Ensemble pour des systèmes alimentaires durables

"Covid-19 : mobilisons-nous pour défendre la sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest !". Une campagne du CFSI.

Au Burkina Faso, les citadins achètent leurs fruits et légumes au bord des routes ou dans les quartiers populaires.
Avec les mesures de confinement et alors que les récoltes battaient leur plein, la distribution des produits locaux a été paralysée. Un manque à gagner qui a durement affecté les vendeuses au détail et les producteurs et dont ils ont du mal à se relever.

Créée en 2008 et soutenue par le CFSI depuis 2014, l’Union des producteurs de mangues biologiques de la région des Hauts-Bassins (Upromabio) regroupe 300 producteurs indépendants de fruits et légumes agroécologiques.

Upromabio développe des points de vente en direct et s’appuie sur un
réseau de 200 vendeuses au détail. Malheureusement, avec la crise de la Covid-19, la production a chuté de moitié. Eugène Millogo, président de l’Upromabio, témoigne :

« Pour la transformation des fruits, nous avons dû réduire de moitié le personnel, majoritairement des femmes : il faut qu’il y ait au moins un mètre entre elles. L’achat de masques et de gel hydroalcoolique représente de gros coûts supplémentaires. Nous n’avons reçu aucune subvention ni aide du gouvernement. Donc nous nous débrouillons avec les fonds de la coopérative. »

Grâce aux ventes dans les réseaux de commerce équitable comme Artisans du Monde en France, les pertes sur les marchés locaux pourront être atténuées. C’est pourquoi nos actes en tant que consommateurs et citoyens sont importants : achetons des produits issus du commerce équitable !

Je fait un don

La pandémie actuelle affecte l’ensemble du système alimentaire mondial. La crise de la Covid-19 aggrave une situation déjà structurellement périlleuse et nous impose de penser à sa profonde réorganisation.

C’est notre résilience alimentaire collective qui est à l’épreuve.