Décès de Jean-Charles Nègre

Nous avons appris cette fin de semaine, le décès de Jean-Charles Nègre, des suites du COVID 19.

Jean-Charles Nègre est décédé ce vendredi 27 mars 2020 à l’âge de 71ans des suites du Covid-19.

Militant politique dés son plus jeune âge, il occupa de très nombreuses responsabilités jusqu’à celle de dirigeant national du Parti Communiste Français. Niçois d’origine, il habitait Montreuil et la Seine-Saint-Denis depuis plus de 40 ans.

Conseiller municipal de Montreuil de 1989 à 2008, puis à nouveau à partir de 2014, il était également à ce titre Vice-président d’Est Ensemble et Conseiller métropolitain. Il venait d’être réélu conseiller municipal de Montreuil lors des élections municipales de 2020. Il fut conseiller général de Montreuil pendant plus de 10 ans jusqu’aux élections départementales de 2015 où il décide de passer la main à plus jeune que lui.

Il exerça ainsi les responsabilités de Vice-président du Département de la Seine-Saint-Denis à partir de 2004 jusqu’en 2015, successivement sur les questions d’emploi et d’insertion, sur le secteur social et la lutte contre les violences faites aux femmes jusqu’à celle de Vice-président en charge de la coopération décentralisée et de la culture de paix. Particulièrement à cette responsabilité, il y apporta son immense expérience et connaissance des relations internationales et y fit vivre son engagement profond pour un internationalisme concret et l’amitié entre les peuples, notamment dans les coopérations décentralisées du département avec le Vietnam – son deuxième pays de cœur – , la Palestine, les Comores ou le Maroc.

De partout arrivent des hommages unanimes –même au delà des clivages politiques– chacun reconnaissant un homme attaché à l’intérêt général et au progrès social, un homme de parole et un travailleur infatigable, fidèle à ses convictions et à sa vision pour construire un monde meilleur.

Toutes celles et ceux qui ont eu l’occasion de travailler avec lui –et particulièrement au sein du Département de la Seine-Saint-Denis– ont le souvenir d’un homme exigeant, rigoureux mais dont les qualités humaines en faisaient un élu avec lequel il était facile et agréable de travailler, toujours en recherche de concertation avec les populations et dont la hauteur de vue permettait à chaque fois de trouver les bonnes solutions pour avancer.

Dans une période où la politique est souvent décriée, Jean-Charles Nègre lui redonnait ses lettres de noblesse.

L’équipe du Service International-Via le monde présente ses sincères condoléances à sa famille, ses ami.es et camarades.

JPEG - 50.7 ko
Jean-Charles Nègre à Hai Duong (Vietnam) en 2013 lors de l’inauguration d’une Station d’épuration construite dans le cadre de la coopération décentralisée du Département de la Seine-Saint-Denis avec la province de Hai Duong