Covid au Bénin

Les producteurs locaux en difficulté. Un appel du CFSI.

« Dans beaucoup de régions du Bénin, les activités des groupements féminins de transformation agroalimentaire ont tourné au ralenti suite aux restrictions sur la circulation des biens et des personnes.

Certains groupements ne pouvant respecter les gestes barrières ont momentanément cessé de fonctionner. Les objectifs de production ne seront pas atteints.

Si aucune étude ne permet d’évaluer les impacts de la crise Covid-19 sur la consommation locale, fort est à parier que l’augmentation du prix de certains produits alimentaires importés a encouragé les consommateurs à opter pour certains produits locaux (huile, jus de fruits transformés, etc.).

Mais les producteurs béninois sont confrontés à la difficulté d’exportation de leurs propres produits en particulier vers le Nigeria, ce qui contribue à diminuer les prix de la production locale ».

Propos recueillis le 13 octobre 2020 auprès de Martial K. Kouderin, Credi-ONG

Soutenue depuis juillet 2019 par le CFSI, Credi-ONG travaille à développer une filière locale de transformation d’huile d’arachide portée par 150 femmes dans le département du Zou.

En effet, le marché béninois est inondé par une huile de palme en provenance d’Asie à bas coût, faussement étiquetée azinmi (« huile d’arachide »).

L’objectif est de professionnaliser la filière afin de répondre notamment aux exigences de qualité nécessaires à son développement. D’autre part, le projet implique les associations de consommateurs et de restaurateurs béninois pour rendre à l’huile d’arachide locale toute la place qui est la sienne sur les tables des consommateurs béninois.

Pour soutenir nos partenaires locaux à faire face à la crise Covid-19, je fais un don.