Marché de Noël de Via le monde

C’est fou comme le temps passe vite ! Ça y est, la 13ème édition du Marché de Noël équitable et solidaire de Via le monde a refermé ses portes jusqu’à l’an prochain.

Du 7 au 8 décembre, plus de 620 visiteurs, 19 exposants et des élèves du lycée professionnel Eugénie Coton, étaient au rendez-vous durant ces deux jours riches en relations humaines !

Absents ces jours-là ? Vous n’avez pas eu l’occasion de faire plus amplement connaissance avec les exposants ? Ce n’est plus un problème, Via le monde vous présente, sans plus attendre, des portraits d’acteurs de son Marché de Noël équitable et solidaire !

Mais qui se cache derrière l’association Ambrinature ?

Kheira Amable, est d’origine marocaine. Elle vend de l’huile d’argan, produit de son pays. Ambrinature propose des produits artisanaux naturels respectant l’environnement.

Tout commence lorsque Kheira repense son mode de consommation, s’intéresse au recyclage et même «  achète du savon à la place de son shampoing ». Elle revient à des choses plus traditionnelles et plus saines pour elle.

Cette réflexion sur elle-même, sur sa santé et sur la préservation de l’environnement, tout cela lui fait se demander « Pourquoi, je n’en ferais pas une idée commerciale ? ».

C’est ainsi qu’en 2005, elle crée Ambrinature, un petit commerce qui lui permet d’être proche de ses clients. La structure est présente essentiellement sur les marchés équitables et solidaires, comme celui de Via le monde.

Nada, 17 ans est élève de première en Accueil Relation Client Usager (ARCU). Elle redécouvre, elle aussi, l’huile d’argan, « Ça m’a donné envie d’essayer, de fabriquer par moi-même  » dit-elle. Ces élèves sont venues pour épauler les exposants et s’essayer au métier d’hôtesse. Méguie, élève dans le même lycée que Nada, trouve l’idée géniale « au moins on agit, on ne reste pas sans rien faire, je trouve que c’est bien » affirme-t-elle.

Pour tous les fidèles d’Ambrinature et les fans de produits cosmétiques naturels, un site de vente en ligne sera prochainement ouvert sous un nouveau nom « Nature Originel ». Crème de jour, de nuit, démaquillant, savon, tout cela rien que pour vous et votre peau !

Mais qui se cache derrière l’entreprise Téliane ?

L’auto-entrepreneuse Emily Arthus gère sa ferme pédagogique où elle élève son troupeau de 21 ânesses «  en bio, par conviction ».

Se destinant au métier de bibliothécaire jusqu’en classe de 3ème, elle se tourna finalement vers d’autres orientations très différentes. Après un BEP agricole, plutôt dirigé vers les chevaux, son BTS l’orienta vers les ânes. Ambitieuse, Emily décide de racheter des terres pour créer sa ferme pédagogique Téliane.

Son élevage lui permet de confectionner l’ensemble de ses produits à base de lait d’ânesse, du lait corporel, jusqu’au savon à barbe !
C’est la deuxième fois qu’Emily participe au Marché de Noël de Via le monde et elle espère bien être présente l’année prochaine !

Mais qui se cache derrière l’association Le Philistin ?

Jean-Marie Dansette est un amoureux de la Palestine. Depuis 2002, Jean-Marie voyage entre la France et la Palestine pour aider les paysans palestiniens. Là-bas, c’est l’huile d’olive le produit-phare. Alors, depuis la création de l’association Le Philistin en 2003, ce sont plus de 10 000 bouteilles d’huile d’olive qui ont été importées de Palestine jusqu’en France.

Mais Jean-Marie souhaite aller plus loin pour aider au développement du pays. Après des rencontres auprès de fabricants palestiniens d’objets en bois d’olivier, il décide de professionnaliser leurs activités en créant « France Import Palestine », importateur de produits exclusivement palestiniens, en France, en Suisse, au Luxembourg, ainsi qu’en Belgique.

La mission principale du Philistin est de promouvoir le patrimoine palestinien, en partenariat avec une agence de voyages pour développer le tourisme et par la même occasion l’économie du pays.

C’est la 6ème fois que le Philistin est présent au Marché de Noël. « Pour nous c’est important de diffuser les produits palestiniens dans une ambiance éthique, car le produit a une histoire derrière sa création » affirme le Président de l’association.

Mais qui se cache derrière la coopérative Andines ?

Kévin, Véro et Michel sont les gérants de la coopérative alimentaire et artisanale Andines, basée à Saint-Denis, depuis maintenant 30 ans. « La coopérative œuvre pour l’artisanat, partout dans le monde en ayant une relation directe avec le consommateur  » explique Kévin, le nouveau cogérant.

La structure offre un débouché commercial aux producteurs locaux, en distribuant leurs produits dans des boutiques ou des marchés à travers la France et l’Europe. D’ailleurs, les produits distribués par la coopérative sont présents sur le Marché de Noël de Via le monde depuis sa 1ère édition ! Pour les plus gourmands, on y trouve du chocolat, des friandises de toutes sortes ou encore du riz, venant du Guatemala, du Burkina-Faso, etc.

Niouma, élève également au lycée Eugénie Coton, adore l’initiative. « Ça se voit, ce sont des produits de bonne qualité, pas comme ce que l’on trouve dans les supermarchés » déclare-t-elle.

Malgré le contexte économique actuel, la coopérative résiste et souhaite rester indépendante.

Et c’est ainsi que s’achèvent les portraits d’acteurs du Marché de Noël équitable et solidaire de Via le monde. Si vous voulez en voir plus, rendez-vous sur le site du "In Seine-Saint-Denis" !