La Cisjordanie face aux défis du coronavirus

Malgré un bilan humain relativement faible (à la mi-mai, on comptait que quatre morts pour trois millions de résidents), la société civile des Territoires Palestiniens de Cisjordanie a été durement affectée par le coronavirus

Avec la mise en place, mi-mars, des mesures de confinement, l’Autorité Palestinienne a annoncé que les travailleurs saisonniers en Israël ne seraient pas autorisés à poursuivre leurs activités, une mesure qui a précarisé nombre d’entre eux.

La Banque Mondiale a d’ailleurs mis en garde contre un potentiel doublement du taux de pauvreté dans les Territoires Palestiniens – en précisant que cette précarisation pourrait être plus dure encore en Cisjordanie que dans la bande de Gaza. Cette fragilisation accrue intervient dans un contexte politique sensible, le gouvernement israélien ayant annoncé son intention d’annexer de nouveaux pans de territoire.

Ainsi, davantage que la pandémie elle-même, ce sont ses conséquences économiques et politiques que l’Autorité Palestinienne aura la dure tâche de gérer.