Sélection du mois

Ci-dessous, une sélection des nouveaux ouvrages reçus à Via le monde.

Le poussin d’Oujda - P. Benhamou - Cherche Midi

C’est l’histoire vraie d’un homme qui, tout jeune, sans formation ni diplômes et venu de loin, va être subjugué par ce qu’on n’appelait pas encore l’informatique - et qui en deviendra l’un des pionniers en France.
Pierre Benhamou raconte son humble enfance au Maroc, sa découverte à Paris des premiers ordinateurs, sa vision prophétique du rôle de la robotique, ainsi que la réussite de ses inventions et de ses entreprises.
À travers le passionnant récit d’une vie - amours, tragédie, amis, familles, valeurs... -, le regard de Pierre Benhamou se pose sur un chemin singulier, le long des années décisives de la fin du XXe siècle.
Localisation : BEN/XV-3-1

Un océan de plastique - F. Borgogno - Editions Zeraq

Près de 5 500 milliards de morceaux de plastique flottent sur les mers du globe. Environ 300 000 tonnes, soit 50 grammes par être humain. Des chiffres en croissance perpétuelle et exponentielle : on estime qu’en 2050 le poids du plastique présent en mer sera supérieur à celui du poisson. Voici les dimensions du problème « déchets plastiques » dans les mers. Depuis quelques années, le sujet retient de plus en plus l’attention, et du pape jusqu’à l’ONU, des étoiles d’Hollywood à la Commission Européenne, on tente de trouver des solutions. Mais le sujet reste encore peu connu. Pour la première fois en août 2016, un groupe de chercheurs a parcouru le mythique passage du Nord-Ouest, entre le Groenland et le Canada occidental, pour recueillir des données sur la présence de plastique et micro-plastique dans cette extrémité de l’océan Arctique, une zone particulièrement précieuse pour la faune marine.
Localisation : BOR/IX-3

Face aux migrants : le silence et le regard - V. Sorrentino - Editions François Bourin

À quel avenir peut prétendre une civilisation incapable d’accueillir la détresse d’autrui ? C’est la question que nous pose le philosophe italien Vincenzo Sorrentino, alors que des centaines de milliers d’enfants, de femmes et d’hommes frappent chaque année aux portes de l’Europe, après avoir fui des situations dramatiques – guerres, pauvreté, dictatures. Or, aujourd’hui, chez beaucoup d’entre nous, cynisme, silence et indifférence s’imposent comme les seules réponses valables, l’emportant sur l’accueil et la compassion. Il faut pourtant le dire : en refusant d’écouter la victime qui demande de l’aide, on se fait complice de son bourreau. Tel est ce qu’affirme ce manifeste bouleversant, en interrogeant avant tout notre disposition intérieure vis-à-vis de ces « autres » en détresse qui se heurtent à notre insensibilité. Un texte d’une grande force qui, s’il ne nie pas la difficulté concrète du problème des migrants, nous rappelle que le respect de la dignité humaine est un impératif catégorique.
Localisation : SOR/XIII-4

Le fil de nos vies brisées - C. Hennion - Editions Anne Carrière

Le livre n’esquive rien de la guerre, des deuils, de la douleur ineffaçable de ceux qui sont partis sans espoir de retour. En neuf parties suivant la chronologie des événements, on entend les voix de celui qui se fit soldat, de celui qui refusa de toucher une arme, de celle qui soignait les blessés, toutes ces histoires que la guerre n’a pas ensevelies sous des gravats d’immeubles, portées par une langue belle, poétique parfois, même quand il s’agit de dire la mort et la souffrance.
Localisation : HEN/XV-3-1


Une terre étroite - C. Mycinski - Editions Salvator

Cyprien Mycinski, son sac sur le dos, s’est promené en Israël et en Palestine. Qu’est-il allé faire dans ce "bazar" dont on n’ose pas parler, même en pesant ses mots ? Il l’explique au début de son livre : parce qu’il est tranquillement chrétien, de culture et de foi ; parce qu’il est historien de métier et curieux d’arpenter un sol dont il connaît par ailleurs les cartes. Eh bien, il n’a pas été déçu ! Rien de ce qu’il pensait trouver n’était là...
Localisation : MYC/IV-5



L’autre moitié du soleil - C. Ngozi Adichie - Folio

Lagos, début des années soixante. L’avenir paraît sourire aux sœurs jumelles : la ravissante Olanna est amoureuse d’Odenigbo, intellectuel engagé et idéaliste ; quant à Kainene, sarcastique et secrète, elle noue une liaison avec Richard, journaliste britannique fasciné par la culture locale. Le tout sous le regard intrigué d’Ugwu, treize ans, qui a quitté son village dans la brousse et qui découvre la vie en devenant le boy d’Odenigbo. Quelques années plus tard, le Biafra se proclame indépendant du Nigeria. Un demi-soleil jaune, cousu sur la manche des soldats, s’étalant sur les drapeaux : c’est le symbole du pays et de l’avenir. Mais une longue guerre va éclater, qui fera plus d’un million de victimes. Évoquant tour à tour ces deux époques, l’auteur ne se contente pas d’apporter un témoignage sur un conflit oublié ; elle nous montre comment l’Histoire bouleverse les vies. Bientôt tous seront happés dans la tourmente. L’autre moitié du soleil est leur chant d’amour, de mort, d’espoir.
Localisation : en cours