et sur elle-même) va proposer sur un Blog dédié à tous les séquano-dionysiens, un regard singulier et décalé sur la Chine, avant, pendant et après que celle-ci soit placée sous les feux médiatiques des Jeux Olympiques.
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : Ce périple d’un jeune qui pratique depuis longtemps les NTCI donnera lieu à la mise à disposition quotidienne d’articles, vidéos et photos rendant compte de son voyage. Ceux-ci seront consultables à partir du site Internet de Via le monde en renvoi sur le Blog ChouChine mais aussi, à intervalles réguliers sur d’autres supports médias tels 20 Minutes, Le Nouvel Observateur ou Rue89. A son retour, ce jeune bondynois organisera une restitution spéciale en Seine-Saint-Denis sur les séquences (auto) censurées de son périple journalistique dans la « Chine Olympique ».


Atelier de création sonore et radio (France)

Partenaire associatif : Les yeux de l’ouie
Les publics concernés : Seize élèves de la classe d’accueil du lycée Jean Renoir de Bondy, indirectement tous les élèves du lycée.

Production de documentaires et de reportages sonores par de jeunes primo-arrivants non-francophones et de milieu défavorisé.
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : Les jeunes sont amenés à s’exprimer artistiquement tout en apprenant les techniques de prise de son, d’interview, de montage et de réalisation et en développant leur maîtrise de la langue française. La classe d’accueil est valorisée au sein du lycée.
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : Diffusion au sein du lycée, exposition à la Nef (Pantin), à l’espace Khiasma (Les Lilas) et à la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, mise en ligne des meilleures réalisations sur www.arteradio.com et invitation sur RFI dans l’émission Plein Sud.


Cultures de Jatropha à Tiogo (Burkina Faso)

Partenaire associatif : Aide Intégrée Au Développement Durable (AIADD) Solidarité
Les publics concernés : Les 3.000 habitants du village de Tiogo qui vont bénéficier de l’accès à l’électricité et à l’eau. En particulier les femmes qui utilisent les outils électriques concernés.

Mise en place d’une plate-forme multifonctionnelle alimentée par de l’huile de Jatropha (arbuste poussant en terre aride), et fournissant du courant pour les grands équipements du village comme pour les appareils les plus simples (presse, moulin à grains…).
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : La plante de Jatropha fournit un bio-carburant qui n’empiète pas sur les terres nourricières et lutte contre la désertification. Le projet entre dans la politique de développement de services énergétiques durables, mise en place par le Ministère burkinabé de l’Energie. Les infrastructures installées ne nécessitent pas de procédé technologique complexe ce qui permet une gestion directe par les habitants.
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : Partenariat avec un lycée du Blanc-Mesnil, interventions sur le site d’EDF Cap Ampère à Saint-Denis et stand d’exposition et de démonstration lors de la Biennale de l’Environnement 2008.


Gestion des déchets ménagers au quartier Camp Luka à Kinshasa (République Démocratique du Congo) 

Partenaire associatif : Vijana Ya Congo
Les publics concernés : Les 3.000 ménages du quartier, en particulier les groupes de femmes et les 30 jeunes recrutés pour les travaux de collecte.

Mise en place d’un service de collecte, de gestion et de valorisation des déchets ménagers, avec création d’activités génératrices de revenus (vente du compost, développement du jardinage parcellaire).
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : Le projet vise une autonomie financière à échéance de deux ans, avec pérennisation des emplois créés, grâce à l’implication des pouvoirs locaux et la cotisation des habitants.
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : Organisation d’un « Peuplier à palabres » avec l’association sequano-dyonisienne GERFAC, sur la thématique « Les chantiers de solidarité internationale comme outil d’insertion », stand à la Biennale de l’environnement 2008.


Aubervilliers : Portraits sensibles (France)

Partenaire associatif : Africultures 
Les publics concernés : Trente jeunes d’Aubervilliers de 16 à 20 ans, indirectement le public du quartier qui assistera aux restitutions.

