L’île aux projets solidaires

Le 93 sur le toit du monde (Népal)

Rendre compte, par une exposition photo itinérante de qualité et une série de débats avec des jeunes de quartiers populaires et d’établissements de notre département, de l’expérience très singulière du jeune journaliste séquano dionysien (Nadir Dendoune), qui a gravi l’Everest et brandi à son sommet un cœur en carton estampillé « 93 ».

La première phase du projet consistait en l’ascension du plus haut sommet du monde, l’Everest (Népal), par un jeune que rien de prédisposait à un tel exploit. Son objectif était de se confronter à un milieu social, un environnement et une culture totalement étrangers à l’univers d’un jeune de Seine-Saint-Denis. Cette ascension et la vie partagée avec les autres membres cette expédition internationale a aussi été l’occasion de découvrir la culture du petit peuple népalais des sherpas. La seconde phase du projet est de rendre compte, à ses pairs, ici, de cette expérience extraordinaire et des enseignements qui peuvent en être tirés.

Le jeune journaliste impliqué et l’association font réaliser par des professionnels un tirage de grande qualité artistique de 26 à 30 photos de cette ascension et organise une expo itinérante et des débats dans les quartiers et le collège de l’Ile Saint Denis ainsi que dans des collèges de Clichy-sous-Bois, Bobigny et Saint-Ouen. L’objet est de débattre avec de jeunes Séquano dionysiens de « comment surpasser les barrières qu’on croit infranchissables » à partir des deux enseignements majeurs tirés de cette aventure : il faut prendre conscience des barrières que l’on s’impose à soi-même et on ne libère ses propres capacités qu’en surmontant l’ignorance et la peur de l’Autre, de sa culture, de son mode de vie.

Un tocard sur le toit du monde