Quelques grandes problématiques liées à l’international


La société de consommation face aux défis écologiques
In : PROBLEMES POLITIQUES ET SOCIAUX n° 954, Novembre 2008. -111 p.
Les façons de produire et de consommer des sociétés occidentales sont aujourd’hui confrontées à l’urgence de prendre en compte le respect de l’environnement. Les atteintes aux équilibres naturels qui résultent de nos modes de vie, et notamment le réchauffement climatique, appellent des réponses vigoureuses. Du tourisme ou des transports durables au commerce équitable, de l’attention portée à notre empreinte écologique à la décroissance, peut-on adopter des comportements différents ?
Localisation : ZAC/XI-B.5.b


Pour un commerce mondial plus juste / STIGLITZ (JOSEPH E.)
Le livre de poche, 2010. -506 p.
Comment gérer équitablement les relations commerciales entre pays riches et pays pauvres ? Comment aider ces derniers ? Les auteurs retracent l’historique de l’Organisation mondiale du commerce, explorent les questions, les événements et les obstacles à l’origine de l’échec de Cancun et de l’aboutissement du Doha Round, proposent des réformes et des principes à la base d’un accord fructueux.
Localisation : STI/VII-3


La vie n’est pas une marchandise : les dérives des droits de propriété intellectuelle / SHIVA (VANDANA) ALLIANCE DES EDITEURS INDEPENDANTS POUR UNE AUTRE MONDIALISATION, coll. Enjeux planète, 2004. -159 p.
L’une des figures de proue du mouvement altermondialiste dénonce la privatisation croissante du vivant par des firmes internationales. Vandana Shiva démontre que les brevets sur les gènes et les organismes génétiquement modifiés n’ont pas d’effets stimulants sur la recherche. Ils servent d’abord les intérêts financiers des grandes firmes et menacent les connaissances ancestrales accumulées et partagées par les paysans du monde.
Localisation : SHI/VIII-1


L’envers de la dette : Criminalité politique et économique au Congo-Brazza et en Angola / VERSCHAVE (FRANCOIS-XAVIER) Argone, 2001. -224 p.
Le Congo-Brazza et l’Angola, pays riches en matières premières très recherchées voient leur dette extérieure s’accroître considérablement et les guerres s’éterniser. Les acteurs sans scrupules, responsables d’une telle situation sont notamment les compagnies pétrolières, les banques, les mercenaires, les politiques, ainsi que tous les intermédiaires. La perspective d’actions en justice civile voire en justice pénale est ici étudiée.
Localisation : VER/VII-6


Biens mal acquis...profitent trop souvent : la fortune des dictateurs et les complaisances occidentales / CCFD
CCFD, 2007. -126 p.
« Bien mal acquis ne profite jamais », veut le proverbe. En réalité, les (anciens) dictateurs et leurs familles profitent en toute impunité des milliards qu’ils ont volés à leur pays et placés à l’étranger, sur des comptes en banque ou dans des demeures de prestige. Selon l’Union européenne, « les actifs africains volés détenus dans des comptes en banque à l’étranger équivalent à plus de la moitié de la dette externe du continent ». Cette étude cherche à comprendre pourquoi la quasi-totalité des avoirs illicites et des biens mal acquis n’ont fait l’objet d’aucune mesure de gel et de restitution aux pays spoliés.
Localisation : COM/IV-5


Altermondialiste, moi ? / RITIMO / ARTISANS DU MONDE / CENTRE DE RECHERCHE ET D’INFORMATION POUR LE DEVELOPPEMENT (CRID)
RITIMO, 2008. -108 p.
S’habiller, se nourrir, s’amuser ; qu’on le veuille ou non, chacun de nos actes nous inscrit dans la mondialisation. Celle qui nous permet de manger du couscous à Paris, de voir des films américains à Madagascar, de se connecter avec le monde entier, celle qui rétrécit la planète. Mais celle aussi où 10 heures de travail d’un Chinois valent beaucoup moins que 10 heures de travail d’un Européen. Celle où nous consommons sans compter l’eau pendant que d’autres n’y ont pas accès.
Ce petit guide est un outil destiné à ceux qui veulent comprendre l’état de la planète et le rôle des acteurs internationaux comme l’OMC ou le FMI. Il fait également découvrir les actions des sociétés civiles pour un monde plus juste, et donne des pistes pour être citoyen et solidaire au quotidien.
Localisation : RIT/VII-5