Mise en place d’ateliers photos encadrés par des professionnels, dont un photographe malien, afin de former les jeunes au medium photographique et au « regard ethnologique ».
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : L’initiation ethnologique par la prise de photos permettra de questionner les représentations négatives liées à la fois aux quartiers dont sont issus les jeunes, et à l’Afrique, ses habitants et aux populations issues des diasporas installées en France.
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : Les deux restitutions publiques (expositions, projections de diaporamas de photographes africains, rencontre avec le photographe malien) auront lieu à la « Villa Mais d’Ici » d’Aubervilliers, en juillet et août.


Tomegb’Env (Togo)

Partenaire associatif : Impacts Environnement
Les publics concernés : Les 4.000 habitants du village de Tomégbé, en particulier les 500 élèves du lycée.

Programme d’assainissement de l’eau avec installation de latrines au lycée et sur le marché, d’un système d’assainissement des eaux de lessive et des actions de sensibilisation auprès de l’association locale de femmes et des élèves du lycée.
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : L’association appréhende la coopération avec ce village dans la durée, avec la transmission des équipements et de leur gestion directement à deux associations locales, avec la mise en place d’un système de cotisations des villageois.
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : Le projet est monté en collaboration avec l’association de migrants ADESCA de Saint-Ouen, ainsi que des interventions dans plusieurs centres de loisirs de Saint-Ouen cet été.

100e anniversaire de la naissance du Président Chilien Salvador Allende

Partenaire associatif : Association Allende 1908-2008 
Les publics concernés : La population Sequano-dionysienne

A l’occasion du 100e anniversaire de la naissance du Président Chilien Salvador Allende, assassiné lors du coup d’Etat de 1973, organisation d’initiatives qui honorent la mémoire de son œuvre et de son action, et l’engagement des citoyens du territoire de la Seine Saint Denis, alors solidaires du peuple chilien. Cette célébration prendra plusieurs formes et comptera plusieurs temps forts sur l’ensemble du territoire séquano dionysien. Elle s’appuiera également sur la participation de personnalités (le cinéaste et journaliste Marc SAVIMAUD, l’auteure Isabelle ALLENDE, l’ancien Ministre chilien Monsieur CHONCOL, les musiciens du groupe Quilapayun, etc.). Le programme de cette commémoration au long cours verra s’alterner créations de film et d’expositions, concerts, nuit du cinéma, fleurissement des plaques Salvador ALLENDE des rues et bâtiments publics, si nombreux en Seine-Saint-Denis à porter ce nom, et un colloque-débat sur l’histoire chilienne, l’histoire française et le rôle de la Seine-Saint-Denis dans l’accueil des réfugiés chiliens après le coup d’Etat.
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : La dimension mémoire d’un mouvement de solidarité qui s’est avéré particulièrement fort en Seine-Saint-Denis et célébration et rappel de la nécessaire permanence du combat pour les droits de l’Homme, la démocratie et le respect des choix démocratiques souverains, constituent autant de dimensions qui recoupent les actions de sensibilisation et de valorisation des acteurs de la solidarité internationale que conduit notre structure départementale Via le monde. 
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : Un travail concerté entre cette dernière et l’association déterminera les contours d’une collaboration à diverses étapes de ce projet de commémoration, notamment à l’occasion du colloque conclusif.

Echange Européen entre Epinay-sur-Seine et Bialystok (Pologne)

Partenaire associatif : Foyer socio-éducatif du collège Evariste-Gallois à Epinay- sur-Seine.
Les publics concernés : les 20 élèves de la classe de 4ème C du collège (puis 3ème C pour le suivi en 2008-2009), leurs homologues en Pologne, et indirectement leurs parents et les autres élèves du lycée.

Mise en place d’un échange épistolaire et réalisation par les deux groupes de jeunes de deux guides touristiques bilingues franco-anglais et anglo-polonais avant une rencontre prévue en 2009.
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : En plus de l’échange culturel, recherches documentaires sur les relations entre la France et la Pologne, l’histoire du 20ème siècle, le rôle de la Pologne dans l’Union Européenne, favorisant le développement d’une citoyenneté européenne.
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : les élèves souhaitent mettre en place une exposition photo et un site Internet retraçant les deux années du projet et témoigner de leur expérience dans d’autres collèges de la ville.


