Association Solidarité Batoto

Construction de la mini-crèche "Malaïka", dans le quartier de Mitendi dans la commune de Mont-Ngafula au Congo.

L’association Solidarité Batoto, basée à Neuilly-Plaisance, proposait un projet de formation et d’insertion aux métiers de mode de garde, destiné en particulier aux jeunes filles des quartiers périphériques de Kinshasa.

Dans un premier temps, l’association a construit, en 2014, une structure d’accueil et d’accompagnement des jeunes filles mères mineures en situation de rue (La Maison des Familles Karibu) implantée dans le quartier Mitendi, dans la commune de Mont-Ngafula, en vue de sociabiliser les jeunes filles en situation de rue.

La formation a été identifiée comme une solution durable pour répondre aux défis majeurs et croissants du phénomène des enfants des rues, de la prostitution des jeunes filles. C’est la raison pour laquelle l’association Solidarité Batoto a monté le projet de construction d’un centre de formation professionnelle où les filles seront formées à l’alphabétisation, la couture, l’initiation à l’outil informatique, la coiffure.

Consciente que le manque de mode de garde pour leurs enfants s’avèrerait être un obstacle à leur autonomie les empêchant de bénéficier de cette formation, l’association a monté simultanément au projet du centre professionnel, celui de la crèche pour permettre que les liens des parents soient toujours resserrés et qu’il n’y ait pas une rupture affective pour les enfants.

Ce projet a été cofinancé par le partenaire de l’association ’People and Baby", spécialisée dans l’implantation de crèches, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, le partenaire local Solidarité Batoto Congo et les fonds propres de Solidarité Batoto France.

En Seine-Saint-Denis, en partenariat avec l’association PACOF, Solidarité Batoto proposera une restitution à Bagnolet, ainsi qu’un atelier sur l’accueil et l’accompagnement de jeunes migrantes.

Ce projet a bénéficié d’une couverture médiatique au Congo.