"Nous sommes tous des étrangers chez nous"

Édouard Glissant / Toni Morrison, Les Inrockuptibles, novembre 2006.

Toni Morrison, Prix Nobel de Littérature en 1993, est décédée le 6 août 2019. En novembre 2006, à l’occasion d’une invitation de la romancière américaine par le Louvre pour un cycle de conférences, une rencontre avait été organisée par le magazine Les Inrockuptibles, entre Toni Morrison et Édouard Glissant.

Lors de leur rencontre et selon le récit des Inrockuptibles, « une immédiate complicité » s’installe entre les deux écrivains : la reconnaissance mutuelle d’une certaine conception de la littérature et d’une vision conjointe de l’histoire ; tout ce qui explique que les dialogues intertextuels entre les deux œuvres sont si nombreux et si intenses. La rencontre entre ces deux écrivains majeurs de notre temps prenait place dans un contexte qui nous est particulièrement cher : Édouard Glissant venait de publier "Une nouvelle région du monde" chez Gallimard, et de fonder à Paris l’Institut du Tout-Monde.

Télécharger le texte intégral de cet entretien mémorable, « Nous sommes tous des étrangers chez nous » (propos recueillis par Sylvain Bourmeau et Jade Lindgaard). Un dialogue d’une grande densité, et qui résonne pour nous en des accents d’actualité étonnants, au moment même de l’exacerbation en Europe des réflexes et politiques xénophobes qui actuellement plongent l’Italie dans une crise inédite.