Les jeunes au cœur du village – Construction d’un foyer de jeunes à Mboula (Sénégal)

Partenaire associatif : FNAFA – Fédération Nationale des Associations Franco-africaines.
Les publics concernés : 10 jeunes de Noisy-le-Grand, les jeunes de Mboula prenant part au chantier, et ceux bénéficiant, à terme, de la structure, et indirectement les jeunes du quartier du Pavé Neuf.

Après six mois de préparation au montage de projets, mise en place d’un chantier à Mboula favorisant la création d’une dynamique jeunesse à Noisy-le-Grand et au sein du village, visant à améliorer l’insertion professionnelle et sociale des jeunes ici et là-bas.
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : Partenariat réel avec les jeunes sur place et même volonté de valorisation des initiatives portées par les jeunes, au Nord comme au Sud.
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : Restitution prévue au retour auprès des familles et habitants du quartier : exposition photo, reportage vidéo, journal de bord, débat sur le projet et repas africain. 

Extension de l’école de Sangafaran (Mali)

Partenaire associatif : Association de migrants AKILI-MAYA de l’Ile-Saint- Denis.
Les publics concernés : Jeunes en âge d’être scolarisés à Sangafaran (soit plus de 500 élèves) et leurs 12 enseignants. Indirectement leurs familles.

Assurer la pérennité de l’école du village en construisant des logements pour les enseignants, sanitaires et clôture, condition pour que le Ministère Malien de l’Education continue à y prendre en charge le traitement des professeurs.
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : Projet qui s’inscrit dans la politique malienne concernant l’éducation nationale (programme PRODEC), en utilisant, de plus, uniquement des entrepreneurs locaux.
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : Restitution et évaluation prévue dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale 2008.

Cinémas d’enfants

Partenaire associatif : Ciné-Celeste.
Les publics concernés : trois groupes de dix jeunes de 11-13 ans issus de structures situées en zones défavorisées au Brésil, Venezuela et Argentine, et un groupe de dix jeunes de Saint-Ouen. Indirectement leurs proches et tous les publics qui visionneront les courts métrages dans les festivals de ces quatre pays.

Réalisation de quatre courts métrages intitulés « Cinq minutes pour mes droits » par des jeunes de quartiers défavorisés ou sensibles, dont l’un d’eux à Saint-Ouen, et projection à l’espace 1789 en juin, avant une tournée dans des festivals des quatre pays, puis au delà (Equateur, Maroc, Sénégal, Cap-Vert déjà prévus).
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : Faire connaître les démarches socio- culturelles des différentes structures concernées et apporter un témoignage sur les valeurs et les imaginaires de ces jeunes réalisateurs.
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : Travail de sensibilisation au-delà des projections « Art et Essai » au niveau périscolaire, collèges, lycées, et public adulte avec interventions et débats. 

Les inégalités Nord/Sud renforcent-elles les inégalités face au SIDA ?

Partenaire associatif : Foyer socio-éducatif du lycée Georges Clémenceau de Villemomble.
Les publics concernés : les 36 élèves de Terminale S du lycée et les autres élèves de l’établissement du fait des actions d’information et de prévention, les élèves des autres lycées impliqués dans le monde et indirectement leurs parents.

Neuf groupes de travail constitués dans la classe autour de la problématique SIDA au Nord et au Sud pour la réalisation de dossiers de presse et la mise en place de visioconférences avec des jeunes du Burkina Faso, Burundi, Cameroun, France et Sénégal qui travaillent sur la même thématique.
Participation d’une délégation à la rencontre SID@Jeunes organisée à Bobo-Dioulasso au Burkina par l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD).
L’intérêt particulier du projet selon Via le monde : Vrai travail de découverte et d’analyse des problématiques liées au VIH avant le départ, le voyage n’étant qu’une extension du projet.
L’apport spécifique du projet vis-à-vis de la Seine-Saint-Denis : Mise en place d’un blog, d’une exposition photo et d’une soirée de restitution. Réalisation d’un documentaire par le service de communication de l’Inspection académique.